Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Jan 22, 2021 5:06 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 858 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39 ... 58  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mer Déc 28, 2016 3:17 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Vous auriez raison si avant d'assister à la messe il fallait présenter un certificat de baptême.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Déc 29, 2016 10:30 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
C'est un langage crypté ? quand vous parlez du christianisme/messe, il faut comprendre que vous parlez de l'islam ? et quand vous parlez de "truands qui vont à la messe" il faut comprendre "terroristes musulmans" ?

Sinon, je ne puis que constater, une fois de plus, votre incapacité totale à traiter du sujet.

De mon côté, je voudrais ajouter une autre preuve de l'incompatibilité de l'islam avec les ddh. Un droit fondamental en démocratie est la liberté d'expression et de critique ; un moyen de la critiques est la caricature. Or, toute caricature du prophète de l'islam est interdite, à vrai dire toute représentation du prophète est elle-même interdite, ce faisant l'islam est incompatible avec la démocratie, la liberté de critique et la liberté d'expression. Tout comme l'islam est incompatible avec les ddh étant donné qu'il condamne à mort la liberté de conscience en condamnant à mort le fils de musulman qui déciderait de ne pas croire ou de croire en autre chose qu'Allah.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Déc 30, 2016 10:56 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
L'islam est un monothéisme, ce qui signifie qu'il possède toutes les caractéristiques de ce qu'on regroupe sous ce nom. Une haine originelle et viscérale du paganisme en fait partie. Donc une intolérance profonde, diamétralement opposée à une reconnaissance des droits de l'homme.

L'histoire, en installant le christianisme et le judaïsme dans des pays où cette reconnaissance s'est lentement fait jour, a créé à cet égard une divergence : juifs et chrétiens ont peu à peu appris à tolérer la différence des croyances et, par exemple, le droit à la conversion, au sein de sociétés reconnaissant et protégeant ce droit.

Les musulmans vivant dans ces pays ont dû s'y faire. Les ddh ont une portée universelle et inspirent en particulier les institutions internationales, surtout depuis 1948. On dissipe et dissipera bien des faux problèmes en les faisant, tout simplement, respecter.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Déc 31, 2016 12:29 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
L'islam est un monothéisme, ce qui signifie qu'il possède toutes les caractéristiques de ce qu'on regroupe sous ce nom. Une haine originelle et viscérale du paganisme en fait partie. Donc une intolérance profonde, diamétralement opposée à une reconnaissance des droits de l'homme.
Vous parlez de l'islam ou du monothéisme ? Le sujet est l'islam.
L'islam ne se contente pas de haïr les païens, mais aussi les autres... à vrai dire tous ceux qui ne sont pas musulmans.

Citation:
L'histoire, en installant le christianisme et le judaïsme dans des pays où cette reconnaissance s'est lentement fait jour, a créé à cet égard une divergence : juifs et chrétiens ont peu à peu appris à tolérer la différence des croyances et, par exemple, le droit à la conversion, au sein de sociétés reconnaissant et protégeant ce droit.
Nous ne parlons pas du christianisme ni du judaisme, mais de l'islam.

Citation:
Les musulmans vivant dans ces pays ont dû s'y faire.
Et non justement... tout ce qui se passe sous vos yeux à l'heure actuelle vous démontre le contraire. C'est plutôt les Français qui doivent se faire à la burka, au burkini, à la ségrégation sexuelle, et les Allemandes qui doivent se faire aux viols publics...

Citation:
Les ddh ont une portée universelle et inspirent en particulier les institutions internationales, surtout depuis 1948. On dissipe et dissipera bien des faux problèmes en les faisant, tout simplement, respecter.
Faire respecter les droits de l'homme cela revient à interdire l'islam.



Témoignage d'une Française vivant en Arabie Saoudite, pays de l'islam, depuis plusieurs années :
Plus de plage, plus de maillots de bain, plus de cheveux aux vents, plus de promenade solitaire ou accompagnée, plus de sortie tout court... plus de conduite de voiture... bref plus d'indépendance ni de liberté.
Les ddh vous avez dit ?
Citation:
Je suis une femme, mère et journaliste, et je vis depuis onze ans à Riyad en Arabie Saoudite. J'ai atterri dans ce royaume où les femmes ne sont même pas "Reines". C'est pour des raisons de mutation professionnelle que je me suis retrouvée dans ce pays austère à suivre mon mari. Pas vraiment le choix! C'était partir ou être au chômage. Vous connaissez le dicton: "Entre deux maux, on choisit le moindre".

De plus, en 2005, mes enfants étaient petits. Devoir de mère oblige! J'ai par conséquent mis entre parenthèse mon activité journalistique. J'avoue que j'ai beaucoup hésité avant d'opter pour cette destination. J'avais lu, je m'étais documentée sur la vie des femmes en Arabie Saoudite, je n'y voyais aucun attrait, aucun intérêt. Mes amis les plus proches me dissuadaient de prendre une telle décision. Me connaissant, ils estimaient que je m'embarquais dans une aventure risquée et aliénante; moi, Française, libre de penser de m'exprimer et de me vêtir...

Femme, journaliste, double peine!

Il faut savoir qu'il y a onze ans, les Saoudiennes mais aussi les femmes occidentales n'étaient pas légion à travailler. Elles occupaient des postes subalternes, essentiellement dans les domaines de l'enseignement et du médical. Aujourd'hui, les femmes sont de plus en plus actives dans cette société corsetée et patriarcale. Malgré les contraintes, les règles chariatiques imposées, d'aucunes essaient de vivre ou survivre. Elles avancent à leur rythme, à pas comptés, mais elles avancent dans ce que je nommerais "une marche silencieuse".

Dans ce contexte hostile à la femme, j'ai dû mettre le "voile" sur mes principes, acquis de longue lutte par nos grands-mères et mères dans mon pays d'origine, la France. Accepter d'être inféodée à mon mari, mon "tuteur". Je n'ai en effet aucune existence légale, à l'instar des Saoudiennes qui revendiquent actuellement sur les réseaux sociaux le droit de se débarrasser du droit du tutorat masculin.

Accepter de ne pas conduire, de rester sagement assise sur la banquette arrière du véhicule. A regarder défiler derrière la vitre fumée le paysage d'une ville, Riyad, en perpétuelle construction. Obligée de faire appel aux sociétés de chauffeurs privés. Onéreux et contraignant.

Je me souviendrai longtemps de notre arrestation avec mon amie Madeha (militante pour le droit des femmes de conduire) et de ces quatre longues heures passées au poste de police à "Olaya". Nous avons été interrogées telles des délinquantes. Notre crime? Madeha conduisait pendant que je l'interviewais pour mon documentaire de 52 minutes "Arabie Saoudite, paroles de femmes". Bref, l'enfer! Cet épisode douloureux, je le raconte dans mon livre "Révolution sous le voile", aux éditions First.

J'ai dû aussi accepter de porter l'abaya en public. Cette robe longue, noire et austère, que je me permets d'agrémenter d'un collier ou d'une étole colorée; une façon de préserver sinon un peu de féminité du moins un peu d'élégance. A défaut de porter le voile, je porte un chapeau. C'est la seule entorse à la tenue vestimentaire que je m'autorise. Sans doute parce que j'ai la tête couverte. Je n'ai, en revanche, jamais fait l'objet de réflexion désobligeante de la part de Saoudiens ou Saoudiennes concernant mon couvre-chef.

Finies les discussions avec des amis, des hommes à la terrasse d'un café. Interdiction de se retrouver seule avec un autre homme que son mari. Au début, lors des premiers mois, j'ai eu l'occasion d'interviewer des hommes pour des reportages radio ou télévisés, transgressant involontairement la règle de la non-mixité. J'oubliais tout simplement que c'était interdit. J'ai compris quelques années après que j'avais pris un risque inconsidéré. Un ami Saoudien m'a expliqué que j'aurais pu être arrêtée par la Mottawa, ou police religieuse, et être considérée comme une prostituée, et l'homme interviewé, un proxénète. Sanctions? Direction case prison et expulsion du pays. Cela a beau faire sourire mes amis aujourd'hui, il n'empêche que sur le moment, ce n'était pas très drôle!

http://www.huffingtonpost.fr/clarence-r ... -saoudite/

Cette journaliste s'alarme depuis l'Arabie Saoudite de voir qu'en France les cafés interdits aux femmes pullulent. Tout en évitant de dénoncer qui et quoi ! C'est à dire les musulmans et l'islam, plus exactement l'immigration musulmane (immense tabou!). Leur multiplication par millions ces dernières décennies, leur enrichissement fulgurant les fait posséder et occuper aujourd'hui des pans entiers de l'espace public, jusqu'à imposer leur burka sur les plages. Tout cela avec l'acquiescement des élites françaises.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Jan 07, 2017 1:11 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Niez-vous cette réalité mr Delpla ? le pullulement des cafés interdits aux femmes ? autrement dit des cafés arabes ? ces arabes qui sont venus avec l'immigration. Arabes autre mot pour dire musulmans, autrefois on disait maures.

Niez-vous le pullulement des mosquées ? n'avez-vous pas près de chez vous une mosquée qui aurait récemment poussé ? Niez-vous le pullulement des boucheries halal ? de la viande halal dans les supermarchés ? sortez-vous avec des oeillères sur les yeux pour ne pas voir ?

Autre chose :

L'islam c'est la ségrégation sexiste. Comment un intellectuel comme vous ne pouvez-vous pas vous alarmer de l'expansion d'une telle religion ségrégationniste sur le sol de terre des DDH ? La polygamie, l'excision, la lapidation, les femmes brûlés à l'acide, les viols de masse de Cologne, le harcèlement de rue généralisée avec l'immigration de masse etc. comment pouvez-vous nier cela ?

Comment pouvez-vous nier son caractère intrinsèquement guerrier ? l'islam c'est la guerre avec les autres religions, ça l'a toujours été et ça le sera toujours : l'islam fait la guerre jusqu'à la conversion totale. En 1947 lors de la partition de l'Inde, les musulmans qui étaient minoritaires voulaient pourtant le pouvoir, ils ont fait la guerre (car aucun musulman ne peut être commandé par un non-musulman, d'où le fait qu'ils peuplent les prisons dans les pays non-musulmans : la loi non-musulmane, ils n'y obéissent pas). Ghandi a bien décrit la situation :
La presse présnete la partition de l'Inde de manière biaisée : les musulmans en auraient été autant voire plus les victimes que les auteurs (par exemple http://www.lemonde.fr/ete-2007/article/ ... 81732.html), c'est pourtant bien l'inverse qui s'est produit. La partition de l'Inde est du fait des musulmans qui ne supportaient aps de se trouver sous la domination hindoue. Les auteurs des premières épurations ethniques étaient musulmans, les auteurs des massacres hindous sikhs et chrétiens étaient musulmans. Exemple : Nasir Hussain, paysan musulman : "En l'espace de deux jours, une vague sauvage de haine nous a submergés. Je ne peux même pas me rappeler combien d'hommes j'ai tués.".
Les Hindous n'ont fait que se défendre en expulsant une partie des musulmans d'Inde. Alors que les hindous s'alarment, les musulmans acquiescent et trouvent ça normal : 50% de plus d'hindous seront chassés de la partie musulmane que de musulmans de la partie hindoue (pourtant beaucoup plus grande et beaucoup plus peuplée!). Un chiffre est parlant aujourd'hui : alors que les pays musulmans comme le Pakistan comptent 95% de musulmans, l'Inde elle est tolérante puisqu'elle copte 80% à peine d'hindous.

L'islam est en constante épuration ethnique comme le montre les génocides chrétiens en Irak et en Syrie. Le même phénomène a lieu dans les quartiers immigrés et musulmans de France : les blancs non-musulmans sont chassés (cibles privilégiés de la délinquance et de la criminalité musulmane), c'est le white flight ; ceux qui restent se convertissent.

L'islam est aussi un racisme. Jésus n'a pas eu d'enfants, mais Mahomet en a eu beaucoup. Tout musulman qui est un descendant du prophète le sait (un peu comme les nazis savaient qu'ils avaient un ancêtre allemand), et ils en sont très fiers, cela établit une hiérarchie raciale entre musulmans.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Jan 08, 2017 9:09 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Ces proclamations unilatérales dépourvues de toute pondération chiffrée* et, de ce point de vue, tout à fait contraires à la charte qui impose de discuter historiquement de points d'histoire, comportent cependant un aspect positif : vous omettez les insultes précédentes sur ma complicité, ma lâcheté ou mon aveuglement. Hélas, vous les concentrez dans le même temps sur un autre fil viewtopic.php?f=50&t=1026&p=19990#p19990 , ce qui me conduit à envisager de vous accorder une semaine de vacances, à la moindre récidive, sans grand espoir hélas qu'elle soit salutaire.

Autre progrès, vous daignez enfin admettre la comparaison avec d'autres monothéismes, une démarche indispensable pour répondre convenablement à la question du titre. Oui, le Prophète avait une activité sexuelle, contrairement à ce que les Ecritures rapportent du Christ. Et alors ? Puisque la question est celle des droits de l'homme, ils ne prévoient pas d'obligation en la matière.







============================
* je continue pour ma part de marivauder hétérosexuellement dans les bistrots de l'Hexagone et ne suis pas encore effleuré par la crainte de voir ce champ se restreindre !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Jan 08, 2017 8:17 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Toujours ce glissement vers le christianisme... décidément.

La polygamie islamique n'est pas contraire aux ddh mr Delpla ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 09, 2017 5:41 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
François Delpla a écrit:

vous daignez enfin admettre la comparaison avec d'autres monothéismes, une démarche indispensable pour répondre convenablement à la question du titre. Oui, le Prophète avait une activité sexuelle, contrairement à ce que les Ecritures rapportent du Christ. Et alors ? Puisque la question est celle des droits de l'homme, ils ne prévoient pas d'obligation en la matière.

ROY a écrit:
Toujours ce glissement vers le christianisme... décidément


c'est aussi un tort quand vous amenez la conversation dessus ?
On dirait Clemenceau formant à la dure le le jeune Mandel en le chargeant der besognes délicates : "C'est moi qui pète et c'est lui qui pue !"

ROY a écrit:
La polygamie islamique n'est pas contraire aux ddh mr Delpla ?


si, comme la révocation de l'édit de Nantes... ou l'abus manuélin de l'article 49.3 ! Ne pas consulter le parlement sur une réforme qu'on dit importante, c'est revenir avant 1789 et dire "l'Etat c'est moi !".

Il est normal et possible d'appliquer en France les lois françaises, on dirait que vous ne l'avez pas encore lu sous ma plume. Lunettes !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 09, 2017 8:21 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Je ne peux que constater votre impossibilité, votre réluctance totale à traiter du sujet... n'étant prolixe qu'avec le christianisme, je suis bien obligé pour dialoguer avec vous de vous suivre dans votre HS... quand bien même cela me déplaise, moi qui des dizaines de fois vous ai déjà rappelé vainement à l'ordre...

On en a encore l'illustration ici. A une question concernant l'islam, vous trouvez le moyen de parler de la révocation de l'édit de Nantes... de l'abus manuélin... etc... mais jamais vous ne détaillez, vous ne discutez, vous n'argumentez sur l'islam.
Citation:
Il est normal et possible d'appliquer en France les lois françaises
Ou alors c'est impossible. Pourquoi ? parce qu'aujourd'hui la population musulmane fait la loi. Ce n'est plus la République laïque, "Marianne aux seins nus" fière et libre qui fait la loi, qui dirige... mais c'est Mohamed le terroriste immigré et Fatima l'emburkannée qui font la loi dans la rue. Le Grand Remplacement n'est pas une lubie, c'est une réalité. Vous en avez encore la preuve.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 10, 2017 10:40 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Citation:
Dans un contexte de nostalgie postcoloniale, le mot islam est un euphémisme qui désigne désormais les Arabes, les Maghrébins et les Noirs du Sahel africain. Ce terme et ces réalités ravivent, dans des secteurs entiers de la société, les plaies des privilèges perdus, quand les « vrais Français », Européens et citoyens à part entière, étaient séparés par le mur juridique du Code de l’indigénat d’autres Français, sujets ceux-là et non citoyens, sans droits, véritables ilotes de la République, les Musulmans. Crainte également d’une revanche, celle des immigrés musulmans, accusés, implicitement ou explicitement, de donner libre cours à l’« islamisme », à l’« islam politique », ou au « salafisme ». Confusion remarquable où se mêlent indistinctement réformisme islamique, revivalisme fondamentaliste, quiétisme loyaliste vis-à-vis des gouvernements et intégrisme subversif appelant au renversement violent de tous les États du monde islamique, à commencer par l’Arabie saoudite, déclarés apostats. Dans ces conditions, la moindre revendication motivée par des raisons propres à l’islam, qui serait jugée normale pour d’autres religions, est perçue comme l’expression particulière d’un projet de conquête du monde. Tout musulman, soldat présumé d’une cinquième colonne, est désormais suspecté de pouvoir combattre au nom du « jihad global ». De là cette hantise de la submersion de notre civilisation, chrétienne pour les uns, « laïque » pour les autres, mais tous unis dans une commune détestation de l’islam.

Drôle d’islam…


Pourtant, cet islam n’a pas grand-chose à voir avec celui qui est vécu par l’immense majorité des musulmans français ou vivant en France et dans le monde, même si bigoterie et peurs identitaires gagnent aussi malheureusement, et même si leur religion, comme d’autres, peut être brandie comme le drapeau de luttes plus que douteuses et sert de justification à des actions terroristes. Stigmatisé, l’islam est perçu comme une religion parfaitement homogène, réputée hostile à toute distinction entre religion et politique, et opposée aux « valeurs éternelles » de la France. Les violences guerrières, l’infériorisation de la femme, l’intolérance religieuse et l’antisémitisme résulteraient de sa nature, dûment soulignée par quelques citations coraniques bien choisies. Les « jihadistes » type al-Qaïda et EI prennent un malin plaisir à faire coïncider leurs conceptions et leurs actions avec cette caricature de l’islam, tandis que l’islamo-paranoïa ambiante trouve en eux une justification inespérée.

Que l’on ne s’y trompe pas : cette construction détestable n’est pas seulement le fait de sites identitaires, racistes et islamophobes, qui cachent leur croisade suprématiste européenne sous le drapeau d’une laïcité spécieuse et prédisent un avenir catastrophique fait de « Soumission » et de « Grand remplacement ». Elle structure aussi le discours de personnalités qui passent pour modérées : à preuve celui de François Fillon sur l’islam. En effet, le candidat des Républicains ne se contente pas de reprendre les poncifs habituels, il condamne le prétendu « aveuglement volontaire » de la politique actuelle à l’endroit des revendications des musulmans, le « totalitarisme islamique » qui souhaiterait « notre anéantissement » et la complaisance coupable des intellectuels, lesquels sont souvent dénoncés par une certaine presse comme les « idiots utiles de l’islamisme ».

Dédramatiser l’islam, dissiper les malentendus dont sont victimes des millions de nos concitoyens, musulmans de religion ou de tradition familiale, n’est pas une mince affaire. Il est assurément plus commode d’en faire des boucs émissaires que de chercher à surmonter les problèmes auxquels la France est confrontée, notamment celui de l’insertion de l’islam dans la société. Il existe pourtant quantité de théologiens tenants d’un islam réformiste, de penseurs et de militants favorables à un modernisme ancré dans la civilisation islamique. Tous prouvent que l’islam est avant tout une religion qui doit être respectée et qu’elle est servie par des hommes et des femmes respectables, qui combattent ceux qui prétendent s’en servir à des fins contraires à une éthique partagée.



Je partage ces vues de Roland Laffitte http://roland.laffitte.pagesperso-orang ... mpi_03.htm à une réserve près : Fillon me semble atypique dans sa prétention de regrouper une majorité de Français sous le drapeau, même brandi seulement à moitié, de la peur d'une "chariatisation". La droite actuelle est en moyenne, malgré tout, beaucoup plus nuancée. Le Front national, en revanche, avec un discours socialement plus humain, peut faire de ce fantasme un ingrédient dans une potion dévastatrice.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 10, 2017 1:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Vous vous interdisez de critiquer l'islam, mais pas de critiquer ceux qui critiquent l'islam :lol: sans doute espérez-vous ainsi que Daesh vous épargne ?

Ces "intellectuels" qui présentent les musulmans comme des victimes sans un mot pour les attentats musulmans et leurs centaines de vicitmes non musulmanes... c'est vraiment... beurk !
Ces "intellectuels" qui n'hésitent pas à parler de noirs, d'arabes, de maghrébins ; mais qui s'interdisent de parler de blancs, de français de souche... vraiment...
Ces "intellectuels" qui parlent d'un islam "stigmatisé" sans parler d'un islam guerrier et terroriste ! quel grand-guignol !

Quant à ces "intellectuels" qui interdisent de parler de "Grand Remplacement" ou "immigration de masse" ou "immigration de remplacement", ces négationnistes du Grand Remplacement, vont-ils nier ces chiffre de l'INSEE (institut qui passe son temps à essayer de cacher ces réalités) ?

En 2012, il y avait 7.1 millions d'étrangers en France. Sans compter les sans papiers dont aucune enquête n'est pressée de s'occuper, ils sont estimés à plusieurs centaines de milliers, sans doute plusieurs millions aujourd'hui.
On approche déjà les 10 millions !
Sans compter les descendants d'immigrés des années 70 ces derniers sont estimés à 7 millions.
On approche donc des 20 millions, rien que pour la France, sur une population estimée à 65 millions, cela fait pas loin du tiers de la population après à peine 50 ans de présence ! Jolie conquête de parts de marché ! Il faut dire qu'un immigré fait en moyenne 3.5 enfants et a 6.2 petits-enfants, 1.1 de plus qu'un Français de souche.

Le Grand Remplacement démographique ou immigration de substitution en Europe :

Cela touche toute l'Europe : en France 11% de la population est étrangère, en Autriche 15%, en Suède et en Espagne 14%, en Allemagne 12%, aux Pays-Bas et en Angleterre 11% comme en France etc.
Les deux principaux pays de naissance de ces étrangers sont la Turquie et le Maroc, deux pays musulmans.

En tout l'Insee estimé à 25% les immigrés dans la tranche d'âge 25-54 ans dans la population des grands pays européens : France 27%, Suède 26%, Aut 25%, Angleterre 24%, PB 24%, All 22% Espagne 20%.
Or, on sait que ces immigrés font plus d'enfants que les locaux... la proportion dans les 0-25 est donc forcément supérieure à ces chiffres ! Mais l'INSEE ne les donne pas... ils doivent être jugés trop alarmant.

Le Grand Replacement résumé par l'INSEE : "Des réformes menées depuis 2000 y favorisent maintenant l’émergence d’une population de nationalité allemande mais de parents nés à l’étranger et l’installation des immigrants au-delà de leur période de vie active. Cependant, ces évolutions ne font que commencer. Aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni, on compte presque un descendant pour deux personnes nées à l’étranger.".

Toujours selon l'INSEE : "Après 1945, la logique de reconstruction conduit rapidement à se tourner vers les « colonies » : en premier lieu, l’Algérie, puis les autres pays du Maghreb (...) . La forte augmentation du niveau de vie en France incite les personnes à y migrer pour trouver du travail, mais s’amorce aussi une migration plus définitive, avec installation de la famille dès les années 1970. Les migrations se caractérisent plutôt par un phénomène de « vagues » : les dernières,dans le dernier quart du XXe siècles ont maghrébines (...) en 1974 Le « motif », soit la justification administrative de la migration à caractère permanent, devient majoritairement un motif familial (...) Les étrangers viennent de plus en plus de nombreux d’autres pays : d’Afrique hors Maghreb, d’Asie, surtout la Turquie (...) Les arrivées sont plus nombreuses depuis le début des années 2000. (...) 41 %des étudiants en cursus« doctorat » sont étrangers, les quatre cinquièmes venant d’un pays hors de l’Union européenne Les origines principales sont depuis la fin des années 2000 l’Afrique (en particulier le Maroc et l’Algérie) Un tiers seulement est encore présent en 2010, le plus souvent pour motif familial.Venus comme jeunes adultes, ils fondent des familles. Les origines de ces migrants nécessairement des pays tiers restent en premier lieu africaines (...) Les réfugiés sont peu nombreux mais contribuent à la diversité des origines : la République démocratique du Congo ou la République d’Haïti Les demandeurs d’asile n’obtiennent pas nécessairement le statut de réfugié : de 2001 à 2010, 390 000 demandes ont été déposées, contre 90 000 statuts accordés. Mais ils sont assez nombreux à s’établir en France,éventuellement avec un autre motif de titre de séjour "

Evidemment, ces grands intellectuels s'interdisent d'accepter le Grand Remplacement tout simplement en allant se promener dans ces villes colonisées par la population musulmane. Ces villes où les cafés sont interdits aux femmes, où les traficants de drogue font la loi, où les islamistes font la loin, où pullulent les terroristes, où la burka et le harcèlement sexuel/viol/excision/polygamie fleurit (ces mêmes intellectuels se réjouissent de l'apparition du burkini, y voyant un grand progrès féministe!), ils s'interdisent de regarder les photos de classe, les photos des équipes de football locales, ils refusent d'étudier cela sur les 50 dernières années, trop peureux de voire leurs certitudes s'écrouler, trop heureux de faire "comme si" tout ça n'existait pas.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 10, 2017 3:06 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
votre critique est loin du texte : craindriez-vous de tomber d'accord si vous l'examiniez de plus près?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Jan 11, 2017 7:40 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
les chiffres de l'Insee démontrent le grand remplacement.
quant au texte de Laffitte, il n'a pas compris la réalité d'aujourd'hui, il est à côté de la plaque.
cet homme me fait pitié... il n'a rien compris, ou fait semblant de ne rien comprendre...

soyons clair : il attaque la France, les Français, ceux qui sont victimes des islamistes, et il défend l'islam, les musulmans et donc les islamistes. Il n'attaque pas les islamistes. C'est ridicule stupide et collaborateur... aujourd'hui aucun Français n'a pris les armes pour massacrer des centaines de musulmans dans une mosquée... aujourd'hui les massacreurs ce ne sont pas les Français, mais les musulmans, les victimes ce sont les Français pas les musulmans.
Ce pauvre homme me fait vraiment de la peine, il ne réfléchit pas assez à ce qu'il dit. C'est à se demander s'il est français ou musulman. A le lire, on se dit clairement qu'il a choisi l'islam. Qu'il se convertisse donc et fasse son coming out, qu'il ait le courage de sa lâcheté !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 12, 2017 10:04 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Mais pourquoi foncer toujours ainsi comme un taureau sur un chiffon rouge ?

Vous avez prouvé que vous étiez capable de discuter posément sur d'autres sujets. Dites que les gens se trompent et surtout démontrez-le avec précision, les insultes sont vraiment superflues.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 12, 2017 7:50 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Et bien, dîtes-le lui : aujourd'hui ce sont les Français athées/chrétiens/juifs qui sont massacrés par les musulmans, et pas l'inverse !

Les massacreurs sont musulmans. Et ça se passe en France.

Merci.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 858 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39 ... 58  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla