Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Lun Aoû 10, 2020 3:55 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Ven Juil 22, 2016 9:06 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Je souhaiterais que nous examinions ici l'hypothèse d'une machination menée de bout en bout par le président Erdogan.

Voici pour commencer quelques sites où cette hypothèse, pour l'instant introuvable dans les grands médias, est examinée.

http://www.courrierinternational.com/re ... coup-detat
http://cherifamir.com/2016/03/22/la-tur ... explosion/
https://blogs.mediapart.fr/djordje-kuzm ... ien-reussi

Au cas où seuls les abonnés de Mediapart pourraient lire la dernière page, en voici un passage essentiel :

Citation:
Le coup d’Etat a été très court – factuellement moins de 6 heures.
Durant le coup d’Etat, aucun responsable politique du régime d’Erdogan ni aucun chef de la police n’a été arrêté par les putschistes. Seul a été arrêté le commandant en chef de l’armée.
Un seul coup (missile lancé d’un avion) a été tiré sur le lieu supposé où se serait trouvé Erdogan.
Les chars n’étaient pas appuyé par une infanterie conséquente et de facto ne représentent presque aucune menace en ville.
Les militaires ont peu de pertes (2 morts apparemment de leur côté – 47 du côté des forces spéciales). Ils ont globalement très peu combattu et se sont rendus très vite.
La « population » est descendue dans la rue spontanément en pleine nuit pour défendre le régime.
Depuis trois jours, les ambassades de France, des Etats-Unis, du Royaume-Uni sont fermées ou au ralenti. Sans que cela ait été justifié.
Déjà dans la nuit, la police – fidèle au régime – arrêtait des militaires (près de 3000 pour le moment). 5 généraux d’importance et 29 officiers supérieurs qui comptent ont également été arrêtés.
A 15h aujourd’hui, les divers responsables des partis politiques de Turquie passeront les uns à la suite des autres pour dénoncer le coup d’Etat et appuyer Erdogan et la « démocratie ». Toute contestation ou formulation de doute à ce moment sera bien entendu très dangereuse (Erdogan a plusieurs dois été près de lever l’immunité parlementaire des députés, en particulier ceux du HDP).

Bref, pour un coup d’Etat, en particulier de la très sérieuse armée turque, il ni fait ni à faire. Pour le moins, c’est un coup d’Etat mal préparé et frappé d’amateurisme.


Cette analyse est écrite à chaud, le 16 juillet, sur la base des informations officielles, par Djordje Kuzmanovic.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juil 22, 2016 9:56 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Je soutiens tout à fait cette hypothèse, qui en est plus qu'une hypothèse pour moi.

Ça me semble dès de le début cousu de fil blanc !

1-Erdogan n'est pas un président, mais un dictateur
2-ce n'est pas un démocrate mais un islamiste
3-il tenait déjà l'Etat d'une main de fer... un putsch était donc impossible

Pour moi la manipulation ne fait pas de doute. Erdogan va s'en servir pour dictatroriser encore plus son pays...

Et comme vous je m'étonne qu'aucun n'y ait pensé... mais enfin quand on voit la perspicacité des médias au sujet de l'islam, de l'immigration et du reste... je ne vois guère pourquoi ils seraient puls perspicaces dans cette affaire ! :lol:

Quand je vois cet énergumène sultanique signer des traités avec l'UE, noyer l'Europe sous le flot d'immigrés islamistes avec la complicité idiote et criminelle de la Grande Allemagne (avec Merckel dans le rôle de Hitler) ; et quand je vois cette même UE mettre au ban des nations la Russie (le seul allié potable de la France) après avoir fomenté et fait éclater une guerre en Ukraine, le lebensraum germanique... cela me rend malade et me rappelle tellement Münich et la guerre...

Je ne puis qu'applaudir au geste anglais du Brexit, véritable commémoration de la résistance solitaire et unique anglaise contre le danger suprématiste teuton en 40 !
Il est quand même triste malgré tout que les Anglais aient à chaque fois eu un mauvais rôle dans la montée de la bête immonde, avant de se poser comme seul rempart...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Aoû 31, 2016 6:41 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
ROY a écrit:
Münich et la guerre...

Je ne puis qu'applaudir au geste anglais du Brexit, véritable commémoration de la résistance solitaire et unique anglaise contre le danger suprématiste teuton en 40 !
Il est quand même triste malgré tout que les Anglais aient à chaque fois eu un mauvais rôle dans la montée de la bête immonde, avant de se poser comme seul rempart...



Ce discours est étonnant de votre part, et parfaitement contradictoire avec l'anti-churchillianisme que et l'indulgence envers les agressions nazies que vous avez déployés sur ce forum avant et après. Il faudrait choisir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Aoû 31, 2016 9:29 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Pour moi, l'hypothèse d'un coup d'état factice (en tout cas, arrangé) est une réalité !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Aoû 31, 2016 9:37 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
ROY a écrit:
Münich et la guerre...

Je ne puis qu'applaudir au geste anglais du Brexit, véritable commémoration de la résistance solitaire et unique anglaise contre le danger suprématiste teuton en 40 !
Il est quand même triste malgré tout que les Anglais aient à chaque fois eu un mauvais rôle dans la montée de la bête immonde, avant de se poser comme seul rempart...



Ce discours est étonnant de votre part, et parfaitement contradictoire avec l'anti-churchillianisme que et l'indulgence envers les agressions nazies que vous avez déployés sur ce forum avant et après. Il faudrait choisir.

La France a fait un referendum sur l'Europe en 2005. Le peuple français a refusé l'Europe en 2005. Qu'a fait le pouvoir politique français à cette époque ? Il a ignoré le referendum et a quand même fait l'Europe.

La GB fait un referendum sur la sortie de l'Europe en 2016. Le peuple anglais vote pour la sortie de l'Europe. Les dirigeants anglais acceptent le verdict des urnes, et s'engagent à sortir de l'Europe. Ce n'est pas encore tout à fait fait, mais ils n'ont pas dit qu'ils ne sortiraient pas de l'Europe, ils ont dit qu'ils respectaient le choix des urnes et qu'ils sortiraient de l'Europe, ce qu'ils ont commencé à faire. Oui, c'est vrai, les "brexit" n'ont pas pris le pouvoir, on peut le regretter, on peut y déceler la mainmise d'une camarilla sur le pouvoir anglais, mais si cette même camarilla sort effectivement de l'Europe, on pourra dire qu'elle aura respecté le fond du referendum.
Alors qu'en France, non seulement aucun parti parti appelant à la sortie de l'Europe n'a été appelé au pouvoir à la suite du referendum, mais en plus la camarilla en place n'a pas appliqué le referendum. J'en conclus que la GB est plus démocratique que la France.

Cela me rappelle l'occupation allemande en 40, quand le gvt français n'était plus aussi libre que le gvt anglais vis-à-vis de l'Allemagne. Vous me direz qu'auparavant la France était dans l'escarcelle anglaise, c'est vrai. En fait, la France n'est malheureusement plus tout à fait indépendante déjà en 1930. Depuis Waterloo elle était sous coupe anglaise. En 2002, avec l'euro, elle est repassée sous coupe allemande. L'Angleterre à l'époque avait gardé sa monnaie, elle, preuve de son indépendance.

N'oubliez pas que l'Europe est une idée très allemande. Hitler et son Europe. C'est un thème que l'on n'a jamais ressassé depuis 45... les Allemands et les germanophiles l'ont mis sous le tapis pour pas qu'on leur remette sous le nez. Pourtant il suffit de lire les documents d'époque : Europa par ci Europa par là ! à tout bout de champ pour ne pas dire "Allemagne par ci Allemagne par là" ! Aujourd'hui c'est pareil, et l'histoire de la construction européenne n'est que l'histoire d'une nouvelle main mise allemande sur le continent.
DG, qui se targuait d'être le chantre de l'indépendance française est rentré, dans le panneau le nez bien devant ! Lui qui ne craignait que la GB, qui prétendait que l'Europe était le cheval de Troie anglo-saxon... c'était surtout le cheval de Troie allemand ! mais aveuglé par sa victoire de 45, croyant avoir terrassé le dragon, il n'y pensait plus ! Pauvre homme. Il s'est quand même bien planté.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Sep 08, 2016 2:56 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
ROY a écrit:
La France a fait un referendum sur l'Europe en 2005. Le peuple français a refusé l'Europe en 2005. Qu'a fait le pouvoir politique français à cette époque ? Il a ignoré le referendum et a quand même fait l'Europe.


Trois affirmations, trois erreurs : l'Union existait et le referendum ne portait pas là-dessus. Il portait sur la constitution qu'on prétendait lui donner. Le texte a été jugé mauvais et la copie à refaire par une forte majorité, après un débat modèle.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Sep 09, 2016 10:07 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Ce n'est pas si erroné que ça... L'Union existe depuis 1999 : c'est le traité d'Amsterdam, ratifié par un congrès ! En réalité, ratification inconstitutionnelle, puisque le traité abolit la souveraineté de la France. En outre, le traité de Lisbonne reprend le projet du traité constitutionnel. Hormis des points de détails, il reprend les mêmes dispositions. Si l'assertion de Jérôme peut être critiquée sur la forme, il n'a pas tort sur le fond...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Sep 10, 2016 6:19 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
simple remarque en passant : Jérémy osera-t-il encore reprocher aux autres des rapprochements qui éloignent le débat, au moins en apparence, du titre du fil ?



Sur le fond : "faire l'Europe" était pour le moins ambigu et "voter contre l'Europe" entièrement erroné. Il ne s'agit pas d'erreurs de forme. L'affirmation qu'en 2005 les partisans du "non" étaient des adversaires de la construction européenne (et non de la modalité proposée d'icelle) était à la base de la propagande du "oui".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 02, 2016 12:22 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Ils ont dit NON à l'Europe qu'on leur proposait.

Les élites ont passé outre... ces traîtres et ces lâches.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 03, 2016 7:11 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
ROY a écrit:
ces lâches.


je dirais plutôt : ces anti-démocrates.

Les peuples font peur aux élites qui se considèrent comme telles, ce n'est pas très nouveau !

"La démocratie est fragile" : pendant la guerre froide, ce slogan était brandi par des idéologues comme Jean-François Revel, qui mettaient en garde leurs lecteurs contre une menace "totalitaire" tout uniment de gauche. L'exemple rétrospectivement le plus triste et le plus amusant est d'avoir traité l'Inde pendant 50 ans de "plus grande démocratie du monde" sous prétexte qu'il y avait des élections, contrairement à la Chine voisine, plus peuplée et totalitaire. Aujourd'hui l'Inde est redevenue l'oligarchie qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être, et la démocratie, là-bas, un idéal qui demandera encore bien des efforts.

Car depuis 1990 le spectre d'une menace de gauche contre la démocratie est moins facile à animer. Le roi est nu. La haine de la démocratie commence à suer par tous les pores des technocrates liés aux multinationales, à Bruxelles, Washington et en bien d'autres lieux. L'exemple de la pétition en faveur d'un nouveau vote sur le Brexit lancée au Royaume-Uni le lendemain même de la décision du suffrage universel, et recueillant en quelques heures des millions de signatures, mérite de rester dans l'histoire comme un stigmate des progrès qui restaient à faire en 2016 ap. JC à des foules immenses de diplômés, de journalistes, de dirigeants de quoi que ce soit, en Occident, pour se convertir à la démocratie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2016 12:05 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Le Grand Remplacement était la substitution des Français de souche par les immigrés, les élites antidémocrates lâches et traîtres ont décidé de ne pas tenir compte du referendum de 2005 siant non à ce grand remplacement.

En 2015 les élites ont décidé d'accélérer le processus de liquidation des blancs : ils ont décidé de noyer l'Europe sous le flot d'immigrés illégaux en provenance d'Afrique et du Moyen-orient. Immigrés à 99% musulmans.
En 2016 des communes françaises organisent des referendums pour refuser l'accueil imposé par les élites (Etat) de ces population illégales et barbares. Plutôt que d'écouter et obéir au peuple, ces élites décident de le mépriser et d'interdire ces referendum qui vont à l'encontre du Grand Remplacement. https://fr.news.yahoo.com/r%C3%A9f%C3%A ... 10389.html http://www.lyonne.fr/france-monde/actua ... 05406.html

Qu'on ne dise pas que le peuple français 'et de toute l'Europe) ne s'est pas fait liquider sans protester, qu'on ne dise pas qu'il a été remplacé par les Sarrasins sans rien dire. Que l'on dise plutôt qu'il a été trahi par ses élites issues de 1945.
http://www.20minutes.fr/insolite/166131 ... l-migrants 97% contre les migrants
http://info.arte.tv/fr/referendum-en-ho ... i-migrants 98.32% contre les migrants
Le Brexit de juin 2016 est la conséquence directe de l'invasion musulmane de l'Europe à l'été 2015, les Anglais ont dit NON à leur Grand Remplacement.
Mais comme partout ailleurs, les élites ont passé outre. La grande liquidation de l'Europe a commencé.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2016 3:55 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
ROY a écrit:
Le Brexit de juin 2016 est la conséquence directe de l'invasion musulmane de l'Europe à l'été 2015, les Anglais ont dit NON à leur Grand Remplacement.
Mais comme partout ailleurs, les élites ont passé outre. La grande liquidation de l'Europe a commencé.


au lieu de resservir pour la centième fois votre refrain vous pourriez dire si vous êtes ou non d'accord avec ce que je dis sur le remain !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Oct 14, 2016 7:43 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
L'exemple de la pétition en faveur d'un nouveau vote sur le Brexit lancée au Royaume-Uni le lendemain même de la décision du suffrage universel, et recueillant en quelques heures des millions de signatures, mérite de rester dans l'histoire comme un stigmate des progrès qui restaient à faire en 2016 ap. JC à des foules immenses de diplômés, de journalistes, de dirigeants de quoi que ce soit, en Occident, pour se convertir à la démocratie.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre...
Pour moi cette pétition et ces millions de signatures, c'est du vent... financé par Soros et cie... quant aux diplômés, aux journalistes, aux dirigeants et autres technocrates ce sont tous des crétins, des corrompus, il n' y a rien à faire avec ces gens-là à part les aligner sur un mur.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla