Le Forum de François Delpla
http://www.delpla.org/forum/

Vichy, un desastre qui ne veut pas passer
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=41&t=285
Page 58 sur 60

Auteur:  François Delpla [ Mar Juin 10, 2014 2:16 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

on est instamment prié de ne pas répondre aux robots spammeurs.

Auteur:  boisbouvier [ Mar Juin 10, 2014 7:34 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

C'est pour le fun.

Auteur:  François Delpla [ Mer Juin 25, 2014 12:54 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

après nettoyage du spam, je republie le dernier message pertinent (par rapport au sujet) de MB

boisbouvier a écrit:
Citation:
j'en pense que ce proverbe ne s'applique nullement à la situation de Vichy par rapport à l'Allemagne.


Et bien tu te trompes voilà tout. Vichy a organisé l'équivoque de façon magistrale et vous êtes des ingrats de refuser de reconnaitre ses immenses mérites. Un jour viendra-t-il où ils seront reconnus ?
Je l'ignore. On a beau se dire que la vérité finit toujours par triompher, il y a des jours où j'en doute. "Et pour le Juste mis au banc (au rang ?) des assassins ... je vous salue Marie."


il se trouve que tes justes ont été des assassins (Châteaubriant, Sections spéciales etc.), ce qui n'est probablement pas le cas de ceux auxquels pensait Francis Jammes dans son poème à la Vierge.

Ta passion nous use.

Usure, passion !

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juin 25, 2014 7:11 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

Ne te fais pas plus bête que tu n'es.
Tu ne crois pas à ce que tu dis.
Comme si Pucheu était un assassin parce qu'il avait réussi à empêcher les Boches de tuer 150 Français par attentat et à ramener ce chiffre à 50.
Tu ne mérites même pas qu'on te réponde.

Auteur:  François Delpla [ Mer Juin 25, 2014 8:25 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

pour être sûr que les marchands de tapis allemands n'ont pas avancé 150 pour aboutir à 50, il faudrait être dans le cerveau de Hitler.

J'ai souvenance que tu m'as fait ce genre d'objection.

Mais la défense du maréchal excuse toutes les contorsions !


ps.- je te signale que ton nouveau tic (commencer un post en affirmant que ton contradicteur ne croit pas ce qu'il dit) commence à devenir pénible.

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juin 25, 2014 8:34 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

Veux-tu dire que Hitler fut tellement pétri de sentiments humanitaires qu'il n'a demandé 150 victimes expiatoires que parce qu'il espérait n'en obtenir que 25 de sorte que Pucheu en ne ramenant ce chiffre qu'à 50 fut responsable de la mort de 25 ?

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juin 25, 2014 9:56 pm ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

En réalité je t'ai compris.
Comme Nicolas Bernard pense que Himmler ne pouvait rien refuser à Bousquet, tu penses, toi, que Hitler ne pouvait rien refuser à Pucheu.

Auteur:  François Delpla [ Jeu Juin 26, 2014 7:21 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

Perdu !

Je me contente de relever tranquillement que 100% de la littérature pétainiste à ce jour, dont la tienne, fait un mérite à son demi-dieu d'avoir sauvé des gens tout en en livrant d'autres, sous prétexte que les Allemands avaient au départ des exigences plus élevées que ce qui leur a été finalement accordé.

Le scribe omet régulièrement de s'interroger sur le résultat que visaient les Allemands lorsqu'ils ont engagé la négociation.

Lacune fâcheuse.

Je n'insinue rien, je fais juste une remarque qu'il te revient d'agréer ou de réfuter; la façon la moins insultante risque d'être la plus convaincante.

Auteur:  boisbouvier [ Jeu Juin 26, 2014 8:25 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

Citation:
Le scribe omet régulièrement de s'interroger sur le résultat que visaient les Allemands lorsqu'ils ont engagé la négociation.


Car il va sans dire, ô maitre vénéré, que vous seul avez le talent de vous interroger sur le résultat que visaient les Allemands.
Pourtant, ce résultat, tout le monde le connait : régner par la terreur quand la gracieuseté ne suffit pas.

Il se trouve que les allemands ont usé de gracieuseté vis à vis de nous en 1940 mais que la partie communiste de notre population fut enjointe par Staline de pratiquer des attentats individuels contre les occupants en contravention des ordres de De Gaulle à partir de l'été 41. Ceci fit que des otages durent payer. Vichy n'avait pas les moyens militaires de s'y opposer. Tout ce qu'il pouvait tenter c'est de négocier leur nombre à la petite semaine. Il parvint donc à diminuer ce nombre. Encore un fait à mettre à son actif. Est-ce que ça t'empêche de le vilipender au lieu de le louer ? Non. Tu es de parti pris.
Dommage de la part d'un historien professionnel.

Auteur:  François Delpla [ Jeu Juin 26, 2014 9:01 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

boisbouvier a écrit:
interroger sur le résultat que visaient les Allemands.
Pourtant, ce résultat, tout le monde le connait : régner par la terreur quand la gracieuseté ne suffit pas.


aimable devin, la question n'était pas celle-là; mais ma patience la renouvelle : quand les Allemands demandent une quantité x et obtiennent x : 2, tout historien doit se demander s'ils n'ont pas demandé le chiffre élevé, précisément, pour assurer le moindre. Or je ne connais aucun pétainiste qui songe seulement à la question. Tous au contraire prennent pour argent comptant, systématiquement et intégralement, l'idée que Pétain a sauvé des griffes germaniques x : 2.

Ne trouves-tu pas qu'il serait urgent que ces gens passent de la morale et de l'arithmétique d'école primaire à l'histoire universitaire ?

Auteur:  boisbouvier [ Ven Juin 27, 2014 11:15 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

O maitre vénéré, fais nous grâce de tes prétentions à détenir la vérité. Seul le Ciel la connait. Et encore.

Auteur:  François Delpla [ Sam Juin 28, 2014 5:14 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

1) point ne souhaitais vénération, mais réponse;

2) heureux néanmoins de savoir que quand tu sembles vénérer Pétain il ne s'agit que d'une humble hypothèse; mais alors puisses-tu désormais soigner la forme car dans le passé cela avait plutôt une gueule d'hyperthèse !

Auteur:  boisbouvier [ Sam Juin 28, 2014 7:39 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

J'aime "aimable devin".
Merci, maitre vénérable.

Auteur:  François Delpla [ Lun Juin 30, 2014 7:57 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

je repose donc ma question :

François Delpla a écrit:
quand les Allemands demandent une quantité x et obtiennent x : 2, tout historien doit se demander s'ils n'ont pas demandé le chiffre élevé, précisément, pour assurer le moindre. Or je ne connais aucun pétainiste qui songe seulement à la question. Tous au contraire prennent pour argent comptant, systématiquement et intégralement, l'idée que Pétain a sauvé des griffes germaniques x : 2.

Ne trouves-tu pas qu'il serait urgent que ces gens passent de la morale et de l'arithmétique d'école primaire à l'histoire universitaire ?

Auteur:  boisbouvier [ Lun Juin 30, 2014 8:33 am ]
Sujet du message:  Re: Vichy, un desastre qui ne veut pas passer

Mais je t'ai déjà répondu, Maitre vénéré.
Toi seul as les capacités nécessaires pour savoir ce que les allemands pensaient vraiment quand ils demandaient 150 otages par soldat allemand tué par les communistes. Les pauvres fonctionnaires de Vichy comme Pucheu ou Bousquet n'avaient pas tes dons naturels et ils se sont donc contentés de ramener à 50 le chiffre des victimes expiatoires. Si tu avais été à leur place tu aurais peut-être fait mieux. C'est possible mais, de toute façon, on t'aurait condamné à mort quand même.

Page 58 sur 60 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/