François DELPLA

 
Rss QUI A DIT QUE L'HISTOIRE NE REPASSAIT PAS LES PLATS ?
Marx avait tout faux, au moins sur un détail.


Le prophète barbu, enfin celui du XIXème siècle, disait, commentant notre première élection présidentielle qui avait vu le triomphe de Louis-Emmanuel Bonaparte en décembre 1848 :

Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d'ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. Caussidière pour Danton, Louis Blanc pour Robespierre, la Montagne de 1848 à 1851 pour la Montagne de 1793 à 1795, le neveu pour l'oncle.

L'histoire de France est en train de le faire mentir. Non seulement elle fait repasser devant nous un plat de mai 2005, mais il a meilleure allure et cuisinier plus expérimenté. La farce, c'était la fois d'avant.

D'autant plus que les princes-présidents qui encore nous gouvernent auront plus de mal à faire obstacle au verdict des urnes.

Miracle, certes, et chance à saisir d'urgence, car une troisième présentation n'est nullement garantie.


Frémainville, le 20 avril 2017





édito précédent
 
 
Note: Aucune note
(0 note)
Ecrit par: François Delpla, Le: 24/09/17