Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Juil 19, 2019 12:03 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 858 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Dim Mai 20, 2018 2:13 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
En revanche, je vous conseille de consulter un oculiste : serait-ce être favorable à l'islam que de souligner, lorsqu'elles sont par trop oubliées, les parentés inquiétantes des trois monothéismes ? Et d'appeler tous leurs excités au respect de la loi, en travaillant à ce que celle-ci soit la plus sensée et équitable possible ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 20, 2018 9:40 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Tout à fait d'accord pour appeler les excités au respect de la loi. Il ne me semble pas utile de travailler à ce qu'elle soit la plus sensée et équitable possible. La loi de 1905 l'est déjà : elle exprime clairement que la religion appartient à la sphère privée et qu'elle ne doit pas empiéter sur le domaine public. C'est pourquoi il n'y aura jamais de muezzin en France, à moins que la loi ne soit modifiée... Ce qui serait alors une grave atteinte à la laïcité, en soi inconstitutionnelle !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 20, 2018 10:25 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
L'immigration pose effectivement des questions, qu'il faut résoudre avec équité et bon sens, en essayant de favoriser le progrès sans violer les gens. Donc il y a des lois nouvelles à faire. Ne pas ajouter le muezzin aux cloches ni supprimer celles-ci au nom de la laïcité, sans doute. Mais prévoir une viande alternative au porc dans les cantines n'est pas scandaleux. Ce qui importe avant tout, c'est de dépassionner ces questions.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Mai 25, 2018 9:18 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Roy-Henry a écrit:
Malheureusement, cette vision du Coran ne correspond pas à la réalité, attendu que les versets supposés plus récents (époque médinoise) abrogent les versets plus anciens (époque mecquoise). Par conséquent, la prétendue déclaration générale de paix envers les gens du Livre est abrogée. En outre, cette argumentation ne tient aucun compte des Haddiths qui ont quasiment autant d'importance que le Coran lui-même !


Pourquoi n'ai-je encore lu nulle part ce raisonnement : étant admis 1) que Dieu existe et s'occupe des affaires humaines; 2) qu'il a dicté le Coran,

il s'agit certes d'une parole intangible mais, étant donné que ce sont de pauvres humains qui l'ont transcrite, elle présente des imperfections et se prête à des interprétations

?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Mai 25, 2018 12:12 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Ernest Renan, L’islamisme et la science, 1883 – EXTRAITS

'Toute personne un peu instruite des choses de notre temps voit clairement l’infériorité actuelle des pays musulmans, la décadence des États gouvernés par l’islam, la nullité intellectuelle des races qui tiennent uniquement de cette religion leur culture et leur éducation. Tous ceux qui ont été en Orient ou en Afrique sont frappés de ce qu’a de fatalement borné l’esprit d’un vrai croyant, de cette espèce de cercle de fer qui entoure sa tête, la rend absolument fermée à la science, incapable de rien apprendre ni de s’ouvrir à aucune idée nouvelle. A partir de son initiation religieuse, vers l’âge de dix ou douze ans, l’enfant musulman, jusque-là quelquefois assez éveillé, devient tout à coup fanatique, plein d’une sotte fierté de posséder ce qu’il croit la vérité absolue, heureux comme d’un privilège de ce qui fait son infériorité. Ce fol orgueil est le vice radical du musulman. L’apparente simplicité de son culte lui inspire un mépris peu justifié pour les autres religions. Persuadé que Dieu donne la fortune et le pouvoir à qui bon lui semble, sans tenir compte de l’instruction ni du mérite personnel, le musulman a le plus profond mépris pour l’instruction, pour la science, pour tout ce qui constitue l’esprit européen. Ce pli inculqué par la foi musulmane est si fort que toutes les différences de race et de nationalité disparaissent par le fait de la conversion à l’islam. Le Berber, le Soudanien, le Circassien, l’Afghan, le Malais, l’Égyptien, le Nubien, devenus musulmans, ne sont plus des Berbers, des Soudaniens, des Égyptiens, etc. ; ce sont des musulmans.
…………Entre la disparition de la civilisation antique, au sixième siècle, et la naissance du génie européen au douzième et au treizième, il y a eu ce qu’on peut appeler la période arabe, durant laquelle la tradition de l’esprit humain s’est faite par les régions conquises à l’islam.
……..Ce qu’il y a de bien remarquable, en effet, c’est que, parmi les philosophes et les savants dits arabes, il n’y en a guère qu’un seul, Alkindi, qui soit d’origine arabe ; tous les autres sont des Persans, des Transoxiens, des Espagnols, des gens de Bokhara, de Samarkande, de Cordoue, de Séville. Non seulement, ce ne sont pas des Arabes de sang ; mais ils n’ont rien d’arabe d’esprit. Ils se servent de l’arabe ; mais ils en sont gênés, comme les penseurs du moyen âge sont gênés par le latin et le brisent à leur usage. L’arabe, qui se prête si bien à la poésie et à une certaine éloquence, est un instrument fort incommode pour la métaphysique. Les philosophes et les savants arabes sont en général d’assez mauvais écrivains.
Cette science n’est pas arabe. Est-elle du moins musulmane ? L’islamisme a-t-il offert à ces recherches rationnelles quelque secours tutélaire ? Oh ! en aucune façon ! Ce beau mouvement d’études est tout entier l’œuvre de parsis, de chrétiens, de juifs, de harraniens, d’ismaéliens, de musulmans intérieurement révoltés contre leur propre religion. …….. Mamoun, celui des califes qui montra le plus de zèle pour l’introduction de la philosophie grecque, fut damné sans pitié par les théologiens ; les malheurs qui affligèrent son règne furent présentés comme des punitions de sa tolérance pour des doctrines étrangères à l’islam. Il n’était pas rare que, pour plaire à la multitude ameutée par les imans, on brûlât sur les places publiques, on jetât dans les puits et les citernes les livres de philosophie, d’astronomie. Ceux qui cultivaient ces études étaient appelés zendiks (mécréants) ; on les frappait dans les rues, on brûlait leurs maisons, et souvent l’autorité, pour complaire à la foule, les faisait mettre à mort.
L’islamisme, en réalité, a donc toujours persécuté la science et la philosophie. Il a fini par les étouffer. ……… L’islamisme offre cette particularité qu’il a obtenu de ses adeptes une foi toujours de plus en plus forte. …….. La liberté n’est jamais plus profondément blessée que par une organisation sociale où le dogme règne et domine absolument la vie civile. Dans les temps modernes, nous n’avons vu que deux exemples d’un tel régime : d’une part, les États musulmans ; de l’autre, l’ancien État pontifical du temps du pouvoir temporel. Et il faut dire que la papauté temporelle n’a pesé que sur un bien petit pays, tandis que l’islamisme écrase de vastes portions de notre globe et y maintient l’idée la plus opposée au progrès : l’État fondé sur une prétendue révélation, le dogme gouvernant la société.
Les libéraux qui défendent l’islam ne le connaissent pas. L’islam, c’est l’union indiscernable du spirituel et du temporel, c’est le règne d’un dogme, c’est la chaîne la plus lourde que l’humanité ait jamais portée. ……………. La théologie occidentale n’a pas été moins persécutrice que celle de l’islamisme. Seulement, elle n’a pas réussi, elle n’a pas écrasé l’esprit moderne, comme l’islamisme a écrasé l’esprit des pays qu’il a conquis. ………… Dans les pays musulmans, il s’est passé ce qui serait arrivé en Europe si l’Inquisition, Philippe II et Pie V avaient réussi dans leur plan d’arrêter l’esprit humain……….
……..Ce qui distingue, en effet, essentiellement le musulman, c’est la haine de la science, c’est la persuasion que la recherche est inutile, frivole, presque impie: la science de la nature, parce qu’elle est une concurrence faite à Dieu ; la science historique, parce que, s’appliquant à des temps antérieurs à l’islam, elle pourrait raviver d’anciennes erreurs. …………. Un dogme révélé est toujours opposé à la recherche libre, qui peut le contredire. Le résultat de la science est non pas d’expulser, mais d’éloigner toujours le divin, de l’éloigner, dis-je, du monde des faits particuliers où l’on croyait le voir. L’expérience fait reculer le surnaturel et restreint son domaine. Or le surnaturel est la base de toute théologie. L’islam, en traitant la science comme son ennemie, n’est que conséquent ; …….. L’islam a réussi pour son malheur. En tuant la science, il s’est tué lui-même, et s’est condamné dans le monde à une complète infériorité.
Quand on part de cette idée que la recherche est une chose attentatoire aux droits de Dieu, on arrive inévitablement à la paresse d’esprit, au manque de précision, à l’incapacité d’être exact. Allah aalam, « Dieu sait mieux ce qui en est », est le dernier mot de toute discussion musulmane."

Texte complet : https://archive.org/details/lislamismeetlas00renagoog

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Mai 25, 2018 7:37 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
L'immigration pose effectivement des questions, qu'il faut résoudre avec équité et bon sens, en essayant de favoriser le progrès sans violer les gens.
Le viol n'existe pas en islam.

Citation:
Donc il y a des lois nouvelles à faire. Ne pas ajouter le muezzin aux cloches ni rsupprimer celles-ci au nom de la laïcité, sans doute. Mais prévoir une viande alternative au porc dans les cantines n'est pas scandaleux. Ce qui importe avant tout, c'est de dépassionner ces questions.
Allons bon ! Supprimez le porc tant que vous y êtes pour le plus grand plaisir des envahisseurs mahométans !
La laicité c'est justement de ne pas se soumettre au diktat religieux de ces gens...
Ces gens s'ils viennent en France, ce n'est pas pour amener leur part de moyen-âge sinon qu'ils y restent chez eux et au moyen-âge ! Qu'ils abandonnent les oripeaux de leur religion s'ils veulent connaître le progrès et la civilisation.
Manger du porc ne peut donc que leur faire du bien. Comme à nous tous.
Vive le cochon !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 26, 2018 1:04 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Roy-Henry a écrit:
Ce qui distingue, en effet, essentiellement le musulman, c’est la haine de la science, c’est la persuasion que la recherche est inutile, frivole, presque impie: la science de la nature, parce qu’elle est une concurrence faite à Dieu


Vous qui connaissez fort bien Napoléon, vous connaissez peut-être l'anecdote égyptienne.
Napoléon avait emmené avec lui en Egypte des savants de premier plan et il comptait bien sortir les prêtres et théologiens musulmans de leur turpitude religieuse. En leur montrant certaines des expériences scientifiques qui illuminèrent le XVIII° s. et sortirent les gens de leur croyance crédule en la religion, il s'attendait à propager les Lumières et la Révolution dans ce pays. Or, rien de tout cela ne s'est passé : les théologiens musulmans répondirent simplement : "à quoi cela sert-il ? seul Dieu sait comment tout cela fonctionne, ça ne nous intéresse pas"...
Cela rappelle la réflexion du calife Omar (celui qui a fait rédiger le Coran) en 640 qui fit brûler les livres de la bibliothèque d'Alexandrie : "si ces livres contredisent le coran il faut les brûler ; s'ils répètent ce que dit le coran on n'en a pas besoin". Les thermes d’Alexandrie ont mis 6 mois à brûler le tout... des millions de livres...
De 640 à 1795, rien n'avait changé en fin de compte... et jusqu'à aujourd'hui non plus en fait.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 26, 2018 8:09 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Sur les fous de Dieu qui en Irlande ont prétendu, lors d'une campagne dont il faut saluer le courage, imposer leur conception du foetus et ont été désapprouvés par plus des deux tiers de leurs compatriotes, des réactions ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 26, 2018 8:37 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Totalement hors-sujet. Il vaudrait mieux ouvrir une rubrique ad-hoc.

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 26, 2018 9:37 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
c'est totalement dans le sujet !

tout monothéisme menace les ddh... tout en les appelant ! puisque ce sont des universalismes, en principe dédaigneux de tous les racismes, et autres nationalismes étroits.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 27, 2018 7:48 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Aujourd'hui, le christianisme ne semble pas menacer les droits de l'Homme. On ne peut pas en dire autant de l'islam.

Enfin, sur la question de l'avortement, c'est une querelle philosophique : le foetus est-il un amas de cellules ou un être vivant dès sa conception ? Selon la réponse, on est favorable ou pas à l'avortement. La science ne nous tire pas de ce mauvais pas : "un être vivant en puissance (ou en devenir)". C'est donc plus un être vivant, même en "devenir" qu'un simple amas de cellules... Cela dit, certains partisans de l'avortement sont objectifs. Ils admettent que l'embryon est un être vivant en devenir, mais considèrent que la mère possède un droit de vie ou de mort sur l'enfant à naître. Selon eux et logiquement, ce droit de vie ou de mort peut s'exercer dans le délai où un prématuré est considéré comme viable. Jusqu'à six mois, donc... Un très faible nombre va jusqu'au terme des 9 mois. Mais ce point de vue n'est suivi par aucune législation en Europe. L'infanticide reste tabou pour l'instant...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 27, 2018 6:36 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Mon propos ne porte pas sur l'avortement lui-même, mais sur des "fous de Dieu" qui viennent de mener une campagne très ardente, où les sondages étaient à touche-touche, campagne dans laquelle des catholiques tentaient de restreindre, au nom de leur religion, les droits de l'homme.

Un GI-Joe local aurait très bien pu lancer un débat sur la compatibilité du christianisme et des droits de l'homme !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 27, 2018 10:15 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Le droit à l'avortement, tout comme le droit à l'enfant n'existe pas. En tout cas, ça ne fait pas partie des Droits de l'Homme...

Je veux dire par là qu'il existe des législations, au cas par cas, qui précisent les modalités pour autoriser l'avortement. Cela va de 10 semaines à six mois (voire plus), de grossesse. Il a été jugé que l'avortement -en soi- n'est pas contraire aux Droits de l'Homme. Ce qui n'en fait pas un droit intégré à la panoplie.

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Mai 28, 2018 5:43 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Vous expliquez très bien pourquoi le droit à l'IVG ne figure pas dans la nomenclature de ceux de l'homme : l'affaire est trop complexe, et doit relever d'une loi spécifique. Mais une demi-douzaine d'articles interdisent de le faire dépendre d'une opinion religieuse !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Mai 28, 2018 8:56 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
tout monothéisme menace les ddh...
Vrai.
Citation:
tout en les appelant !
Faux.
Citation:
puisque ce sont des universalismes, en principe dédaigneux de tous les racismes, et autres nationalismes étroits.
Faux. Ils ne sont pas universalistes. Pour eux le monde est divisé en deux catégories : les gentils bons croyants d'un côté et les méchants mécréants de l'autre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 858 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla