Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mer Oct 16, 2019 12:49 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Dim Juil 09, 2017 1:17 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Je vois. Vous préférez ne pas en parler, jeter un drap blanc sur l'affaire... Bien vous en fasse.

Votre argument "négationniste" est un peu faible : la politique hitlérienne est ce qu'elle est depuis 1933, elle vise à l'expansion de l'Allemagne, Hitler ne l'a jamais caché. Je ne vois pas en quoi nier le prêt Strakosh serait une attitude plus noble que nier la politique hitlérienne.
Selon votre terminologie, vous seriez donc un négationniste du prêt Strakosh. Un historien ne doit pas être négationniste. Il doit établir les faits, le prêt Strakosh relève des faits.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 09, 2017 1:33 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Cet emprunt, dont je me demande où vous avez pris que j'en niais l'existence, n'est pas plus important qu'un autre emprunt contracté par Churchill, sauf si vous le démontrez.

Quelle inversion des rôles, et de la charge de la preuve !

Mais il vous resterait encore à démontrer que cette opération financière a influencé l'hostilité de Churchill vis-à-vis du nazisme, en prouvant qu'elle était bien plus tardive que je ne l'ai dit et montré.

Bonne chance !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 09, 2017 6:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Le rapport Bismarck est votre seule preuve de l'antinazisme de Churchill avant 1937 ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 09, 2017 8:41 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
Cet emprunt, dont je me demande où vous avez pris que j'en niais l'existence, n'est pas plus important qu'un autre emprunt contracté par Churchill, sauf si vous le démontrez.

Bien sûr qu'il est plus important, et je dirais même plus : beaucoup plus important que n'importe quel autre ! Pourquoi ? Car sans cet emprunt, la carrière de Churchill aurait été finie. C'eut été dommage, vous ne croyez pas ? à la veille de sa plus grande heure...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Juil 09, 2017 11:15 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
François Delpla a écrit:
Cet emprunt, dont je me demande où vous avez pris que j'en niais l'existence, n'est pas plus important qu'un autre emprunt contracté par Churchill, sauf si vous le démontrez.


Est-ce que c'est seulement une question de montant ?

Ledit emprunt ne porte que sur 12 000 Livres, ce qui correspondrait à 660 000 € (nous dit Roy). En tant que tel, il n'est pas tellement problématique. C'est plutôt le second qui le devient : un million, ça ferait près de 60 millions d'euros... Mais si l'existence du 1er semble incontestable, celle du second ne me paraît pas avérée.

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Juil 10, 2017 4:29 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
GI Joe a écrit:
Le rapport Bismarck est votre seule preuve de l'antinazisme de Churchill avant 1937 ?
rappel : il s'agit d'un forum de discussion d'un site; poser des questions basiques qui y sont traitées en long et en large n'est tout simplement pas poli. Mais le maître de céans, dans ces cas-là, redouble de courtoisie, ne désespérant pas d'être contagieux, ainsi se fend-il d'un lien : http://delpla.org/article.php3?id_article=351


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juil 11, 2017 5:02 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Je résume :

"Le premier texte, daté du 13 mars 1936 (...) il loue la France d’avoir recours à ses services « au lieu d’user de représailles par les armes"



en 1937 une galerie de portraits (...) : "un homme est arrivé au pouvoir par des méthodes rudes, féroces, voire épouvantables (...) Il pourrait en aller de même avec Hitler. Mais les violences internes sont encore plus frappantes. Les Juifs, (...) sont dépouillés de tout pouvoir, chassés de toute position dans la vie publique et sociale, privés de leurs professions, réduits au silence dans la presse et désignés comme une race immonde et odieuse"

Chez Hitler, la chose qui dérange le plus Hitler est l'antijudaisme. Concernant les "méthodes rudes, féroces voire épouvantables" elles ne concernent Hitler qu'au conditionnel.

Il faut attendre 1939 pour qu'Hitler insulte publiquement Hitler en le traitant de "tyran" : article, rédigé le 24 mars 1939 (...) sauver l’humanité de l’emprise d’un tyran".

Votre plus gros morceau est l'épisode Hanfstangl : or, seul Hanfstangl en est témoin, et Churchill n'en parle que dans ses Mémoires qu'après la guerre et surtout après Hanfstangl...
Ce témoignage a donc peu de crédibilité.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juil 14, 2017 5:50 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Arrêtez de tresser des éléments en votre faveur en oubliant les autres et en tordant certains faits.
C'est bien Churchill et non Hanfstaengl qui raconte le premier la rencontre dècommandée par Hitler pour ne pas avoir a justifier son antisemitisme.

Sur mars 36 vous ressuscitez Boisbouvier, champion du refus de contextualiser une phrase de Churchill.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juil 14, 2017 12:24 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Qui l'a dit en premier ? Peu importe, cela a été dit après-guerre, que Churchill ait copié sur Hanfstangl ou inversement, cela ne change rien à la pauvreté de ce témoignage.

Reconnaissez qu'en 1936 Churchill est beaucoup moins offensif qu'en 1939. Entre-temps, il y a eu le prêt Strakosh.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 15, 2017 3:42 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
36 ? Vous tombez mal, grande année militante.
C'est plutôt en 37 qu'il y a un creux de vague pour des raisons complexes, toutes conjoncturelles.

LISEZ LE SITE QUE VOUS ÊTES CENSÉ COMMENTER.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 15, 2017 10:43 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Le texte de 1936 loue la France de ne pas être intervenu directement (aujourd'hui on dirait absolument l'inverse)... un comportement digne des pires appeasers ! Pour "Churchill Le Lion" c'est mal barré !
Churchill loue aussi les qualités de Hitler qui remets son pays sur pied... on est encore loin du va-t-en-guerre de 1939 !
Oui mr Delpla, Churchill avait une position beaucoup moins offensive avant le prêt Strakosh qu'après.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 15, 2017 1:38 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Vous ne lisez ni le site ni le forum. La prétendue mollesse de Churchill sur la Rhénanie est une découverte... de moi, dont Boisbouvier s'était saisi en gommant toute contextualisation.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 15, 2017 9:28 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Ce n'est pas parce que je ne suis pas forcément de votre avis, que je ne vous lis pas, au contraire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: L'affaire Edouard VIII
MessagePosté: Dim Juil 16, 2017 4:10 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
J'ajouterais une autre pièce au dossier : le comportement de Churchill lors du renoncement à la couronne du roi Edouard VIII en 1936. Rappelons l'affaire : Edouard VIII était roi d'Angleterre, fils aîné du précédent roi. Il était jeune. Il était un peu instable sur le plan personnel et affectif, disons qu'il avait un faible pour les femmes, et que des femmes fortes pouvaient le manipuler. Edouard VIII trouve finalement l'amour avec Wallis Simpson, une roturière américaine mariée et déjà divorcée d'un précédent mariage... bref, une femme de mauvaise vie aux moeurs légères qui n'a rien du rang d'une reine et qui a même fricoté avec Ribbentrop (qui en temps que vendeur de champagne passait beaucoup de temps à Londres)... Or, si Edouard l'épouse, elle deviendra obligatoirement reine d'Angleterre... c'est l'horreur à Buckingham ! Heureusement, une loi royale interdit au roi d'épouser une divorcée... la bonne affaire ! Edouard doit donc choisir : le trône OU Wallis Simpson. Edouard qui n'est pas fait pour être roi choisit Wallis "la femme de sa vie". C'est la première fois dans l'histoire de l'Angleterre que cela se produit. Il n'annonce au peuple dans un discours radiodiffusé écrit par Winston Churchill en personne.
Mais l'affaire ne s'arrête pas à ces considérations de protocole royal... en effet, Edouard VIII est de ces Anglais plus qu'appeasers ! Il est un admirateur d'Adolf Hitler. Il avait déjà défrayé la chronique en prenant le parti des mineurs dans un conflit social... et il ne trouve pas si mal la politique hitlérienne de redressement de l'Allemagne, du maintien de l'ordre... et de la race. Rappelons qu'Hitler répète à qui veut l'entendre que la race anglaise est la soeur de la race allemande, et qu'à ce titre aucune guerre ne devrait éclater entre elle. Edouard VIII est sensible à ce genre de discours, et comme beaucoup d'Anglais il ne veut pas d'un nouveau 14-18.
Quand Churchill écrit le discours d'abdication d'Edouard VIII, il est parfaitement conscient de cela. Il était et restera toujours un grand ami d'Edouard VIII, ce qui ne l'empêchera pas d'exiler son ami aux Bahamas le temps de la guerre(!). Or, comment un grand homme politique comme Winston Churchill connu pour son antinazisme, son jusqu'auboutisme antinazi a-t-il pu ne pas briser les chaines de cette amitié si contre-nature ?
Rappelons que cet épisode a lieu entre 1934 et 1936, soit bien avant le prêt Strakosh ; et que l'exil d'Edouard VIII (son "grand ami") date de juin 1940 après l'arrivée de Churchill au pouvoir et après le deuxième prêt Strakosh... d'un montant de 1 million de Livres cette fois !

Churchill le sait on ne plaisante pas avec la monnaie !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juil 18, 2017 5:54 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Vous m'avez lu ? Alors prouvez-le au lieu de soliloquer en changeant de terrain après chaque objection.

En bon conservateur Churchill jugeait tout aussi choquant que ses pairs le caprice matrimonial du roi et son intervention ne portait que sur la forme.

Le philonazisme du roi n'était pour rien dans cette crise.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla