Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mar Mai 26, 2020 6:18 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 5:17 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
boisbouvier a écrit:
N'as-tu pas écrit ça ?
Hitler ne vit, à partir de 1919, que pour la guerre de revanche, et complète ce projet, peu avant l'écriture de Mein Kampf, par celui d'une gigantesque expansion territoriale vers l'est après avoir écrasé la France.


où ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 7:37 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Ici même. je te cite :
Hitler ne vit, à partir de 1919, que pour la guerre de revanche, et complète ce projet, peu avant l'écriture de Mein Kampf, par celui d'une gigantesque expansion territoriale vers l'est après avoir écrasé la France.

Lorsqu'il prend le pouvoir, c'est dans cette seule intention.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 8:26 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
tu ajoutes du contexte à dose homéopathique !

un lien permettrait de savoir plus vite de quoi au juste il était question.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 9:21 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
viewtopic.php?f=3&t=942


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 9:33 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
tout s'éclaire !

je ne faisais que répondre à un hurluberlu qui prétendait que Hitler avait pris le pouvoir pour ramener la paix civile. Je soulignais que ses intentions étaient guerrières. Il n'était pas nécessaire d'évoquer la persécution des Juifs, dont chacun sait à quel rang je la place dans sa politique. Si guerre il y a elle est, pour le fondateur et maître du nazisme, contre les Juifs de bout en bout, que cela soit explicite ou non. Et il ne s'agit pas là, contrairement à ce que tu sembles penser, d'un ennemi supplémentaire par rapport aux Français et aux Slaves, mais de l'Ennemi qui se cache derrière tous les autres.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 9:54 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
L'hurluberlu te répond.
Hitler, comme Bonaparte, a été élu pour ramener la paix civile qui est le bien le plus précieux comme le montrent encore aujourd'hui les évènements de Syrie et de Libye.
Mais, là où Hitler se distingue de Bonaparte, c'est que Hitler a profité de son élection pour infliger à l'Europe et au monde sa Weltanschaung personnelle tandis que Bonaparte n'a fait que terminer la Révolution et la continuer en même temps car la meilleure façon de la sauver c'était de la guérir de la guerre civile larvée qu'elle avait installée. Il aurait pu réussir. Personnellement, je suis Patrice Gueniffey et Thierry Lentz là dessus. Son projet politique, contrairement à ce que suggère le Malet-Isaac, ne manquait pas de cohérence. La France et l'Europe n'étaient pas encore mûres pour une démocratie de type américain. Il fallait créer une quatrième dynastie pour ramener la paix tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. D'où le mariage autrichien comme le sommet de cet édifice. Les marchands de la City ne l'ont pas permis. Mais c'était une bonne idée en soi.


Dernière édition par boisbouvier le Sam Juin 28, 2014 10:02 am, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Sam Juin 28, 2014 9:58 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Le projet de Louis-Philippe a été le même. Guérir la France de la révolution tout en en sauvant les principes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Dim Juin 29, 2014 7:51 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Fin d'un pinaillage ? tu as enfin compris que les deux objectifs prêtés à Hitler dans une formulation synthétique de forum en réponse à un propos précis ne contredisaient nullement ses projets antijuifs mais en étaient intimement solidaires ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mar Aoû 19, 2014 3:59 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
boisbouvier a écrit:
Citation:
Gisevius n'est pas le genre d'auteur qu'on peut croire sans vérification.


Pourquoi ?
Il a participé au complot de Stauffenberg
et ne doit qu'à la chance d'en avoir réchappé.
Il a été invité à témoigner à Nuremberg.

Il a été le premier à révéler le meurtre des six millions de Juifs par Himmler
de qui il tenait l'information.


"C'est machin qui m'a dit que truc avait entendu dire que"

Un vedette ton charlot !!! je croyais Boisbouvier plus sérieux...

:P

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mar Aoû 19, 2014 4:04 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182

Après bientôt deux ans d'absence, il est grand temps que je revienne.
Voici donc les détails de la fameuse " Nuit des longs couteaux ".


Nul événement dans les annales du gouvernement hitlérien n'a surpris davantage
les pays étrangers que la violente "purge" du Parti nazi "appliqué" le 30 juin 1934.
On n'a jamais publié la liste complète des gens tués au cours des exécutions
sommaires qui eurent lieu un peu partout en Allemagne ce week-end-là.
Le nombre des victimes s'élève certainement à plusieurs centaines et comprit,
outre des personnages de premier plan tels que le général von Schleicher,
l'ex- chancelier,dont la femme mourut à ses côtés,et le capitaine Röhm,
chef des S.A ou troupes d'assaut,bon nombre de personnes qui occupaient
une haute situation dans le Parti nazi et dans les services gouvernementaux.
Il serait absurde de supposer qu'une impulsion sauvage aurait soudain poussé Hitler
à ordonner la suppression de ses propres partisans et à assumer la responsabilité
de cette hécatombe devant l'Histoire.

Son geste s'explique par le fait qu'à cette époque le Parti nazi était menacé
d'une scission interne,qui, si elle s'était produite,aurait peut-être amené
la guerre civile en Allemagne.
Hitler se montra impitoyable mais il justifie son action en soutenant que s'il n'avait pas
étouffé la rébellion dans l'oeuf,les conséquences eussent été infiniment plus douloureuses pour le pays.
Il considère qu'il s'est trouvé dans la situation du capitaine d'un navire en pleine mer
à bord duquel éclate une mutinerie et il estime qu'il lui était indispensable d'employer
des méthodes sévères pour sauver les passagers,représentés en l'occurence
par la nation allemande toute entière.
Officiellement, on n'a jamais publié de compte rendu sur la nature exacte de la conspiration,
mais on sait que Röhm et une clique de partisans trouvaient que la "nazification" de l'Allemagne
n'était pas encore assez avancée.
Röhm désirait que ses deux millions de gardes d'assaut constituaient non seulement
la garde prétorienne du Parti,mais aussi qu'ils fussent l'incarnation de la force nationale de l'Etat.
Cette dernière fonction, Hitler s'était contenté d'en laisser le soin à la Reichswehr,
alors normalement limitée à 100.000 soldats de carrière forts de leur instruction
militaire et de leur discipline.
Les généraux de la Reichswehr opposèrent une résistance farouche à Röhm
qui voulait amalgamer ses deux millions de chemises brunes à l'armée nationale
et faire des officiers de leurs chefs.

Image
(Ernst Röhm:1887-1934).

Sous la République comme sous le gouvernement nazi,les généraux de la Reichswehr
étaient restés en dehors de la politique,se consacrant uniquement à leur tâche
qui était de faire de l'armée allemande la force militaire la mieux entraînée du monde.
Ils ne tenaient pas du tout à voir leur oeuvre compromise et leurs magnifiques soldats
submergés sous l'afflux de gardes d'assaut.
En épousant le point de vue des généraux, Hitler avait excité le mécontentement
de Röhm et de ses associés qui se disposèrent donc à se servir des chemises brunes
pour tenter un coup d'Etat.
Si le soulèvement de la milice du Parti avait réussi,il y eût été suivi de l'exécution
de ceux que les chefs des troupes d'assaut regardaient comme des adversaires.
On prétend avoir trouvé après la "purge" une liste des gens à supprimer.
Les amis de Hitler affirment que le nom du Chancelier figurait sur ce document
et Hitler lui-même,dans son discours au Reichstag après les exécutions,déclara
que l'un des condamnés à mort,un dénommé Uhl,avait avoué qu'on l'avait chargé
d'assassiner le Chancelier lorsque la révolte des S.A aurait été un fait accompli.
Mais la Reichswehr avait un service secret à elle fort bien organisé et ses agents
ne perdraient pas de vue Röhm et son groupe.
Il paraîtrait que ce furent les généraux de la Reichswehr qui pressèrent Hitler
d'écraser les conspirateurs avant qu'ils n'eussent mis leurs projets au point.
Pour compliquer les choses,Röhm était en rapport avec d'autres mécontents parmi lesquels
l'intrigant général von Schleicher,furieux que l'homme dont il avait voulu faire un instrument
lui eût pris sa place de Chancelier.
Depuis sa mort,Schleicher a été réhabilité mais à cette époque-là, Hitler et ses conseillers
étaient persuadés que d'accord avec Röhm,il entendait bien prendre la tête d'un nouveau gouvernement.
En outre,on le soupçonnait d'entretenir des relations,non pas avec le gouvernement français,
mais avec certains éléments en France qui lui eussent obtenu l'appui officiel de ce pays au cas où,
avec l'aide de Röhm,il aurait repris la Chancellerie.

Source & suite :
http://liberation-44.forumactif.org/t13 ... ward-price

Au plaisir ! et pas de problème pour d'autres informations... :D

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mer Aoû 20, 2014 9:53 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Tout cela est vrai et se trouve dans le témoignage de Gisevius intitulé "Jusqu'à la lie". On y apprend que les chemises brunes créaient de grands désordres dans la société civile en s'emparant par l'intimidation des postes et des places qu'ils n'avaient pas pu conquérir par leur talent.
Il montre que pour l'armée et même pour l'élite du peuple allemand Röhm apparut comme un plus grand danger que Hitler de sorte que la nuit des longs couteaux passa comme une lettre à la poste. 70 personnes avaient été tuées sauvagement mais la raison d'état l'exigeait. (On ne sait toujours pas aujourd'hui ce qu'elle permet et ce qu'elle interdit.)
Hitler se présenta ainsi devant le Reichstag et se fit, parait-il, applaudir. A temps extrêmes mesures extrêmes. La métaphore du capitaine de navire qui tire au pistolet sur le passager qui répand la panique est comprise de tous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mer Aoû 20, 2014 2:39 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Hé là vous deux !

vous êtes censés discuter en priorité les articles d'un site.

Reportez-vous donc à cette présentation, qui tient compte des vôtres (fort classiques) et les réfute :
http://www.delpla.org/article.php3?id_article=62 .

J'attends vos arguments de pied ferme.

@ Beruge : nouvelle mise en garde contre les logorrhées aux liens lâches avec les discussions... quand ils existent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mer Aoû 20, 2014 3:28 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
François Delpla a écrit:
Hé là vous deux !

vous êtes censés discuter en priorité les articles d'un site.

Reportez-vous donc à cette présentation, qui tient compte des vôtres (fort classiques) et les réfute :
http://www.delpla.org/article.php3?id_article=62 .

J'attends vos arguments de pied ferme.


@ Beruge :
nouvelle mise en garde contre les logorrhées aux liens lâches avec les discussions...
quand ils existent.


Tu as 100 fois plus de renseignements et tu me fais des réflexions ?
Tu veux quoi Vranzois ? que je reparte en Syrie ? :shock:

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Mer Aoû 20, 2014 3:30 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
boisbouvier a écrit:


70 personnes avaient été tuées sauvagement mais la raison d'état l'exigeait.
(On ne sait toujours pas aujourd'hui ce qu'elle permet et ce qu'elle interdit.)



C'est moins de morts que la Révolution français,
celle de 1917, l'Epuration ou celle de l'Entité sioniste à Gaza en 2014...
:D

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La nuit des Longs couteaux
MessagePosté: Jeu Aoû 21, 2014 10:08 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Justement.
Hitler passa alors pour un modéré.
Il tuait ses opposants au fur et à mesure qu'ils émergaient mais en comparaison de Staline il y mettait une certaine retenue.
En 1937 lors de la grande terreur ce ne fut pas 70 morts qui eurent lieu mais 900 000.
En 1933 les Ukrainiens moururent de faim à hauteur de quatre millions.
En tout quatorze millions de morts civiles entre 33 et 45 dans les terres de sang soumises à Staline.
Quellle mauvaise foi de la part des antinazis de reprocher à Hitler cette broutille !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla