Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Jeu Oct 17, 2019 6:04 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 408 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 28  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Déc 22, 2008 6:23 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Non!
Quand on lit Aron, Amouroux, Dreyfus, Cointet, Pedroncini, Tournoux, Ferro... on ne lit pas la même chose que quand on lit Hoffmann, Marrus, Paxton, Azéma, Bedarida, Rousso...
Dans un cas, on a affaire à des êtres humains. Dans l'autre, à des robots programmés par des abstractions mensongères.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Déc 23, 2008 5:50 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Ces citations de Bouthillier permettent d'identifier une des grandes falsifications de l'Histoire.
Je propose de l'appeler "l'abstraction mensongère".
Un exemple me vient à l'esprit.
Tu m'as traité de "pétainiste le plus intelligent", ce qui a chatouillé agréablement mon amour-propre, mais que je récuse absolument pour la raison que le pétainisme est une abstraction mensongère.
Quand je défends Pétain, je ne défends pas le pétainisme lequel, on l'a vu, n'existe pas (contrairement au gaullisme qui lui existe bien) puisqu'il n'est que l'ensemble des réactions politiques à une défaite forcément singulière.
Ce qui est singulier ne peut être systématisé.
Quand je défends Pétain, c'est Pétain lui-même que je défends. C'est l'homme Pétain, l'individu, la personne du Maréchal.
L'Histoire sert à cela : à délivrer des portraits qui sont des portraits moraux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Déc 23, 2008 7:31 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Ce qui est fascinant dans le cas de Vichy c'est de voir à quel point le dévouement le plus pur peut paraitre son contraire, erreur ou trahison.
Comment la vérité historique la plus intime peut-elle à ce point être bafouée par des caviardages divers et variés et comment ces procédés peuvent s'imposer à une opinion presque unanime.

La vérité en histoire est un temple bâti sur une hauteur, dit Burke.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 8:12 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Citation:
Ce qui est fascinant dans le cas de Vichy c'est de voir à quel point le dévouement le plus pur peut paraitre son contraire, erreur ou trahison.

Pourquoi le contraire ?
Petain fut "purement" devoue a trahir une cause pensant que c'etait a l'epoque la seule solution pour sauver les meubles.
La suite de l'aventure, a savoir qu'il n'a sauve aucun meuble malgre sa bonne volonte que je ne nie pas, montre qu'il s'est trompe, ce qui est humain.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 9:33 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Petain fut "purement" devoue a trahir une cause pensant que c'etait a l'epoque la seule solution pour sauver les meubles.
La suite de l'aventure, a savoir qu'il n'a sauve aucun meuble malgre sa bonne volonte que je ne nie pas, montre qu'il s'est trompe, ce qui est humain.


Quand Pétain se trompe c'est parce qu'il ne possède pas le don de connaitre l'avenir. Or, ce don personne ne l'a. Tout au plus peut-on, comme de Gaulle, se garantir contre la deuxième possibilité de cet avenir, celle où ce n'est pas Hitler mais Churchill qui finisse par gagner. C'est la philosophie des deux cordes à son arc qu'il fallait que la France ait en juin 40: Pétain pour le cas où Hitler gagne et de Gaulle pour le cas contraire. Rémy a témoigné là-dessus et de Gaulle n'a pas démenti. Plus encore, il l'a confirmé dans une lettre à J-L Murat.
Pétain l'a dit au colonel Chauvin: "Si j'avais eu son âge, j'aurais fait la même chose que de Gaulle".
Le gaullo-pétainisme est la seule attitude possible.
Quant aux "meubles", je trouve qu'il faut prendre en considération tout ce qui a été sauvé par Vichy et qui n'est pas rien. Les 15 millions de réfugiés qui ont retrouvés leur rue, leur travail et leur boulanger, les 275 000 juifs non déportés, les 2000 000 de prisonniers qui sont rentrés, les
40 000 000 de Français qui ne sont pas morts de faim ou de froid comme tant d'Ukrainiens ou de Khazaks au temps de Staline (5 000 000, parait-il), les réformes technocratiques et institutionnelles qui ont été commencées alors et continuées après la guerre (FNSEA, Charte du Travail, politique familiale et sécurité sociale...).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 9:49 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Citation:
C'est la philosophie des deux cordes à son arc qu'il fallait que la France ait en juin 40: Pétain pour le cas où Hitler gagne et de Gaulle pour le cas contraire. Rémy a témoigné là-dessus et de Gaulle n'a pas démenti. Plus encore, il l'a confirmé dans une lettre à J-L Murat.
Pétain l'a dit au colonel Chauvin: "Si j'avais eu son âge, j'aurais fait la même chose que de Gaulle".

C'est beau, les legendes...
Citation:
Quant aux "meubles", je trouve qu'il faut prendre en considération tout ce qui a été sauvé par Vichy et qui n'est pas rien. Les 15 millions de réfugiés qui ont retrouvés leur rue, leur travail et leur boulanger, les 275 000 juifs non déportés, les 2000 000 de prisonniers qui sont rentrés, les
40 000 000 de Français qui ne sont pas morts de faim ou de froid comme tant d'Ukrainiens ou de Khazaks au temps de Staline (5 000 000, parait-il)

Ces affirmations gratuites ne font que souligner votre vertigineuse meconnaissance de ce que fut le nazisme...

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 9:55 am 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Citation:
Tout au plus peut-on, comme de Gaulle, se garantir contre la deuxième possibilité de cet avenir, celle où ce n'est pas Hitler mais Churchill qui finisse par gagner.


Qui trop embrasse, mal étreint...

De Gaulle a très clairement choisi son camp. Mais Pétain également: absolument tout prouve que le petit caporal moustachu a sa préférence...

Citation:
C'est la philosophie des deux cordes à son arc qu'il fallait que la France ait en juin 40: Pétain pour le cas où Hitler gagne et de Gaulle pour le cas contraire.


Pas en juin 40: c'est beaucoup trop tôt pour choisir un camp. Quand au "choix" de De Gaulle, je ne comprend pas: il n'est pas, et de loin, le meilleur choix pour représenter la France en GB. J'aurais plutôt pensé, s'il y avait eu un choix conscient de jouer avec l'Angleterre, à une personne bien plus représentative qu'un simple sous-secrétaire d'Etat fraichement désigné, Général à titre temporaire.

De Gaulle fait un choix personnel, qu'aucune personnalité ne suit...

Citation:
Le gaullo-pétainisme est la seule attitude possible.


Il faut cultiver la souplesse: le grand écart n'est pas à la portée de tous!

Totalement ridicule...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 10:14 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Mais Pétain également: absolument tout prouve que le petit caporal moustachu a sa préférence...


Contre-vérité absolue.
Pétain était le plus républicain des Maréchaux.
Non seulement il n'allait pas à la messe, ce qui était bien rare dans le corps des officiers supérieurs, mais il était marié à une divorcée et quand Franchet d'Esperey a voulu l'embarquer dans la Cagoule il l'a envoyé promener.
"Je suis un Maréchal républicain, moi!"
Barthou l'a dit: "il est fixé" (sous-entendu à la république).
Ce qui ne l'empêchait pas de juger sévèrement les moeurs et le personnel de ladite république.
Comment lui en donner tort, d'ailleurs.

Mais le plus important c'est le double jeu de la politique de Vichy : Rougier, Chevallier, renvoi de Laval, non-ratificaton des Protocoles de Paris...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 10:20 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Pas en juin 40: c'est beaucoup trop tôt pour choisir un camp. Quand au "choix" de De Gaulle, je ne comprend pas: il n'est pas, et de loin, le meilleur choix pour représenter la France en GB. J'aurais plutôt pensé, s'il y avait eu un choix conscient de jouer avec l'Angleterre, à une personne bien plus représentative qu'un simple sous-secrétaire d'Etat fraichement désigné, Général à titre temporaire.

De Gaulle fait un choix personnel, qu'aucune personnalité ne suit...


C'est bien pourquoi Churchill dit à de Gaulle: "Vous venez seul ? Et bien, qu'à cela ne tienne: je vous reconnais tout seul. "
L'important c'était qu'il y en eut un. Ce fut lui et on ne pouvait trouver mieux.
Mandel le lui dit vers le 15 juin: "Il faut un homme neuf".
De Gaulle l'a dit : "C'est ce jour-là que j'ai compris mon destin".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 10:23 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Citation:
Le gaullo-pétainisme est la seule attitude possible.


Il faut cultiver la souplesse: le grand écart n'est pas à la portée de tous!

Totalement ridicule...


Comment vous faire comprendre qu'il y a un temps pour l'action et un temps pour la compréhension.
Entre ces deux termes de l'alternative effectivement le grand écart existe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 11:32 am 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Citation:
Comment vous faire comprendre qu'il y a un temps pour l'action et un temps pour la compréhension.


Figure de rhétorique. L'action est indissociable de la compréhension.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 11:42 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
quote]
Citation:
Mais Pétain également: absolument tout prouve que le petit caporal moustachu a sa préférence...


Contre-vérité absolue.
[/quote]
Affirmation gratuite et soutenue par pas le moindre petit bout de source mis a part les elucubrations post-guerre des complices de Petain mais par contre mise en piece par les sources deja citees ici trente-douze mille fois et que Boisbouvier fait semblant de ne pas avoir lues.

Ah ! C'est Noel ! J'eviterais donc, par charite chretienne, de vous taxer de mauvaise foi evidente, Boisbouvier, et me contenterais de remettre en cause l'affirmation de notre hote qui parle de vous comme d'un "petainiste intelligent".
Sauf, bien sur, s'il sous-entends par la "intelligence avec l'ennemi"
:lol:

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 11:55 am 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
C'est sûr qu'il faudrait avoir la mauvaise foi et le sens du devoir d'un Fouquier-Tinville pour voir des "preuves" dans les affirmations de M. Boisbouvier...

Ce genre de réflexions à partir de petites phrases, tirées de leur contexte, rapportées par des tiers, dont souvent l'innocence est "discutable", ne pourraient tenir que dans un Tribunal Révolutionnaire ou lors d'un procès Stalinien.

La Sainte Inquisition devait avoir le même genre d'arguments pour prouver la culpabilité de ceux qu'elle jugeait.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 1:15 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Figure de rhétorique. L'action est indissociable de la compréhension.


L'action est comme un nerf moteur, à polarité centrifuge, tandis que la compréhension est comme un nerf sensitif, à polarité centripète.
A leur intersection il y a le système nerveux central. Il fait son miel des informations du nerf sensitif pour organiser la défense de l'ensemble organique, défense qu'il effectue par la commande qu'il exerce sur le nerf moteur. Il faut donc harmoniser ces deux polarités. C'est le rôle du système nerveux central. L'Etat est le système nerveux central (SNC) d'un peuple. Il lui revient d'intégrer les informations sensitives que lui envoient ses organes récepteurs avant de donner des ordres d'action en défense.
Après une défaite aussi grave que celle de 1940 le système nerveux central du pays fut mis à rude épreuve. Il fallut deux Etats. L'un, à dominante sensitive : ce fut Pétain. L'autre à dominante active : ce fut de Gaulle.
En les réconciliant on enrichit le SNC d'un étage supplémentaire.
Ce SNC est une superposition d'étages.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Déc 24, 2008 3:58 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Citation:
Il fallut deux Etats. L'un, à dominante sensitive : ce fut Pétain. L'autre à dominante active : ce fut de Gaulle.


Un seul suffisait: le second

:D

Le reste n'est que verbiage sans intérêt: il n'y a de tendances "centrifuges" et "centripètes" que dans votre esprit. Il y a des informations, qui conduisent à des décisions. Les informations ont été les mêmes pour De Gaulle le Mal. Les décisions contraires. Point


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 408 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 28  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla