Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mar Nov 19, 2019 2:13 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 6:47 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
Image

Le 23 août 1939 :
pacte germano-soviétique et devoir d’oubli !

par Pieter KERSTENS

Image
( Signature du pacte par Molotov en présence de Ribbentrop, Staline,
et le général Boris Michailowitsch Schaposchnikow. Derrière, un portrait de Lénine
)

Car comme chacun le sait l’Histoire est écrite par les plus puissants
et les vainqueurs qui masquent leurs turpitudes et leurs crimes ,
dont celui de Katyn, attribué pendant 50 ans aux Allemands par les juges
du Tribunal de Nuremberg, alors que c’était bien les troupes de l’URSS qui étaient coupables,
afin de salir encore plus les vaincus.
Contrairement à ce que les gouvernements tentent de nous faire croire,
le Bien n’est pas forcément où l’on pense et le Mal souvent très éloigné
de ce que l’on veut bien nous montrer.



Il y a déjà 75 ans !




Deux hommes sont à la manœuvre. Joachim VON RIBBENTROP,
Ministre des Affaires Etrangères du IIIème Reich allemand, de 1938 à 1945.
Le tribunal de Nuremberg le condamna à mort et il fut pendu en 1946.

Image
(Joachim von Ribbentrop)

Viatcheslav Mikhaïlovitch SKRIABINE dit MOLOTOV[/i][/b], Commissaire du peuple
aux Affaires Etrangères soviétiques
de 1939 à 1949, puis de 1953 à 1956.
Fidèle de Staline, il fut écarté du pouvoir en 1957
pour avoir voulu éliminer Nikita Khrouchtchev (autre grand humaniste).

Image
( Molotov à Berlin le 14 novembre 1940 saluant Joachim von Ribbentrop,
le ministre des Affaires étrangères allemand
)

Il meurt dans son lit en 1986, à l’âge de 96 ans.


Le 23 août 1939
, ils signent à Moscou le traité de non agression conclu
entre l’Allemagne et l’URSS, dont une annexe prévoit le partage de la Pologne.

La mémoire à l’endroit.


Et pendant plus de sept décennies, aucun prof d’Histoire
, de Lille à Nice
ou de Colmar à Biarritz,n’a jamais appris à ses élèves que le 24 août 1939
le quotidien « L’Humanité » salue dans ce pacte

« une politique à la fois énergique et intelligente,
seule conforme à la cause de la paix
… »
.
Mais le 26 septembre 1939, le PCF est dissous par le gouvernement.

Le 28 septembre, un nouveau traité est signé entre l’Allemagne et l’URSS,
après l’invasion de la Pologne, « traité d’amitié et de délimitation des frontières »
qui permet ainsi à Moscou et à Berlin de resserrer leurs liens politiques et économiques.

Le 1er octobre, Jacques DUCLOS, premier secrétaire du PCF
écrit à Edouard HERRIOT, président de l’Assemblée nationale,
pour exiger l’ouverture de négociations de paix avec l’Allemagne.

Image
(Jacques Duclos)


Le 4 octobre
, c’est Maurice THOREZ, numéro 1 du PCF
qui déserte sa compagnie pour s’enfuir à Bruxelles,
avant de s’installer à Moscou jusqu’en août 1944.


Image
(Timbre soviétique à l'effigie de Maurice Thorez en 1965)


Mois après mois, les communistes français et leurs complices en Italie, ou en Belgique ont été,
au début de la seconde guerre mondiale les véritables collaborateurs du IIIème Reich.
Du haut en bas de la hiérarchie du PCF, c’est avec conviction et allégresse que les militants
appelaient au défaitisme et à la désertion.
Dans les usines d’armement, les communistes et leurs complices sabotent le matériel
ce qui contribuera à tuer d’innombrables compatriotes en mai 1940.
« Non à la guerre impérialiste », et « Contre les impérialistes de Londres et de Paris »
peut-on lire dans la prose clandestine de l’Humanité.

Le 18 juin 1940, la direction clandestine du Parti Communiste Français
a très clairement défini sa position : du côté de l’alliance Hitler-Staline !

Le 14 juillet 1940, on peut lire dans le quotidien communiste interdit, l’Humanité :

« Au sujet de la fraternité franco-allemande,
les conversations amicales entre travailleurs parisiens
et soldats allemands se multiplient. Nous en sommes heureux !
»
.

OUI, les communistes français (et européens) ont été les premiers collaborateurs
avec l’Allemagne nationale-socialiste, aidés par les valets de la finance apatride, et ce,
jusqu’au 22 juin 1941 , soit pendant presque 2 ans ,
ils ont encouragé et soutenu la politique menée par Adolf Hitler.

Aujourd’hui, les marxistes et leurs alliés peuvent tout juste « fermer leur gu..le »,
arrêter de nous donner des leçons de civisme ou de patriotisme
et retourner dans les poubelles de l’Histoire !

Crapules !


Pieter KERSTENS



Source :
http://synthesenationale.hautetfort.com/


Qui sont les négationnistes ? :shock:

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 7:13 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
rappel de charte : nous sommes ici pour examiner des points d'histoire, de préférence en réaction à des articles de mon site.

L'historien n'a pas à juger ce pacte, mais à l'expliquer.

J'ai montré à diverses reprises qu'il résultait de manoeuvres hitlériennes.

Extrait de mon prochain livre :

Citation:
Le discours hitlérien du 28 avril 1939 ne contient pas la plus petite pique anticommuniste, alors qu’il dénonce tant et plus les puissances capitalistes de Londres
et de Washington. Staline croit le moment venu d’abattre son jeu
en congédiant brutalement son ministre des Affaires étrangères
Litvinov, juif, marié a une Anglaise et symbolisant la recherche
d’une politique européenne solidaire contre les ambitions du
Reich. Il le remplace par son homme à tout faire, peu versé dans
la diplomatie (mais il apprendra vite), Molotov. La nouvelle est
connue le 3 mai et la planète en frémit : on ne donne pas cher
des négociations qui se traînent a Moscou avec la France et l’Angleterre.
Mais il y a une chose que Staline n’a pas comprise : un
pacte germano- soviétique n’intéresse Hitler que quelques jours
avant la guerre, soit, comme nous le savons, avant le 1er septembre,
pour causer le maximum de surprise et de désarroi. Il
ne manifeste donc aucun empressement a discuter avec Molotov.
Le Kremlin en est réduit a expliquer le changement de ministre
par des questions personnelles, et a déclarer que sa politique
extérieure demeure inchangée.
Hitler se hâte donc tout aussi lentement que Chamberlain
et Daladier. Des deux côtés on palabre sur le sort des Etats
baltes, que Staline souhaite occuper en cas de guerre. Hitler
accélère le mouvement au début d’août car il veut agresser la
Pologne un mois plus tard : il cède rapidement sur les points en
discussion. Pendant ce temps, les Occidentaux ont enfin envoyé
des militaires a Moscou pour causer concrètement du soutien
à la Pologne, mais les pourparlers achoppent sur le refus des
Polonais d’ouvrir leur territoire aux troupes soviétiques avant
d’être attaqués (Varsovie se déclare d’accord pour le faire après).
Le maréchal Vorochilov, chef de la délégation soviétique, le
constate avec colère et, malgré les efforts de dernière minute
du général français Doumenc, nul n’ose demander a la Pologne
de mesurer le danger et de se comporter en conséquence. Le
pacte germano- soviétique est donc signé le 23 août. Il avait été
annoncé, ainsi que la venue de Ribbentrop a Moscou pour le
parapher, le 21 au soir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 9:06 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
D'où il s'ensuit que les vrais responsables de ce traité sont Chamberlain et Daladier. Ils n'avaient pas compris que la prima donna Staline se vexerait qu'on ne l'invite pas lors des négociations de Munich où pourtant il n'avait rien à y faire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 10:30 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Il me semble pertinent de rapprocher Munich et le p g-s.
Et beaucoup plus étonnant d'avancer que l'offrande de la Tchécoslovaquie à Hitler sur un plateau ne concernait pas l'URSS.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 11:37 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Et moi il me semble pertinent de rapprocher Staline d'Hitler.
Deux carnassiers !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 12:30 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
bis repetita

maintiens-tu
François Delpla a écrit:
que l'offrande de la Tchécoslovaquie à Hitler sur un plateau ne concernait pas l'URSS


?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 23, 2014 5:40 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Pour meubler l'attente insoutenable de ta mûre réponse, voici un autre extrait de mon livre :

Citation:
Au printemps de 1939, des conversations s’engagent avec Moscou : suite logique d’une
garantie donnée à la Pologne par des pays fort éloignés d’elle.
Mais Staline s’impatiente de leur lenteur, alors qu’il soulève depuis
des années une question très simple : n’ayant pas avec l’Allemagne
de frontière commune, il ne peut guère participer à une coalition
contre elle que si la Pologne ou la Roumanie accordent un
droit de passage à ses avions et à ses troupes. La France, dont
Daladier dirige le ministère de la Guerre depuis juin 1936 et le
gouvernement depuis avril 1938, semble découvrir le problème
chaque fois qu’un officiel soviétique le lui signale.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 5:07 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
A Munich on ne pouvait inviter tout le monde. La Pologne, la Hongrie, laRoumanie, la Grèce, la Yougoslavie, et pourquoi pas ? la Suisse, étaient, tu le dis toi-même, plus concernees que l'URSS par l'irrédentisme des Sudetes.
Il faut vraiment vouloir sauver Staline à n'importe quel prix pour l'excuser d'avoir signé ce pacte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 5:51 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
Il faut vraiment vouloir sauver Staline à n'importe quel prix pour l'excuser d'avoir signé ce pacte.


cette formulation me va très bien

sur le reste, je note avec intérêt ton évolution vers une éthique où les grandes nations seraient astreintes à écouter les petites.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 8:06 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Elles le sont en effet.
Les petites nations ont le droit de se faire entendre et les grandes le devoir de les ecouter.
Mais si elles outrepassent ce droit comme l'Irak de S. Hussein le relu ctant shérif américain fait son devoir en punissant l'agresseur.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 8:34 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
ta conversion est donc bien imparfaite, mais il faut un début à tout !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 8:59 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
boisbouvier a écrit:
Elles le sont en effet.
Les petites nations ont le droit de se faire entendre et les grandes le devoir de les ecouter.
Mais si elles outrepassent ce droit comme l'Irak de S. Hussein
le relu ctant shérif américain fait son devoir en punissant l'agresseur.


Punir ?
Saddam qui reprenait naturellement le Koweit, une province volée de son pays.
Qu'a fait la France avec l'Alsace-Lorraine en 1918 ?
"La paille dans l'œil du voisin et la poutre dans le sien"

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 9:44 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
c'est un peu loin du sujet mais...

... il siérait de ne pas confondre deux guerres, celle dite du Golfe (1991), qui pouvait se réclamer (bien lire ces termes svp) de la délivrance d'un Koweit occupé à la hussarde, et celle commencée en 2003, qui ne pouvait se réclamer de rien du tout.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 10:50 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
La guerre de 2003 se réclamait quand même de l'éviction des inspecteurs de l'ONU.
Ce ne fut que la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Or à force de tirer sur la ficelle S. Hussein reçut comme Hitler mais à moindres frais la leçon qu'il méritait'
Le reluctant shérif à le devoir d'être reluctant mais aussi celui d'être shérif.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 24, 2014 3:04 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
il faut, pour louer aujourd'hui cette agression, un courage ou une inconscience remarquables


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla