Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Nov 27, 2020 3:49 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Nuremberg devant l'histoire
MessagePosté: Lun Oct 30, 2006 12:16 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Je n'avais jamais rien lu quant aux details du proces de Nuremberg car, pour etre honnete, je suis totalement allergique au verbiage juridico-legal.

C'est donc avec quelques aprehensions que je me suis lance dans le "Nuremberg devant l'histoire" de notre hote.

Je ne l'ai pas encore fini mais me dois de venir faire ici amende honorable. Certes, l'auteur nous parle des tenants et des aboutissants du proces, mais en y faisant une comparaison detaillee entre les motivations des juristes et celles des historiens dans cette affaire, reussissant ainsi a me faire digerer quelques compte-rendus legaux sans me faire perdre interet.

Je ne l'ai pas fini et reviendrais plus tard vous donner mon avis (Il me faut 2 lectures pour ce faire ... l'age sans doute) mais j'ai repere une bricole qui, a priori, devrait me permettre de relever une erreur.

Coincer Francois Delpla quelque part faisant partie de mes petites ambitions personnelles, je vous le livre courageusement :

A la page 239, Francois nous raconte le suicide au cyanure de Goering dans la nuit du 15 au 16 novembre 1946 et indique que personne a ce jour ne sait comment il a pu se procurer la capsule de poison.

Hors, Monsieur Herbert Lee Stivers, un veteran de l'US Army qui, age de 19 ans a l'epoque, etait garde de la prison de Nuremberg, a avoue en 2005 etre le "fournisseur" sans que, a ma connaissance, personne ne l'ai formellement dementi a ce jour :
http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/4247069.stm
http://www.timesonline.co.uk/article/0, ... 64,00.html
Etc...

Je tiens quelque chose ou j'ai encore dis un betise ?
:lol:

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 30, 2006 10:04 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Daniel Laurent a écrit:
j'ai repere une bricole qui, a priori, devrait me permettre de relever une erreur.

Coincer Francois Delpla quelque part faisant partie de mes petites ambitions personnelles, je vous le livre courageusement :

(...)

Je tiens quelque chose ou j'ai encore dit une bêtise ?
:lol:



Assurément non !

Et ce m'est une occasion de dire : j'adore qu'on me "coince" ! En l'occurrence, j'ai tout bonnement ignoré cette information et on peut m'en vouloir... ainsi qu'à tous ceux qui ne l'ont pas répercutée dans les travaux récents que j'ai lus pendant la période de rédaction du livre.

A présent et à chaud, qu'en tiré-je ? Le sentiment que le récit de ce garde est crédible... mais incomplet. Ce que j'aimerais savoir, c'est ce qu'il a à dire sur l'enquête nécessairement diligentée, dans les heures suivant le décès de Göring, par le directeur de la prison, le colonel Andrus. Lequel, piqué au vif par le suicide, à la veille du procès, de Robert Ley, avait quadruplé la garde, multiplié les contrôles de toutes sortes et évité pendant toute la durée des assises non seulement d'autres suicides mais, à ce qu'on sait et on en sait beaucoup, toute tentative dans ce sens alors que les désespérés ne manquaient pas.

Herbert Lee Stivers serait le coupable, il aurait fréquenté des Allemandes aux moeurs légères, bavardé longuement avec Göring et Andrus aurait accepté de n'en rien savoir ? Il serait plus vraisemblable de penser qu'il l'a laissé agir... et que les motivations américaines, dans cette affaire, sont nimbées d'un brouillard encore plus épais après ces révélations qu'avant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Après une nuit porte-conseil
MessagePosté: Mar Oct 31, 2006 11:20 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Voici tout d'abord un bon résumé des données, provenant d'Associated Press (bon à ceci près que "daughter" est traduit pas "soeur" !) :


Citation:

Un Américain affirme avoir aidé Goering à se suicider
AP

Mis en ligne le 08/02/2005
- - - - - - - - - - -

Aaron Breitbart, un chercheur du centre Simon-Wiesenthal de Los Angeles estime, lui, que l’histoire de Stivers est "suffisamment incroyable pour être vraie" Mais il n’y a aucun moyen de la vérifier. "Personne ne sait qui l’a fait sauf la personne qui l’a fait", souligne-t-il au "Los Angeles Times".


D.R.

Un ancien gardien aux procès du régime nazi à Nuremberg est persuadé d’avoir fourni le poison que le maréchal Hermann Goering pour se suicider quelques heures seulement avant son exécution pour crimes de guerre, rapporte le "Los Angeles Times" dans son édition de lundi.

Herbert Lee Stivers, aujourd’hui âgé de 78 ans, était un simple soldat de 19 ans quand il a remis à Goering des notes écrites et un stylo contenant une capsule à la demande de deux hommes qui lui avaient dit que le dirigeant nazi était un "homme très malade" qui avait besoin de médicament, précise le quotidien.

Aujourd’hui, ce métallurgiste à la retraite, qui a décidé de rompre le silence à la demande de sa soeur, est persuadé que ce "médicament" était le cyanure qui a tué Goering le 15 octobre 1946, la nuit précédant son exécution programmée. Le chef des forces aériennes nazies avait été condamné à la peine capitale le mois précédent.

"Je me suis senti assez mal après son suicide. J’ai eu une drôle de sensation. J’étais persuadé qu’il n’avait aucun moyen de dissimuler le poison sur son corps", souligne Stivers.

Il explique qu’il avait accepté de remettre les notes et le stylo après avoir été présentés aux deux hommes qui s’appelaient eux-mêmes Eric et Mathias. "(Erich) m’a dit que c’était un médicament et que si celui faisait de l’effet et que Goering se sentait mieux, ils lui en enverraient d’autre. Je n’ai jamais pensé au suicide quand je l’ai donné à Goering. Il ne m’a jamais paru en mauvaise forme morale".

Aux procès de Nuremberg, explique encore Stivers, les gardiens pouvaient parler aux prisonniers et même leur demander des autographes. Il se souvient de Goering comme d’un "homme très plaisant" s’exprimant dans un assez bon anglais. Stivers a été présenté à ses deux "contacts" par une belle femme qui l’avait "dragué".

Une enquête de l’armée américaine a conclu que Goering avait toujours eu du cyanure dissimulé sur lui ou derrière les toilettes de sa cellule.

Il était impossible dans l’immédiat de vérifier les dires de Stivers mais le "Los Angeles Times" note que les archives militaires montrent qu’il a bien été gardien pendant les procès de Nuremberg.

Une porte-parole du Pentagone à Washington s’est refusée à tout commentaire.




Je constate qu'apparemment ce silence dure, et qu'il est analogue à la dérobade du cabinet britannique devant les révélations sur la mort de Himmler.

Je remarquerai ensuite que Göring semble avoir eu son fan-club dans l'armée américaine : les officiers qui l'ont accueilli avec la plus grande civilité quand il s'est rendu, ceux qui lui ont permis en décembre 45 de donner une interview à la presse de la zone américaine d'occupation par l'intermédiaire de son avocat, etc. Ce club a sans doute des racines larges et anciennes : Göring pouvait apparaître à beaucoup comme un militaire brillant et relativement chevaleresque, ami de Lindbergh, ayant tenté de sauver la paix en 39, de négocier avec les States en 45, ennemi de Himmler, finalement disgracié par Hitler...

Mais rien, notamment dans le journal de Gustav Gilbert, le psy-geôlier, ne permet de rattacher Andrus à cette tendance.

Voilà qui attire mon attention sur un événement dont je ne parle même pas dans le livre : la retraite définitive de Henry Stimson, ministre américain de la Guerre, le 21 septembre 1945. C'était le membre du gouvernement des Etat-Unis qui avait pris le plus fermement position pour un procès régulier des grands criminels nazis. Il est logique de penser qu'il ait trempé dans la nomination d'Andrus... et que celui-ci n'ait pas eu que des amis parmi le haut commandement des forces d'occupation américaines. Cf. par exemple l'indulgence du général Clay, graciant certains condamnés du procès de Dachau, dont je parle dans la conclusion.

Bref, un scénario possible est qu'Andrus ait voulu faire toute la lumière, et ait fortement soupçonné Stivers, mais que ses investigations aient été entravées par ordre supérieur. Grandeur et servitude militaires ! Il a dû, en tout cas, se résigner à la publication d'un communiqué disant que l'enquête n'avait rien donné et que Göring avait probablemnet caché le poison depuis le début... ce qui mettait directement en cause la responsabilité du directeur de la prison.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Nov 01, 2006 8:04 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,

Pauvre Andrus ! Oblige de faire une enquete qui ne donne rien mis a part d'accuser son equipe, donc lui-meme, de tres graves negligences, d'autant plus que Goering est le second a "tirer sa reverence" avant le gibet (Ley).

Dans la liste des choses bizarres, peut-on rajouter le fait que, a ma connaissance, il n'ait pas ete sanctionne ? Mais que faisait la police !

La theorie d'une aile dure conservatrice au sein de l'armee et de l'administration americaine me convient parfaitement et peu se rapprocher du phenomene identique en Grand Bretagne et donc de l'affaire Hess comme Francois ne manque pas de le faire.

Le rapide durcissement de la guerre froide n'a pu que donner une sorte d'avantage a ces gens et explique, a mon sens, les "fleurs" qui on ete faites a certains Nazis, qu'il s'agisse de distribution gratuite de poison, de peines legeres durant d'autres proces, de regards tournes ailleurs que vers l'Argentine et autres lieux d'exil clandestin, sans parler des recyclages pour la "bonne cause" de criminels comme Werner von Braun.

Hitler avait parie sur une rupture de l'alliance URSS-Ouest pouvant permettre de sauver les meubles de l'empire Nazi. La rupture est intervenue trop tard pour sauver les meubles, mais elle a sauve des hommes et pas des moindres. Son plan etait donc tout a fait plausible et n'a pas completement echoue.

PS : Je suis peu informe au sujet des autres proces des Nazis, a cause de l'aversion pour le jargon juridique dont j'ai deja parle. Francois ou un autre membre aurait-il quelques sources digestes a me conseiller ?

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Nov 02, 2006 10:34 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Lorsque ça depasse mes competences et que ça parle d'autre chose que du militaire, je peux te proposer, en digeste :
- foie gras maison
- petit sauternes d'un ami
- salade d'un bon jardin , bien fraiche et croquante

C'est tres digeste , si on se limite a ça : 250 grs de foie par personne ;)

Bon , ok , c'etait une pointe d'humour ... Meme un historien ou un passioné d'histoire sait rire . ( enfin je crois ;) )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Nov 03, 2006 12:49 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Citation:
Meme un historien ou un passioné d'histoire sait rire . ( enfin je crois ;) )

Ce n'est pas moi qui te contredirais la-dessus, Alain
:lol:
Ni Francois non plus, d'ailleurs, dont les traits d'humour legerement vitrioliques que je retrouve dans ses livres font sourire le lecteur entre 2 horreurs ou deux manipulations criminelles de ceux dont il nous parle.

Au niveau militaire/politique, il est vrai que, dans la plupart des cas, les militaires font leur travail dans les Etats-Majors pendant que les politiques le font dans les cabinets ministeriels.

Pas chez les Nazis, dont les militaires politises se retrouvent jusque dans les cabinets ministeriels et dont les politiques font du militaire en permanence, le Fuhrer en tete.

Analyser l'aspect militaire du IIIeme Reich sans se plonger profondement dans son aspect politique, donc tenter de percer les mensonges et les tours de passe-passe de ses dirigeants, ne peut mener qu'a des erreurs, du style les Panzers manquaient de carburant pour arriver jusqu'a Dunkerque ou Von Manstein etait un brave militaire competent et tout a fait admirable.

Mais les 2 se completent, c'est d'ailleurs bien pour cela que je te lis par ailleurs et que tu viens de temps en temps jeter un coup d'oeil ici.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam Nov 04, 2006 9:39 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Daniel Laurent a écrit:

Analyser l'aspect militaire du IIIeme Reich sans se plonger profondement dans son aspect politique, donc tenter de percer les mensonges et les tours de passe-passe de ses dirigeants, ne peut mener qu'a des erreurs, du style les Panzers manquaient de carburant pour arriver jusqu'a Dunkerque ou Von Manstein etait un brave militaire competent et tout a fait admirable.

Mais les 2 se completent, c'est d'ailleurs bien pour cela que je te lis par ailleurs et que tu viens de temps en temps jeter un coup d'oeil ici.


Tu connais ma specialité , aussi je suis tres tres peu documenté sur l'armée allemande ( disons pas plus de 10.000 pages, soit quasi rien ) . Mais , dans une future vie , lorsque j'aurais fait le tour de l'armée française ( si j'y parviens ), je compte bien m'attaquer aux archives allemandes pour determiner si oui ou non , les panzers avaient un probleme logistique .
Si jamais c'est le cas, ça met a plat toutes les theories ellaborées sur le sujet , concernant la paix separée, les panzers qui vont dans la mauvaise direction etc . Je pense qu'un historien comme françois devrait pouvoir acceder aux documents facilement ( mais je crois comprendre que l'aspect militaire n'interesse que peu , au final , notre hote ) , moi je vais devoir faire quelques courbettes , mais sous une dizaine d'années, ou peut etre une vingtaine , je me serais penché sur le sujet logistique allemand , et , j'ai quelques as dans mon jeu , que je sortirais le moment venu .
Quand a Manstein ... Il a certainement modifié le plan d'attaque, mais sinon ... ce n'est pas trop ma tasse de thé .
Mon cheval de bataille ( ou devrais je dire mon cheval de Troie pour certains ) sera plutot , dans les prochains mois , de determiner le mal qu'a fait le Marechal Petain au programme militaire, plus qu'a verifier si les panzers avaient encore une goutte d'essence devant Dunkerque .
Je sais , c'est assez vil d'enfoncer encore plus Petain , mais j'ai bien l'impression qu'il a tout determiné pour qu'une defaite arrive , meme si , tres certainement , ses decisions ou recommandations etaient "loyales envers la republique" .
Petain sera mon premier "pseudo-politicien" analysé , ça va te faire plaisir , Daniel , je vais enfin depasser le stade du militaire ( ou plutot la caserne ;) ) .

N'empeche que le foie gras etait bon :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Nov 06, 2006 8:16 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Désolé, je ne peux laisser passer que l'aspect militaire m'intéresse peu. D'autant plus que c'est la tarte à la crème de quelques internautes modérément travailleurs, du moins sur ce chapitre, qui prétendent me contredire sans me lire.

Ma thèse sur l'arrêt devant Dunkerque est étayée par un épluchage sans précédent des journaux de marche des grandes unités allemandes et de leur correspondance avec le haut commandement, prouvant à satiété que l'arrêt n'a strictement rien à voir avec une menace de panne sèche. Il n'y a tout de même pas besoin pour arriver à ce résultat de faire ce qu'Alain semble programmer pour sa seconde vie, un défrichement exhaustif des archives logistiques, descendant dans les méandres de la consommation de chaque véhicule. Puisque précisément il s'agit d'une panique qui aurait gagné une partie de la hiérarchie, et que la correspondance de ladite hiérarchie a survécu, si panique il y a elle devrait nécessairement s'y refléter. Or ce n'est nullement le cas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Nov 06, 2006 9:57 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Ca, c'est typique d'Alain.
Il ne croit que les archives qu'il a sous les yeux... et pas celles qui sont sous les yeux des autres sauf s'il s'agit des memes.

Sauf erreur de ma part, l'arret devant Dunkerque fut l'une des premieres occasions pour Goering de servir de fusible, au cas ou, en pretendant vouloir briser la poche tout seul avec sa Luftwaffe.

Et cette legende du gros Goering incompetent dure toujours. Je n'etais pas d'accord avant mais, decouvrant dans "Nuremberg devant l'histoire", la qualite de ses prestations durant son proces, je n'en suis que plus effare de la solidite de ces legendes qui perdurent.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Nov 07, 2006 9:37 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Juil 17, 2006 10:01 pm
Messages: 144
Hey , François , je ne denigre rien . Comme le dit daniel , j'ai besoin de lire par moi meme , je ne fais plus confiance aux historiens - pour des raisons simples, ils sont souvent tres mal renseignés .
Donc , je vais peut etre contribuer a tes conclusions mon cher françois , mais dans une autre vie , je suis encore jeune , laissez moi le temps d'ingurgiter l'armée française de 1940 . N'oublions pas que je m'y interesse réellement que depuis janvier de cette année . Je suis un amateur , mais un amateur qui ne regarde pas que les ecrits d'un .
Et si François est fort en ODB , qu'il me definisse celui le plus probable en 1940 pour un regiment de panzer . Bon courage ....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Nov 09, 2006 7:05 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Pour en revenir au sujet, a savoir le "Nuremberg devant l'histoire", je remarque que notre hote utilise quasi-systematiquement les termes "L'Angleterre" et "Les Anglais".

Il en est d'ailleurs de meme dans ses autres ouvrages.

Pour moi, c'est plutot "La Grande-Bretagne" (Ou le Royaume-Uni) et les "Britanniques".

J'ai l'air de pinailler, mais si Francois Delpla utilise systematiquement ces termes, il doit bien y avoir une raison. Laquelle ?

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Nov 09, 2006 7:23 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,
Je viens d'attaquer, comme prevu, ma seconde lecture de ce livre mais j'ai deja une remarque en tete :

Ce livre fait oeuvre utile et pas seulement en matiere d'Histoire.

Notre hote nous revele les hesitations, les reculades, les non-dits de l'accusation.

A Nuremberg, ce ne fut pas TOUS les crimes Nazis qui furent juges, mais seulement ceux ou la defense ne pouvait pas mettre en cause l'accusation, donc les vainqueurs.

On peut donc en conclure que ces "censures" furent benefiques a certains accuses qui sauverent leurs tetes de maniere inesperee, je pense a Schacht, Speer et von Schirach.

Et cela fait voler en eclat, si c'etait encore necessaire, les arguments de ceux qui parlent encore de "justice inique des vainqueurs"...

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juin 12, 2009 3:31 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 24, 2009 1:20 pm
Messages: 13
Localisation: Région aixoise
Les "Anglais" et "l'Angleterre"... Sans doute parce que ce qui compose la Grande Bretagne sont : L'Angleterre, l'Ecosse, et le pays de Galles. Il n'est pas sans ignorer que les Ecossais ne se reconnaissent pas Anglais!!! Alors que la plupart des décisions prises, le sont à Londres... Siège des Anglais... Alors, pied de nez aux Anglais pour leur volonté de suprématie? :roll:

En ce qui concerne le procès de Nuremberg... J'ai tenté de lire dans mon adolescence, le procès de Nuremberg par Taylor ans Co... Fastidieux mais pas ininteressant... Je n'ai pas le souvenir d'avoir été écrasée par le poids du vocabulaire juridique... Plutot par les caractères petits et une lecture avec de nombreux renvois... (il y a plus de dix ans... et je n'ai pas toujours une bonne mémoire... :oops: )

Maintenant, le coeur du sujet, l'empoisonnement de Goering... Il ne faut pas sous estimer les puissances des agences secrètes en tous genres... D'un bord comme d'un autre. Daniel a parlé des "fleurs" faites aux nazis... Combien d'entre eux ont eu une retraite aux frais de la CIA... pour les renseignements de pays et d'autres???... Echange de renseignements, de prisonniers... Pourquoi les russes n'ont jamais partagé les archives de Berlin? Les secrets d'histoire sont souvent des secrets que les politiques veulent garder pour eux... Le procès des nazis en font peut être partie. Ils ont jugé les plus importants, histoire de décapiter les "têtes pensantes" et informer les populations. Après, ils ont évalué un interet à en garder certains ou à en éliminer d'autres... Goering aurait-il eut un traitement de faveur par les US ou certains allemands pour ne pas affronter la corde? Eut honneur à son glorieux passé militaire?

_________________
« Jamais le 501e ne m’a déçu » Gal Leclerc


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 09, 2011 9:41 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juin 25, 2011 2:19 pm
Messages: 186
Localisation: Saint-Tropez (VAR)
Je passe souvent m'informer chez votre ami Jean,
il y a beaucoup de choix,c'est l'achat "gagnant/gagnant" !
Concernant le procès de Nuremberg,voici une mine d'infos,
pour ceux qui cherchent derrière les coulisses,ce qui c'est
réellement passé et dit à ce "procès",bonne lecture:
http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/ ... emberg.htm

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."

http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/30 ... ages-1.htm

http://www.phdnm.org/videacuteos.html

http://www.youtube.com/watch?v=dO13cejg ... ature=fvwp


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 09, 2011 10:30 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Henri Lévy a écrit:
Je passe souvent m'informer chez votre ami Jean,
il y a beaucoup de choix,c'est l'achat "gagnant/gagnant" !
Concernant le procès de Nuremberg,voici une mine d'infos,
pour ceux qui cherchent derrière les coulisses,ce qui c'est
réellement passé et dit à ce "procès",bonne lecture:

Quelles infos ?
Je n'en vois pas l'ombre du début d'une trace.
Rien que de vieilles resucées faurisonniennes mises en ligne par l'adepte des falsificateurs négationnistes Roro.
Une petite citation ici d'un élément "nouveau", Henri ?
Juste pour voir.

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla