Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Lun Déc 10, 2018 12:59 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Tsipras trouble !
MessagePosté: Mar Juil 07, 2015 8:30 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6769
Voici un message refusé hier par une liste de diffusion privée

Citation:

Le formidable "non" grec


Pour commencer je rappelle le sens originel de l'adjectif : "qui fait peur".
La gueule de bois occidentale doit être analysée, en liaison étroite avec celle de 2005 dont elle est, au sens géologique, une réplique.

La peur est avant tout celle du peuple, dans une classe politique européenne de centre droit ou gauche encore ultra-majoritaire, et sa cohorte de journalistes siamois -ou si à elle ! La démocratie n'est pas une invention du libéralisme et il ne lui a toujours octroyé qu'une tolérance condescendante. Chez nous Valls est la caricature de cet état d'esprit, avec son 49-3 compulsif dans le droit-fil de ses 5% de la primaire socialiste. Ceux-là étaient sans doute une élite, méritant bien d'éclairer 95 % d'errants !

Déjà on élève en hâte une digue : on crie au loup "populiste". Déjà se profilent les sépulcres blanchis des arguments d'avant 1848, selon lesquels il convient de former le peuple avant de lui donner un bulletin de vote. Encore heureux que la victoire soit large et la participation ample : cela oblige à remiser en catastrophe toute une série d'arguments qu'on commençait à entendre ces jours derniers sur le caractère improvisé du scrutin, entraînant des incertitudes sur les sentiments véritables de l'électorat.Pas d'improvisation qui tienne quand le débat est quotidien depuis cinq ans, et la connaissance des solutions qu'on rejette indubitablement très répandue !

On n'échappe pas à l'histoire. De même que DAECH est le fruit de l'aventurisme qui a lancé l'Irak contre l'Iran en septembre 1980 et que c'est l'intérêt de tout le monde de s'en souvenir (pour relativiser le problème tout en le cernant), de même il faut ressortir la poussière de 2005 de dessous le tapis, et reprendre calmement les choses. L'Union européenne, fruit de la guerre froide, agrandie dans une frénésie irresponsable après 1991, n'est pas démocratique, ne l'a jamais été mais peut le devenir, elle le doit même, et d'urgence. Juncker est un bon symbole des vieux corbeaux qui doivent céder la place à de jeunes hirondelles pour qu'à un hiver succède, en cet été, un printemps.

Le mot "totalitarisme" a souvent été mal employé. Certes, il ne s'applique pas à l'Europe, ou pas encore. Mais comment ne pas voir une tentation totalitaire dans l'idée, omniprésente chez les mauvais perdants, que la Grèce "s'est mise dehors" ? La réalité c'est qu'au contraire, dans son improvisation très maîtrisée, Tsipras a obtenu une majorité écrasante à la fois pour maintenir la Grèce dans l'union et pour la faire participer à la rénovation de celle-ci. Pour la première fois, un parti souverainiste dit nettement qu'il veut rester dans l'union et qu'elle peut être aménagée en fonction des intérêts de ses habitants. Mieux : il veut rester dans la zone euro, en obtenant qu'elle soit autre chose qu'un carcan développant une austérité inégale mais générale, qui fait les choux gras du reste du monde.

Heidegger justifiait le nazisme, a-t-on appris depuis peu dans ses Cahiers noirs, par l'idée qu'il fallait "recommencer la Grèce". A présent voilà qu'elle réinvente la démocratie. Ne laissons pas passer cette chance !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla