Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Sep 20, 2019 6:16 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 2:06 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
oui mais il faut voir aussi les côtés négatifs d'Eisenhower, je veux dire les handicaps qu'il impose à la stratégie politique mise en oeuvre, dont Churchill est le leader : non seulement la course de vitesse avec les Soviétiques mais l'indifférence aux cris de De Gaulle contre l'abandon de Strasbourg à peine libérée et on pourrait multiplier les exemples. D'où ma proposition : ceux deux-là s'équilibrent, pour un résultat finalement excellent : la fin du nazisme qui n'était pas, d'après moi, courue d'avance, tant l'antisoviétisme laissait encore une grosse carte dans les mains de Hitler ou d'un successeur agréé par lui derrière une brouille apparente, comme Göring.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 3:01 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Tiens, notre hote replonge dans ses marottes :
Citation:
la fin du nazisme qui n'était pas, d'après moi, courue d'avance, tant l'antisoviétisme laissait encore une grosse carte dans les mains de Hitler ou d'un successeur agréé par lui derrière une brouille apparente, comme Göring.

:D
Mais n'etant pas en mesure de le contredire sur ce point (sauf a dire : Ou Himmler, non ?), une question :
Ces differences de perception entre Eisenhower et Churchill ne viennent-elles pas du simple fait que l'un ne connaissait pas Hitler et debarque, permettez-moi l'expression, comme Pershing en 17, Lafayette nous voila et que l'autre, rode par 4 ans de guerre et un peu plus d'antinazisme, connait bien son ennemi et ne le sous-estime pas ?.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Avr 09, 2009 4:35 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Daniel Laurent a écrit:
sauf a dire : Ou Himmler, non ?


d'après le témoignage de Speer, qui visite Himmler au lendemain de la disgrâce de Göring et à la veille de la sienne, le RFSS lui dit que G sera chancelier.


Daniel Laurent a écrit:
(une question :
Ces differences de perception entre Eisenhower et Churchill ne viennent-elles pas du simple fait que l'un ne connaissait pas Hitler et debarque, permettez-moi l'expression, comme Pershing en 17, Lafayette nous voila et que l'autre, rode par 4 ans de guerre et un peu plus d'antinazisme, connait bien son ennemi et ne le sous-estime pas ?.


il y a de cela, sans doute, mais aussi un certain dédain américain pour les querelles européennes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Avr 10, 2009 4:35 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Un livre qui va bientot sortir (et n'est pas de notre hote, desole) et qui pourrait donner des informations au sujet du fait que notre uchronie aurait bien pu arriver :

D-Day et la bataille de Normandie
Antony Beevor
Calman Levy
Sortie fin mai 2009

http://www.editions-calmann-levy.com/li ... andie.html
http://livre.fnac.com/a2637711/Antony-B ... &Nu=1&Fr=3

Le Mot de l'éditeur :
Le Débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944 fut un épisode sanglant et glorieux qui passe à juste titre pour un des trois ou quatre grands tournants de la Seconde guerre mondiale. A telle enseigne que dans l’esprit de beaucoup de gens le reste de la guerre ne fut qu’une formalité. Or il n’en est rien. Si le Débarquement fut un moment paroxystique, la bataille qui s’ensuivit, connue sous le nom de bataille de Normandie, fut autrement plus longue, difficile, et émaillée d’atrocités. Antony Beevor révèle, pour la première fois, à quel point le désordre, l’improvisation, les erreurs stratégiques et tactiques ont failli coûter leur victoire aux Alliés. Seule leur écrasante supériorité aérienne leur permit de l’emporter - mais à quel prix, notamment en vies civiles françaises et en morts accidentelles dans leurs propres rangs ! D-Day et la Bataille de Normandie est le premier livre d’« historical narrative » à l’anglo-saxonne sur ces trois mois de guerre totale publié en France depuis Le jour le plus long, de Cornelius Ryan, qui date de 1959. Antony Beevor a pu consulter les archives rendues publiques aux Etats-Unis et Angleterre en vertu des délais de prescription, mais aussi à Moscou où se trouvent nombre de documents allemands saisis par les Soviétiques après la chute de Berlin. C’est donc à une reconstitution entièrement nouvelle et à rebours des mythes dominants qu’il nous convie, en maniant comme personne le « zoom », tantôt au plus près de l’action sur le terrain pour montrer, tantôt en altitude pour expliquer.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juin 12, 2009 2:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Jeu Aoû 31, 2006 3:52 pm
Messages: 16
Localisation: perpignan
Pour Mr Delpla

Dans une intervention précédente, je parlais de l'incapacité Allemande à prévoir la météo d'une manière fine pour le 6 juin 44, faute de relais ou de bases en atlantique ouest; vous me demandiez des références que j ai été à mon grand regret incapable de vous fournir.
Je tiens à vous signaler que dans l'ouvrage récent de Mr Bevor " D-Day et la bataille de Normandie", celui ci fait allusion à cet état de fait page 54 de l'ouvrage, sans malheureusement donner plus de références ou de précisions.
Un premier commentaire sur cet ouvrage en passant : bonne lecture qui ne révolutionnera pas les connaissances sur le D-Day ( j'ai été voir la fin et je puis confirmer que les Allemands n'ont pas repoussé les Alliés à la mer ... ) ; tout à été déja quasiment dit, seul les nouvelles générations y trouveront des informations et des nouveautés...
Quelques coquilles à signaler : la 8ème Armée de Monty est rétrogradée en 7ème Armée et Alan Brooke chef d'état major impérial se trouve nommé Air Marshall....

La suite au prochain numéro !
Amicalement
Gus


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla