Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mer Oct 16, 2019 1:24 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Hitler et Mussolini
MessagePosté: Mer Déc 13, 2017 8:11 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
C'est un sujet jamais abordé. Mussolini bien que victime de Hitler est toujours présenté comme son allié et même son mentor (!). Alors que la réalité était bien plus nuancé. Hitler s'est servi de la réussite de Mussolini pour arriver au pouvoir et avancer à visage masqué. Hitler ce machiavélique a pris tout ce qu'il avait à exploiter chez ce flamboyant personnage.

SVP faites justice des relations entre Hitler et Mussolini.
Rappelez que Mussolini est le seul à avoir mobilisé ses divisions et menacé Hitler d'une guerre empêchant ainsi l'invasion de l'Autriche en 1936.
Rappelez que Mussolini a transmis aux Belges l'heure, la date et l'endroit de l'attaque allemande en 1940.
Mussolini a essayé jusqu'au bout d'éviter la guerre en Pologne en septembre 1939.
Mussolini a envahi l'Albanie en 1939 en réponse à l'invasion hitlérienne de la Tchécoslovaquie.
Quand l'Afrique du nord est perdue, Mussolini est conscient qu'un changement d'alliance est obligatoire. Il met alors en scène son éviction du pouvoir par le Conseil Fasciste. Dites et rappelez que Mussolini a été enlevé par Hitler et non libéré de sa prison du Gran Sasso. Hitler ne pouvait tolérer que celui qu'il a toujours présenté comme son seul ami passe ainsi à l'ennemi ! Hitler a pris un malin plaisir à faire assassiner le propre gendre de Mussolini, alors que ce dernier était impuissant.

Rendons justice à Mussolini. Son nom est trop souvent associé à celui d'Hitler. Le deuxième était un criminel sanguinaire, le premier l'était quand même beaucoup moins. La nuance est d'importance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hitler et Mussolini
MessagePosté: Jeu Déc 14, 2017 3:06 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Un peu d'accord mais pas beaucoup !

Je dirais plus marionnette que victime.

L'indépendance de l'Autriche était l'intérêt évident de l'Italie; Musso l'a plutôt bradée après 34 (et non 36), voire échangée contre les mains libres en Ethiopie.

Vous oubliez la question juive, tant en positif (pédale douce dans sa ZO en France) qu'en négatif (lois de 1938).

Vous oubliez le soutien au long cours à l'égard des oustachis croates.

Transmission des renseignements aux Belges : je croyais que c'était le pape; d'autre part, cette fuite véhiculée par la résistance allemande m'a toujours semblé suspecte de pilotage par le SD. Cela fait partie des sujets vierges à qui du moins j'ai ôté quelques voiles !

Albanie : réponse ou, au sens photographique, réplique ?

Enfin, il ne me semble ni avoir fait exprès d'être destitué et arrêté, ni avoir fait des difficultés pour suivre ses libérateurs, ni avoir été contrarié de l'exécution du père de ses petits-enfants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hitler et Mussolini
MessagePosté: Jeu Déc 14, 2017 5:20 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Intéressant.
Concernant les Juifs, leur funeste sort est du à l'invasion allemande en 43, et donc à Hitler, pas à Mussolini.
Le soutien à la Croatie était monnayé contre un soutien croate pour l'Italie. C'était une manière de couper l'herbe sous le pied des Nazis.
L'Italie catholique tenait à son allié croate catholique, de même que Mussolini était contre la guerre contre la Pologne catholique.
Le Pape ou le SD ? Ah bon ?
Comme pour la Croatie, en envahissant de facto l'Albanie, il s'agit pour Musso de mettre Adolf devant le fait accompli.
Mussolini avait le couteau sous la gorge lors de sa "libération" du Gran Sasso. Quand il entend le vacarme et qu'on vient le chercher, il a peur. Son éviction du Conseil Fasciste était une magouille typiquement italienne, une combinazione (!). Ce qui le dérange dans sa libération c'est qu'il ne l'avait ni prévu ni calculé, il n'était pas derrière. Musso a perdu du poids et est gravement atteint pendant toute sa captivité allemande. Il n'est plus le même et est désespéré et impuissant. S'il ne lève pas le petit doigt pour Ciano, c'est qu'il sait que ça ne changera rien. Hitler avait décidé la mort du gendre, il était condamné d'avance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hitler et Mussolini
MessagePosté: Jeu Déc 14, 2017 6:45 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
tout cela demanderait des documents, des précisions...

Sur l'invasion de l'Albanie, par exemple, il serait surprenant que l'aval de Berlin n'ait pas été demandé et obtenu. Je n'ai pas étudié cela de près, mais j'ai démontré il y a 20 ans dans mon livre sur Montoire que, pour ce qui est de l'attaque contre la Grèce, le 28 octobre 1940, Hitler était prévenu et avait fait exprès d'arriver à Florence après le déclenchement des hostilités.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hitler et Mussolini
MessagePosté: Ven Déc 15, 2017 7:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
La source c'est Galeazzo, bien sûr !

exemples :

15 mars 39 : "nous avons eu le tort d'être trop loyaux envers les Allemands", Hitler se moque de Musso : il lui demande de ne pas faire comme lui et de n'agresser aucun pays de la sorte...
On s'en doute ça bouillonne chez Musso ! De suite, il pense à l'Albanie. Hiler s'amuse à l'humilier. Lui il lui rendra la monnaie de sa pièce en envahissant l'Albanie.

16 mars : "Musso a l'air fatigué, il a beaucoup réfléchi pendant la nuit", il n'a pas beaucoup dormi. Il a tjs en tête l'Albanie, mais il est terrorisé par l'Allemagne, que fera-t-elle en réponse ? elle révoltera la Croatie.
"il estime que l'hégémonie prussienne est désormais établie en Europe", seule une coalition de toutes les autres puissances y compris l'Italie pourrait contenir l'expansion allemande, mais ne pourrait pas la ramener en arrière."
"il dit que les Allemands pousseront désormais en direction de la Roumanie et de là vers les Balkans ; que là les Serbes lui feront la guerre.

17 mars : "le duce est soucieux et déprimé il envisage la guerre contre l'Allemagne, au cas où la Croatie fasse sécession et se place sous protection allemande. Il pense même s'allier à la France et Londres.

19 mars : "le duce refuse toute alliance avec l'Allemagne. Il repense au problème croate et une guerre contre l'Allemagne. Le Duce relance les négociations d'alliance avec la France.

20 mars : les Allemands, sans doute alarmés par les propos de Mussolini, pressent les Croates de se soumettre aux Italiens. Le duce est rassuré. Il ne veut plus changer d'alliance et arrête les négociations avec la France.

22 mars : le duce est de nouveau irrité contre l'Allemagne. Il propose d'expulser les allemands du Haut-Adige et le 23 mars il décide de précipiter la conquête de l'Albanie.

Le duce est exaspéré des moqueries de la presse française qui présente l'Italie comme la prochaine victime de Hitler, des rumeurs qui le surnomment "Gauleiter d'Italie"...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla