Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mar Déc 18, 2018 4:21 pm

Heures au format UTC + 1 heure


Règles du forum


Cliquez pour voir les règles du forum



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Sam Juil 02, 2011 8:43 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6769
L'article : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=502

Pour lancer la discussion, je dirai ceci.

Marc-André -un ancien combattant du conflit, engagé volontaire en 1944 dans l'armée française à l'âge de vingt ans- gratte sans ménagement dans un article mensuel qu'il me fait l'honneur de m'envoyer pour publication sur le site, les plaies des complicités non-allemandes dans le judéocide nazi.

Peut-être ne se penche-t-il pas assez sur le péché originel (ou si l'on préfère, en langage plus historique et moins moralisant, la cause initiale) : la tolérance des nations, en principe unies dans une société (du moins les européennes, puisque les Etats-Unis se tenaient à l'écart et l'URSS n 'avait pas encore été conviée), au fait que l'une d'entre elles,dès mars 1933 (annonce d'un boycott des commerçants juifs pour le 1er avril), dénationalise brutalement une partie de ses ressortissants en les accusant collectivement d'une malfaisance infinie, à charge pour les autres pays de les accueillir si par hasard ils ont la lubie de les considérer comme fréquentables.

En d'autres termes, le ver est dans le fruit dès l'arrivée au pouvoir de l'auteur de Mein Kampf, et toute disposition prise pour favoriser l'accueil des réfugiés, si justifiée soit-elle par le devoir d'assister son prochain, alimente la croissance du ver.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 22, 2011 9:04 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Mais oui bien sûr que l'antisémitisme existait un peu partout même dans les pays chrétiens ou ex-chrétiens et par la force des choses puisqu'ils n'étaient pas "comme nous". Les braves gens n'aiment pas que...
Ceci dit, les E-U avaient revu à la baisse les quotas d'immigration depuis 1927 ou 29 et les lois aux E-U font...la loi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 22, 2011 8:38 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6769
Je ne crois pas que tu m'aies compris.

L'antisémitisme diffus des nations chrétiennes n'entre pas ici en ligne de compte. Ce que je dis, c'est qu'un grand pays développé n'a pas à rayer d'un coup de sa citoyenneté des centaines de milliers de gens et que les autres n'ont pas à le tolérer. Aujourd'hui cela paraît évident. Cela l'était déjà en 1933. Mais on se dit, et les Juifs allemands moyens les premiers, que, après tout, si Hitler après avoir grondé ne fait qu'aboyer et ne mord pas, le pire est évité. C'était, littéralement, mal le connaître. Mais il n'y avait même pas besoin de bien le connaître, il suffisait de rester ferme sur les principes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 17, 2017 8:46 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 963
Tout ça c'est bien beau... mais bon. Les Etats-unis étant isolationnistes, c'était déjà un grand geste que d'accueillir toutes ces personnes. Qu'on leur reproche d'avoir fait un tri... c'est un peu facile.

Mais c'est une question intéressante. J'ai par exemple en tête ce juif allemand Fritz Reiche, un physicien de bon niveau mais pas prix Nobel ni d'un grand niveau international... bref un physicien qui n'était pas en tête de liste... un physicien qui tout bon qu'il était aurait du y rester théoriquement.... (au propre comme au figuré).
Mais voilà ti pas qu'on apprend qu'il a "miraculeusement" (?) eu un visa pour les Etats-Unis (excusez du peu, la meilleure destination possible à l'époque, le paradis), et ce, non seulement pendant la guerre, mais à la veille de la Shoah et de l'invasion de l'URSS : en mars 1941.
Cet épisode est très troublant. Pourquoi s'être décarcassé à extrader ce juif allemand, pas extraordinaire, au beau milieu de la guerre, à la veille de l'invasion de l'URSS, et qui je crois n'avait même pas d'enfant... tout est louche là-dedans.

Je suis étonné que notre Mr Delpla préféré n'y ait pas vu la main d'Hitler ! En effet, à la veille de Barbarossa, alors que Hitler se serait fait un plaisir de manger ce petit juif au petit déjeuner, comme il va en tuer tant d'autres par la suite... pourquoi le laisse-t-il partir ? pourquoi le laisse-t-il en vie ? Hitler serait-il devenu un gentil matou ? Ce physicien a-t-il profité d'une bévue de l'administration nazie ? les nazis ont-ils baissé la garde ? Ce n'est pourtant pas le genre de la maison... surtout pour les juifs !


Il m'apparait de plus en plus évident que cette "libération" (car il faut le prendre comme tel) n'avait qu'un but : permettre à ce Fritz d'aller délivrer un message en haut-lieu anglo-saxon, c'est à dire chez les Américains comme chez les Anglais... chez les premiers pour les convaincre de ne toujours pas intervenir, et les seconds pour les pousser à la paix (une paix illusoire certes à cette époque, mais pas tant que ça non plus).
En effet, on apprend que l'intéressant dans cette libération c'est le message qu'est allé adressé Fritz Reiche aux savants du Projet Manhattan (chargé de mettre au point la bombe atomique) : le projet nucléaire allemand est avancé, mais dans le civil uniquement, pas dans le militaire, cependant il ne s'agit que d'une question de volonté et le côté militaire sera une formalité. En décodé le message adressé par Hitler à Roosevelt et Churchill (qui est déjà passé au second plan) est : Hitler est un grand homme, il peut avoir la bombe atomique avant vous s'il veut, mais il veut la paix et donc il ne développe que le nucléaire civil ; cela dit, si vous insistez dans la voie de la guerre, il sera bien obligé à son corps défendant de se servir de cette nouvelle arme qui ne demande qu'à naître, et il serait le premier à l'avoir.

Bien sûr, c'est faux. C'est de l'intox nazie de base. Mais elle est assez sophistiquée pour être passée inaperçu jusqu'à présent je crois. Puisque je suis le premier à élaborer cette hypothèse à ma connaissance.

Ce subterfuge aurait eu pour but comme l'envolée de Hess en Grande-Bretagne : 1) de pousser les Anglais à la paix, et 2) de tenir éloigné les Américains du conflit ; et donc 3) de permettre à Hitler de réussir ce qu'il avait le plus à coeur : l'opération Barbarossa (invasion de l'URSS).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla