Le Forum de François Delpla
http://www.delpla.org/forum/

Hitler et Ribbentrop
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=1743
Page 1 sur 1

Auteur:  GI Joe [ Jeu Aoû 24, 2017 2:33 pm ]
Sujet du message:  Hitler et Ribbentrop

Vous avez réduit en poussière le témoignage de Paul Schmidt (interprète du Führer) qui veut qu'au moment de la déclaration de guerre anglaise à l'Allemagne (3 septembre) Hitler se soit tourné vers Ribbentrop pour lui asséner un "Et maintenant?". Rejetant ainsi sur Ribbentrop la responsabilité sur le conflit puisque Hitler n'aurait attaqué la Pologne le 1er sept qu'avec l'assurance de son ministre des Aff Etr que l'Angl ne bougerait pas (comme en mars 41 avec la Tch).

Mais, j'aimerais revenir dessus, car à la lecture du Journal de Ciano il apparaît à quel point Ribentrop est un esprit malfaisant, malade et influent sur la personne de Hitler. C'est du moins l'opinion de Ciano, ministre des Aff Etr et gendre de Mussolini.

Voici ce qu'on lit le 18 juillet 1941 dans le Journal de Ciano : "Anfuso a eu une conversation intime et très intéressante avec Mme Mollier, la femme de l'attaché de presse allemand. Elle lui a confié que la campagne de Russie a provoqué une crise profonde dans les classes dirigeantes allemandes. Hitler est parti en campagne en croyant que sa lutte contre le bolchévisme amènerait les puissances anglo-saxonnes à se retirer de la guerre. Ribbentrop ne partageait pas ce point de vue étant persuadé au contraire que Churchill s'allierait avec le diable si cela lui permettait d'en finir avec le nazisme. Et cette fois il a eu raison (...) Mme Mollier a employé des termes très durs traitant Hitler de Dummkopf".

Ce passage est très intéressant, car depuis l'attaque du 22 juin Ciano ne fait que récolter les indices de la future défaite allemande... il analyse très bien les communiqués de Goebbels décelant les grandes difficultés de l'armée allemande en URSS, et répète plusieurs fois de source allemande que les pertes sont déjà trop lourdes... 1er juillet, 9 juillet, 10 juillet, 11 juillet, 16 juillet 1941...
Mais, revenons à nos moutons : dès le 29 juin Ciano notait : "Ribbentrop a téléphoné à Alfieri pour lui dire que le succès des opérations a dépassé de beaucoup les estimations les plus optimistes. En dépit de cela, il parait que Ribbentrop est de très mauvaise humeur ; Alfieri pense qu'elle est due à des dissensions au sein de gouvernement allemand", dissensions dues à la résistance soviétique et aux pertes inattendues...

Rappelons que Sumner Welles (annexe au Journal) rapporte des propos clairs tenus le 16 mars 1940 à Rome : "le comte Ciano me dit ensuite qu'à son avis Hitler se trouvait complètement sous la domination de Ribbentrop dont l'influence était fatale et malfaisante" (p.261) ; "le comte Ciano exprima le pessimisme le plus profond au sujet de la rencontre prévue au Brenner car du moment que Ribbentrop serait présent Mussolini ne pourrait pas persuader Hitler de suivre une voie plus raisonnable. Ciano lui-même dans de nombreuses entrevues avec Hitler l'avait vu sur le point d'adopter une attitude modérée, lorsque l'intervention de Ribbentrop le faisait de nouveau changer d'avis" (p.265).

Voici donc qu'on pourrait voir dans Ribbentrop l'éminence grise de Hitler. Mais, Sumner Welles, et peut-être Ciano même, semblait oublier la possibilité suivante : que Ribbentrop ait été lui-même manipulé par Hitler.

Auteur:  François Delpla [ Jeu Aoû 24, 2017 5:43 pm ]
Sujet du message:  Re: Hitler et Ribbentrop

Hé oui !

Nous en savons assez aujourd'hui pour être sûrs DU sens dans lequel s'exercait l'influence.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/