Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Oct 20, 2019 1:40 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mar Juil 25, 2017 10:46 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Le titre de ce sujet est-il bien choisi ? N'aurait-il pas fallu parler plutôt de la "finance juive" ? Les Juifs, ça vise tout le monde et personne. Enfin, est-ce que la matérialité du second prêt, celui portant sur un million de Livres-Sterling, est réellement démontrée ? J'ai encore des doutes...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: A
MessagePosté: Mar Juil 25, 2017 12:17 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Je cite David Lough :
Citation:
And it was only by a wildly improbable intervention, almost an act of God, that he wasn’t bankrupt in 1940 instead of Prime Minister: as war loomed, a secret benefactor wrote two cheques for well over £1 million to clear Churchill’s debts.

http://www.dailymail.co.uk/news/article ... z4nq8avjoe

Donc : en 1940, un "bienfaiteur anonyme' lui fait deux chèques (prêt/don?) d'un total bien supérieur à 1 million de £ qui efface toutes les dettes de WC à ce moment-là.

En 1938, époque du premier prêt Strakosh, Churchill met en vente non seulement Chartwell mais aussi sa maison londonienne. Il était véritablement à la rue. C'est là que Strakosh le sauve de la rue en lui filant 12.000£, ce qui permet à Churchill de retirer ses maisons de la vente.

En juin 1940, 2 semaines après Dunkerque, la banque Lloyd lui réclame plus de 5000£ de dettes. C'est là que Strakosh fait un deuxièmle prêt de 5000£. La mort de Strakosh (dont on a pas encore accusé Winston) en octobre 1943 annule les dettes de WC à son égard et lui laisse même un héritage de 20.000£ supplémentaires (!).

Donc, au vu de tout ça, à part Strakosh, je ne vois pas qui aurait pu lui donner le million de £ en 1940. Pourquoi cacher le nom ? A défaut de cacher le montant ? Y-a-t-il d'autres personnes que Strakosh qui préfèrent elles rester dans l'ombre ? Rothschild ? Baruch ?

On devrait rebaptiser Churchill en Churchill-Strakosh ! Cet homme a joué un grand rôle dans l'histoire de WC au moment les plus graves.

Ayant commencé la guerre endetté, Churchill en ressort avec plus de 4 million £ en banque ("having started the war with no money, he ended it with the today’s equivalent of £4 million ($6 million) in his bank", http://www.davidlough.uk/churchill-and-his-money/) ! Un vrai génie. On pourrait même le traiter de profiteur de guerre...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juil 25, 2017 1:44 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Je ne comprends plus rien ! Na !

J'ai effacé stupidement mon message. Tant pis.

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Juil 25, 2017 2:43 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
C'est très simple.
A deux moments cruciaux de sa vie, en 1938 puis en 1940 Churchill s'est retrouvé aux abois financièrement... Qui l'a aidé à ce moment-là ? Sir Strakosh (un financier juif austro-hongrois-germano-anglais), on le sait à ces deux occasions, pour des montants non négligeables (12.000£ en 1938 puis 5.000£ en 1940).

Mais en 1940 Chruchill a bénéficié d'une autre somme, bien plus folle celle-là : plus d'1 million de £ ! On serait tenté de dire que vu que les deux fois précédentes on sait que c'est Strakosh, que cette fois encore il s'agit de Strakosh... mais là la somme est colossale... Strakosh à lui seul pouvait-il lui donner autant d'argent ? Je ne sais pas. L'identité de ce bienfaiteur qui a fait deux chèques à l'ordre de Churchill pour un montant supérieur à 1 million £ en 1940 est inconnue. Mon avis est qu'il ne peut s'agir que d'un syndic de gens comme Strakosh : très riches et prochurchilliens, à moins qu'il ne s'agisse d'un financier au profil identique à celui de Strakosh mais à la fortune bien plus grande (Rothschild?). Il devrait être possible de remonter ce financement : deux chèques d'un tel montant ne peuvent pas passer inaperçu à ce moment-là de la guerre...

En résumé :

1938 :
-Churchill a besoin vital politiquement d'argent en 1938 > Lord Strakosh lui fait un chèque de 12.000£ !

1940 :
-Churchill a encore un besoin d'argent en 1940, > Lord Strakosh lui refait un prêt de 5.000£ !

Mais cette année-là, 1940, Churchill va bénéficier d'une somme bien plus grande : plus d'1.000.000 £ via deux chèques, mais l'identité du créditeur est inconnue (s'agit-il de Strakosh ou d'un autre ? ou d'un syndic dont ferait partie Strakosh peut-être ?).
Qui a donné cette somme ? Dans quel but ?
Ne s'agit-il pas là d'un achat tout simplement d'un homme politique ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Juil 26, 2017 11:45 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Roy-Henry a écrit:
Je ne comprends plus rien ! Na !

J'ai effacé stupidement mon message. Tant pis.

Que ne comprenez-vous pas ? N'effacez pas les messages stupides, c'est souvent eux qui font avancer les choses.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: le don de 1938... et de 1940 !
MessagePosté: Jeu Aoû 10, 2017 2:42 am 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
J'apporte ici des éclaircissement tirés du livre de David Lough No More Champagne :

Au début de l'année 1938, Churchill est aux abois financièrement :
-il a 35.000£ de dettes
-le fisc lui court après
-la Lloyd's lui court après
-la Vickers lui court après

Il est obligé alors de s'endetter auprès de la Nicholl Manisty et du Commercial Union pour vivre jusqu'en mars.
Le 21 mars, la Vickers tire la sonnette d'alarme : il faut du cash tout de suite sinon il perdra toutes ses actions américaines... Il faut 12.000£, Churchill n'en a que 2.000£... il est cuit !

Cela fait des années que Churchill traîne ces problèmes d'argent. Comme son père, c'était un panier percé... et comme son père il s'entourait de riches juifs (de Hirsch, Semon, Rothschild, Cassel, Sassoon etc) espérant compter sur eux pour assurer ses finances (à la grande colère de l'establishment gentil). Et il faut dire que ça a bien marché pour les deux.
Mais avec le krach de 29 toutes les valeurs boursières tombent, et les placements de Churchill aux USA, placés sur les conseils de Baruch, ne cessent de tomber. Au gré du yoyo des bourses Churchill met en vente ses propriétés de Chartwell une première fois dès 1931. En 1937 une énième fois il la met en vente, et y ajoute Morphet Mansions. Mais depuis toutes ces années le prix est toujours trop élevé si bien qu'il ne vend pas et qu'il ne peut donc résoudre ses problèmes d'argent.

Churchill, dépassé, va passer la main à son Brendan Bracken, qui va se charger pour lui de gérer ses finances : il n'en a plus le temps ni la force, il est à bout. C'est le moment où Hitler accélère en Autriche et où la diplomatie anglaise se ramollit...
Brendan Bracken a un très bon ami : Sir Strakosh, lui aussi juif et très riche. Strakosh connait la politique de Churchill et il la soutient, c'est même lui qui grâce à son réseau d'informateurs en Allemagne informe Churchill des progrès de réarmement allemand.
Aussi il ne fait aucune difficulté à couvrir à lui seul l'ensemble des pertes potentielles de Churchill avec ses actions américaines. Le trou de 12.000£ est comblé en un claquement de doigt ! Churchill demande à son bienfaiteur de tenir 3 ans. Ce dernier ne réclamera jamais son argent à Churchill et lui léguera même 20.000£ à sa mort en 1943.
L'ironie est que 6 mois plus tard les actions avaient doublé.

L'année suivante The Other Club accueillit Sir Strakosh en son sein sur proposition de Brendan Backen. C'était la première fois que ce club acceuillait en son sein un immigrant : Strakosh, issue d'une riche famille juive hongroise, avait été naturalisé et n'était pas né anglais.

Il va de soi que le rôle de Strakosh a été de premier plan. Sans lui sans nul doute que Churchill n'aurait pas continué sa carrière politique de la même manière et il aurait peut-être été empêché de devenir PM.
On entend jamais parler de ce Strakosh. Une statue devrait lui être érigé à côté de celle de Churchill.

Mais ça ne s'arrête pas là... Churchill était toujours endetté... et en 1940, deux ans après le premier sauvetage, Churchill était de nouveau au bord du gouffre ! Churchill avait beau être PM et toucher 10.000£ par mois, 90% était prélevé au titre des taxes... et la Lloyds lui réclamait au soir du 18 juin pas moins de 5.602£ que Churchill évidemment ne pouvait pas payer...
Encore une fois il était cuit... encore une fois il en fit part à Bracken (devenu son secrétaire particulier) qui encore une fois en fit part à Strakosh qui encore une fois fit un chèque (!), de 5000£ cette fois, qui fut encaissé le 21 juin. Straksoh prit soin de camoufler l'opération en faisant d'abord un chèque à Bracken qui lui-même en fit un à Churchill.

En tout, c'est donc bien 25.000£ que Strakosh offrit à Churchill. L'équivalent de plus de 1 million de £ actuelles.

C'est colossal, et tout ça fut tenu dans le secret. Nous devons la lumière à ce sujet à David Lough et son livre No More Champagne, un vrai bijou.
Dans son livre sur Churchill and the Jews, l'auteur, Sir Martin Gilbert, ne parle pas une seule fois de Sir Strakosh... qui pourtant a peut-être était le juif qui a joué le rôle le plus important dans la carrière et dans la vie de Churchill. Malheureusement, Martin Gilbert étant mort en 2015 et le livre de Lough étant sorti la même année, on ne saurait lui en faire reproche. Cela dit dans une édition ultérieure d'un livre sur Churchill et les juifs, il serait bon de rendre honneur à Sir Henry Strakosh, même si de toute évidence ce personnage aimait bien la discrétion !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Aoû 10, 2017 7:52 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
C'est 25 000 £ ou 1 million en 1940 ? Ce n'est pas pareil !!!

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Aoû 10, 2017 8:05 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
25.000£ de l'époque font 1.000.000£ (et même plus) d'aujourd'hui.
C'est simple !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 11, 2017 8:57 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Le prêt de Strakosh est une chose, l'engagement antinazi de Churchill une autre et vous n'établissez aucun lien de cause à effet. Ce serait d'ailleurs difficile, puisque cet engagement est attesté depuis 1930, et sa motivation (partielle) par un dégoût devant l'antisémitisme hitlérien depuis 1932.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 11, 2017 5:25 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Pour vous, il ne s'agit pas là d'un moment essentiel de la vie de Churchill ?
Tout semble pourtant dire le contraire.

Qui peut dire ce qu'il se serait passé si Strakosh n'avait pas allongé la monnaie ? C'était fini pour Churchill. Que pensez-vous des manoeuvres pour maintenir au secret ces transactions ? Cela ne cache-t-il pas quelque chose ?
La réalité est que la vie politique de Churchill a toujours été dépendante des juifs (riches et influents). Churchill s'en est toujours souvenu, en étant tout sauf antisémite, et même philosémite et même pro-sioniste.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Aoû 18, 2017 9:52 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
Cela est si flagrant que cela peut paraître caricatural. Churchill devait vraiment beaucoup aux juifs.
Par exemple, l'année de son mariage, à l'été 1908, Churchill part en voyage de noces avec sa femme. Et bien chez qui va-t-il ? Dans la villa de Sir Ernest Cassel dans les Alpes suisses, puis dans les villas de Lionel de Rothschild en Italie, puis au château du Baron de Forest en Moravie... . Comme le souligne Martin Gilbert, tous sont juifs. Il n'ira nulle part ailleurs à cette occasion.
L'année suivante il est élu à Manchester, une ville dont l'électorat était à 33% juif. On peut le dire : la carrière de Churchill est liée dès le début aux juifs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 19, 2017 5:34 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6775
Vous pouvez lui attribuer toutes les fréquentations juives que vous voulez, il s'agit maintenant de vous engager dans une analyse de ses vues en politique internationale pour tenter de cerner un lien de cause à effet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 19, 2017 11:59 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Résumons :

Strakosh : 12 000 £ en 1937 + 5 000 £ en 1940 = 17 000 £
Consortium (?) = 25 000 £ en juin 1940

Total = 42 000 £ (1940). ça fait combien d'euros en 2017 ?

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 19, 2017 2:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
En 1938 (fin mars), il s'agit de 18.000£ en tout. Théoriquement, c'est un prêt à intérêt (800£ par an), mais pour bien comprendre qu'il ne s'agit pas d'une démarche intéressée, et que donc il s'agit d'un don en fait, il faut se rappeler que Strakosh mentionne dans son testament 20.000£ à Churchill.
Cette somme de 18.000£ de l'époque équivaut à 1.080.000£ d'aujourd'hui.


En juin 40, Strakosh vole encore au secours de Churchill, cette fois pour la somme de 5.000£ > 250.000£ actuelles.
Le "consortium" se réduit à Strakosh et Bracken. Ils ont camouflé l'aide à Churchill : Strakosh faisant un chèque à Bracken, et Bracken faisant un chèque à Churchil.
Il n'y a pas de chèque supplémentaire de 25.000£, cette somme est le résultat des deux sauvetages de Strakosh en mars 38 et juin 40.

En octobre 43, Strakosh meurt. Dans son testament, non seulement il lègue 20.000£ (800.000£ actuelles) à Churchill mais il annule aussi toutes ses dettes (18.000£). C'est donc un total de 18.000+5.000+20.000£ que Churchill doit à Strakosh. En tout, plus de 2.000.000 de £ actuelles !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Aoû 19, 2017 3:03 pm 
Hors ligne

Inscription: Sam Juin 18, 2016 4:19 pm
Messages: 989
François Delpla a écrit:
Vous pouvez lui attribuer toutes les fréquentations juives que vous voulez, il s'agit maintenant de vous engager dans une analyse de ses vues en politique internationale pour tenter de cerner un lien de cause à effet.

Il s'agit justement de discerner dans quelles mesures ses amitiés juives ont pu influencer sa politique. Or, les juifs sont tellement prégnants dans l'entourage de Churchill depuis sa naissance, un rôle qui n'a cessé de grandir à la mort de son père (alors que Churchill n'avait que 20 ans) qu'il me semble difficile de faire la part des choses.
Churchill n'était pas "fond of jews" comme a pu le dire un de ses amis ; il était lié à eux. Vous me direz qu'il aurait toujours pu tourner casaque : mais non Churchill n'était pas un ingrat, il s'est montré fidèle.
Dans quelle mesure a-t-il été manipulé ? Je ne sais pas. A lire les livres en tout cas, il ne semble pas nombreux les fils de Lord à avoir fréquenté autant les Juifs et de manière aussi amicale pour ne pas dire plus... il ne semble pas nombreux ces Lords qui comme le père de Churchill les invitait à leur table et s'en faisait des amis aussi proches.
Quelle part de calcul y-a-t-il dans ses amitiés ? Je ne sais pas. Ces gens étaient des êtres humains, ils ont pu faire être aussi généreux avec Churchill uniquement par amitié, par humanité... mais ils étaient aussi des banquiers, des hommes d'affaires, des hommes politiques... alors ?
Mon but est de faire la lumière sur cette face cachée de Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 49 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla