Le Forum de François Delpla
https://www.delpla.org/forum/

L'assassinat de Darlan
https://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=37&t=819
Page 2 sur 2

Auteur:  FredSmith [ Jeu Mar 22, 2012 3:48 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

boisbouvier a écrit:
Eric Roussel dit que Darlan et non Giraud fut le vrai rival de De Gaulle après Torch.


De son installation par les Américains à son assassinat, sans doute, mais ce ne sont quand même que quelques semaines... Quel est le point au juste?

Auteur:  François Delpla [ Jeu Mar 22, 2012 5:48 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Eric Roussel n'est pas très gaulliste... Je dirais même plus !

Cf. sur le site : http://www.delpla.org/article.php?id_article=80

Si on considère que l'enjeu principal est l'obédience de la Résistance métropolitaine, Giraud est, pour damer le pion à de Gaulle avec l'aide des Etats-Unis, d'une tout autre pointure que Darlan.

Auteur:  Claude Jarvis [ Sam Mar 24, 2012 3:35 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Quant à l’assassinat de Darlan, Roussel juge évident que de Gaulle en est le commanditaire et comprend mal qu’il s’en soit caché, mais il n’apporte aucune preuve décisive.

La phrase provient de l'article contenant votre critique des 3 livres sur Churchill de Kersaudy , Roussel et Jenkins et mérite
peu être quelques développements ?

amicalement

Auteur:  Claude Jarvis [ Sam Mar 24, 2012 3:45 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Sur le poids de Giraud par rapport à Darlan face à de Gaulle je serais tenté de vous poser
la question de manière stalinienne : "Giraud , combien de divisions ?" tandis que Darlan lui
à la haute main sur les colonies d'AFN.
Le fait que Darlan soit un homme compromis dans le vichysme
ne le rend pas moins séduisant au yeux des américains, au contraire ce serait même un moyen
supplémentaire de faire pression sur l'homme afin de le contrôler , tandis que de Gaulle , les mains propres
peut se montrer bien plus rétif et difficile à contrôler.
Pour moi c'est bien Darlan qui "obstackle" (comme dirait Churchill dans son français inimitable) de Gaulle,
plus que Giraud qui ne recherchait d'ailleurs qu'un commandement militaire opérationnel.

Auteur:  François Delpla [ Sam Mar 24, 2012 7:04 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Claude Jarvis a écrit:
Sur le poids de Giraud par rapport à Darlan face à de Gaulle je serais tenté de vous poser
la question de manière stalinienne : "Giraud , combien de divisions ?" tandis que Darlan lui
à la haute main sur les colonies d'AFN.
Le fait que Darlan soit un homme compromis dans le vichysme
ne le rend pas moins séduisant au yeux des américains, au contraire ce serait même un moyen
supplémentaire de faire pression sur l'homme afin de le contrôler , tandis que de Gaulle , les mains propres
peut se montrer bien plus rétif et difficile à contrôler.
Pour moi c'est bien Darlan qui "obstackle" (comme dirait Churchill dans son français inimitable) de Gaulle,
plus que Giraud qui ne recherchait d'ailleurs qu'un commandement militaire opérationnel.



La question est : combien de divisions satisfaites de lui obéir ? C'est là que la Résistance française devient un facteur décisif. On peut espérer la diviser avec un vichyste anticommuniste propre sur lui comme Giraud (qui donnera du fil à retordre à Jean Moulin), mais contre Darlan elle se dresse, unanime.

Auteur:  alain adam [ Mer Juil 25, 2012 12:49 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

et d'un delpla compter les resistants ?
Non , ce n'est pas ainsi que cela a été fait , et si l'onu compte la France ce n'est certes grâce pas a vos méthodes , Delpla .
prenez en un peu de graine !

Alain

Auteur:  François Delpla [ Mer Juil 25, 2012 4:43 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

J'essaye de tirer parti de tout, y compris de tes qualités, mon vieil Alain !
Elles se font, hélas, discrètes dans tes interventions en cascade de cette nuit.

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juil 25, 2012 6:52 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Pour Roosevelt (mais pas pour Churchill) De Gaulle a le tort de n'être pas démocratiquement élu. Darlan l'est-il ? Roosevelt a des doutes à ce sujet et pour tirer l'affaire au clair il interroge la Cour suprême. Darlan est intronisé par Pétain qui, lui, a été nommé Chef de l'Etat pour la durée de la guerre. Darlan peut donc être considéré comme représentatif. Il sera l'expédient provisoire.
On ne peut pas organiser d'élections en temps de guerre.
En outre De Gaulle est notoirement impérialiste. N'a-t-il pas, contrairement à Churchill, refusé d'adhérer à la charte de l'Atlantique ?

Auteur:  François Delpla [ Mer Juil 25, 2012 6:57 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

boisbouvier a écrit:
refusé d'adhérer à la charte de l'Atlantique ?


d'où tires-tu cela ?

Quant à Churchill, il n'a pas "accepté d'y adhérer" mais en a coécrit le texte !

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juil 25, 2012 7:16 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Citation:
La Charte de l'Atlantique servit de base à la Déclaration des Nations unies, signée le 1er janvier 1942 par les représentants de 26 pays en guerre contre l'Allemagne, ainsi qu'à la Charte des Nations unies, signée le 26 juin 1945 à San Francisco.


De Gaulle a-t-il signé la Déclaration des Nations unies du 1° janvier 42 ?
Je crois qu'il l'a ostensiblement refusé. Sa conduite dans l'affaire du val d'Aoste en 44 le confirme. Il est allé jusqu'à ordonner au général Le Doyen de tirer sur les Américains. Même qu'Eisenhower s'est fâché très fort et qu'il a coupé l'essence. On a envoyé Juin "recoller les morceaux".

Auteur:  François Delpla [ Mer Juil 25, 2012 7:35 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

tu mélanges tout.

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juil 25, 2012 7:52 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Je ne mélange rien. De Gaulle se croit encore au temps des traités de Westphalie et des Pyrénées. Il veut comme Richelieu et Mazarin agrandir et renforcer la Maison France. Cet impérialisme territorial, même Louis XV y avait renoncé. Fleury, élève de Fénelon, lui avait inculqué que la meilleure façon de conserver un grand royaume était de ne pas chercher à l'agrandir. C'était prématuré. Au traité d'Aix-la Chapelle il a "travaillé pour le roi de Prusse" en disant "J'ai traité en roi et non en marchand". Il en devint impopulaire, lui qui avait été si longtemps le Bien-aimé.
Le destin anglais, marqué par l'insularité, ne fut pas belliqueux. Il choisit le grand large et chercha très tôt à se débarrasser de ses possessions continentales (Hanovre).
L'Amérique, entre temps, avait inventé la Démocratie et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
L'Europe, en 44 et 45 avait perdu sa prépondérance. Churchill le comprit. Pas De Gaulle.

Auteur:  boisbouvier [ Mer Juil 25, 2012 8:29 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Il va sans dire que je me rallie à la philosophie politique de Fénelon, de Fleury et de Louis XV.
Comment pourrions-nous reprocher à Tojo, à Mussolini et à Hitler leur impérialisme si nous ne renoncions pas au nôtre ? La France fut le premier Etat-nation véritable de l'Histoire, talonné de près par l'Angleterre. Or, elle a hésité quant au contenu de cette notion d'Etat-nation. Tantôt, comme sous Louis XV et sous la révolution, elle l'a vu comme une volonté universelle d'entente et de paix entre des peuples égaux et fraternels mais sans jamais réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre pour réaliser cet idéal. Or, ce bel idéal s'est fracassé au contact des réalités. L'orgueil des princes que les révolutionnaires avaient cru abattre pour toujours s'est transporté dans les idéologies nationales.

Auteur:  François Delpla [ Jeu Juil 26, 2012 2:59 am ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

boisbouvier a écrit:
Citation:
La Charte de l'Atlantique servit de base à la Déclaration des Nations unies, signée le 1er janvier 1942 par les représentants de 26 pays en guerre contre l'Allemagne, ainsi qu'à la Charte des Nations unies, signée le 26 juin 1945 à San Francisco.


De Gaulle a-t-il signé la Déclaration des Nations unies du 1° janvier 42 ?
Je crois qu'il l'a ostensiblement refusé. Sa conduite dans l'affaire du val d'Aoste en 44 le confirme. Il est allé jusqu'à ordonner au général Le Doyen de tirer sur les Américains. Même qu'Eisenhower s'est fâché très fort et qu'il a coupé l'essence. On a envoyé Juin "recoller les morceaux".

François Delpla a écrit:
tu mélanges tout.


boisbouvier a écrit:
Je ne mélange rien.


Je te guide pour le début :

tu confonds la charte de l'Atlantique et la première déclaration des Nations-Unies

Auteur:  Vincent [ Ven Juil 27, 2012 1:58 pm ]
Sujet du message:  Re: L'assassinat de Darlan

Bonjour !

A l'origine nous parlions de l'assassinat de Darlan, donc autant y revenir...
Voici quelques extraits des Services Spéciaux de Paul Paillole sur le sujet en question :

p.425 :
Image

p.446 :
Image

p.447 :
Image

Amicalement ;)

Page 2 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/