Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mar Sep 29, 2020 4:09 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 155 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Lun Fév 10, 2014 5:17 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Marc-Henri Priser a écrit:
Remer est resté un furieux nazi jusqu'à sa fin.


resté ou devenu ?

le besoin de justifier son acte, et son rôle historique si crucial, n'a-t-il pas entraîné un surcroît de fanatisme ? une fermeture à la remise en question qu'ont effectuée la majorité de ses compatriotes ?

Ce serait un bel exemple de transmission de la folie nazie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Fév 10, 2014 9:32 am 
Hors ligne

Inscription: Lun Jan 13, 2014 11:23 am
Messages: 90
Localisation: Lutèce
Je n'y avais jamais pensé. C'est une idée intéressante.
Je suppose que certains ont évolué dans le sens que tu suggères.

Remer dit qu'il n'y a pas eu de Shoah (dans la dernière des vidéos que j'ai mise en ligne [de chez moi elles sont toutes visibles]) mais j'ai des interviews de gens ayant participé aux massacres et qui ne regrettent rien.

Remer est présenté dans la première vidéo (est-ce une de celles qui sont bloquées ?) comme un nazi convaincu mais il est possible que l'auteur du documentaire n'ait pas été très informé sur lui. Dans un de mes livres (mais je ne sais plus lequel) on parle de lui au sujet du 20 Juillet en disant seulement qu'il était obéissant. Utile pour obéir à un général conspirateur mais ensuite très gênant quand Göbbels a pu lui passer Hitler au téléphone. On a d'ailleurs reproché aux conspirateurs de n'avoir même pas coupé le téléphone entre les ministères et Rastenburg.

L'évolution psychologique dont tu parles a-t-elle eu lieu de manière certaine chez tel ou tel ou est-ce une supposition de ta part.
Mais, à vrai dire, comme c'est une évolution qu'on observe dans dans d'autres domaines, elle a dû se produire dans le cadre du nazisme.

C'est simple (assez) mais il fallait y penser. Ce que je n'avais jamais fait !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Aoû 20, 2014 6:41 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
18 août 1912 :
naissance d’Otto-Ernst Remer.


Image


Otto-Ernst Remer est né le 18 août 1912 à Neubrandenbourg.



Officier commandant le Wachbattaillon Grossdeutschland (Garde de Berlin)
il se fait remarqué par son rôle clé dans l’échec du complot par des officiers félons,
Opération Valkyrie, le 20 juillet 1944.



Le 20 juillet 1944, après avoir reçu du général Paul von Hase
l’ordre d’arrêter Joseph Goebbels, Remer est devenu suspicieux et a contacté Goebbels.
Il a ensuite parlé par téléphone avec Adolf Hitler, lequel était annoncé mort.
Hitler donna ensuite des ordres à Remer pour écraser le coup d’État avec ses troupes
et est promu dans la nuit.



Il finit la guerre avec le grade de Generalmajor.



Nationaliste convaincu, il a toujours affirmé n’avoir aucun remords d’avoir fait échouer le complot.



Capturé par les Américains en mai 1945, il est prisonnier de guerre jusqu’en 1947.





En 1949, il cofonde le Sozialistische Reichspartei (SRP)
qui est interdit en 1952 après avoir remporté seize sièges au parlement.



Remer vit ensuite en Egypte et en Syrie, avant de revenir en Allemagne.




Un mot sur le général Remer.

dans les colonnes du journal Alshaab le 20 juillet 1993.


" Le général Remer ne fut pas seulement un des plus brillants généraux de la Wehrmacht
pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut également, à 32 ans, le plus jeune.
Le général Remer prit part à l'offensive des Ardennes.
Il obtint de grands succès à l'Est lors de la fameuse bataille de Jägernsdorf-Troppeau,
en mars 1945, où, avec sa division, il défit plusieurs unités soviétiques.
Comme commandant du régiment de la Garde, il fit échouer le 20 juillet 1944, à Berlin,
le pusch contre Hitler.
Avant la prise de pouvoir en 1933, Remer faisait partie de la Reichswehr.
Il ne fut jamais membre du N.S.D.A.P (Parti national-socialiste).
Il combattit comme soldat et officier pour la défense de sa patrie.

Lorsque Hitler parvnt au pouvoir par la voie démocratique, Remer ne vit aucune raison de refuser
sa loyauté au nouveau gouvernement.
Il fut, de multiples fois, honoré de hautes distinctions militaires
(Croix de chevalier allemande en or avec collier d'argent des combats rapprochés pour 48 corps à corps,
insigne de l'infanterie d'assaut, ordre du mérite bulgare pour la prise de Skopje,
et bien d'autres encore).
Il faut, comme commandeur de la division blindée d'escorte du Führer,sous les ordres directs de Hitler.

Le général Remer est un véritable ami des Arabes et des musulmans.
Il s'intéresse particulièrement aux problèmes et aux soucis de notre nation comme observateur et ami.
Il fut conseiller militaire du ministre président Gamal Abd an Nassir (Nasser) dans les années 1953-54.
Remer vécut et travailla six ans en Syrie."


Alshaab


Le commandant américain du camp de prisonniers de guerre de Hof, Stanley Samuelson,
1ère division d'infanterie, dit au sujet du prisonnier de guerre Remer :
" Le général Remer est un des rares généraux que j'ai rencontré dans ma vie
que je respecte comme homme d'honneur et de courage
."




À partir de 1991
, Remer diffuse sa propre publication, le Remer-Depesche.
C’est pour des articles de cette revue, qu’Il est condamné en Allemagne à 22 mois de prison
en Octobre 1992, pour révisionnisme.




Il finit par s’exiler en 1994 en Espagne
ou il décède le 4 octobre 1997 à Marbella.



Image

Source : :D
http://spartiate.tonempire.net/t2246-18 ... rnst-remer

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2016 2:08 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Le meilleur moment pour arrêter Hitler, c'était en mars 1936, quand il enfreignait les traités internationaux en réoccupant la Rhénanie ! La France n'avait qu'à faire marcher un régiment de cavalerie et faire voler une escadrille... Les troupes allemandes avaient reçu la consigne de faire demi-tour si l'armée française franchissait la frontière ! Hitler ne se serait pas relevé de cette bévue !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2016 2:38 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Roy-Henry a écrit:
Hitler ne se serait pas relevé de cette bévue !


je l'ai cru, j'en doute un peu plus.

Mais ce qui intéresse l'historien avant tout c'est de comprendre pourquoi cela n'a pas été.
Les explications traditionnelles par le pacifisme, la période pré-électorale, etc. me semblent courtes.

Hitler a pris un risque certes mais qu'a-t-il fait pour le limiter ? Les investigations,
dans ce sens, sont encore rares.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2016 4:47 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Je pense qu'il avait le feu vert des appeasers... Autrement dit, il savait que l'Angleterre ferait en sorte de circonscrire le point chaud en une simple crise diplomatique !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 11, 2016 10:00 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Hitler s'était aussi gardé du côté italien, notamment en envoyant Leni Riefenstahl causer avec Mussolini https://books.google.fr/books?id=IVnVAgAAQBAJ&pg=PT104&lpg=PT104&dq=riefenstahl+mussolini+delpla&source=bl&ots=owzWHGpWAF&sig=j9hB5TDD_mK-zaHBVUNUzF-Oy5g&hl=el&sa=X&ved=0ahUKEwj0hrTur9LPAhXEBBoKHbovBYwQ6AEIPDAE#v=onepage&q=riefenstahl%20mussolini%20delpla&f=false.

C'est peut-être encore plus important que le côté britannique. Car je n'ai pas entendu dire qu'il avait demandé et obtenu là un feu vert explicite, alors que celui de Mussolini l'est. Or qu'est-ce qui importe ? Que la communauté internationale ne réagisse pas immédiatement, mais entre en palabres. Si parmi les trois puissances "locarniennes" garantes d'un respect de la démilitarisation de la Rhénanie par l'Allemagne une seule fait traîner les choses, c'est gagné !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 11, 2016 10:40 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Evidemment, il n'allait pas exiger une déclaration du foreign office en bonne et due forme ! Des assurances verbales lui suffisaient et c'était bien là l''essentiel ! Quant à l'Italie, à ce moment de la crise éthiopienne, le soutien du Duce allait de soi...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 11, 2016 10:45 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Roy-Henry a écrit:
Evidemment, il n'allait pas exiger une déclaration du foreign office en bonne et due forme ! Des assurances verbales lui suffisaient


je ne crois même pas qu'elles aient été données. Londres est prudent et aime peser les choses au fur et à mesure de leur déroulement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 11, 2016 12:41 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Je suis sûr que si... Bien entendu, Eden ne s'en est jamais vanté !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 12:45 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Pourquoi arrêter Hitler ? En 36 il reprend la Rhénanie... et alors ? La Rhénanie, c'est l'Allemagne.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 4:15 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
ROY a écrit:
La Rhénanie, c'est l'Allemagne.


et les rédacteurs du traité de Versailles, nuls en géographie, l'avaient oublié.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 1:46 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
ROY a écrit:
Pourquoi arrêter Hitler ? En 36 il reprend la Rhénanie... et alors ? La Rhénanie, c'est l'Allemagne.


La Rhénanie, c'était notre glacis, notre assurance-vie, gagnée au prix de quatorze cent mille morts ! Il importait donc de la conserver, Hitler ou pas. Mais nos gouvernants "normaux", à l'image d'un certain président "normal", en étaient bien incapables ! Voilà ce qui arrive quand on élit des fripouilles et des lâches...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 3:10 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Mais, non... la Rhénanie est allemande. Elle revient de droit aux Allemands.
La France n'avait qu'une chose à faire contre Hitler : prolonger sa ligne Maginot jusqu'à la Manche. Elle ne l'a pas fait.
Après cela, tout ce qu'elle avait à faire, c'était de rester neutre envers Hitler, ce qu'elle n'a pas fait non plus.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 4:29 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Personne ne conteste alors que la Rhénanie soit allemande. Elle est comme tout le pays soumise en tous points à la dictature hitlérienne, sauf dans le domaine militaire, où les anciens vainqueurs ont encore leur mot à dire : elle ne doit y avoir ni troupes, ni fortifications. C'est à cela que Hitler met fin unilatéralement.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 155 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla