Le Forum de François Delpla
http://www.delpla.org/forum/

Des "finasseries" de la diplomatie allemande
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=211
Page 1 sur 1

Auteur:  Arnaud Christen [ Ven Fév 08, 2008 11:27 am ]
Sujet du message:  Des "finasseries" de la diplomatie allemande

Bonjour,

A. Briand était-il un grand naïf ? Partiellement sans doute car il n'avait pas saisi tout le réalisme d'un Stresemann. La diplomatie allemande des années 20 se caractérise déjà par une remarquable duplicité (le propre de toute bonne diplomatie diront certains). Et les manipulations hitlériennes en matière de politique extérieure font échos aux finasseries de Stresemann. Hitler semble prolonger de ce point de vue la diplomatie weimarienne.
Peut-on inscrire l'action hitlérienne en politique extérieure dans une tradition antérieure à l'accession des nazis au pouvoir ? En quoi Hitler innove-t-il radicalement ? Quand rompt-il clairement avec celle-ci ?

Cordialement,
Arnaud Christen

Auteur:  François Delpla [ Ven Fév 08, 2008 5:18 pm ]
Sujet du message: 

Pour ma part, je ne pense pas que Stresemann ait été un doux agneau (notamment pendant la PGM), ni qu'il ait fait bon marché de l'intérêt national allemand. En revanche, je vois un abîme entre sa politique et celle de Hitler. Il ne faut pas oublier que la crise de 29 va agir comme un dissolvant puissant et rapide sur l'"esprit de Genève" et que le ministre allemand meurt peu avant le "jeudi noir". Il est donc bel et bien en train de faire adhérer l'Allemagne à un système de sécurité collective dont elle aurait eu le plus grand mal à sortir s'il avait pu se prolonger, mettons, une dizaine d'années de plus. C'est d'ailleurs l'une des principales explications de l'impatience (matinée de temporisation) dont Hitler va faire preuve (il va vers la guerre non pas tout de suite -ce qui endort la méfiance- mais le plus vite possible) et qui est ce qui le distingue le plus d'un Stresemann, lequel semble avoir l'éternité devant lui.

Auteur:  Arnaud Christen [ Ven Fév 08, 2008 9:35 pm ]
Sujet du message: 

Oui, tout à fait d'accord pour ce qui est de la différence quant aux buts ultimes recherchés. Cependant, plus que le cas de Stresemann, ce sont les formes utilisées qui m'intéressent. Hitler peut s'appuyer sur tout un travail de sape des traités par une diplomatie allemande louvoyante. Sur la méthode il doit y avoir des continuités... au moins jusqu'en 1938 ?
Le nazisme marque-t-il une rupture brutale pour la Wilhelmstrasse ?

Auteur:  François Delpla [ Sam Fév 09, 2008 10:06 am ]
Sujet du message: 

Ma réponse (rapide) sera du même ordre. La diplomatie de Weimar joue certes à cache cache avec les clauses du traité de Versailles, mais dans d'étroites limites : il s'agit d'abaisser et d'étaler les réparations et non de les annuler, la question de l'égalité des droits en matière d'armement est amenée avec prudence, il n'est pas question de quitter la SDN en cas de refus, etc.

Auteur:  Arnaud Christen [ Dim Fév 10, 2008 7:56 am ]
Sujet du message: 

Pour les diplomates du Reich, le changement est donc perceptible dès les premiers temps du nouveau régime... sans inquiétude ?

Auteur:  François Delpla [ Dim Fév 10, 2008 11:32 am ]
Sujet du message: 

Arnaud Christen a écrit:
Pour les diplomates du Reich, le changement est donc perceptible dès les premiers temps du nouveau régime... sans inquiétude ?


cf. ma phrase ci-dessus :
Citation:
il va vers la guerre non pas tout de suite -ce qui endort la méfiance- mais le plus vite possible


UN SEUL diplomate démissionne en raison de l'arrivée de Hitler à la chancellerie, l'ambassadeur à Washington von Littwitz (tout cela de mémoire, orthographe et poste à vérifier). Hélas, revenu à Berlin il renoue avec le régime !

Ce qui a de quoi rassurer cette corporation, et immédiatement, c'est la passivité occidentale. Cela n'exclut pas des sueurs froides au moment où Hitler chausse, en matière de transgression, des bottes de sept lieues (mars 35, mars 36, crises tchèques et drôle de guerre).

Auteur:  shaaneson [ Lun Oct 07, 2013 10:58 am ]
Sujet du message:  Re: Des "finasseries" de la diplomatie allemande

Il est donc bel et bien en train de faire adhérer l'Allemagne à un système de sécurité collective dont elle aurait eu le plus grand mal à sortir s'il avait pu se prolonger, mettons, une dizaine d'années de plus. C'est d'ailleurs l'une des principales explications de l'impatience (matinée de temporisation) dont Hitler va faire preuve (il va vers la guerre non pas tout de suite -ce qui endort la méfiance- mais le plus vite possible) et qui est ce qui le distingue le plus d'un Stresemann, lequel semble avoir l'éternité devant lui. :lol:

Auteur:  François Delpla [ Lun Oct 07, 2013 12:59 pm ]
Sujet du message:  Re: Des "finasseries" de la diplomatie allemande

Bonjour et bienvenue

quel est l'intérêt de répéter une partie de message antérieur ?



merci de vous présenter ici viewforum.php?f=2 et de vous mettre en conformité avec l'article de la charte sur les pseudonymes.

Auteur:  François Delpla [ Ven Oct 11, 2013 9:45 am ]
Sujet du message:  Re: Des "finasseries" de la diplomatie allemande

pas de réaction -> bannissement d'ici 48 h .


Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/