Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mar Oct 15, 2019 7:25 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Lun Jan 10, 2011 6:15 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Jan 10, 2011 5:33 pm
Messages: 1
Hitler est une personne détesté de façon majoritaire, et on nous bassine depuis toujours avec une vision très péjorative du personnage. J'aimerai comprendre pourquoi ? On en est arrivé à rendre illégale la croix gammée symbole Hindouïste qui existe depuis des millénaires. J'avoue que j'admire son parcours, tout en ne partageant pas ses idées, auquel je pense qu'il n'y croyait pas non plus, depuis avoir lu Nietzsche dont Hitler appréciait beaucoup les oeuvres. Cela est un autre fait, pourquoi ne fait on pas un parallèle entre les idées de Nietzsche et ceux d'Hitler, ne l'ayant entendu nul part mais devant attendre d'avoir lu le philosophe pour le voir de moi même; alors que c'est assez énorme. Ce n'est pas le seul dirigeant qui eu des idées racistes dans l'histoire, surtout à une époque où était ouvert des zoo humain à Paris. On traite Hitler de façon peu objective je trouve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mar Jan 11, 2011 7:38 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Vidda777 a écrit:
On traite Hitler de façon peu objective je trouve.

Environ 6 millions de Juifs assassines, plus environ 10-12 millions de Slaves, pour des motifs racistes, ce n'est pas objectif ?
Sans parler du reste !
Vous etes sur un forum d'Histoire ici, cher anonyme (ce qui est contraire a la charte), donc il conviendrait de citer vos sources, par exemple au sujet des "zoos humains" a Paris...

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Dim Fév 13, 2011 10:49 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Je pense qu'Hitler est un caporal sans être un militaire , un chef d'état sans être un homme politique, un auteur
sans être un écrivain , un peintre sans être un artiste , un malade mental sans être un fou etc , etc , à tel point
qu'à la fin il ne reste plus que le surnaturel pour expliquer que cette planète et l'humanité toute entière aient pu être remodelées en profondeur et à ce point par un homme aussi ... insignifiant ? Peut être a t- il suivi une sorte
d'inspiration satanique qui l'a brutalement laissé tombé au beau milieu de l'hiver russe de 1942 ,( bien que je ne croie pas trop
à ces choses là) je constate qu'il y a une rupture , une perte brutale du sens de la réalité qui se produit à ce moment là ,
comme si son "inspiration" l'avait lâché ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Lun Fév 14, 2011 2:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Je pense que si l'on admet qu'il y a eu de sa part une réelle habileté politique , une clairvoyance quant aux réactions
des autres chefs d'états européens à ses décisions , ainsi qu'un sens du "timing" quant à la mise en oeuvre de son projet
avant guerre, qui sont remarquables, et si l'on considère enfin qu'il fait un "sans faute" ,au moins jusqu'à Dunkerque , alors
on doit rechercher à quel moment se produit la rupture , la perte du sens des réalités qui lui fait déclarer la guerre
aux USA tandis que son armée est enlisée en Urss , sans avoir vaincu la GB à l'Ouest...
Ce "décrochage" a du survenir avant , (en fait bien avant sa "bunkerisation") mais quand ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Lun Fév 14, 2011 3:11 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Bonjour à tous


Le message inaugurant ce fil est curieux, mais son titre bien trouvé, si on le rapporte à la haine qui animait, de son propre aveu, Hitler.

Je propose que ce fil soit utilisé pour la discussion du dernier article du site : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=486

Le récit suivant d'une cure hypnotique, prenant sa source dans un roman qu'il y a tout lieu de croire inspiré de faits réels, donne un accès unique à la psychologie d'un dictateur :

Citation:
Le roman est centré sur la "guérison miraculeuse" à "P." d’un nommé "A. H.", frappé d’une "cécité hystérique". A. H. prétend avoir été gazé à l’ypérite pendant un "tour de service au front" et joue au héros de guerre incapacité tout en détournant des ressources médicales des victimes de "vraies" souffrances. Il se fait remarquer en faisant des ennuis aux autres malades du service moins enthousiastes que lui pour la cause allemande, en voie de s’effondrer. Le psychiatre en chef, répugné par sa personnalité mais intrigué par sa pathologie, fait parler A. H. pendant une longue consultation nocturne et réfléchit ensuite la manière d’utiliser son fanatisme pour guérir sa cécité. Pendant une deuxième consultation nocturne, il examine les yeux malades de A.H. et déclare qu’il est médicalement impossible de les guérir. Il suggère ensuite, dans l’obscurité, qu’avec sa force de volonté surnaturelle, A.H. peut les guérir lui-même. A.H. se concentre pour voir une allumette, puis une paire de bougies allumées dans le noir pendant que le médecin lui dit : "Il faut que vous vous fassiez une confiance aveugle. Vous cesserez alors d’être aveugle". Et "l’Allemagne a besoin d’hommes comme vous maintenant, des hommes possédant de l’énergie et une foi aveugle en euxmêmes. L’Autriche, c’est fini ; pas l’Allemagne". Et enfin "POUR VOUS, TOUT EST POSSIBLE ! DIEU VOUS AIDERA SI VOUS VOUS AIDEZ VOUS-MÊME !". A ce moment, il retrouve la vue et le médecin le plonge dans un sommeil hypnotique sans rêves jusqu’au lendemain matin.


Le psychiatre diagnostique des troubles mentaux et suggère sous hypnose que le sujet a l'étoffe d'un sauveur de l'Allemagne, présentement au plus bas. Nous avons ici la source de plusieurs choses essentielles :

-l'insertion sociale d'Adolf Hitler, jusque là désocialisé;

-son extraordinaire confiance en lui;

-sa conviction, fréquemment exprimée, et explicative de beaucoup de ses décisions, d'être mandaté par la Providence pour une mission;

-une fois l'ennemi de l'Allemagne identifié et nommé, une haine absolue pour lui, allant jusqu'à des actes éradicateurs de plus en plus systématiques.

Cela s'appelle une psychose paranoïaque, et l'effet produit par cette cure s'appelle un déclenchement de psychose (ce qui signifie qu'elle n'est pas créée par la cure, mais était auparavant latente; ainsi peut-elle contribuer à expliquer la désocialisation et l'errance de cet être au demeurant plein de potentialités intellectuelles, créatrices etc.).

Tout autre est la question de l'éventuelle folie collective qu'aurait rencontrée cette folie individuelle. Là, je suis très sceptique. Je dirai plutôt que ce patient qui recouvre la vue acquiert une énorme acuité visuelle pour repérer, dans la société allemande comme dans les gouvernements étrangers, etc. les points où il va pouvoir appliquer ses leviers.


Sur les analyses de Claude : il n'y a pas lieu de supposer une surnature ! Ce qui fait perdre à Hitler le lien avec sa bonne étoile a les pieds bien sur terre et se prénomme Winston.

Dès lors que la non-paix de fin mai 40 a déjoué tous ses calculs, Hitler improvise, ce qu'il déteste, et se débat devant une équation trop complexe, d'une façon néanmoins performante. Il fallait quelque talent pour prolonger autant une affaire aussi mal partie, en gardant la haute main sur l'Europe et sur son peuple.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mar Fév 15, 2011 1:34 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Une des analyses les plus fréquentes d'Hitler est celle qui fait de lui le "pur produit" d'une société traversant une crise grave ;
lendemain de guerre mondiale , défaite et esprit de revanche , crise économique , violence politique et besoin d'affirmer
(et de définir) l'identité nationale etc ...Mais cette approche m'a toujours laissé sur ma faim dans la mesure ou à ce tarif ,
l'Allemagne et l'Autriche de l'après guerre 14-18 ont du produire des dizaines , voire des centaines d'Hitler en puissance.

L'élément manquant est peut être fourni par le rapport de 1942 de l'officier américain de l'OSS , déclassifié que l'on trouve sur
le site consacré au Dr Forster vers lequel renvoie un lien de l'article de F.Delpla http://www.dredmundforster.info/karl-kr ... ss-officer

Il y est écrit que le psychopathe , en temps de paix et de prospérité est un individu plutôt surveillé/soigné par la société ;
il utilise son ascendant sur les autres en devenant un fondateur de secte , un aventurier ou un petit escroc (petty swindler)
mais , dans une période troublée comme celle que traverse l'Allemagne après 14-18 cet ascendant peut se transformer
en quasi prise de contrôle des masses par la manipulation. Malheureusement même dans une telle hypothèse, les candidats restent nombreux d'ou ma question pourquoi lui, et pas un autre ancien combattant , frustré par la défaite , initié à la politique durant la crise allemande et disposant d'un talent oratoire ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mar Fév 15, 2011 2:56 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Une question excellente !

Je viens justement de lire et de critiquer un article sur la cure de Pasewalk, très sévère pour les travaux de Binion, et voyant dans le roman de Weiss une allégorie de l'Allemagne, excellente au demeurant: http://findarticles.com/p/articles/mi_7 ... ntent;col1 .

Il émane d'un jeune universitaire allemand aux compétences à la fois littéraires et historiques, Norman Ächtler, et a été publié en 2007. Ses arguments sont caractéristiques :


Citation:
Nevertheless, whatever records of Hitler as a patient once existed, they are now lost. It remains an open question whether a copy of these files was among Weiss's collection that he could have used for his novel. From my point of view, the assertion of Binion and Lewis that Ernst Weiss--and other exiled intellectuals--could have been in possession of Hitler's medical file is a very dubious one. Firstly, there are too many opaque passages for the novel to be the transcription of an authentic, explosive "eyewitness account" written for political purposes. Already by refusing to explicitly identify "A.H." with Adolf Hitler, Ernst Weiss points out that this character remains a fictional one. More tellingly, Das Neue Tagebuch--one of the most important exile publications--never published the files, despite the rather obvious fact that revealing the Fuhrer as a hysterical psychopath would have been a propaganda coup against the Nazis.
(...)




Ce genre de raisonnement est déplaisant : on dirait Vergès ou Chauvy faisant flèche de tout bois pour mettre en doute l'évasion de Raymond Aubrac, à partir de contradictions dans les récits. De même que la Résistance française ne tenait pas d'archives, les antinazis serrés de près à Paris, dans la décennie précédente, par la police des étrangers, ne publiaient pas tout, ni ne s'organisaient comme une armée impeccable, tirant ses obus en temps et en heure pour une efficacité maximale.

En l'occurrence, et contrairement aux exploits de Lucie Aubrac contre les sbires locaux d'un Hitler affaibli, ces émigrés ont affaire à un dictateur au mieux de sa forme manipulatrice et au zénith de ses mystifications. Il suffirait, par exemple, que le roman de Weiss ait été prêt à paraître en octobre 1938, pour que les accords de Munich et l'hystérie consécutive de la foule parisienne aient conduit à différer le projet. Certes je n'en sais rien et Ächtler non plus, mais nous pouvons remarquer qu'il ne se pose pas ce type de questions.

La suite de l'article comporte un argument à double tranchant : il examine les articles, substantiels, publiés par le dr Forster sur les "hystériques de guerre" dans les années suivant la PGM, et remarque que les présupposés thérapeutiques et les méthodes qui lui sont prêtés diffèrent sensiblement de ce qu'on trouve dans ces textes. Ils doivent beaucoup, en revanche, à Freud et à Kretschmer. De même, son personnage d'AH dérive pour une bonne part de livres auxquels Forster n'a pas collaboré, à savoir Mein Kampf et les deux premières biographies, dues à Konrad Heiden et à Rudolf Olden. Et alors ? Cela prouve seulement que l'inspiration du roman est composite. il baigne à la fois dans le freudisme tel qu'il s'exporte alors en France, et dans la vulgate antinazie, prompte à prêter au Führer d'imaginaires carences (la plus connue et sans doute la plus pernicieuse étant de croire qu'il avait été peintre en bâtiment, ce qui l'arrangeait bien pour dissimuler ses compétences, et qu'il ne démentit jamais). Il est bien possible que Weiss (ou quelque éditeur pressenti) ait été médiocrement satisfait de sa composition et peu confiant en sa valeur de bombe, en quoi il avait peut-être raison.

Pour Ächtler, Weiss, médecin de formation, écrit vraiment un roman. Un roman allégorique sur la maladie de l'Allemagne :
Citation:
Weiss equates the situation in post-war Germany (and to some extent also in Europe) with the events in the hospital. Thus, it becomes the key episode of the novel, not only in terms of the analysis of an eccentric individual's development but also for the depiction of the mass psychological constitution of the traumatized people and their reaction to the appearance of a character like A.H or--in reality--Hitler.

In psychoanalytic terms, the war had unleashed the base primary instincts of humans, which society usually suppresses during peace. In the post-war chaos after November 1918, it was impossible to successfully stem these drives again. The loss of an exterior enemy on which to project inherent aggressions, contributed to the emotional confusion of Germans. Herein lies the second secret of the success of National Socialism: "Die Hitler-Bewegung ist nun, psychologisch gesehen, eine Wiederherstellung des Kriegszustandes fur ihre Anhanger." (67) A.H.'s speeches articulate a new concept of the external enemy to be blamed for all problems of the Volk: the international "Jewish-Bolshevist conspiracy." This reestablishment of a distinct "historical" bipolar constellation provides a simple conception of the world made-to-measure for the unreflective majority of the Germans.

(...) Der Augenzeuge must be read as one of the most ambitious attempts of German exile literature to provide an explanation for the success of National socialism. The novel is not a biography of the Nazi leader, but rather an attempt to understand the psychological and social processes, which made the rise of a character like Hitler possible.


La conclusion est carrément élogieuse. Elle voit dans le roman de Weiss une approche nouvelle du phénomène nazi, qui aurait ouvert des voies fécondes à l'histoire :
Citation:
With its well-founded scientific dimension Weiss's approach is quite distinct from more famous literary interpretations of the phenomenon of National Socialism like Thomas Mann's Doktor Faustus, and even from analyses like Siegfried Kracauer's "psychological history" of German film, From Caligari To Hitler, which both became very influential after 1945. Mann as well as Kracauer wrote under the popular impression of the existence of a particular German Nationalcharakter (70) that would become evident in the German cultural output: a Faustian predisposition that led to a "Flucht aus den Schwierigkeiten der Kulturkrise in den Teufelspakt" (71) and specific "psychological tendencies," which became "themselves essential springs of historical evolution," (72) respectively. In contrast to those traditional characterological models that interpret fascism as the inevitable consequence of the German collective mentality, Ernst Weiss tries to examine the development from World War I to the "Third Reich" from a more "objective" point of view. The mass psychological approach based on the premises of Freudian psychoanalysis he provides in his novel identifies the effects of catastrophes like defeat and revolution on the mental constitution of a whole people. This analytic starting point explains the psychological aspect of Hitler's rise to power much more adequately than the search for genuine emotional dispositions. It delivers a set of interpretive tools that are still influential for contemporary historiography.


C'est intéressant... mais nous éloigne du problème : qu'y a-t-il de vrai dans la cure hypnotique ? La venue de Forster à Paris étant indubitable, comme le fait qu'il avait eu Hitler comme patient, comme son prompt suicide, comment articuler tout cela ?

Force est de constater que cet article enfile comme des perles les raisons de douter, mais ne se soucie absolument pas de reconstruire une histoire qui tienne debout.

Par rapport au problème que pose Claude, ma réponse est justement que Hitler déclenche à ce moment-là (si ce n'est pendant la cure, du moins à un moment quelconque de la fin 1918 ou du début 1919) une psychose paranoïaque très spécifique et personnelle, qui lui confère par exemple un antisémitisme d'une radicalité inouïe, qu'il n'a pu trouver ni dans les livres ni chez un mentor. Et c'est cette radicalité, jointe à un ensemble de qualités de meneur qui se révèlent à ce moment-là, qui lui permet de damer le pion à des dizaines de concurrents possibles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Fév 16, 2011 1:57 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Personnellement je penche pour une lecture métaphorique du livre de Weiss , la lecture au premier degré restant
problématique , malgré les destins tragiques d'Ernst Weiss l'auteur et du Dr Forster qui aurait transmis le dossier
médical qui viennent semer le doute.
Une telle lecture allégorique ne diminue nullement l'intérêt du livre , même si elle nous ramène à une vision d'Hitler
qui n'a pas les faveurs de notre hôte : celle d'une folie individuelle qui aurait rencontré la folie collective de tout un peuple.
Si cette approche est soupçonnée d'être un brin disculpante pour le peuple allemand , il n'en est rien
dans "Der Augenzeuge" ...
Quand on évoque le traumatisme dû à la Grande Guerre en France on pense aux centaines de milliers de citadins qui ont du croiser les "gueules cassées" ,
les gazés, et les innombrables estropiés en tout genre revenus des tranchées ou encore
les inévitables monuments aux morts érigés dans les moindres villages français , et ces listes interminables de noms de famille bref , c'est l'horreur
de la guerre qui est la cause du trauma ainsi que d'un profond pacifisme , qu'aucun dirigeant de la III e République n'arrivera vraiment à inverser.

Le traumatisme dont souffre le patient de "Der Augenzeuge" est radicalement différent ; lui , il est traumatisé par la défaite
pas par la guerre , il veut donc retrouver son identité , son visage et la revanche est inscrite dans son processus de
guérison. Aucune disculpation là dedans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Fév 16, 2011 2:10 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
D'accord... jusqu'à un certain point !

Le pacifisme est fort aussi en Allemagne, et la défaite lui offre autant d'aliments que, de l'autre côté, la victoire. L'Allemagne a exhibé ses gros biceps et pris une torgnole, cela n'incite guère à récidiver. Inversement, les sacrifices consentis par les Gaulois poilus pourraient et devraient les inciter à un minimum de courage et de responsabilité en 1933, lorsque le vaincu se donne un chancelier arrogant.

C'est entre ces écueils que le fou navigue en virtuose.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Sam Fév 19, 2011 1:32 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
http://lodel.irevues.inist.fr/cahiersps ... php?id=327

Dans cet article très intéressant Paul Wiener nous permet de comprendre un peu mieux les enjeux de la "crise"
vécue par Hitler lors de son séjour à Pasewalk , ainsi que le profil psychologique du dictateur allemand.

Dans les grandes lignes on retrouve un portrait assez classique de ce dernier , avec toutefois des précisions utiles quant au moment exact ou se produit la métamorphose :
chez Hitler l'Oedipe est très fort , la mère va incarner l'Allemagne , à protéger
et restaurer , tandis le peuple Juif va représenter la figure du père , alcoolique et brutal , qu'il faut éliminer.
La vie d'artiste un peu Bohême , l'homosexualité latente ,vont trouver dans le cadre militaire la possibilité de s'ordonner
et de s'intégrer.L'armée , avec sa discipline , sa camaraderie et le danger qui règne sur le front constituent un point de repère
vital pour lui , dont la perte va sonner le glas de son équilibre mental.

Selon Wiener qui est sceptique quant à "Der Augenzeuge" et l'idée de Binion selon laquelle le traitement par hypnose
a engendré l'hallucination , Hitler désemparé, doit lutter contre le risque d'un envahissement pulsionnel complet ,
et à ce stade 2 dénouements sont généralement constatés chez les patients : l'effondrement complet ou bien un nouvel
essor quand la crise est surmontée...

Hitler s'est donc "organisé" une paranoia (antisémite , anticommuniste ,etc...) en forme de barrage psychologique.Une
maladie en guérissant une autre.Les patients atteints se créent en général un objet virtuel transitoire auquel se raccrocher
pour résister à leurs pulsions , mais chez lui cet objet va devenir permanent : l'hallucination ou la "révélation" de son
rôle de sauveur d'une Allemagne en danger.

Selon Wiener, Hitler était de structure psychotique , avec une personnalité schizoide et narcissique :
original ,rigide , solitaire , timide , insomniaque et froid , certains passages de "Mein Kampf" révélant des angoisses de fin du monde typiquement psychotiques.

C'est ici qu'intervient la notion de VPI : le Vécu Psychotique Initial qui précède une crise de restructuration à la recherche
d'un nouvel équilibre , d'ou émerge l'objet transitionnel hallucinatoire , dans le cas d'Hitler , la prophétie.
La crise surmontée , il en ressortira plus fort , plus imaginatif que jamais , ce processus n'affectant ni la clarté de la pensée
ni la cohérence de l'action.
Le 16 Septembre 1919, il signe un texte ou il affirme que l'antisémitisme religieux , celui des pogroms doit laisser la place
à un antisémitisme racial plus moderne , plus impitoyable encore...
P.Wiener y voit le signe de sa "guérison" , la crise a été surmontée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Mar 23, 2011 12:19 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Mar 22, 2011 11:36 pm
Messages: 2
Pour les sources bah fau chercher un peu par soi, y a tout les éléments qu'il faut pour trouver.

Jvien de voir que j'ai étai banni, dois je comprendre qu'il ne peut y avoir qu'une vision possible d'Hitler que je ne pui me faire mon avis propre et le partager. Je n'ai pas dit que j'étai raciste, ni antisémite, ni tenu ce genre de propos; il y a vraiment une énorme censure autour de cette personne. C'est quoi? Des idées qu'on veut nous imposer? Je fais juste le parallèle avec d'autres faits qui eux ne sont jamais fait pour une raison x, pour pouvoir parler d'Hitler jdoi rester dans les trames que vous ( et encore si c'est vous qui en aviez décidé ) jugé comme bonne, vrai peut être. J'en veux pas de votre vision des choses je suis assez intelligent pour juger par moi même. Bizarrement Staline a tué plein de monde pour des raisons idéologique aussi pourtant on en fait pas l'incarnation du mal, et faut pas se mentir ce ne sont pas les seuls dans l'histoire, c'est incompréhensible, ça me choque à quel point les gens vivent dans les préjugés.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Mar 23, 2011 4:19 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Votre bannissement est dû à une absence de réaction aux tentatives du modérateur de vous faire respecter les prescriptions de la charte sur les pseudonymes et vous le savez très bien.

Cela dit, la même charte interdit de mettre en doute l'honnêteté d'un contributeur et vous la violez là une seconde fois.

Mais moi, diriez-vous, ne serais-je pas en train de vous traiter de menteur ? eh bien non. Votre comportement peut aussi relever du fanatisme. Persuadé qu'on vous persécute en raison de vos opinions sur Hitler, vous ne pensez même pas qu'il puisse y avoir une charte et que son non respect puisse valoir le bannissement.

Quant au fait qu'un banni se réinscrive aussitôt sous un autre nom pour contester agressivement son bannissement, vous savez ce qu'ils en pensent, tous les modérateurs de la terre ? Je vous laisse le deviner.

Et je vous laisse vingt-quatre heures pour vous mettre en règle en tenant compte de tout ce qui précède.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Mar 23, 2011 1:40 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Mar 22, 2011 11:36 pm
Messages: 2
Ah excusez moi, jpensai vraiment qu'on ma banni pour le fait que je n'ai pas une haine profonde vis à vis d'Hitler, c'est peut être mal formulé. C'est pour cette raison que je remettai en doute l'honnéteté de l'action, il s'agit tout simplement d'un quiproquo et je compte édité bien entendu mon message. Ce n'est aucunement du fanatisme, je me sentais simplement insulté ou plutot en colère du fait d'être banni pour des opinions qui n'étaient de mon point de vu nullement déplacé.

Pour la charte sur les pseudonymes je ne comprends toujours pas, quel est le probleme avec ce dernier.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Mer Mar 23, 2011 2:01 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
il y a DEUX problèmes :

-la violation de l'article de charte qui interdit les pseudonymes, si on n'a pas pour garder l'anonymat une raison grave à moi-même confiée;

-le fait de ne pas répondre (et toujours pas à cette minute !) à un message du modérateur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pourquoi tant de haine?
MessagePosté: Jeu Mar 24, 2011 5:05 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
ViddaLuck a écrit:
Pour la charte sur les pseudonymes je ne comprends toujours pas, quel est le probleme avec ce dernier.

Regardez qui a contribue a ce fil, mis a part vous :
François Delpla, Claude Jarvis, Daniel Laurent, nos véritables noms.
Il en va de même partout ailleurs sur ce forum.
Pas d'anonymat donc, il faut avancer a visage découvert ici, ou ne pas venir.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla