Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Jeu Sep 19, 2019 9:45 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mer Sep 24, 2008 7:31 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
La démocratie est un poison violent.

Hitler en fournit la preuve: il est arrivé au pouvoir légalement aux termes d'une procédure démocratique des plus classiques par suite d'élections libres et de combinaisons entre états-majors de partis. S'étant emparé ainsi des leviers de commande il put installer progressivement sa dictature absolue sans même avoir eu besoin de recourir à un quelconque article 16 qui n'était d'ailleurs pas prévu à la Constitution de Weimar.
Les grands écrivains politiques du XIX° siècle ( Staël,Constant, Royer-Collard, Guizot, Tocqueville, Taine...) l'avaient prédit comme les grands classiques de la littérature politique: Thucydide, Cicéron, Machiavel, Hobbes, Locke et même Corneille.
"De toutes les formes de gouvernement celle du gouvernement populaire est la pire."
Ce qu'ils ont dû rire dans leur tombe les écrivains réactionnaires (Bonald, Maistre...) en voyant se dérouler le XX° siècle. Je les entends: "Vous vouliez la démocratie? Eh bien, vous l'avez: grand bien vous fasse!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Sep 26, 2008 11:17 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Dans votre theorie d'un Hitler arrivant au pouvoir de maniere democratique, vous oubliez l'incendie du Reichtag.
Le NSDAP n'avait pas la majorite au Reichtag et s'en est empare illegalement grace a cet attentat terroriste !

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Sep 26, 2008 11:35 am 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Et l'Histoire n'a pas particulièrement démontré que les dictatures étaient pacifistes.

Un coup d'Etat contre un dictateur est bien plus aisé que dans une démocratie. Moins de risque de réaction de la population. Il suffit, en général, de se débarrasser d'une seule personne ou d'une clique, pas d'un parlement au complet...

Tu quoque Filli?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Réponse à Daniel Laurent
MessagePosté: Ven Sep 26, 2008 12:42 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
En mars 33 des élections encore libres donnent 44% des voix au NSDAP, ce qui n'est pas mal mais pas une majorité.
Or, ce qu'il faut comprendre c'est que cette situation politique fut suffisante pour donner à Hitler et à sa bande de gangsters (Göring, Göbbels, Himmler, Heydrich, Diehls..) les moyens de s'emparer des leviers de commande: la police et la propagande.
A partir de là, ils firent régner progressivement un régime de terreur en fomentant des coups de force comme le Reichstag et la nuit des longs couteaux.
Seule l'armée aurait pu faire quelque chose et elle fut tentée de le faire à plusieurs reprises.
Ce qui l'en a empêché le plus c'est que la bête noire de l'armée n'était pas Hitler mais Röhm.
Or, Hitler, en éliminant Röhm, s'est concilié l'armée.
Quel dommage qu'il ne se soit pas trouvé un Kémal, un Franco ou un Pinochet pour débarrasser l'Allemagne et le monde de ces crapules totalitaires.
Ne vaut-il pas mieux un régilme autoritaire qu'un régime totalitaire?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Sep 26, 2008 12:58 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Vous vous contredisez.
Vous nous dites plus haut qu'Hitler s'est empare du pouvoir democratiquement, etvoila maintenant que vous admettez qu'il le fit grace a des attentats terroristes.

Au sujet de la nuit des longs couteaux, Hitler ne s'est pas seulement concilie l'armee, il a commence egalement a la compromettre. Ce fut la premiere etape, ou presque, de la nazification de la Wehrmacht.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Je réponds à Daniel
MessagePosté: Ven Sep 26, 2008 4:24 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Cher Daniel,
La contradiction n'est qu'apparente pour deux raisons.
D'abord c'est grâce à l'élection que Hitler a pu s'emparer des leviers de commande (ce n'est pas par la force armée) et, ensuite, maitre de la propagande, il a pu influencer l'opinion et obtenir des scores électoraux de l'ordre de 98 %-tout comme les deux Napoléon au XIX° siècle.
Les foules sont stupides et si vous voulez vous donner la peine de lire Gustave Le Bon "Psychologie des foules" vous verrez qu'il a prévu Hitler très exactement... que c'en est hallucinant. En 1895!
Non, la démocratie politique sans la démocratie sociale et morale (cas américain) nous a exposé, nous européens, à toutes les aventures du totalitarisme de droite ou de gauche.
Enfin, les a-t-on vus, oui ou non, ces foules énamourées sur le passage du dictateur faisnt penser à des femelles en rut, ces forêts de bras tendus, ces oriflammes gigantesques sur des troupes remplissant l'espace jusqu'à l'horizon... Et à la mort de Staline: souvenez-vous. Ils pleuraient le Tueur comme des veaux!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Sep 27, 2008 6:01 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Une chose qui est presque inconnue: Hitler était légaliste de la démocratie.
Hans Bernd Gisevius, qui fut de ses principaux opposants (il a participé au complot de Stauffenberg), l'appelle Adolphe le légaliste dans son ouvrage "Jusqu'à la lie".
Conseiller au ministère de l'Intérieur dès avant 33, il a eu tout loisir de voir naître et prospérer la police politique (la Gestapo) et la milice politique (la SS) sur quoi tout a reposé.

Hitler a fait entériner par des votes parlementaires et/ou populaires chacun de ses coups de force.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Sep 27, 2008 6:49 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
boisbouvier a écrit:
Une chose qui est presque inconnue: Hitler était légaliste de la démocratie.

Tres drole...
Le peuple allemand etait tres respecteux de la loi et donc Hitler legiferait a tour de bras, trouvant a chaque fois des pretextes "populaires". Un bon exemple est les lois antisemites.
Des la prise du pouvoir, les agressions contre les Juifs se multiplierent dans le Reich, la nuit de cristal mais aussi de nombreuses autres exactions.
Selon la propagande nazie, il s'agissait la de "manifestations spontanees du peuple" et donc cette legislation raciste repondait a un "appel du peuple".
En fait, les "manifestants" etaient des militants nazis (NSDAP, SS, SA et Hitlerjugend) qui etaient systematiquement en civil. Connaissant le gout des nazis pour les uniformes, il est clair qu'ils se mettaient un civil sur ordre. Voila ou se situait le "legalisme" hitlerien.

Quant aux plebicites a 99% de "oui", ils ne voulaient strictement rien dire : Parti unique, pas d'opposition pour faire campagne pour le "non", massives campagne de propagande nazie, des bureaux de vote remplis de mouchards de la Gestapo, etc, il s'agissait la de sinistres comedies, pas de consultations democratiques.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Sep 27, 2008 9:47 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Vous avez raison au sujet des consultations à 99% mais pas au sujet de celles à 45%: là, l'opposition aurait pu empêcher ce voyou de s'emparer des leviers de commande. Or, elle était si profondément divisée qu'elle ne s'est jamais formée. (Que voulez-vous? la lutte des classes, la dictature du prolétariat, la mission d'avant-garde de la classe ouvrière et le sens de l'histoire avaient de telles exigences!)
En plus de l'inconvénient déjà signalé (l'émotivité des foules, leur profonde stupidité) la démocratie a cet inconvénient supplémentaire, en effet, de bouster, d'exciter parfois démesurément les divisions inéluctables qui existent au sein des communautés nationales. C'est ce qui s'est passé en Espagne jusqu'à ce qu'un général sorte de sa caserne et, tel le père de famille qui lassé par les querelles de ses enfants donne un coup de poing sur la table et impose le silence à tous, ramène le calme et interdit les discordes et les factions.
Lorsque De Gaulle rend visite à Franco avant de mourir au scandale de Malraux et de Mauriac, c'est la leçon d'histoire politique qu'il nous donne.
Une patrie est l'oeuvre des morts et le soldat en est le gardien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Sep 27, 2008 3:11 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Boisbouvier a fort à faire... Remonter le courant n'est pas facile ! Je n'adhère pas, mais je lui trouve quand même du panache.

ça me rassure un peu que ledit ait trinqué avec François. Nous ne sommes pas en présence d'un "pétainiste" ordinaire... :lol:

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Réponse à M.Roy-Henry
MessagePosté: Lun Oct 06, 2008 6:41 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Merci du compliment Monsieur: il me touche car je me sens un peu seul parmi vous tous qui êtes si orientés à gauche, à commencer par notre hôte.
N'allez pas croire que je sois un conservateur rigide: mes maîtres se
nomment Benjamin Constant, Tocqueville, Taine, Max Weber, Raymond Aron, Bertrand de Jouvenel... Tocqueville surtout. Je suis depuis longtemps pénétré de la profondeur de son regard sur l'Histoire. Si nos gouvernants l'avaient lu, bien des erreurs auraient été évitées. La décolonisation ratée, par exemple. Quand je compare la nôtre à celle des Anglais qui fut inspirée par Stuart Mill, ami et disciple de Tocqueville, que de regrets.

Cordialement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Réponse à M.Roy-Henry
MessagePosté: Lun Oct 06, 2008 7:18 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Citation:
je me sens un peu seul parmi vous tous qui êtes si orientés à gauche, à commencer par notre hôte

Je ne suis pas certain que Bruno, fieffe bonapartiste, puisse etre considere comme etant de gauche .
:lol:
Quant a moi, j'en suis toujours a attendre l'arrivee d'un homme politique ayant la carrure de Charles de Gaulle qui, a ma connaissance, n'etait pas franchement bolchevique.

Il n'est pas necessaire d'etre de gauche pour considerer que Petain et son regime se sont beaucoup trop compromis avec le nazisme ou plutot ont ete enormement compromis par Hitler et ce a tous les niveaux.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Oct 06, 2008 9:24 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Qui est Bruno ?
Que viennent faire de Gaulle et les Bolcheviks dans le sujet en discussion ?
Pétain compromis avec le nazisme ?
Mais oui bien sûr... et fort heureusement, puisque c'est grâce à ces compromissions que 275000 Juifs furent sauvés.
"Baise la main que tu ne peux mordre." (proverbe arabe)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Oct 06, 2008 9:43 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Citation:
Qui est Bruno ?

Roy-Henry

Que viennent faire de Gaulle et les Bolcheviks dans le sujet en discussion ?
==================
Lisez-mieux, vous pretendez que nous sommes "de gauche", je vous reponds, c'est tout

Pétain compromis avec le nazisme ?
Mais oui bien sûr... et fort heureusement, puisque c'est grâce à ces compromissions que 275000 Juifs furent sauvés.
===================
Vieille antienne petainiste deja demontee plus haut....
Vous vous repetez !

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: L'inquisition
MessagePosté: Lun Oct 06, 2008 12:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
1/ Merci pour Bruno Roy-Henry.
2/ Vous êtes donc gaullistes. Ça tombe bien : moi aussi.
Mais vous ne dites rien du pétainisme "latent" de De Gaulle dont je vous ai fourni trois preuves irréfutables (Odic, Rémy, Le Hideux).
En voulez-vous d'autres ?
3/ Pétain (ou Vichy) sauveur des Juifs vieille antienne pétainiste démontée plus haut.
Où ça ?
J'ai beau lire et relire je ne vois au contraire qu'une menace d'être exclus pour manque de respect envers le droit de propriété et le droit d'autorité du chef.
Quand on en est là n'est-ce pas la preuve qu'on est à bout de ressources argumentaires et qu'on de comporte comme des inquisiteurs qui ne supportant pas la contradiction font appel au bourreau ?

Cordialement.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla