Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Lun Déc 16, 2019 2:36 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La cascade du Bois de Boulogne
MessagePosté: Mer Mai 16, 2007 5:29 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Flanqué de l'historien, romancier et ancien ministre socialiste Max Gallo, le nouveau président, à peine intronisé, s'est rendu au monument commémorant l'assassinat de 35 résistants à la veille de la libération de Paris.

Un épisode popularisé dans les années 1960 par le livre et le film Paris brûle-t-il ? qui montre des jeunes qui veulent agir, les uns chrétiens, les autres communistes, tomber avec un certaine inconscience dans un piège tendu par un agent double qui prétendait les guider vers un dépôt d'armes, et se faire fusiller sans avoir pu esquisser un geste de défense.

En fait, ces hommes n'étaient ni jeunes, ni inconscients. Il s'agissait plutôt d'unités militaires classiques, du moins par l'âge -hommes de troupe dans la vingtaine, officiers dans la quarantaine-, faisant partie des Forces Françaises de l'Intérieur et ayant reçu cette mission de la part de leurs supérieurs. Ils en connaissaient les risques, puisque certains, au moins, étaient armés. Ils étaient venus en camions et, sur trois véhicules pris au piège, l'un, qui avait rendez-vous rue Leroux, ouvrit le feu sur les soldats allemands qui le cernaient et leur infligea des pertes.

pour les détails, cf. http://www.liberation-de-paris.gilles-p ... aillot.htm

pour un discours commémoratif de 1998 montrant que les familles des victimes elles-mêmes ne sont pas toujours bien informées, cf. http://partisans.ifrance.com/partisans/cascade2.htm

Il est fâcheux en tout cas que le discours de Gallo comme celui de son nouveau grand homme aient donné la version la plus édulcorée, en faisant l'impasse sur l'échange de tirs de la rue Leroux.

C'est sans doute en raison de ce préjugé que M. Sarkozy a parlé d'un "crime gratuit" et d'un "acte barbare" en prétendant que ces meurtres, quasiment après la bataille, n'avaient plus de justification militaire. C'est une erreur assez grave. La libération de Paris devait encore se faire attendre 9 jours et les hommes ainsi mis hors de combat, qui n'étaient pas des adolescents cherchant à se rendre utiles mais des combattants organisés, étaient en mesure de causer des pertes aux Allemands.
Rapproché du regrettable passage du discours de Caen où le candidat de l'UMP sedéclarait fier d'être français parce que le peuple français n'avait pas inventé la Solution finale (cf. édito d'avril : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=292), cette déformation de la réalité augure mal de la politique européenne du nouveau chef de l'Etat.

Par ailleurs, divers médias -par exemple ici http://www.tv5.org/TV5Site/info/article ... 6iz5mb.xml ont prétendu qu'il y avait des jeunes filles parmi les victimes (voire la parité ! "Dans la nuit du 16 au 17 août 1944, trente-cinq jeunes gens, garçons et filles engagés dans la Résistance, avaient été massacrés par l'armée allemande", dit TV5 Monde ), ce qui est faux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 17, 2007 8:40 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
La nuit n'a pas porté conseil !


Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire nationale de l'UMP, vient de dire sur France-inter que Guy Môquet avait été "assassiné par la Milice" et que les victimes de la cascade étaient "des étudiants". Peut-être avait-elle contemplé les tailleurs de ses consoeurs pendant le discours du professeur Gallo qui, à défaut de mentionner les âges variés de ces combattants, avait décliné correctement quelques unes de leurs professions !

Comment dans ces conditions donner tort à un président traumatisé par Mai 68 de vouloir que dès la rentrée on déroule des pages patriotiques devant les chères têtes blondes ? !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 17, 2007 10:05 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Voici les propos exacts du président sur l'inutilité militaire du massacre des résistants de la "cascade " :

Massacre inutile, absurde, à quelques jours seulement de la libération de Paris alors que tout est joué. Ce n'est pas un acte de guerre. C'est un meurtre perpétré de sang-froid, un acte de vengeance.

texte intégral : http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/f ... 76672.html

Les autorités qui ont décidé de ce massacre (et que les travaux historiques actuels ne font pas précisément apparaître : la décision a-t-elle été prise au niveau du SIPO-SD ou a-t-on consulté Choltitz ? ou avait-il donné des instructions générales allant dans ce sens ?) n'ont certes pas bien agi, que ce soit envers le peuple français ou le peuple allemand. Une telle cruauté explique en effet que dix jours plus tard un certain nombre de prisonniers allemands aient été lynchés. Néanmoins, dire que ces Français ont été tués absurdement, alors que tout était joué, est une déformation grave, à la fois de la situation militaire le 16 août 1944, et de l'action même de la Résistance, qui était en train de lancer un mouvement de paralysie de l'agglomération parisienne tout à fait dangereux pour les troupes d'occupation, ce qui, d'un point de vue militaire, requérait de réagir et tout d'abord en mettant hors de combat le maximum de résistants organisés.

Comme dit l'orateur un peu plus tard :

"Mais souvenez-vous aussi que la guerre est terrible et qu'elle est criminelle."

C'est cela. Il ne fallait pas la faire (et on devait empêcher Hitler d'y songer, dès 1933 sinon avant). Mais une fois là elle déroule ses conséquences "terribles", dans une logique qui peut parfois être purement criminelle (cas du judéocide), qui peut être également purement militaire, et qui peut procéder des deux.

Je viens de lire quelque part que, dans sa très libérale intention de supprimer un fonctionnaire sur deux par le biais des départs en retraite, le nouvel élu comptait épargner les enseignants. Ce n'est pas suffisant, il faudrait en augmenter le nombre. Sa bourde, à la fois militaire et diplomatique, montre en effet qu'il urge de diminuer les effectifs des classes pour pouvoir discipliner les jeunes gens doués mais trop préoccupés de leurs rêves d'avenir pour être suffisamment attentifs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 17, 2007 10:22 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
sur un autre forum : http://www.livresdeguerre.net/forum/con ... ndex=31602


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 17, 2007 10:32 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Je trouve grandement deplacé , de se servir d'un forum d'histoire pour appuyer ses opinions politiques actuelles . J'ai deja signifié cet etat de fait , a une personne , et j'estime que vous ne devez pas , Mr F.Delpla , transformer votre forum en discussion politique d'actualité . Maintenant , vous etes libre et maitre des lieux .
N'oubliez pas , cependant que si je viens faire un tour de temps en temps , c'est pour lire quelque chose sur l'histoire, pas sur votre mefiance, ou vos remarques acerbes sur notre nouveau president , elu au suffrage universel .
Ce dernier point est important .

C'est tout ce que j'ai a dire , et ne me prennez pas comme "pro" d'un parti ou d'un autre , je ne vote pas .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Mai 18, 2007 2:05 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
alain adam a écrit:
Maintenant , vous etes libre et maitre des lieux .


Je ne vous le fais pas dire !

Et je ne vous étiquetterai pas, mais permettez-moi une réflexion sur la façon dont vous vous présentez vous-même : apolitique, mais ne supportant pas de lire, après avoir cliqué en toute liberté sur un titre qui annonçait qu'on allait parler du président, quelque chose qui tranche avec l'émerveillement monocolore de la quasi-totalité des médias actuels envers sa personne.

J'appellerai cela : quelqu'un qui est dérangé dans sa digestion desdits médias.
Que j'aie raison de le penser, c'est tout le mal que je vous souhaite !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Mai 21, 2007 8:00 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Je souhaite tout le bien possible a chacun , mais se presumer capable de relier l'histoire a une politique encore inconnue , bravo , c'est pire que du medium et digne de madame irma .
Chacun sa voie , la mienne est mediane , et ne touchera jamais la politique , si vous voulez vous y attabler, n'oubliez pas d'etre intelligents et capables .
Madame Irma = françois Delpla ? Humm , ce serait bien trop minimaliste n'est ce pas ? ;)
( un point d'humour : surtout pour elle ;) )

Bon , n'y voyez pas d'attaques sur votre personne , François , c'est juste que je n'aime pas ce genre de debats inutiles, surtout lorsque la democratie a parlé . Je suis peut etre extremiste , mais j'estime que ceux qui refusent le choix democratique s'en aillent , et comme je suis apolitique , peu m'importe ce choix , mais je refuse les impertinents qui luttent contre le choix du peuple , quel qu'il soit .
Chacun sa vision .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Mai 22, 2007 1:31 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Je viens de lire sur le blog de Jean-Michel Aphatie :

***le monde n'est plus celui de Jaurès ni de Blum***
http://blogs.rtl.fr/aphatie/index.php/p ... 5#comments

N'écoutant que mon courage, j'ai réagi aussitôt :

***ciel ! un antisarkozyste primaire !***

Et ici, maître des lieux, j'édicte :

L'ANTISARKOZYSME PRIMAIRE NE SERA PLUS TOLERE


Ainsi, Alain, dernier avertissement : écrire que la politique de NS est "encore inconnue" revient à dire soit que son programme était vague, ce qui est vrai mais pas entièrement, soit qu'il n'a aucune intention de l'appliquer, ce que d'aucuns pourraient appeler un inadmissible procès de non-intention.


.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Mai 22, 2007 1:45 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
PS J'oubliais : dire que cette politique est encore inconnue, c'est insinuer très vilainement que le paquet de nerfs hyperactif qui a envahi les chiraquiennes pénates il y a déjà une semaine après avoir rencontré Bolloré, Blair, Thibaud et quelques moindres seigneurs, est une marmotte bonne à réveiller d'un coup de clairon, ou un pantin désarticulé dont les gestes ni les propos n'ont le moindre sens.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Mai 22, 2007 9:55 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Juil 11, 2006 4:47 pm
Messages: 13
Cher François,

Comme vous le savez, j'ai voté Sarkozy et je suis libéral (il se peut qu'il y ait là une contradiction, j'attends de voir).

Je le précise pour que vous ne puissiez pas m'accuser d'avancer masqué.

Je partage les réticences d'Alain Adam sur le mélange des genres, actualités et histoire, que vous faites sur votre forum.

Pour moi, c'est une question d'autorité et de possible abus d'autorité : vous êtes historien, c'est votre métier, vous y avez une certaine compétence, et, par voie de conséquence, une certaine autorité.

Par contre, s'agissant d'analyse de la politique actuelle, vous n'avez ni plus ni moins de compétences, et donc, par voie de conséquence, ni plus ni moins d'autorité, qu'un citoyen ordinaire s'intéressant à la chose, quel que soit son métier (un maréchal-ferrant, un plombier-zingueur, un épinceur de pavés, un cadranier, un garde-marteau, un dinandier, un acheteur de bois chantant, un affranchisseur de bétail, un saute-ruisseau, un "schoumak", un ourdisseur, un oribusier, etc ...)

Si vous ne me croyez pas, si vous êtes convaincu que la connaissance de l'histoire donne une compétence particulière en politique, cherchez les historiens du passé qui se sont trompés en politique. Je ne doute pas que votre savoir (d'historien !) vous en fournira une belle liste.

Bref, il me semble qu'il y a confusion possible : quand vous redressez l'erreur d'un politicien concernant un point d'histoire, vous êtes dans votre domaine d'expertise ; quand vous jugez d'une politique, vous n'y êtes plus.

Avouez que le glissement de l'un à l'autre et l'abus de confiance qui en découle est aisé, même par inadvertance.

Ceci dit, je comprends que vous ne vous interdisiez pas de parler d'actualité, mais ça devrait être à mon goût, en passant et très légèrement. Ou alors, séparément de vos propos historiques.

Cordialement


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Mai 23, 2007 10:06 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
M'enfin, Franck !

d'une part le titre de ce fil est clair et les vierges qui s'y font forcer sont audacieuses de porter plainte (bis repetita), d'autre part il ne s'agit pas de cours ex cathedra mais de mise en débat citoyenne, et tout maréchal-ferrant sera reçu sur un pied d'égalité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Mai 23, 2007 10:58 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Deux liens intéressants :

-sur le blog de Franck, je viens de déposer le communiqué de la FSU sur son premier entretien, hier, avec son nouveau ministre, Xavier Darcos.

https://www.blogger.com/comment.g?blogI ... 6323373534

-un site se consacre aux usages politiques actuels de l'histoire et n'est pas tendre, à juste titre de mon point de vue, sur l'exploitation de l'image de Guy Môquet :

http://cvuh.free.fr/spip.php?article94


Le plus intéressant dans tout cela, c'est la contradiction dans laquelle se trouve le président, entre son engagement d'"aller vite" et son obligation de cacher encore un peu son jeu pour gagner les législatives, si possible de manière écrasante.
Qu'est-ce qui souffre pendant ce temps ? La démocratie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Mai 23, 2007 11:19 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Sur le blog de Sorman, un quidam a pris feu et flamme contre ma vision pourtant banale, du moins avant le 6 mai, de Sarkozy en "paquet de nerfs arriviste", mais n'a rien répliqué à ma réplique, qui contenait notamment ceci :

En démocratie on a le droit de ne pas flatter les dirigeants et, si des fans en sont déstabilisés, c'est à eux de s'interroger sur la fragilité de leur flamme.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Mai 24, 2007 9:35 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Cher François , vous me decevez .
Si vous etablissez que ne pas répondre a vos choix plitiques de l'instant résume quoi que ce soit au niveau historique , tres bien , preouvez le par des chiffres .
Mais sinon , si vous voulez vous attaquer a la democratie , je vous invite a porter plainte contre X car N .Sarkozy a été elu a la majorité relative . Je vous aiderai dans ce sens , si vous trouvez cela mauvais pour notre patrie .
Sinon , excusez moi du terme , mais vous n'avez plus rien a dire, car il est elu . Bien entendu que vous pouvez signaler certains textes et autres qui previendraient , mais qui previendraient de quoi , en fait , et c'est la que j'interpelle l'historien .
De quoi avez vous vraiment peur ? Et croyez vous un president capable de faire ce qu'il désire ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Mai 25, 2007 4:57 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Reprenez-donc la suite de mes éditoriaux depuis 2002. Ils parlent d'actualité une fois sur deux, un peu plus depuis l'épouvantable guerre d'Irak, aux ravages prévisibles et prévus en dépit de ceux qui en France la vantaient (Kouchner) ou se taisaient avant de dénoncer dans le bureau de Bush l'arrogance... française (Sarkozy). Laquelle guerre a conduit à un résultat d'ores et déjà heureux : ajouter dans le régime présidentiel américain une dose de parlementarisme, en faisant prendre au Congrès un rôle, une dimension, une responsabilité inconnus. Feu de paille, changement durable ?

Toujours est-il que, depuis 2002, une exception française est en cause, celle de notre monstrueux régime semi-parlementaire, semi-présidentiel. En tant qu'historien, j'ai montré tout ce que ce monstre devait à la guerre d'Algérie. Je pense qu'à présent il est temps d'en finir avec l'élection présidentielle au sufffrage universel, qui nous ridiculise au moins en Europe. Partout ailleurs les élections législatives sont les plus déterminantes pour la politique du pays et les gens, même s'ils aiment autant que nous la télé-réalité, font une pause au moment des grands choix démocratiques et causent du programme avant de s'intéresser au chef d'orchestre.

Si j'appelle au non-respect immédiat de la majesté qu'encensent heure par heure les grands-prêtres du journalisme télévisuel, je lui suis tout de même, à ma manière fidèle et soumis. Il a demandé à être jugé sur sa capacité à tenir ses promesses, et vite. Donc je ris immédiatement, puisqu'elles sont lourdement contradictoires.

Vous comprendrez que pour toutes ces raisons je souhaite que la tendance se retourne aux élections législatives. Je trouve intéressant et sympathique que Ségolène Royal soit la seule personnalité en vue de la gauche à dire qu'il faut "avoir le maximum de sièges et pourquoi pas gagner", les autres menant leurs troupes sans esquisser l'idée même de la victoire (pour "rester crédible", disait hier matin Manuel Valls sur France Inter), et là on peut dire d'avance que gît l'explication principale de cette défaite ou du moins, si elle advient, de sa lourdeur.

Mais là encore c'est le mode de désignation du président qui fausse tout : pour bien des dirigeants socialistes le meurtre de Ségolène prime toute autre considération et un résultat honorable aux législatives la remettrait trop en selle. Seule lueur d'espoir : comme ils sont presque tous députés et en campagne, ils sont obliigés de se battre au moins pour leur siège et l'ardeur locale pourrait suppléer dans une certaine mesure au défaitisme global.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla