Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Jeu Juil 18, 2019 10:29 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Sam Juil 07, 2012 5:05 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html



L'interview de Le Pen au Times au sujet de sa fille et la mise au point consécutive sur son blog méritent toute notre vigilance. Car sous le couvert d'une prise de distance, il développe la stratégie même qui a permis à Hitler de gonfler très rapidement ses voiles il y a tout juste 80 ans (l'âge du capitaine !) :



Citation:
Le texte exact, c'est 'a little bourgeoise girl' ... c'est une petite fille bourgeoise", corrige-t-il au cours de l'entretien vidéo. "J'évoquais nos différences, en particulier notre différence d'origine et de milieu. Moi je suis né dans un milieu populaire et Marine est née dans un milieu bourgeois, évidemment pas la grande bourgeoisie des Dassault ou des Fabius, mais bourgeoisie quand même", dit-il. "Et je ne vois pas d'ailleurs ce que le terme a d'outrageant, d'insultant, ou d'équivoque", conclut-il.

Dans le Times, il expliquait, que, selon lui, l'élite parisienne le considère comme un être "grossier" et "inquiétant" mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation. "Mon image de diable s'est méthodiquement et avec ténacité imposée dans le monde politique français. Ma réputation d'antisémite a été créée artificiellement", déclare M. Le Pen au Times. "Mais ce n'est pas Jean-Marie Le Pen qui est le diable à leurs yeux, c'est le défenseur de la nation", ajoutait-t-il.

Et le chef historique de l'extrême droite d'expliquer le succès de sa fille dans la dédiabolisation du parti par le fait que "c'est une femme". "La stratégie de Marine est de fournir à nos adversaires le moins d'angles d'attaque possibles. Par exemple, tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé ont été écartés.



C'est là un langage d'union nationale... ne laissant au portillon, avec les hordes africaines ou asiatiques, que la grande bourgeoisie... juive (Bloch dit Dassault, Fabius... et avec cela on aurait fait à Monsieur un inique procès pour antisémitisme) !

Il s'agit de regrouper tous les électeurs qu'alarme la perspective d'une solution de gauche à la crise (qu'ils la fantasment spoliatrice ou éphémère par incompétence) et en particulier de rassurer l'électorat traditionnel du FN en lui disant que grâce à Marine on attrape les mouches avec du miel, mais que
Citation:
tous ces courageux et dynamiques militants
garderont dans le ressemblement une place éminente.

Le débat sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/francois ... vec-hitler


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 15, 2013 3:45 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 06, 2013 3:09 pm
Messages: 9
C'est de l'antisémitisme français bien traditionnel. J'ai du mal à comprendre comment vous, qui insistez si souvent sur la différence fondamentale entre l'antisémitisme hitlérien et celui de l'Action française, pouvez ainsi faire un rapprochement aussi hasardeux. S'il est certainement indécent et stupide de comparer Arafat ou Khaled Meshal à Hitler (comme ont pu le faire successivement Begin et certains dirigeants israeliens actuels), il l'est bien plus de faire cette comparaison s'agissant de Le Pen. Au moins les premiers ont appelé à tuer des juifs et en ont tué ou fait tuer un certain nombre; Le Pen n'a jamais rien fait de tel, se contentant de perpétuer la vieille tradition antisémite française, qui - vous y insistez suffisamment! - n'a jamais tué personne.

Bref un "point Godwin" dont on aurait pu imaginer que vous vous passeriez...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 15, 2013 4:50 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
L'antisémitisme français, même puisé aux plus pures sources nationales, est aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, post-nazi. Isoler Fabius et Dassault comme symboles de ce qu'il y a de nocif dans la bourgeoisie, c'est du lourd !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 15, 2013 5:10 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 06, 2013 3:09 pm
Messages: 9
François Delpla a écrit:
L'antisémitisme français, même puisé aux plus pures sources nationales, est aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, post-nazi. Isoler Fabius et Dassault comme symboles de ce qu'il y a de nocif dans la bourgeoisie, c'est du lourd !


Je ne voudrais pas donner l'impression que j'ai la moindre sympathie pour des antisémites, qu'ils soient français, allemands, russes, ou arabes.

Mais si vous considérez que la persistance de l'antisémitisme après 1945 relève d'un acquiescement au moins implicite à l'extermination (cf. le mot de Bernanos: "Hitler a déshonoré l'antisémitisme"), alors le danger me semble beaucoup plus réel du côté arabe qu'en Europe. Sauf à considérer que la seconde pourrait se faire l'auxiliaire plus moins consentante des premiers dans un nouvel holocauste perpétré en Palestine (cf. l'ouvrage de JC Milner, Les Penchants criminels de l'Europe démocratique). Encore s'agit-il, là encore, moins de la nocivité de la vieille extrême-droite moribonde que de celle d'un gaucho-islamisme soralien-dieudonnesque, trouvant quelques prolongements à l'extrême gauche ou chez les Verts.

Partons des faits: TOUS les meurtres abominables de juifs parce qu'ils étaient juifs, dans la période française récente, venaient d'islamistes (Mohamed Merah), de gangsters à idéologie islamiste (Youssouf Fofana) et un peu avant de terroristes palestiniens (l'attentat de la rue Copernic). A ma connaissance aucun juif n'a été victime, en tant que juif, d'un meurtre d'extrême droite en France depuis... des décennies. Et le gros du public de Faurisson au théâtre de la main d'or, aujourd'hui, ce ne sont pas des membres du Front national. Enfin je n'ai jamais entendu Le Pen appeler les juifs des "fils de singes et de porcs" comme l'actuel président égyptien.

Une fois ceci posé, je précise que je ne considère pas comme légitime la "nazification" automatique des adversaires arabes d'Israel, quand bien même Hadj Amin el Husseini passa une partie de la guerre auprès de Hitler et quand bien même l'Egypte et la Syrie furent après guerre le refuge de quelques nazis qui trouvaient une nouvelle jeunesse dans l'antisémitisme arabe. Mais s'en prendre au vieux Le Pen, c'est d'un facile...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 15, 2013 5:58 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Je vous répondrai ce que j'ai déjà répondu à plusieurs reprises, s'agissant par exemple du meurtre de Ben Laden : je suis tout à fait convaincu que les principes occidentaux sont les meilleurs. Le devoir le plus pressant des pays où ils sont nés, surtout s'ils disposent des meilleurs armements, est de prêcher d'exemple.

Le procès de Nuremberg a fait avancer l'humanité. L'exécution sans nécessité de Ben Laden, alors qu'on avait pris vivants bon nombre de ses compagnons, l'a non seulement privée d'un nouveau procès pédagogique, mais l'a fait régresser.

Application à Le Pen : certes il n'a pas tué de Juifs. Mais en adhérant, par cette évocation incongrue de Fabius et de Dassault, au mythe de leur complot, soit consciemment, soit inconsciemment, il s'inscrit dans une logique manichéenne digne des fanatiques les plus incultes, et faisant leur jeu.

Sur Milner, voir http://www.delpla.org/article.php3?id_article=274 .


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla