Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Sam Oct 19, 2019 10:53 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Lun Fév 05, 2007 4:19 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Fév 05, 2007 4:09 pm
Messages: 1
Localisation: Val d'Oise
Bonjour,

Vous dites dans l'article :
Citation:
Deux mois plus tard, en revanche, les V2 ont réellement été en mesure de "brûler Paris" et sa banlieue a subi quelques tirs de réglage, dont j’espère qu’ils ne seront pas oubliés lors des commémorations


Personnellement je ne connais que 3 tirs :
3/10/1944 1 V1 à Tremblay les Gonesses
4/10/1944 1 V2 à Deuil
4/10/1944 1 V1 à Puiseux les Louvres.

Y en a-t-il eu d'autres que je n'ai pas trouvé ou sont-ce les seuls ?

Cordialement

Jean


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Fév 08, 2007 4:25 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Rappel de charte : merci de compléter votre profil


Je n'ai pas tous les détails en mémoire, mais il y a eu des tirs V2 de plus en plus précis, se rapprochant de Paris, comme s'il s'agissait d'un réglage. Le premier de tous les V2 tombe le 8 septembre 44 sur Maisons-Alfort. Ses débris sont aussitôt transmis aux Etats-Unis pour analyse. Quelques détails dans mon album sur la Libération.

Cf. http://l.bailleul.free.fr/maisons%20alfort.htm


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 10, 2011 6:09 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 25, 2011 2:19 pm
Messages: 186
Localisation: Saint-Tropez (VAR)
"Paris brûle-t-il?"


Image

Pendant sa visite de Paris en juin 1940,le Chancelier Hitler
déclara:
"Je remercie le destin qui m'a permis de voir
cette grandiose cité qui m'a toujours fasciné.Au début
des hostilités,j'ai donné l'ordre à l'Armée de contourner
la ville,et d'éviter tout combat dans la périphérie.
Il fallait absolument préserver cette merveille de la culture
Occidentale,il fallait la garder intacte pour la postérité,et
nous avons réussi!"


Ce ne pouvait être une déclaration de propagande, car il
n'était entouré que de ses intimes les plus proches.
On a prétendu que reniant cette déclaration, faite sur
la Butte Montmartre, Hitler aurait en août 1944, donné
l'ordre de détruire Paris...

Les recherches historiques sérieuses effectuées sur ce sujet
prouvent surabondamment que le titre même de ces ouvrages,
la fameuse phrase "Paris brûle-t-il?" attribué à Hitler,n'est
qu'une de ces légendes qui ont la vie dure.
Un livre et un film ont accrédité cette légende.

Apès la guerre, les Alliés saisirent des tonnes d'archives
allemandes, et ils accordèrent une attention particulière à toutes
celles qui émanaient du Fuhrer lui-même, ils n'auraient pas
négligé de faire connaitre un document qui aurait constitué
un aveu d'une telle importance.
Tous les documents et témoignages, qu'ils soient de sources
françaises, allemandes, ou étrangères le corroborent:

On ne ne retrouve nulle trace d'un ordre quelconque
de Hitler de détruire ou brûler Paris.


Le général Von Choltitz (commandant militaire de Paris en 44)
publia 20 ans après, un livre consacré à cette période:
"Soldat parmi les Soldats"
Inscrit sur la liste des criminels de guerre,Von Choltitz avait
évidemment le souci de présenter les évènements de manière
à se disculper.
Pour y parvenir il affirme n'avoir pas exécuté les ordres d'Hitler!
Il reproduit les instruction de celui-ci qui accompagnait sa
nomination, mais on ne trouve dans ce document aucune
allusion à une éventuelle destruction de Paris...

Il est exact que dès le 14 Août 1944 des artificiers allemands
eurent pour mission de miner les ponts de la Capitale,
opération normale pour une armée qui bat en retraite,
ce ne fut meme pas fait...

L'historien Adrien Dansette
dans son:
" Histoire de la Libération de Paris" dit que l'Administration
des Ponts et Chaussés faisait durant l'insurrection de Paris
deux contrôles quotidiens(un de nuit,un de jour)des ponts
de Paris, afin de déceler des préparatifs éventuels de destruction
des ponts, en vain...

A.Dansette revient sur cette question:

"On a beaucoup exagéré,aucun ordre d'incendier Paris n'a été
découvert et il n'est pas établi que Hitler a posé la question
"Paris brûle-t-il?"

Non seulement Hitler n'a jamais donné l'ordre de détruire
Paris,mais il a même "expressement interdit" la destruction
de ses monuments.


C'est un écrivain Yougoslave, résistant,interné trois ans au
camp de concentration d'Oranienburg-Sachssenhausen, qui
dans son livre "Himmler et son Empire" , nous apprends que
des documents ont été découverts au siège du "Reichsicherhei-
tshauptant"
(Sureté Supérieure du Reich") 106 Kurfurstendamm
à Berlin, lesquels contiennent les directives précises données
en Août 1944 aux SS qui occupaient Paris.

Edouard Callic précise que ce sont les chefs de la nouvelle
police de Berlin,d'anciens compagnons de déportation, qui lui
permirent de recopier ce document.
Voici ce texte:
"Le Fuhrer a ordonné l'évacuation de Paris,et
interdit toutes les destructions d'objectifs industriels,gares
ou monuments(sauf les ponts pour retarder l'avance ennemie)
L'électricité, le gaz, l'eau et le ravitaillement doivent être remis
intacts aus troupes alliés.Les commandants locaux doivent
s'efforcer d'éviter les effusions de sang entre les maquisards
et les Forces Armées Allemandes."


Monsieur Paul Rassinier,résistant (Libération-Nord)déporté
19 mois à Buchenwald, dit dans" Les écrits de Paris" que,
pour tenter de justifier leur fameux "Paris brûle-t-il" ses
auteurs invoquaient une déclaration du Gal Walter Warlimont
(Chef-adjoint de l'Etat Major Opérationnel de l'OKW).*

Ce témoignage s'est vite effondré, le 16 janvier 1967,

L'Observateur Européen signalait que le Gal Warlimont a déclaré
à Bonn, que:

"Les directives données par Hitler en 1944,concernant
la défense de Paris, n'ont jamais ordonné de brûler la ville."


Le démenti du Gal Warlimont a paru intégralement dans
le New-York Hérald Tribune le17 janvier 1967,p.2)....**

(*/Sources:Voy.A.Dansette dans le journal Le Monde du 9 novembre 1966,p.3)

**(Voy.Jo Tranchal,Miroir de l'Histoire,no 273,avril 1967,p.17)

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."

http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/30 ... ages-1.htm

http://www.phdnm.org/videacuteos.html

http://www.youtube.com/watch?v=dO13cejg ... ature=fvwp


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 10, 2011 6:55 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Sacré Henri, il enfonce mes portes ouvertes !
http://www.delpla.org/article.php3?id_article=115

Cela dit, merci, je m'étais fait ma religion tout seul en ignorant cette polémique de 1967.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 2:43 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Apres l'ouverture de porte de François, j'ai mis une cale dans l'article sur la nazification de la Wehrmacht qu'Henri décrie sans rien démontrer d'ailleurs :
Citation:
Le général Dietrich von Choltitz a fort intelligemment bâti sa réputation de «sauveur de Paris» en se rendant au général Leclerc le 25 août 1944 sans avoir détruit l’essentiel de la capitale comme, a-t-il prétendu, Hitler le lui avait demandé. Cela lui a permis d’être libéré des 1947 et de faire oublier les sinistres forfaits qu’il a perpétré sur le Front de l’Est comme durant le siège de Sébastopol en 1942, ville martyre qu’il transforma en champ de ruines peuplées des cadavres des victimes d’exécutions sommaires et de délibérés bombardements de bateaux évacuants des blessés ou des civils, sans parler des prisonniers de guerre soviétiques utilisés de force à des taches logistiques contre leur propre camp. Il eut d’ailleurs la même attitude impitoyable en rasant Rotterdam en 1940.

Bon, Henri ne lit pas ce qu'on lui propose, il se contente de faire des copier-coller des "découvertes" des autres...

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 5:53 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Henri, il convient d'entrer en dialogue et de répondre à ce qu'on t'objecte.

Car tant que tu ne le fais pas, et butines de fil en fil même pas, comme l'abeille, pour t'y nourrir mais pour semer des crottes, tu prêtes le flanc à un horrible soupçon que j'aimerais voir dissipé au plus vite : celui d'être complètement indifférent à l'histoire de cette guerre et uniquement soucieux de laver les nazis en général, et leur chef en particulier, de tout reproche.

Restons donc un peu, si tu veux bien, sur cette question.

Mon but à moi depuis vingt ans que je me concentre jour et nuit sur le nazisme et sa guerre, c'est de montrer toute la dangerosité de l'entreprise, en raison du talent avec lequel elle était dirigée -tout en essayant de faire la part des choses entre ce talent, comparable dans l'art de la feinte à celui des plus grands conquérants, et le délire idéologique qui l'orientait dans une certaine direction, obstinément maintenue et finalement fatale.

Je me heurte (en dehors des approbations et des silences) à des objections en général, hélas, grossières. Pour résumer : les nazis étaient bêtes et méchants et, même quand on ne m'accuse pas de tendre à les réhabiliter, on prétend que je me trompe chaque fois que je repère une manoeuvre subtile.

Le mal vient, bien entendu, des nazis eux-mêmes et quand on me "cherche" trop je finis par le dire : vous m'accusez de trop me fier à leur parole ? malheureux, c'est vous qui le faites, en ne creusant ni ne critiquant pas leurs affirmations quand vous pensez qu'elles révèlent leur bêtise ou leur méchanceté. Un exemple : la légende suivant laquelle Hitler avait été peintre en bâtiment, vaguement et imparfaitement corroborée par un passage de Mein Kampf indiquant que l'auteur avait été "manoeuvre sur un chantier", a fleuri très tôt dans la presse munichoise (au sens premier du mot !) et l'intéressé ne l'a jamais démentie. Cela l'arrangeait trop bien, que les diplômés de Sciences po de la planète entière le prissent pour un prolétaire inculte. D'où la reprise de "l'information" sans examen... non pas d'ailleurs dans les biographies savantes, ou les ouvrages généraux prenant Hitler pour thème central, même très précoces (Bullock, Shirer...), mais dans les tracts et les pamphlets, de droite ou de gauche.

Il en va un peu de même de "Paris brûle-t-il ?" : la fraude est surtout dans le titre, ni le livre de Lapierre et Collins ni le même le film de René Clément ne développant véritablement le bobard. Dans cette polémique de 1967, donc, ta documentation dit que les auteurs se sont défendus, j'aimerais bien savoir comment : as-tu quelques billes de plus ? Quant à la cause de l'erreur, elle n'est que trop évidente : elle allait dans le sens du préjugé suivant lequel Hitler était une brute basse de plafond. Et elle n'a pas peu contribué à conforter cette image.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 2:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 25, 2011 2:19 pm
Messages: 186
Localisation: Saint-Tropez (VAR)
François ! je te signale que j'ai toujours répondu à tous mes interlocuteurs.
En outre,je m'intéresse à l'Histoire,mais pas au militantisme....
Voici deux réponses concernant Hitler et son idéologie:

1) Hitler a-t-il été peintre en bâtiment ?

Non ! Mais c'est un grand classique de la sous-littérature qui lui est consacrée.
Avant d' être un glorieux combattant de l'armée impériale allemande,
Adolf Hitler n'a exercé qu'un seul métier,celui d 'artiste peintre,
spécialisé dans la figuration des monuments.
Son rêve était de devenir architecte urbaniste.
Faute d'avoir passé l'équivalent autrichien du Brevet élémentaire
(devenu depuis,le Brevet des Collèges), il n'a pu entrer en école d'architecture.

Pour autant,il n'a jamais été miséreux.A Vienne,où il réside jusqu'en mai 1913,
il jouit d'un revenu égal à celui d'un instituteur en début de carrière,
indépendamment du produit de la vente de ses tableaux.
A Munich,en 1913-1914,ses revenus sont de 1 200 Mark pour l'année,
supérieurs à ses dépenses (un peu moins de 1 000 Mark).

Les oeuvres du peintre Hitler sont écoulées dans les brasseries de Munich
et dans la galerie Stuffle de la Maximilienplatz.
L'artiste peint indistinctement sur toile,carton ou bois et signe ses oeuvres:
" A.Hitler ",plus tard d'un A et d'un H entremêlés, à la manière de Dürer.

Il est exact,toutefois,que le caporal Hitler,a badigeonné en bleu les murs
du cercle des officiers de Fournes-en-Weppes:c'est son unique contribution
connue à la peinture en bâtiment.
En octobre 1939,le chansonnier Georgius s'est couvert d'une gloire
immortelle,au service de la propagande de guerre française,en s'attaquant
au Führer avec un chef d'oeuvre de poésie et de raffinement intitulé:

" Il travaille du pinceau."

http://www.chanson.udenap.org/paroles/i ... inceau.htm



Image
( Ferme de Picardie,1916 (A.H )


2) Concernant "l'esprit" du national-socialisme,lire le cahier de la SS n°10 (1937) *
(le national-socialisme crée un nouveau monde à partir d'une nouvelle foi)
en plus de MK (mais pas entre les lignes comme Lolo :P ) .

* L'Ordre SS par Edwige Thibault (éd.Avalon,Paris,1991).

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."

http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/30 ... ages-1.htm

http://www.phdnm.org/videacuteos.html

http://www.youtube.com/watch?v=dO13cejg ... ature=fvwp


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 3:04 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Mouais.

Tu ne réponds pas tout à fait à tout !

Notamment à ceci : Hitler, qui avait par ailleurs le démenti facile, n'a jamais démenti un certain nombre de choses, et notamment le "peintre en bâtiment". Es-tu ou non d'accord que cela l'aidait dans ses effets de surprise ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 3:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 25, 2011 2:19 pm
Messages: 186
Localisation: Saint-Tropez (VAR)
François Delpla a écrit:
Mouais.

Tu ne réponds pas tout à fait à tout !

Notamment à ceci : Hitler, qui avait par ailleurs le démenti facile, n'a jamais démenti un certain nombre de choses, et notamment le "peintre en bâtiment". Es-tu ou non d'accord que cela l'aidait dans ses effets de surprise ?


Pour les accords de Munich ? "il en rajoutais une couche" ? :lol:

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."

http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/30 ... ages-1.htm

http://www.phdnm.org/videacuteos.html

http://www.youtube.com/watch?v=dO13cejg ... ature=fvwp


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 11, 2011 4:20 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
les autres ne pouvaient pas le voir en peinture

tu vois, je peux aussi !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mar 09, 2014 3:04 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
un fil intéressant à remonter après la sortie du film-catastrophe (dans tous les sens de l'expression !) intitulé Diplomatie http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=20 ... 9&start=50 .


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla