Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Sep 20, 2019 6:26 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Sam Mar 17, 2012 12:05 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Le 24 décembre 1942, l'Amiral Darlan est abattu a Alger par un jeune étudiant, Fernand Bonnier de La Chapelle. Arrêté, celui-ci est jugé de manière expéditive par les subordonnés de Giraud, condamné à mort et exécuté en moins de deux.

Des interrogations subsistent quant au commanditaire de l'assassinat et également quant aux raisons de son séjour a Alger a l’époque.
Vos avis ?

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Sam Mar 17, 2012 3:36 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Bonjour Daniel,

Pour ce qui est de la présence de l'amiral à Alger il me semble que la version officielle est qu'il se rendait au chevet
de son fils malade, quant aux commanditaire je suppose que nous aurions tous beaucoup de difficulté à imaginer
un de Gaulle commanditant l'assassinat d'un autre officier français, mais force est de constater que cela "tombait
rudement bien" pour la France libre.
En revanche la méthode je trouve à quelque chose d' "anglo -saxon" et sachant que Churchill et les anglais avaient mis en garde Roosevelt contre le problème "moral" d'une coopération avec les gens de Vichy et sachant par ailleurs que
ce dernier avait répondu quelque chose comme : "on peut tenir la main du diable pour traverser le pont", je verrais
assez bien derrière tout cela une manip. des services anglais.
Simple supposition sachant que l'amiral anglophobe ne devait pas avoir que des amis du côté français non plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Sam Mar 17, 2012 4:52 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
M'est avis que les deux questions posées par Daniel (les raisons de la présence de Darlan à Alger le 8 novembre 1942 et celles de son assassinat) mériteraient deux fils séparés.

Sur celui-ci, tenons-nous en donc au second.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Sam Mar 17, 2012 7:05 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Sur ce sujet je n'ai que des connaissances livresques et assez anciennes. Je serai donc attentif à ce que Daniel pourra apporter de neuf.

Au stade actuel donc de mon information et de ma réflexion, il y a une intrigue assez bien connue d'un petit groupe dont font partie Fernand Bonnier de la Chapelle, Henri d'Astier de La Vigerie, l'abbé Cordier, Mario Faivre... Leurs opinions sont gaullistes sans doute mais royalistes surtout, et le comte de Paris est en relations suivies, au moins, avec Henri d'Astier. Le prétendant Bourbon semble bien avoir conçu de grandes espérances dans le cas d'un vide politique à Alger. En ce qui concerne d'autres éventuels commanditaires, rien de bien palpable n'apparaît, et notamment pas un ordre ferme de De Gaulle, tout au plus mis au courant de l'intrigue et ne la décourageant pas.

Quant à savoir à qui profitait le "crime", sûrement pas à lui, tellement Darlan était un punching ball plus commode que son très probable successeur Giraud.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Lun Mar 19, 2012 12:11 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
J'ai un problème avec votre dernière affirmation François : nous sommes bien d'accord que les USA pressés et soucieux d'efficacité avant tout sont près à travailler avec quiconque leur fournira une AFN en état de marche, clés en main: réseaux de transports administrations, armée coloniale etc... or de Gaulle ne le peut pas au lendemain de Torch , alors que toute la colonie
obéit à l'amiral et ne s'oppose pas à une collaboration avec les américains, de préférence aux anglais.
Il y avait donc un réel risque de voir se mettre en place de facto, un système USA/VICHY (l'amiral derrière le paravent Giraud) en AFN qui aurait mis de Gaulle sur la touche à un moment crucial, d'accord ?

Il perd peut être un "punching ball" mais il y gagne la voie libre dans la prise de contrôle de l'empire, Giraud n'a t-il pas été
un concurrent bien plus facile à mettre sur la touche qu'un Darlan ? Je veux dire qu'on peut difficilement répondre autrement à la question à qui profite le crime ...Enfin le groupuscule de Bonnier est bien gaulliste pas royaliste !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Lun Mar 19, 2012 12:21 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
En réfléchissant au sujet de ce fil je ne peux m'empêcher de penser au film "Casablanca" avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman sorti en 1942 , juste avant "Torch" (et que je n'ai "découvert" que récemment).
L'image qu'il véhicule de l'administration vichyssoise de la colonie est pour le moins complaisante, pour ne pas dire niaise et si elle reflète un réel état d'esprit US à l'égard de Vichy alors effectivement Darlan avait toutes ses chances, voire même Pétain !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Lun Mar 19, 2012 1:42 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Quelques point me semblent acquis :

- Darlan est compromis dans les pires turpitudes du vichysme, Giraud non. De Gaulle peut attendre qu'il tombe comme un fruit mûr. Il ne serait guère adroit de hâter la vacance du siège alors qu'il n'est pas en mesure de l'occuper.

- de Gaulle peut donner sa bénédiction à qui la lui demande pour tuer l'amiral, mais non donner à ses propres troupes l'ordre d'aller exécuter, au nez et à la barbe d'Eisenhower, le Français avec lequel il a pactisé, et risquer qu'on le découvre.

- le comte de Paris, lui, est présent à Alger, et les conjurés, ou au moins certains d'entre eux, sont de ses partisans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mar Mar 20, 2012 6:54 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Eric Roussel dit que Darlan et non Giraud fut le vrai rival de De Gaulle après Torch. Je le crois volontiers.
Quant aux "pires turpitudes du vichysme", elles n'existaient pas à l'époque. Comme elles ne sont que le pur produit d'une propagande qui n'advint qu'ensuite, la popularité du régime de Vichy, en AFN surtout, et ce n'est pas un secret, dépassait de beaucoup celle de la France libre. On a retrouvé des livres sterling dans les effets de Bonnier de La Chapelle. Si Giraud avait été plus malin, il n'aurait pas expédié son procès et poussé l'enquête. De Gaulle s'en fût peut-être trouvé mal.
Mais, comme personnellement j'approuve De Gaulle d'avoir eu la politique qu'il a eue, je ne regrette rien de toute cette affaire. Le manichéisme ne convient pas en temps de paix mais il est inévitable en temps de guerre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mar Mar 20, 2012 7:16 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
Eric Roussel dit que Darlan et non Giraud fut le vrai rival de De Gaulle après Torch. Je le crois volontiers.


et les arguments autres que d'autorité et de foi, c'est pour quand ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mer Mar 21, 2012 8:57 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Le seul argument d'autorité permis sur ton site est-il celui que se réfère à toi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mer Mar 21, 2012 9:26 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mar 21, 2009 9:58 pm
Messages: 8
Localisation: Amiens
Une émission à vocation historique, Rendez vous avec X, avait consacré un numéro à ce sujet

==> Radio France - Émission "Rendez-vous avec X" - L'assassinat de l'amiral Darlan

Dans mon souvenir il y était fait mention des billets de banque trouvés sur Bonnier de la Chapelle lors de son arrestation et qui étaient sans doute destinés à l'aider dans sa fuite, si toutefois il n'était pas pris. Il y était exposé que ces billets provenaient d'une série de billets que les fonds du SIS avait versé quelques semaines plus tôt au BCRA. Financement secret du comte de Paris qui en définitive aurait servit à financer l'assassinat ?

Amicalement :wink:

_________________
Vincent

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mer Mar 21, 2012 10:10 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
François Delpla a écrit:
boisbouvier a écrit:
Eric Roussel dit que Darlan et non Giraud fut le vrai rival de De Gaulle après Torch. Je le crois volontiers.


et les arguments autres que d'autorité et de foi, c'est pour quand ?


boisbouvier a écrit:
Le seul argument d'autorité permis sur ton site est-il celui qui se réfère à toi ?


Cette insulte, tu vas m'en rendre raison immédiatement.
Tu es prié de citer un seul exemple qui l'étaye.
Où donc aurais-je écrit "croyez m'en, je suis bon historien", sans démontrer mon point de vue ?
Où donc aurais-je encouragé un membre du forum à argumenter son point de vue par le mien ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Mer Mar 21, 2012 11:26 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Ne serait-ce pas plutôt le frère d'Henri Astier de la Vigerie qui aurait actionné le réseau de son frère pour éliminer Darlan ? Il était général d'aviation et aurait été ulcéré par la trahison de Darlan qui -le 16 juin 40- lui aurait promis de ne pas livrer la flotte et de gagner Londres au besoin ? En ce cas, un accord verbal de De Gaulle pouvait lui suffire pour agir...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Jeu Mar 22, 2012 9:32 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Il est vrai que François d'Astier séjourne à Alger, très officiellement et au su des autorités américaines, comme envoyé de De Gaulle, quelques jours avant l'assassinat. Mais c'est à mon avis plutôt une preuve que de Gaulle n'a pas ordonné celui-ci. Qu'il a été tout au plus mis au courant, via les frères d'Astier, d'une intrigue bien avancée, et n'y a pas mis un veto catégorique.

Je crois d'autre part qu'il faut laisser de côté toute idée d'une rancune enracinée dans ce que Darlan avait pu faire ou ne pas faire en juin 40. Beaucoup d'eau, depuis, avait fait des vagues !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'assassinat de Darlan
MessagePosté: Jeu Mar 22, 2012 3:45 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Mar 09, 2012 9:57 pm
Messages: 7
Claude Jarvis a écrit:
Pour ce qui est de la présence de l'amiral à Alger il me semble que la version officielle est qu'il se rendait au chevet
de son fils malade, quant aux commanditaire je suppose que nous aurions tous beaucoup de difficulté à imaginer
un de Gaulle commanditant l'assassinat d'un autre officier français, mais force est de constater que cela "tombait
rudement bien" pour la France libre.


C'est effectivement la version officielle.

Cela dit, l'assassinat de Darlan tombait-il vraiment bien pour la France libre? Darlan, teintée par les "turpitudes vichystes", pouvait paraître pour de Gaulle un adversaire beaucoup moins coriace et crédible qu'un Giraud, d'ailleurs installé à la place de Darlan. Les mois suivants ont démontré comment de Gaulle ne l'avait pas eu facile devant Giraud, ce second expédiant soutenu par Roosevelt. De Gaulle contre Darlan, c'était encore une certaine Résistance contre une certaine Vichy. De Gaulle contre Giraud, c'était moins clair.

Au Canada français par exemple, une fois Vichy discréditée par la réaction de ses forces pendant Torch, les sympathies conservatrices se sont tournées vers Giraud. La controverse Pétain-de Gaulle s'est mutée ici en controverse Giraud-de Gaulle. Or, Darlan ne recueillait ici aucune sympathie particulière. Darlan, c'était encore Vichy. Giraud, officiellement non aligné, c'était un Vichy plus subtil.

Giraud ayant été d'une maladresse notoire (remarquée à Ottawa et à Washington d'ailleurs), de Gaulle, plus agile, aura pu asseoir son autorité sur le CFLN.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla