Le Forum de François Delpla
http://www.delpla.org/forum/

Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=55&t=243
Page 2 sur 2

Auteur:  François Delpla [ Mer Juin 22, 2011 8:26 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Surtout, le défi que Michel s'est lancé à lui-même consiste à démontrer que la persécution d'un peuple par ses propres dirigeants a déjà provoqué, à elle seule, une guerre internationale.

Pour Saddam, on s'est pour le moins donné le temps de la réflexion !

Auteur:  Barbu [ Lun Juin 27, 2011 8:44 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

boisbouvier a écrit:
Bien sûr que si que les crimes des dictatures ont beaucoup compté dans la détermination des démocraties à combattre les dictatures

Bonsoir. Bien sur que non. Tout le monde s'en f... moque. Au contraire, pendant les décénies qui ont vu la mise en place des diverses dictatures en Europe, les classes dirigeantes applaudissaient à la venue de ces gens qui remettaient de l'ordre dans la société, et qui renvoyaient les ouvriers au travail sans contestation possible: la semaine de 40 heures réclamée depuis 1905, et puis quoi encore, pourquoi pas des congés payés aussi!!! Les juifs remis au pas comme en Pologne, parce qu'on a tendance à oublier au profit de l'Allemagne et de l'Italie les dictatures d'Europe centrale. Pourtant elles ont bien proliférées, jusqu'à l'Espagne des années 1920 avec Primo de Rivera, ce n'était pas triste non plus. Je n'ai pas vu un seul pays dit démocratique élever ne serait-ce qu'une protestation verbale contre les crimes de ces dictatures. La seule contre qui on fait chorus, c'est la "dictature du prolétariat" en Russie. Il ne se passera pas de semaine sans qu'un journal bien-pensant ne se fende d'un article pour dénoncer les crimes vrais ou faux de ce gouvernement maudit. Que je sache, aujourd'hui, les crimes de la junte birmane ne gènent pas les gouvernments de la terre, et n'empèchent pas notre cher président de dormir! Il est vrai qu'il n'y a pas de pétrole dans ce pays, pas plus qu'il n'est envisagé de faire passer un tuyau pour faire sortir celui du voisin.
Enfin, les crimes éveillent les consciences des gouvernements bien-pensant, lorsque leurs intérets risquent d'être écornés. Amitiés. Bernard

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juil 06, 2011 1:33 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Hé, Barbu, irais-tu jusqu'à nier les crimes de Lénine et de Staline commencés en 1917 pour se continuer en l'apothéose que l'on sait ?
Si c'est ton propos, sois clair, et dis le franchement.
Au XIX° siècle, en Europe, l'habitude de tuer les opposants ou même de les emprisonner avait fini par disparaitre en dehors des périodes de révolution : Victor Hugo, sous l'Empire, ne fut qu'exilé. Avec les bolcheviks, comme la révolution était permanente, tout devint permis et on eut le goulag.
Je comprends qu'un Franco (parmi d'autres : Metaxas, Primo de Rivera, Gombos, Degrelle, Doriot, Mosley, Salazar...) s'en soit inquiété.

Auteur:  Barbu [ Mer Juil 06, 2011 9:50 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Bonsoir. Et la fète continue!!!
boisbouvier a écrit:
Hé, Barbu, irais-tu jusqu'à nier les crimes de Lénine et de Staline commencés en 1917 pour se continuer en l'apothéose que l'on sait ?
Si c'est ton propos, sois clair, et dis le franchement.
voilà qui, pratiquement relève de la calomnie. Argumentation qui vous est particulière! Relisez mon texte et vous verrez s'il est question de la négation de quoi que se soit.
boisbouvier a écrit:
Au XIX° siècle, en Europe, l'habitude de tuer les opposants ou même de les emprisonner avait fini par disparaitre en dehors des périodes de révolution : Victor Hugo, sous l'Empire, ne fut qu'exilé.

Après la calomnie, le mensonge: la création des bagnes de Guyanne, et de la Nouvelle Calédonnie date du second empire, et les premiers habitants de l'ile du Diable furent... les opposants à Badinguet comme disait l'arrière grand mère de ma mère. En passant connaissez-vous le taux de mortalité des bagnes français? J'aimerais avoir votre réponse là dessus.
boisbouvier a écrit:
on eut le goulag

Qu'est-ce que le goulag? (en connaissez-vous seulement la traduction?) Ce n'est que le bagne tsariste remis au gout du jour par les soviétiques. Personne ne s'est soucié de dénoncer les bagnes sibériens de la période tsariste ce me semble? Voilà qui apporte encore de l'eau à mon moulin.
boisbouvier a écrit:
Je comprends qu'un Franco (parmi d'autres : Metaxas, Primo de Rivera, Gombos, Degrelle, Doriot, Mosley, Salazar...) s'en soit inquiété.

De quoi ces "estimables" personnages (selon vous ) se sont-ils inquiétés? De l'emprisonnement ou de la mort de leurs opposants? Franco s'en est ému particulièrement, lui qui faisait excuter les condamnés à mort par la méthode si humaine du garot, vous le saviez je pense.
Bref comme d'habitude, n'importe quoi pour se faire valoir. Votre méconnaissance de l'ensemble de l'Histoire affleurre de plus en plus. Bernard

Auteur:  François Delpla [ Mer Juil 06, 2011 9:55 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Dans l'énumération boisbouvière, Franco, surtout, pratiquait le crime de masse.

Doriot était prêt à tout pour plaire à Hitler.

Les autres exécrateurs de droite de la démocratie que révère Michel étaient un peu moins sanguinolents.

Auteur:  boisbouvier [ Ven Mai 25, 2012 8:57 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Citation:
boisbouvier a écrit:
Je comprends qu'un Franco (parmi d'autres : Metaxas, Primo de Rivera, Gombos, Degrelle, Doriot, Mosley, Salazar...) s'en soit inquiété.

De quoi ces "estimables" personnages (selon vous ) se sont-ils inquiétés? De l'emprisonnement ou de la mort de leurs opposants?


De la mort, Barbu.
Les Bolcheviks tuaient leurs opposants et ce sont eux qui ont commencé dès leur arrivée au pouvoir à pratiquer ces crimes politiques forçant leurs adversaires à les imiter souvent à leur corps défendant.
Faut-il recommencer la querelle des historiens ? Lisez Ernst Nolte. Ni Zinoviev à Moscou, ni Bela Kuhn à Budapest, ni Rosa Luxembourg à Berlin, ni Lemery à Munich ne reculaient en 1919 devant l'obligation révolutionnaire de tuer les 10 à 15 % des opposants "bourgeois" irréductibles, vrais suppôts du capitalisme réactionnaire, et partisans, ô honte !, de l'économie de marché.

Les communards ne furent pas envoyés en Nouvelle Calédonie par Badinguet mais par le Gouvernement provisoire.

Auteur:  François Delpla [ Ven Mai 25, 2012 9:48 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

boisbouvier a écrit:
Bela Kuhn à Budapest, ni Rosa Luxembourg à Berlin, ni Lemery à Munich


tu cherches à battre tous tes records de sérieux dans la vérification des noms ?

Avec Google ce n'est vraiment pas dur.

Question de politesse, si le révolutionnaire que tu es comprend encore ce mot légué par la tradition !

Auteur:  boisbouvier [ Ven Mai 25, 2012 10:28 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Si je me trompe, Éminent Professeur, n'es-tu pas là pour me corriger ?

Auteur:  François Delpla [ Ven Mai 25, 2012 5:05 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

ce serait de très mauvaise pédagogie si tu es en mesure de le faire par toi-même !

Auteur:  boisbouvier [ Sam Mai 26, 2012 12:10 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Bien sûr.
Eugen Léviné et non Lemiré, à Munich, en 1919.

Auteur:  François Delpla [ Sam Mai 26, 2012 2:25 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

en plus, tu lis mal de que tu as écrit toi-même : tu l'avais appelé Lemery -du nom d'un ministre de ton politicien préféré !

L'orthographe des patronymes de Bel et de Rosa est également perfectible.

Auteur:  boisbouvier [ Sam Juin 09, 2012 6:30 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Quoi qu'il en soit un fait important demeure : les révolutions ont été génocidaires, par nature en quelque sorte. Il serait temps de le reconnaitre.
Ça a commencé avec la Vendée militaire : 117000 vendéens toutes catégories confondues, hommes femmes, enfants, royalistes et patriotes, tous innocents et tous inoffensifs puisque la révolte était déjà vaincue. Et non pas à l'initiative d'exécutants grossiers et brutaux comme Carrier ou Turreau mais à celle du Comité de salut public et des gloires de la Révolution : Robespierre, Carnot, Prieur...
Ça s'est continué avec Lénine, Staline, Mao, Pol Pot...
Ce n'est pas correct de le dire mais je le dis quand même.

Auteur:  François Delpla [ Sam Juin 09, 2012 6:41 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

et Brejnev, qui quoique révolutionnaire ne massacrait pas ses compatriotes, c'était un gars bien ?

et Bush, qui a fait de la bouillie d'Irakiens sans se réclamer de la Révolution, un ange ?

Auteur:  boisbouvier [ Sam Juin 09, 2012 10:26 am ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

Et Eisenhower, et Mac Arthur, et Montgomery, et Leclerc, et De Lattre... tu les oublies aussi, ceux-là.

Auteur:  François Delpla [ Sam Juin 09, 2012 12:14 pm ]
Sujet du message:  Re: Klaus Mann, André Suarès : un antinazisme conséquent ?

un congre rue !

Page 2 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/