Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Jeu Nov 21, 2019 5:46 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 118 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mar Oct 23, 2012 8:23 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
Le texte, oui, le texte


dont tu isoles un petit bout.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 23, 2012 10:02 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Pas du tout.
La vérité c'est que tu ne sais plus que répondre et que tu veux néanmoins avoir le dernier mot. Webmaster oblige.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Oct 23, 2012 7:59 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
François Delpla a écrit:

dont tu isoles un petit bout.

boisbouvier a écrit:
Pas du tout.
La vérité c'est que tu ne sais plus que répondre et que tu veux néanmoins avoir le dernier mot. Webmaster oblige.


ces deux affirmations restent assoiffées de preuves.

Mais tu sens de plus en plus le vieux banni !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Nov 06, 2012 7:01 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Le vieux banni, tu sais ce qu'il te dit le vieux banni ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Jan 09, 2013 1:53 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Pour en revenir à la question initiale et apporter quelques précisions sur les explications de François:

- à ce moment, Churchill espère obtenir un poste à la tête du "super ministère" de la défense que concocte Baldwin. Idée qui finira en eau de boudin. Cela explique que Winston n'attaque pas de front la politique de son gouvernement, mais essaie de motiver les Français en leur promettant l'appui des autres nations, dont la SDN aura forcé plus ou moins la main.

- Churchill croit vraiment à l'efficacité d'une autorité au dessus des pays, permettant de les forcer à prendre des décisions. La SDN pourrait être sauvée si ses membres les plus inflents jouaient tout à coup le jeu.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Jan 09, 2013 5:48 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Si, pour ne pas se conduite comme Michel, on discute ici des articles de mon site en les prenant en compte dans leur intégralité http://www.delpla.org/article.php3?id_article=472 au lieu d'isoler un tout petit membre de phrase (puis de le nier contre l'évidence), on se rend compte que Churchill est beaucoup plus sévère pour Londres que pour Paris. Et à juste titre, puisque là est le blocage principal.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 10, 2013 10:36 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Il faut donc conclure qu'il se trompe deux fois notre bien-aimé Churchill.
S'il avait prévu la suite (comme un Fabre-Luce l'a fait, lui) il aurait dès ce moment-là (mars 36) pris la pose de l'adversaire inconditionnel d'Hitler et de ses méthodes de brigand.
Cette pose, il ne la prit qu'en 38. Deux ans de perdu. On reproche des choses à Halifax. Reconnaissons lui un mérite. Celui d'avoir refusé le poste de Premier pour succéder à Chamberlain et d'avoir conseillé au roi d'appeler Churchill à sa place le 10 mai 40.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 10, 2013 10:40 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
D'ailleurs, il se trompe d'autant plus sur la SDN, Churchill, qu'Hitler s'est, dès 34, retiré de la SDN et qu'il s'est fait approuver par son peuple à ce sujet à une énorme majorité. Car, on peut tout reprocher à Hitler, mais pas de ne pas nous avoir prévenus qu'il aimait la guerre ou qu'il la voulait.
Adolphe le légaliste, une fois de plus.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Jan 16, 2013 11:35 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Je suis plutôt de l'avis de Boisbouvier sur cette question. J'entends bien que Churchill a tenté de réagir et prôné une attitude de fermeté. Mais le recours à la SDN était voué à l'insuccès, du fait de la position anglaise sur laquelle Churchill n'avait alors aucune prise. Il ne faut pas perdre de vue que Churchill, en 1936, est marginalisé. C'est un "has-been" sur qui personne ne parierait un penny ! Néanmoins, ce chemin augure bien de sa future radicalisation à l'égard du nazisme...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 17, 2013 10:55 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Churchill est tout sauf un fétichiste de telle ou telle solution institutionnelle, c'est un chantre de la volonté.
Ce qu'il voulait, dès 1930, c'est que les grandes puissances prissent conscience du risque d'une tentative de revanche allemande et menaçassent Berlin, s'il insistait, de faire passer sa mise au pas après toute autre querelle, à commencer par l'anticommunisme.
Et ce en utilisant l'existant, c'est-à-dire la SDN.
Le critiquer, avec de gras rires, en excipant du spectacle que la SDN a donné dans les années 30 EN N'ETANT JUSTEMENT PAS UTILISEE DANS CE SENS est une absurdité.

Dont j'essaye vainement de délivrer Michel en l'obligeant à lire l'intégralité des deux articles.
Il y a des moments où un peu de renfort ne nuirait pas ou, à défaut, une absence d'encouragement du vice.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 17, 2013 12:06 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Il y a des moments où un peu de renfort ne nuirait pas ou, à défaut, une absence d'encouragement du vice.


Celui qui accuse son adversaire de vice se croit vertueux lui-même.
Celui qui se croit vertueux... mérite la guillotine qu'il a imposée lui-même à ses adversaires au titre de sa vertu.
Métaphoriquement tu n'es qu'un Montagnard, un Jacobin, un robespierriste... je prie pour toi, car ton âme est en grand danger..


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 17, 2013 1:22 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Ici, un problème de langue : "encourager le vice" est une expression familière, qui ne présuppose nullement que celui qui l'emploie s'attribue quelque vertu.

Il reste que ton message est pure insulte, en réponse au mien qui était constructif et digne d'une réponse argumentée.

Il serait grand temps que tu t'y attelles. Il est même très, très tard : viewtopic.php?f=8&t=874&p=15111#p15111 .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 17, 2013 7:23 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Depuis que j'ai vu que tu t'identifiais à la Révolution au point de prendre pour une attaque personnelle le fait de lui reprocher d'avoir déclaré la guerre "aux tyrans" je n'ose plus m'exprimer sur ton forum.
Pourtant j'aurais des choses à dire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 17, 2013 7:30 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
boisbouvier a écrit:
prendre pour une attaque personnelle le fait de lui reprocher d'avoir déclaré la guerre "aux tyrans"


ineptie pure.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Jan 18, 2013 9:00 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Remarque bien que je n'ai pas été autrement surpris que tu prennes pour une attaque personnelle une attaque contre la Révolution car j'ai toujours soupçonné chez toi un trotskisme latent.
Pourquoi les Intellectuels se sont-ils si souvent trompés, demande Bernard Pivot ? La réponse tint en peu de mots : ils ne savent pas penser l'Etat, c'est à dire les conditions de la paix et de la moindre violence possible. Excités, exaltés ou hallucinés par leurs constructions a priori (le socialisme !) ils en oublient l'essentiel qui est la paix.
Tu dis que les (futurs) Montagnards comme Robespierre se sont exprimés contre la déclaration de guerre "aux tyrans" en avril 92 sous la Législative ?
Certes, et celle-ci fut le fait des Brissotins. Mais qu'ont-ils fait pour l'arrêter quand ils parvinrent au pouvoir après la défaite des Girondins ?
Qu'ont-ils fait pour arrêter les bras de Turreau, de Carrier ou de Westermann en Vendée ? Rien ils les ont encouragés et même félicités pour leur zèle républicain. Qu'ont-ils fait après leurs victoires, après Fleurus ? Rien : ils ont continué la guerre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 118 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla