Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Sep 15, 2019 5:01 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 16, 2009 2:21 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Bête non, bien pire : fanatique. Fou de tes dieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 16, 2009 7:11 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Moi croire que Hitler est le Mal et que Churchill, De Gaulle et Roosevelt sont le Bien.
Moi croire que Lénine, Staline, Mao et Pol Pot sont le Mal et que la démocratie américaine et les démocraties européennes sont le Bien.
Moi ne pas croire qu'il faille chercher du gris entre Hitler et Churchill ou entre Truman et Staline.
Moi pas comprendre pourquoi lutter contre les empiètements communistes en Corée soit le Bien tandis que faire la même chose en Indochine soit le Mal.
Moi dire, comme Bush hier:

"Le Bien et le Mal sont présents en ce monde, et entre les deux il ne peut pas y avoir de compromis".

Ceux qui, comme les députés du Zentrum, Baldwin, Chamberlain et les pacifistes de l'entre-deux guerres, ont cherché des excuses à Hitler à chacun de ses coups de force se sont rendus responsables de la WW2.

Ceux qui reprochent à Bush sa politique courageuse face au crocodile islamiste sous prétexte que tout n'est pas blanc ou noir mais gris sont en train de commettre la même erreur.
Un jour arrivera où une belle ville comme Paris sera détruite en entier par un énergumène comme Ben Laden parce que des irresponsables comme vous auront fait les délicats quand il était encore temps d'empêcher ça.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 16, 2009 8:11 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
tu es manichéen ?

eh bien pour ma part j'aime mieux les chrétiens !

le péché est en tous, la sainteté toujours relative...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Jan 16, 2009 10:06 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Ce qui est "gris" ce n'est pas Hitler ou Staline, c'est toi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 7:07 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
tu es manichéen ?

eh bien pour ma part j'aime mieux les chrétiens !

le péché est en tous, la sainteté toujours relative...


Prêchi-prêcha!

Tu ne remarques pas que Lénine et Hitler appartiennent au même milieu de ces petits-bourgeois qui enragent de ne pouvoir s'élever dans l'échelle sociale par leurs propres moyens ?
Membres de la "lower middle class" ils sont fiers d'avoir par leur éducation échappé à la condition des travailleurs manuels qu'au fond d'eux-mêmes ils méprisent et qu'ils ne voudraient rejoindre pour rien au monde, mais, en même temps, ils meurent de honte de la misère que leur impose leur manque de talent personnel. Malgré tous leurs efforts ils ne parviennent pas à tenir leur rang au sein de la "bourgeoisie", au sein de cette middle class. Ils végètent lamentablement.
Ce sont des "ratés" comme presque tous ceux qui les accompagnent: Himmler, Göbbels, Hess, Trotsky, Staline, lui franchement gangster.
Göring fait figure d'exception.
Ces révolutionnaires de droite et de gauche ont en commun un ressentiment permanent contre une société qui ne leur donne pas la place à laquelle ils estiment avoir droit et le réflexe "révolutionnaire" devient alors quasi automatique.
Puisque la société les rejette ils la rejetteront à leur tour.
Pour arriver à cette fin de rejet global n'importe quel prétexte peut servir: le marxisme comme son opposé, l'antimarxisme ou l'anticommunisme. Par l'effet d'une vertu dialectique ils s'engendrèrent réciproquement.
Je regardais hier sur la chaine "histoire" le Forum de l'Histoire".
Trois fils de collaborateurs s'interrogeaient sur l'engagement de leurs pères: Dominique Fernandez, Frédéric Vitoux et Dominique Jamet.
Comment ont-ils pu faire ça ?
Et de conclure tous les trois qu'il y avait chez ces intellectuels raffinés qu'étaient leurs pères une fascination pour le brutal Doriot, comme il y en eut une chez Sartre et Aragon pour "la classe ouvrière".
Engouement et fascination mêlés de répulsion.
Or, ni Hitler, ni Lénine n'étaient des intellectuels raffinés.
Ils étaient des petits bourgeois ratés qui entrainèrent des intellectuels raffinés fascinés par la brutalité des masses populaires.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 9:11 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
Ce qui est "gris" ce n'est pas Hitler ou Staline, c'est toi!


chaque crachat me fait économiser combien de semaines de purgatoire ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 9:51 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
Citation:
tu es manichéen ?

eh bien pour ma part j'aime mieux les chrétiens !

le péché est en tous, la sainteté toujours relative...


Prêchi-prêcha!


quelle élégance dans le raisonnement ! quel raffinement dans l'expression !


boisbouvier a écrit:

Tu ne remarques pas que Lénine et Hitler appartiennent au même milieu de ces petits-bourgeois qui enragent de ne pouvoir s'élever dans l'échelle sociale par leurs propres moyens ?
Membres de la "lower middle class" ils sont fiers d'avoir par leur éducation échappé à la condition des travailleurs manuels qu'au fond d'eux-mêmes ils méprisent et qu'ils ne voudraient rejoindre pour rien au monde, mais, en même temps, ils meurent de honte de la misère que leur impose leur manque de talent personnel. Malgré tous leurs efforts ils ne parviennent pas à tenir leur rang au sein de la "bourgeoisie", au sein de cette middle class. Ils végètent lamentablement.
Ce sont des "ratés" comme presque tous ceux qui les accompagnent: Himmler, Göbbels, Hess, Trotsky, Staline, lui franchement gangster.
Göring fait figure d'exception.
Ces révolutionnaires de droite et de gauche ont en commun un ressentiment permanent contre une société qui ne leur donne pas la place à laquelle ils estiment avoir droit et le réflexe "révolutionnaire" devient alors quasi automatique.
Puisque la société les rejette ils la rejetteront à leur tour.
Pour arriver à cette fin de rejet global n'importe quel prétexte peut servir: le marxisme comme son opposé, l'antimarxisme ou l'anticommunisme. Par l'effet d'une vertu dialectique ils s'engendrèrent réciproquement.
Je regardais hier sur la chaine "histoire" le Forum de l'Histoire".
Trois fils de collaborateurs s'interrogeaient sur l'engagement de leurs pères: Dominique Fernandez, Frédéric Vitoux et Dominique Jamet.
Comment ont-ils pu faire ça ?
Et de conclure tous les trois qu'il y avait chez ces intellectuels raffinés qu'étaient leurs pères une fascination pour le brutal Doriot, comme il y en eut une chez Sartre et Aragon pour "la classe ouvrière".
Engouement et fascination mêlés de répulsion.
Or, ni Hitler, ni Lénine n'étaient des intellectuels raffinés.
Ils étaient des petits bourgeois ratés qui entrainèrent des intellectuels raffinés fascinés par la brutalité des masses populaires.


Ainsi, la classe ouvrière est une brute et la classe moyenne une horreur.

Ne restent sains et saints que les milliardaires.

Magique, cela !

J'ai peur que tu ne sois pas pour autant admis aux banquets de l'Elysée mais nourri à l'office :lol: .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 10:20 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Ainsi, la classe ouvrière est une brute et la classe moyenne une horreur.


Tu déformes ma pensée. Ce que pensaient Hitler et Lénine n'est pas ce que je pense, moi.
Les intellectuels raffinés ont été fascinés par les intellectuels de brasserie.
En plus des trois pères déjà nommés, Jouvenel, Fabre-Luce, Duverger, ont adhéré au PPF de Doriot.
Aragon et Sartre se sont mis derrière Thorez et Duclos.
Brasillach et Déat derrière Hitler.
Secrètement, mais profondément, l'intellectuel souffre de son incapacité à agir concrètement.
C'est une des raisons qui explique l'inféodation de l'intelligentsia au marxisme et au communisme. Ah! cette "classe ouvrière" que de cris d'amour leur a-t-elle inspirés. Que de vertus lui ont-ils trouvés. Que de mérites lui ont-ils fabriqués.
Et pourtant elle n'existait que dans leur imagination.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 10:22 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Et pourtant elle n'existait que dans leur imagination.


Ce qui nous renvoie à Chateaubriant: "on mène les Hommes par les songes"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 11:01 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:

Tu déformes ma pensée.


tout de suite les grands mots !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 1:42 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Non! Les grands maux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 7:52 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
je ne suis pas certain que tu aies compris quel grand mot je visais !

ce que tu assènes n'est pas une pensée, mais un voyage dans le vocabulaire sans le moindre souci de nuance, de pondération, de rigueur.

t'astreindras-tu un jour à discuter sur un objet bien cerné ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Jan 17, 2009 9:41 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Pourquoi te montrer si sévère ?
Quel est ce mot ?
Il ne peut s'agir que du mot "pensée".
M'en interdirais-tu l'usage ?
Vous autres normaliens vous en auriez la propriété exclusive.

Tiens! je voulais te poser une question.
Mon copain du Lycée du Mans (Grignon est son nom) qui a fait hypokhâgne à Louis le Grand en 55 disait que sa classe était marxiste- léniniste à... 90% (ou un peu moins) et qu'il y avait quand même un original "tala" qui se faisait remarquer.
Est-ce ton avis ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 18, 2009 8:20 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
ce que tu assènes n'est pas une pensée, mais un voyage dans le vocabulaire sans le moindre souci de nuance, de pondération, de rigueur.

t'astreindras-tu un jour à discuter sur un objet bien cerné ?


Ça tombe bien, car ce que tu me reproches est précisément ce que, moi, je te reproche à toi.
Par exemple, tu as employé le mot "impérialisme américain" et j'ai failli t'en parler, mais je me suis dit : quand on en est là...
En effet, qu'entends-tu par là ?
Il n'a pas pu t'échapper complètement que les Américains avaient gagné deux guerres mondiales sans s'agrandir, qu'ils avaient poussé -et même obligé- les nations européennes à décoloniser, qu'ils avaient abandonné avant toute revendication la tutelle qu'ils détenaient sur certaines colonies ex-espagnoles comme les Philippines ou Porto Rico, qu'ils avaient fourni à l'Europe exsangue l'aide Marshall pour l'aider à concurrencer leur propre économie soit disant monopoliste et impérialiste, qu'ils avaient traité si généreusement leurs anciens adversaires allemands et japonais qu'ils s'en étaient fait des alliés permanents, qu'ils avaient conduit la guerre froide avec une modération et un doigté si constants qu'ils avaient évité une troisième conflagration mondiale, qu'ils avaient renoncé entre 1945 et 1949 à profiter de leur monopole nucléaire pour mettre à genoux Staline, qu'ils avaient su éviter la troisième guerre mondiale par trois fois au moins dans ces circonstances où l'URSS avait pratiqué la politique du bord du gouffre (Berlin, Corée,Cuba), que Truman avait limogé Mac Arthur devenu trop entreprenant à tel point que ce même Truman encourut une impopularité
qui ne trouva son équivalent qu'avec Bush aujourd'hui...
Alors, oui, qu'entends-tu par "impérialisme américain" toi qui revendiques de bien cerner les questions ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 18, 2009 9:56 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Eh bien je prends au mot ta bonne résolution 2009 de ne plus partir dans tous les sens, en créant un fil ad hoc :
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?p=2617#2617


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla