Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Oct 25, 2020 11:29 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 83 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Ven Oct 26, 2012 6:47 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Comme tout crime,c'est à l'Accusation d'amener les PREUVES de ses accusations.
Ni à Nuremberg,ni ailleurs,l'Accusation n'a pu amener
une seule PREUVE MATERIELLE,sauf à cité des "témoins",
qui auraient entendu dire par Paul ou Jacques,ceci ou
cela,RIEN de sérieux donc,pas un témoin oculaire sérieux
qui soit capable de décrire cette arme de destruction
massive et d'en expliquer son fonctionnement.


Le Zyklon B n'est pas une arme de destruction massive mais en admettant qu'il le soit fallait-il qu'on en apporte des échantillons dans la salle du tribunal ?
Trop dangereux pour les juges, les avocats, les journalistes, les gardiens ! Passe encore pour les accusés : ils l'avaient mérité, mais les autres ? Vous vous rendez compte ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 27, 2012 6:30 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
boisbouvier a écrit:
Citation:
Non : tu a annoncé bien plus de choses, tu ne peux te contenter d'une seule.



Et la complicité de l'URSS dans le crime contre la paix ? As-tu oublié le pacte germano-soviétique ?


Il faut te rappeler à toi aussi le sujet du fil : la validité des jugements de Nuremberg.
Le tribunal avait à juger des crimes et des criminels allemands.
Demande-t-on à tout tribunal de tout juger à la fois ?
Annule-t-on tous les jugements d'un juge par ailleurs délinquant ?

Tu restes donc en devoir de justifier les affirmations suivantes :


boisbouvier a écrit:
Beruge n'a pas tort. Le procès de Nuremberg fut entaché d'irrégularités de toutes sortes du fait de la présence de l'URSS parmi les accusateurs. Elle était presque aussi coupable que l'accusé et parfaitement complice de son crime contre la paix. Elle parvint même à faire endosser ses propres crimes par l'accusé.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 27, 2012 7:59 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Annule-t-on tous les jugements d'un juge par ailleurs délinquant ?


Oui, quand le parti au pouvoir est renversé par le parti opposé.
C'est ce qui est arrivé à la Pucelle (procès en réhabilitation), à Galilée (sous Jean-Paul II), à Dreyfus, et à tous les habitants du Goulag quand Krouchtchev les a libérés en 56.
Néanmoins , une différence : les juges de ces procès premiers n'étaient pas eux-mêmes coupables ni de la libération d'Orléans, ni d'avoir écrit que la terre tournait autour du soleil, ni d'avoir écrit un bordereau... Tandis que, en ce qui concerne Katyn, l'accusateur a accusé le prévenu du crime dont il s'était rendu lui-même coupable. Du jamais vu !

Toutefois, je le répète, si imparfait qu'il fût, Nuremberg fut utile et cela suffit. Une absence de procès aurait été pire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 27, 2012 9:25 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Pénible !

Nous nous sommes expliqués maintes fois sur Katyn et tu n'en tiens aucun compte.

Les Soviétiques ont fait figurer leur crime dans l'acte d'accusation sous leur propre responsabilité, les procureurs d'autres nationalités les prévenant qu'ils auraient à prouver leurs dires. Ils n'y sont pas parvenus et l'accusation sur ce point a été entièrement abandonnée. Cf. http://www.delpla.org/article.php3?id_article=311 .

C'est donc là le pire exemple que tu pouvais trouver pour nourrir ton assertion sur les imperfections du procès liées à la présence des Soviétiques.

Au suivant !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 27, 2012 5:30 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Et le crime contre la paix ?
Le pacte germano-soviétique, l'invasion de la Pologne, des pays baltes, de la Finlande ?
Tu as dû en entendre parler, je pense.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 27, 2012 5:56 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
La paix est rompue le 1er septembre par Hitler, en application de visées guerrières nourries et polies depuis vingt ans. Rien de tel chez quiconque.

Mais de toutes façons ce n'est pas le sujet.

En quoi les inconduites soviétiques (ou américaines, ou anglaises, ou françaises)

*ont-elles nui au procès des criminels allemands ?

*seraient-elles de nature à en frapper les jugements de nullité ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Nov 03, 2012 8:40 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Et quoi les inconduites soviétiques (ou américaines, ou anglaises, ou françaises)

*ont-elles nui au procès des criminels allemands ?

*seraient-elles de nature à en frapper les jugements de nullité ?


Le crime contre la paix n'était-il pas au nombre des chefs d'accusation ?
L'URSS n'a-t-elle pas comploté contre la paix en s'associant à Hitler pour se partager la Pologne et en agressant les pays baltes et la Finlande ?
Te parait-il normal que le complice d'un crime figure parmi les juges de ce crime ?
A moi, pas. Tant pis pour Daniel Laurent !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Nov 04, 2012 8:03 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
D'ailleurs, tu ne m'as pas répondu sur le sujet : les intellectuels (pas tous) ont un défaut qui leur est propre, celui de ne pas penser l'Etat.
Ils sont tellement fascinés par leurs constructions théoriques (le socialisme) qu'ils en oublient l'essentiel, à savoir que la politique est la problématique de la paix.
Ils en ont donné un exemple récent quand ils ont condamné a priori la politique de Bush et de Blair contre le fauteur de guerre Saddam Hussein.
Pourtant, c'est un fait reconnu que si personne ne sanctionne les fauteurs de guerre... ils prospèrent. Tojo, Mussolini, Hitler auraient pu être tués dans l’œuf. On a procrastiné contre eux. Au diable la procrastination quand elle favorise les turbulents.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Nov 04, 2012 6:11 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Tu l'auras voulu : ta thèse sur l'incapacité des intellectuels à penser l'Etat est d'une rare stupidité.
Si ce n'est eux, qui d'autre le penserait ?

Quant au reste, c'est toi qui ne réponds mot et te contentes de reprendre des antiennes hors sujet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Nov 05, 2012 7:54 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Tu l'auras voulu : ta thèse sur l'incapacité des intellectuels à penser l'Etat est d'une rare stupidité.
Si ce n'est eux, qui d'autre le penserait ?


Je ne vais pas reprendre ma dissertation sur l'essence du politique (problématique de la paix, conjuration de la violence) puisque je l'ai exposée ailleurs mais j'insiste quand même sur le fait que la question (malicieuse) posée par Bernard Pivot "Pourquoi les intellectuels se sont-ils si souvent trompés ?" ne trouve sa réponse que par là. Ils oublient de penser l'Etat. Investis à fond dans leurs constructions théoriques à l'instar de nos philosophes des Lumières ils en ont oublié l'essentiel : l'évitement des affrontements tant intérieurs qu'extérieurs. D'autres que moi comme Burke ou Taine l'ont très bien exprimé mais l'enseignement traditionnel de l'Histoire des lycées et des collèges le sous entendait aussi. Il mettait en valeur ceux de nos rois et de leurs ministres qui tels qu'Henri IV, Sully, Louis XIII, Richelieu, Mazarin, Louis XIV et Colbert eurent en commun le sens de l'Etat, tout comme Bonaparte, Thiers et Clemenceau, après eux.
C'est malheureux à dire mais nombre d' intellectuels parisiens tels que Sartre, Beauvoir, Nizan et les nombreux socialo-communistes du V° arrondissement ont pendant longtemps déserté cette philosophie là.
Je voudrais être sûr qu'ils aient changé.
A ton avis, Delpla ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 14, 2013 6:41 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Tiens ! je m'aperçois que tu ne m'as pas répondu, Delpla.
Serions nous tombés d'accord ? Si les intellectuels (pas tous) se sont si souvent trompés, c'est parce qu'ils ne savent pas penser l'Etat ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 14, 2013 7:06 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Sur la complicité de l"URSS dans le crime contre la paix imputé aux nazis non plus tu ne m'as répondu.
Serions nous tombés d'accord ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 14, 2013 9:12 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
14 Jan 2013 07:41 am : il est faux que je n'aie pas répondu.

boisbouvier a écrit:
Sur la complicité de l"URSS dans le crime contre la paix imputé aux nazis non plus tu ne m'as répondu.
Serions nous tombés d'accord ?


Le problème, c'est que tu n'as ou ne veux avoir aucune mémoire du passé des discussions, à commencer par les articles du site que par définition elles prolongent.

Le nazisme est dès le départ une entreprise de portée mondiale, visant des résultats gigantesques au moyen de guerres bien circonscrites. La complicité première est celle des grandes puissances qui le laissent s'installer.
Puis elles se laissent diviser.
Chamberlain, qui à Munich favorise l'avant-dernière étape, et Staline, qui accompagne la dernière, sont tous deux complices du déclenchement d'une guerre d'agression, au même degré.
Reste que si on voulait faire passer la justice plutôt que l'éponge, un tribunal des principaux vainqueurs ne s'occupant que des turpitudes allemandes, en laissant à leurs auteurs tout loisir de leur inventer des justifications tirées par les cheveux, était la moins mauvaise solution.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 14, 2013 1:00 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Chamberlain, qui à Munich favorise l'avant-dernière étape, et Staline, qui accompagne la dernière, sont tous deux complices du déclenchement d'une guerre d'agression, au même degré.


Certainement pas. Chamberlain savait que pour que son pays (et le nôtre) accepte d'entrer en guerre il fallait plus que l'enjeu de Munich et nous n'aurions pas agi autrement que lui. Si nous le vilipendons aujourd'hui c'est parce que nous n'arrivons pas à nous expurger de l'anachronisme qui nous envahit insidieusement quoi que nous fassions. Tandis que Staline a agi cyniquement en souhaitant que les démocraties et Hitler s'épuisent mutuellement pour qu'il puisse manger les marrons dont d'autres que lui se seraient brulé les doigts en les retirant du feu.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 14, 2013 5:51 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Ici, il pourrait être intéressant que tu essayes de démontrer au lieu d'asséner.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 83 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla