Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Oct 20, 2019 2:42 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Mer Fév 08, 2012 11:49 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Je propose de débattre ici d'un fil de Passion-histoire http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... 67#p395767 qui s'annonce, en ma providentielle absence, gravement réactionnaire.

J'ai signalé la chose ainsi sur le forum de Bruno http://www.empereurperdu.com/forum/phpB ... 786#p46786 :

Citation:
et c'est reparti !

Un nouvel inscrit pose une question innocente, pertinente et appelant une réponse nuancée, qu'un certain Delpla s'est ingénié à donner dans les fils sur la folie hitlérienne : l'Allemagne était-elle antisémite avant Hitler ?

Ruée cuistre et intégriste en réponse... et même la couleur rouge du modérateur qui, au lieu de dire "calmez-vous, la question se pose, instruisez-la (la question, pas la nouvelle recrue)", dit du haut de sa chère chaire... en déformant la question au passage :


Tonnerre
Sujet du message: Re: Une Allemagne antisémite avant Hitler ?
MessagePosté: 07 Fév 2012 22:41

Bien sûr que l'antisémitisme existait en Allemagne bien avant Hitler.
Le sujet a déjà été abordé sur de nombreux fils.
Faites une recherche par exemple sur "volkisch".

et
http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... 48&t=21632

http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... on#p225750


Décidément (ou des si déments) ce forum est classe !

Au sens scolaire du mot.


A présent, voilà que Cuchlainn (qui n'est pas modérateur, mais fait partie des membres qui aident à maintenir l'orthodoxie) en remet une couche. Un autre membre ayant cité en début de fil comme l'alpha et l'oméga le livre de Mosse sur les racines intellectuelles du Troisième Reich, Cuchlainn se met en devoir de développer :

Citation:
L'antisémitisme raciste apparaît parallèlement à la scientisation du racisme, c'est-à-dire dans le courant du XIXe, sur le plan de la théorisation Hitler n'invente absolument rien, son antisémitisme n'est pas en rupture avec ce qui existait déjà, c'est parfaitement expliqué dans le bouquin cité en première réponse de ce topic. Les Juifs dénoncés comme race ou espèce de nature différente et irrémédiablement dangereuse et malfaisante, ça se retrouve dans tous les mouvements völkisch.


Que d'erreurs en peu de lignes ! Certaines empruntées à Mosse, d'autres sur lui.

Son livre ne contient que deux chapitres sur le sujet, l'un ayant trait à l'antisémitisme völkisch, l'autre à l'antisémitisme nazi.

Loin de faire découler le second du premier, il est agnostique sur les lectures antisémites de Hitler et préfère suivre (ce qui n'est guère historien !) le récit de Mein Kampf, qui fait découler cet antisémitisme non de ses lectures mais de ses observations et de ses fréquentations; il mâtine le tout d'un opportunisme tactique (l'antisémitisme comme attrape-nigauds électoral). Il diagnostique tout de même chez Hitler, par rapport au courant völkisch, un "surcroît de fanatisme". Il fait de lui, en la matière, un disciple soumis de l'intellectuel Dietrich Eckart, certes völkisch, mais porteur d'un antisémitisme bien à lui, faisant des Juifs non plus un problème, mais le problème, qui contient tous les autres.

Certes, il reste à chercher et à trouver sur la relation Hitler-Eckart -puisque ce dernier a beaucoup écrit, avant leur rencontre. Mais une telle étude manque, ou n'a point encore irrigué les biographies du Führer... et Mosse se garde de l'entreprendre. Il considère donc implicitement Hitler comme un pauvre type, incapable ou peu capable d'invention, tributaire de maîtres entièrement ou presque... ce qui nous renvoie à une époque bien révolue, la connaissance et la reconnaissance de sa culture ayant bien progressé depuis, environ, 1990 (le livre de Mosse est de 1964). En tout cas, il ne démontre en rien ce qu'il affirme, que Hitler a emprunté à Eckart la tonalité particulière (niée par Cuchlainn et toute la meute) de son antisémitisme.

Bref, tout cela manque furieusement d'une prise en compte de la folie de Hitler.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Aoû 21, 2014 5:37 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
François Delpla a écrit:


Bref, tout cela manque furieusement d'une prise en compte de la folie de Hitler.


Souvent le malade est plus sain que son toubib !!

Un éclairage sur cette rumeur sans fondement.


La spiritualité d'Adolf Hitler.


Image


Adolf Hitler a été éduqué dans la religion de ses parents, le catholicisme.
Enthousiasmé par les superbes cérémonies de l'abbaye de Lambach,
dont il fréquentait l'école primaire, il a envisagé la prêtrise,vers l'âge de 7-8 ans.
En revanche, à 15 ans,il rechigne à se plier à la cérémonie de la confirmation.
Klara doit insister beaucoup pour que son fils l'accepte.
Dès son adolescence,il est devenu déiste,quittant sans regret la sublime utopie
de la charité chrétienne.
Plus tard,il évoquera volontiers le " grand réservoir d'âmes ", alimenté
par les défunts, où " puise la divine providence à chaque conception d'un embryon humain ". *

Il ne croit pas à la métempsycose.

Entre 1925 et 1930, à une date qu'il est impossible de préciser
dans l'état actuel de nos connaissances,il s'est senti investi d'une mission
par la " divine providence ".
Etant donné qu'Adolf Hitler n'a jamais tenu de Journal intime ni
de Carnets,il est peu probable que l'on connaisse jamais quand il a été envahi
par ce délire d'influence,qui a bouleversé l'Histoire contemporaine.

C'est à ce moment que l'homme,doté d'une personnalité paranoïaque de combat
(comme disent les psychiatres),est devenu,pour son malheur et celui de
millions d'autres humains,un paranoïaque délirant.

La mission dont il s'est cru investi par la " divine providence "
que son esprit avait sécrété n'est rien moins que de créer les conditions géopolitiques
permettant à la race " nord Aryenne " (les Germano-Scandinaves)
de proliférer selon les règles de l'eugénisme et d'un strict racisme,excluant
tout métissage avec les Slaves,les Juifs,les Tsiganes et les non-blancs,
dans l'espoir d'aboutir,au bout de plusieurs siècles,peut-être un millénaire,
au fameux surhomme dont Nietzsche s'était fait le prophète
(encore un délirant !).
C'est le sens exact du millénarisme national-socialiste dont
se sont gaussés tant d'auteurs qui n'ont rien compris au délire du Führer
.

Le Grand Reich devait être le berceau de la Surhumanité.
Il est évident que ceci n'a rien de commun avec l'occultisme de pacotille
qui fait la joie des poètes et des romanciers.

* Ces réflexions seraient-elles des signes de folie ?
François Delpla serait-il psy à ses heures pour écrire ses romans ? :shock:

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Aoû 21, 2014 5:51 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
logorrhée quand tu nous tiens...

quelle thèse défendez-vous ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 22, 2014 11:35 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
logorrhée quand tu nous tiens...


Arrête d'insulter. Tu ne fais de tort qu'à toi-même, Delpla. Le plus drôle c'est que ta charte te l'interdit !
Je suis personnellement assez d'accord avec Beruge.
Il n'y a pas de frontières fixes en psychiatrie. Tout se mélange, tout s'imbrique l'un dans l'autre et on peut même se demander si les génies sont normaux. Vous trouvez normal, vous, que Mozart écrive des chefs d'oeuvre à cinq ans ?
J'ai eu le malheur de m'étonner qu'une gamine de treize ans ait écrit un chef d'oeuvre littéraire. Elle s'appelle Anne Franck. Pour Nicolas Bernard je suis devenu celui qui avait mis en doute l'authenticité de son Journal. Il l'a répété à chaque fois qu'il a parlé de moi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 22, 2014 11:50 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Faut-il en déduire que Nicolas Bernard est atteint d'une personnalité paranoïaque de combat et qu'il n'existe entre Hitler et lui qu'une différence liée aux opportunités ?

Hitler a eu des opportunités qui lui ont permis de tirer profit de ses défauts alors que ces mêmes défauts sont contre-performants dans la majorité des cas.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 22, 2014 12:55 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Le fait que tu ne saches toujours pas écrire le nom d'AF ne plaide pas en faveur d'une connaissance très fine de son oeuvre.

Quant à ce que tu dis d'un autre : puisqu'il s'agit de joutes internautiques, il siérait de mettre les liens qui permettront à chacun de vérifier tes dires.

Ce serait d'autant plus nécessaire, pour qu'on puisse éventuellement te croire, que tu viens aux yeux de tous de te tromper grandement en parlant d'insulte quand il n'est question que d'une logorrhée, ici présente et aisée à constater.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla