Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Sam Avr 04, 2020 4:37 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePosté: Lun Juin 23, 2014 10:44 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
tu peux tout relire, je n'ai jamais dit que Heidegger était idiot. Cela n'apporte donc rien de dire que son récit est plausible. Le boulot de l'historien est de déterminer s'il est juste.

Or rien ne témoigne d'un attiédissement du nazisme de Heidegger avant la fin de 1934 : la nuit des Longs couteaux n'y a donc pas contribué, ou du moins pas suffi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juin 23, 2014 11:48 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
A quelle date de 1934 Heidegger a-t-il cessé toute activité politique au sein du parti nazi ?
Il faudrait d'abord savoir en quoi consistait cette activité politique. Distribuait-il des tracts ? organisait-il des conférences ? paradait-il dans les rues avec des pancartes ? publiait-il des articles dans le quotidien nazi Beobachter quelque chose ? Je n'en sais évidemment rien. Pousse ton enquête et on verra bien.
Mais, de toute façon, connaissant comme tu le fais ma prédisposition à penser que les intellectuels ont une propension à se tromper, je ne t'étonnerai pas en te disant que je n'ai pas été surpris d'apprendre que Heidegger avait été nazi. Ma grand'mère, elle, s'est toujours méfiée. Elle n'avait que son CEP mais un sacré bon sens. Elle a vu tout de suite que Hitler ne valait pas un clou.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juin 23, 2014 12:02 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
il n'était pas vraiment actif au parti, sinon en faisant sa pub dans ses fonctions de recteur (dont il démissionne au printemps 34, donc avant la Nuit) et en signant des appels (l'a-t-il fait pour le référendum suivant la mort de Hindenburg ? je n'en ai entendu parler nulle part).

Mais ses propres défenseurs français actuels disent qu'il s'est détaché fin 34.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juin 23, 2014 6:38 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
De sorte qu'il ne ressort rien d'important de ce scoop. Encore un pétard mouillé. Encore une victime de l'anachronisme et de la lecture rétrospective. J'ai peine à croire que Hannah Arendt ait pu aimer tendrement un nazi authentique. Mais il est vrai qu'on voit parfois de drôles de choses.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 8:42 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
quel scoop ?

Il n'y a jamais eu qu'un nazi authentique : c'est du moins ce que je serine avec mon thème de la folie.

Heidegger a été partie prenante dans la matérialisation des fantasmes du dérangé, autant que quiconque et plus que beaucoup, tout au long des années 1933 et 1934.

Hannah Arendt, pas le moins du monde; enfin peut-être si : en se battant mal, en analysant le phénomène de façon non pertinente. En donnant peu ou prou dans des panneaux que Hitler dressait pour faire croire qu'il était excité, maladroit, inculte etc.

Je dis bien peut-être : je ne suis pas assez érudit pour connaître les positions et les actions précises d'Arendt en 1933-34. Je lance ici une piste, que chacun peut suivre en fonction de ses connaissances, de ses moyens et de son temps, comme il sied sur les forums.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 9:57 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Le Bolchevisme fut perçu dans toute l'Europe (pas par l'Amérique) comme le plus grave danger de sorte qu'il suscita partout des mouvements fascistes. Le mouvement fasciste allemand se distingua des autres partis fascistes européens par son idéologie biologique et son antisémitisme radical subséquent. Or, comme tu le dis, celui-ci ne compta que pour epsilon dans les succès initiaux du parti nazi. C'est donc que l'antibolchevisme compta seul ou presque seul. L'internationalisme communiste a engendré un hypernationalisme fasciste. Il est probable que Heidegger fut sensible au nationalisme Volkish présent dans la propagande nazie. Il est possible que ce qui l'ait dégouté du nazisme soit la partie biologique de sa doctrine et, même, que ce soit Hanna Arendt qui, sur l'oreiller, lui en ait montré les maléfices. Les lois de Nuremberg ne datent que de 1935, la Nuit de cristal de 1938. Il est donc parti avant.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 2:06 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Il n'y a jamais eu qu'un nazi authentique : c'est du moins ce que je serine avec mon thème de la folie.



Il y en eut bien d'autres, hélas !
Heydrich et Himmler pour ne citer qu'eux dépassèrent le maitre dans l'horreur. Ils en rajoutèrent comme il arrive parfois de serviteurs zélés.
Et combien de seconds couteaux comme Eichmann ou Aloïs Brunner, Höss ou Dannecker.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 2:30 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
tu confonds fou et criminel à présent ? à moins que tu ne mesures la folie en termes quantitatifs ?

Du reste cette formule-là me semble correcte :

boisbouvier a écrit:
Heydrich et Himmler pour ne citer qu'eux dépassèrent le maitre dans l'horreur. Ils en rajoutèrent comme il arrive parfois de serviteurs zélés.


Le fou a intérêt, pour réaliser son fantasme, à recruter des serviteurs qui ne le soient pas; c'est à mon avis le cas de Himmler comme de Göring, pour ne citer que les deux piliers centraux.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 2:38 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Pour en revenir à Heidegger, l'ex-recteur de l’université de Fribourg se vante après la guerre d’avoir fait annuler sur ses terres le bûcher de livres ordonné par Goebbels, le 10 mai 1933. Or son dénonciateur des années 1980, Viktor Farias, souligne l’aide apportée à cette annulation par des pluies diluviennes !

cf. Heidegger et le nazisme, Lagrasse, Verdier, 1987, p. 127


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juin 24, 2014 6:07 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
l'ex-recteur de l’université de Fribourg se vante après la guerre d’avoir fait annuler sur ses terres le bûcher de livres ordonné par Goebbels, le 10 mai 1933. Or son dénonciateur des années 1980, Viktor Farias, souligne l’aide apportée à cette annulation par des pluies diluviennes !


C'est comme le neuf Thermidor.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Juin 25, 2014 1:49 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
c'est un raccourci ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Juin 25, 2014 3:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Pas mal.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla