Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Sep 22, 2019 5:02 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 131 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Ven Jan 27, 2012 1:28 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Oui.
Parmi les succès de l'armement allemand il est souvent question du canon de 88 mm aisément adaptable à des fonctions différentes : artillerie de campagne,canon anti-chars, DCA..
Là aussi nous n'avions pas vu les choses suffisamment.
Or, ce n'est pas faute de ne pas en avoir été averti par le colonel Vauthier dans ses deux livres d'avant la guerre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 31, 2012 4:34 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Ton Vauthier faisait aussi campagne pour les anti-chars ? Quel homme !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 31, 2012 4:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Il faut absolument que je lise l'ouvrage! C'est quoi le titre? "Vauthier, le Guderian Français"?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 07, 2012 3:38 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Le livre de Vauthier ?

"Le danger aérien et l'avenir du pays", Editions Lavauzelle, B.P.8- 87350 Panazol. 380 pages, relié, 65 euros.
Le colonel Paul Vauthier avait averti :
"Négliger le danger aérien est une erreur qui peut devenir un crime contre la nation" en 1930.
Pétain fit de Vauthier le chef de son Etat-major.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 07, 2012 4:14 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonjour. Vauthier aurait donc averti Pétain du problème de notre aéronautique de guerre, alors comment se fait-il que lorsque le dit Pétain fut aux commandes du ministère de la guerre il ne fit rien pour développer cette branche de nos armées? Pourquoi ne fit-il rien pour faire former un plus grand nombre d'équipages de bombardement?Pourquoi réduisit-il de façon dragstique les crédits aux armées? 1934 était l'année idoine pour ce développement, il ne sert à rien de gémir après le Front Populaire, c'est avant qu'il fallait y penser! Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 07, 2012 6:03 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Citation:
"Négliger le danger aérien est une erreur qui peut devenir un crime contre la nation" en 1930.
Pétain fit de Vauthier le chef de son Etat-major.

Tout le monde est convaincu avant guerre du "danger aérien". Les théories de Douhet y sont pour beaucoup.

On se désole du retard pris par l'Armée de l'Air, en plein rééquipement au début 40, le démarrage difficile de l'aéronautique Française ayant même conduit à passer des commandes massives aux USA.

Vauthier est donc, sur ce point, dans l'air du temps.

L'expérience de la guerre va d'ailleurs, comme je l'ai dit plus haut, remettre en cause les belles idées préconçues.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 07, 2012 7:26 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Renseignements pris: l'ouvrage est introuvable.

Pourriez-vous résumer les idées phares révolutionnaires de l'auteur?

Cela dit, je suis surpris: tout le monde semble avoir oublié l'oeuvre de ce Général. Rien sur Internet. Ce qui est étonnant, quand on sait qu'avant guerre, une préface du Maréchal Pétain sur un livre "militaire" était aussi prestigieuse qu'une de François Delpla sur un ouvrage historique (Qui a crié "Lèche-cul" au fond de la salle? Dehors!). Qu'elle valait la reconnaissance de son auteur dans le milieu fermé des Etat-Majors? Que ses idées étaient forcément lues, critiquées? On ne peut qu'être étonné que des théories novatrices, bousculant les idées sclérosées communément admises à l'époque, parrainées par le premier Soldat de France, aient eu si peu de retentissement, autant alors qu'ensuite...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 07, 2012 11:45 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Bonjour. Vauthier aurait donc averti Pétain du problème de notre aéronautique de guerre, alors comment se fait-il que lorsque le dit Pétain fut aux commandes du ministère de la guerre il ne fit rien pour développer cette branche de nos armées? Pourquoi ne fit-il rien pour faire former un plus grand nombre d'équipages de bombardement?Pourquoi réduisit-il de façon dragstique les crédits aux armées? 1934 était l'année idoine pour ce développement, il ne sert à rien de gémir après le Front Populaire, c'est avant qu'il fallait y penser!


Au cours de sa déposition de témoin de la défense au procès Pétain, le général Vauthier dit que Pétain avait fait un programme de 400 avions de bombardement en 1931 et de 1000 en 1933. Il dit aussi que le maréchal ne fut pas suivi par les ministères de la Guerre et de l'Air, le premier réclamant des avions d'observation et le second des avions de chasse. Gamelin avait décidé que les bombardiers seraient inefficaces contre des fantassins enterrés dans des tranchées. Dans une préface que Pétain avait donnée à un livre du général anglais Ashmore, "Défense aérienne", qu'il avait fait traduire, il dit de l'aviation qu'elle est l'arme offensive par excellence. C'est donc bien un problème de basculement de doctrine militaire de la défensive à l'offensive qui nous a manqué.
Notre état-major semble avoir décidé une fois pour toutes que, vu sa faiblesse démographique, la France devait protéger par du béton, des barbelés et des mitrailleuses la poitrine de ses trop peu nombreux soldats et attendre que les allemands commettent la bêtise de venir s'y empaler.
J'ignore cependant pourquoi Pétain n'a pas profité de son passage de huit mois au ministère de la Guerre en 1934 pour lancer ce programme de bombardiers. Je suppose qu'à cette date Hitler n'ayant pas encore violé les garanties de Versailles le danger le plus menaçant fut celui d'une guerre civile après le 6 février.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Fév 08, 2012 9:44 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonsoir. Ayant constaté la sanction frappant MB je me garderai de tirer sur l'ambulance, réservant mes remarques pour son retour. Je me posais une question en lisant un volume des mémoires de J. Duclos (si, si c'est intéressant: on y suit entre autre le maniement de la langue de bois, mais aussi ce que d'autres se refusent à dire: l'interpellation par les communistes le 30 août 1938 sur le sabotage industriel de certains patrons). Retour à la question: la chambre des députés ne s'est-elle pas suicidée, ou du moins mis la tête dans le noeud de pendu, le 18 mars 1939 en votant les pleins pouvoirs à Daladier pour "prendre toutes les mesures nécessaires à la défense du pays"? C'est la porte ouverte à tous les abus dont le président du conseil profitera quelque peu, en outre nous ne sommes pas directement menacé par la guerre, sachant que les anglais n'y sont pas favorable, et qu'on peut toujours rèver d'une alliance franco-soviétique de revers qui pourrait ennuyer Hitler. Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Fév 09, 2012 9:17 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Nous ne cherchons ici qu'à éclaircir des points d'histoire, ce qui nous rend très libres par rapport aux têtes à claques jouant à se faire bannir. Elles ne vont tout de même pas régler le rythme du débat en fonction de leurs entrées et sorties de divas, l'élégance en moins !

Ce que nous propose Michel est très mimétique. Ennuyé que de Gaulle ait damé le pion à Pétain et que, pour commencer à allumer un lumignon dans la nuit noire de juin 40, il ait tiré parti du fait qu'il avait, beaucoup mieux que le maréchal sénile, vu venir et la guerre, et sa forme, il bricole un Pétain meilleur voyant que de Gaulle et, comme c'est un peu dur tout de même à soutenir, il tire de son chapeau un officier plus jeune, Vauthier, censé avoir écrit des pages beaucoup plus prophétiques que tout Vers l'armée de métier. Le tout se ramène, comme je le dis depuis le début, à un fétichisme de l'aviation, qui est un bon observatoire de ladite sénilité. Le Pétain de 1917-1925 est clairvoyant sur le rôle croissant de l'arme aérienne, ensuite cela se fige progressivement en une monomanie... qui lui fait précisément louper la révolution des divisions blindées.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Fév 09, 2012 4:58 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Sur l'aviation et la DCA à la fois, d'intéressantes déclarations de Daladier à Riom, où il avait été traîné par saint Philippe oblat et martyr :

C'est moi qui ai exigé, malgré l'obstination et l'entêtement que je trouvais chez certains chefs militaires, qu'on adopte ce prototype, le canon de 25 Hotchkiss (...). On pouvait facilement commander ce canon (...) en 1932 et même en 1930 puisque la Roumanie et le Japon en avaient déjà commandé à cette date. (...) Si on avait commencé la fabrication deux ans plus tôt, on en aurait eu davantage. (...) J'étais à peu près le seul au ministère de la Guerre à croire à la défense contre avions. La doctrine en vigueur était qu'on luttait contre l'avion par l'avion.

(source : Paul Soupiron, Bazaine contre Gambetta, p. 388-89.)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Fév 09, 2012 11:15 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Barbu a écrit:
Bonjour. Vauthier aurait donc averti Pétain du problème de notre aéronautique de guerre, alors comment se fait-il que lorsque le dit Pétain fut aux commandes du ministère de la guerre il ne fit rien pour développer cette branche de nos armées? Pourquoi ne fit-il rien pour faire former un plus grand nombre d'équipages de bombardement?Pourquoi réduisit-il de façon dragstique les crédits aux armées? 1934 était l'année idoine pour ce développement, il ne sert à rien de gémir après le Front Populaire, c'est avant qu'il fallait y penser! Amitiés. Bernard


Pétain n'a pas été écouté par Doumergue. Le fléau n'était pas encore Hitler, mais la crise économique. Quant à soutenir qu'il fallait y penser avant le front populaire, c'est un peu fort, quand même ! En 1934, Hitler réamorce son réarmement à partir de pas grand chose... Et c'est en 1936 qu'il viole les accords de Locarno en réoccupant la Rhénanie. Blum n'a rien fait, ni même envisagé quoi que ce soit... On l'a bien vu avec Franco : plat comme une carpette ! Quelques armes et quelques avions en sous-main pour la république espagnole. Bref, lamentable à tous les niveaux !

Il est vrai que lorsque l'on se fait élire sur un programme de paix, de pain et de liberté, il est difficile de se renier au bout de quelques mois. Aussi, Blum ne s'est pas renié et nous en avons payé les pots cassés en mai 1940 !

C'est bien beau de s'égosiller en criant que le fascisme ne passera pas ! C'en est une autre de le saisir à la gorge !!!

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 10, 2012 3:51 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Roy-Henry a écrit:
Il est vrai que lorsque l'on se fait élire sur un programme de paix, de pain et de liberté, il est difficile de se renier au bout de quelques mois. Aussi, Blum ne s'est pas renié et nous en avons payé les pots cassés en mai 1940 !

J'ai lu sur plusieurs supports internet que, en fait, le Front Populaire avait lancé un sérieux programme d'armement avec des budgets conséquents.
Légendes ?

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 10, 2012 8:50 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
C'est exact !

En cette matière comme en toutes, il ne faut pas se laisser avoir par les mots, "paix" en l'occurrence dans le programme du FP.

Churchill et de Gaulle, en particulier, font toute confiance à Blum, une fois qu'il a remis les usines en marche, pour leur faire produire des armes.

Quant à la guerre d'Espagne, elle met un sacré souk partout (Hitler aidant) et il est un peu rapide d'en parler comme ça aujourd'hui. Chez les catholiques notamment, pour un Bernanos combien de Claudel ?

Rappel : sur le site, un vieux papier http://www.delpla.org/article.php?id_article=50 .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Fév 10, 2012 9:15 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
François Delpla a écrit:
Churchill et de Gaulle, en particulier, font toute confiance à Blum, une fois qu'il a remis les usines en marche, pour leur faire produire des armes.

Bruno, copie a revoir !
:mrgreen:

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 131 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla