Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Mer Oct 16, 2019 12:22 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Ven Mai 22, 2009 3:18 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 17, 2009 6:55 am
Messages: 941
Localisation: Basse vallée du Rhône
Aprés l'avoir vu deux fois, je dirai NON, absolument NON !

D'abord des chiffres. Il y a en 42 en AFN, 1.076.000 Français de souche européenne pour à peu près 6.000.000 d'indigènes.
Sur ce million et un peu plus, 180.000 vont être mobilisés, 19 classes, rappelés ou appelés, de 19 à 38 ans. Soit 16,4 %, pourcentage largement supèrieur à celui de la métropole en 1918 que j'on considère pourtant comme exceptionnel. Et les pertes en deux années de guerre effective sont aussi proportionnelles.
En 39-40, il y a déjà eu 100.000 européens et 200.000 indigènes de mobilisés et ils ont payé un lourd tribu à cette guerre perdue.

Dans le film, on ne voit qu'un seul Pied-Noir, le sergent Martinez, une véritable caricature de vaudeville... Mon père et mon oncle qui firent partie de cette armée là et dans les Tirailleurs qui plus est, ne connurent jamais d'épisode des "Tomates", ni de réunions "syndicales", dans leurs unités respectives. Il y eut, peut-être, quelques scènes de ce genre, mais extrêmement rares...
Même chose lorsqu'on nous montre le général Juin, béret et cigarette aux lèvres en train d'observer à la jumelle et sans aucune émotion, le massacre des "indigènes" sur le flan d'un piton battu par les mitrailleuses et les mortiers allemands. Il s'agit en fait d'une scène tirée d'une photo qui est souvent reprise lorsqu'on parle du CEF en Italie, où l'on voit effectivement et de dos, le général Juin, entouré d'officiers de son EM derrière un mur de sacs de sable.
Or il s'avère que cette photo prise par Jacques Belin qui faisait alors partie du SPCA, et qui donc a été témoin de la scène, si elle représente bien le général Juin, n'a rien à voir avec la scène du film !
Car le général observait alors à la jumelle, non pas un assaut de centaines de Tirailleurs et de Goumiers, mais tout simplement les effets d'un barrage d'artillerie sur des positions allemandes. Jacques Belin, ami de mes parents nous l'a confirmé !
C'est vrai qu'il y eut des pertes dans les rangs de ces unités d'infanteries "indigènes", où l'on comptait aussi de nombreux Martinez, Schoukroun, Weber ou Casanova...

On n'en voit nulle trace dans le film ! On en parle que lorsqu'il est question de "permissions" ou "d'avancement"... Mon père n'a eu droit à aucune permission et il n'en a jamais demandé pour la simple raison qu'il tenait à finir le "travail" commencé. Mon oncle, lui, y a eu droit parcequ'il avait perdu ses deux jambes !

Et enfin, question: pourquoi avoir choisi Djamel Debouze dans le casting ? On n'aurait jamais retenu pour le service "armé" d'invalide privé de l'usage de son bras droit ! Allons ! Celà suggèrait-il qu'on envoyait au casse-pipe n'importe qui, surtout si c'était un "indigène" ?

Malheureusement, et c'était le but recherché, de nombreux spectateurs vont être convaincus d'avoir vu un film "historique", ce qui n'est qu'une falsification de l'histoire ! Une de plus !

_________________
"Moi vivant, jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger !" Charles de Gaulle


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Mai 22, 2009 4:42 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Tout ceci est certain et les Français d'Algérie ont largement payé l'impôt du sang. Gloire leur en soit rendue... Toute cette guerre est une triste période. Elle n'aurait jamais dû avoir lieu. C'était la plus facile à éviter !

Qui disait déjà que les Français s'étaient alcoolisés aux congés payés ?

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mai 23, 2009 4:29 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Selon mes internautiques sources, la 1ere armee francaise etait composee de 173 000 Tunisiens, Marocains et Algériens "Indigenes", 168 000 Français et Européens originaires d'Afrique dit plus tard "Pieds-Noirs", 20 000 Français ex-FFL et 35 000 Corses à partir de janvier 1944.

Et il est vrai que cela ne se voit aucunement dans ce film qui montre une troupe composee de 90% d'Indigenes et de 10% d'Europeens racistes...

Meme les unites "locales", genre Tirailleurs algeriens et Tabors marocains, comportaient de nombreux Pieds-Noirs et Francais de metrople.

De memoire, les pourcentage de pertes ont ete les memes pour les uns comme pour les autres. Selon la FARAC, au total le C.E.F.I. (120.000 h ) a perdu 7.000 tués, 30.000 blessés, 4.200 disparus, soit le tiers de ses effectifs, le pourcentage le plus élevé, dans le temps et le volume engagé, qu’à n’importe quelle période de guerre moderne.

Ce film ne peut donc pas etre considere comme un veritable film historique puisqu'il ne colle pas a la realite du terrain. C'est un film politique, bien dans le style de la repentance coloniale qui est a la mode ces temps-ci dans certains milieux mais qui auras eu, au moins, l'avantage de faire se pencher les autorites, Chirac en tete, sur le sort des veterans africains et de leur retraite.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Mai 23, 2009 10:07 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 17, 2009 6:55 am
Messages: 941
Localisation: Basse vallée du Rhône
Daniel, dans le CEF en Italie, il n'y avait aucun métropolitain, ou vraiment trés peu, et parmi les officiers. C'est après la réussite du débarquement de Provence que les métros seront incorporés (par volontariat) dans la 1ère Armée de De Lattre...

_________________
"Moi vivant, jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger !" Charles de Gaulle


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 31, 2009 9:09 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Fév 23, 2007 4:56 pm
Messages: 256
Localisation: Région Parisienne
Et les FFL? Ils n'étaient pas "métros" et troufions?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePosté: Lun Juin 01, 2009 5:55 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Citation:
Daniel, dans le CEF en Italie, il n'y avait aucun métropolitain, ou vraiment trés peu, et parmi les officiers. C'est après la réussite du débarquement de Provence que les métros seront incorporés (par volontariat) dans la 1ère Armée de De Lattre...

Il y avait la 1ère D.M.I. (Division de Marche d’Infanterie), ex 1 ère D.F.L. (Division Française Libre), général Brosset.
Plus des "metros" militaires de carriere dans l'Armee d'Afrique durant l'occupation.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla