Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Oct 25, 2020 11:18 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Mar Jan 23, 2007 4:17 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Le livre de Barbara Lambauer sur Abetz http://www.delpla.org/article.php3?id_article=20 jette une vive lumière sur un point totalement ignoré, et néanmoins capital. L'Allemagne avait arrêté sur le territoire français plusieurs dizaines de "gardes territoriaux". Il s'agissait de civils chargés par les autorités militaires de traquer les parachutistes ennemis et porteurs, pour tout uniforme, d'un brassard. Voilà qu'on entreprend, au début de 1941, de les juger sur le territoire du Reich, d'en condamner à mort un certain nombre et même d'en fusiller un, le 11 mars, tout en avertissant dûment le gouvernement de Vichy. Et puis brusquement en juin le chantage arrive : nous voulons bien passer l'éponge, mais livrez-nous leurs chefs pour que nous les fusillions... à savoir Reynaud et Mandel !

B. Lambauer, qui n'a pas l'air de mesurer la portée de sa découverte -pas plus que l'auteur de ces lignes ne l'avait fait à la première lecture de son ouvrage et avant d'être sensibilisé aux enjeux de la captivité des deux dirigeants français-, travaille au ras de sa documentation, et dans le carcan de ses préjugés fonctionnalistes, qui amènent leurs adeptes attribuer l'essentiel des décisions du Troisième Reich à des conflits de bureaucrates. C'est Abetz qui, le 8 mars, aurait lancé l'idée dans un message à Ribbentrop : les gardes territoriaux, écrit-il, avaient des chefs appelés Reynaud et Mandel (pourquoi pas Gamelin, qui fait alors l'objet d'une instruction en cour de Riom ? Mystère !) et Vichy accepterait sans doute de les extrader afin qu'ils soient fusillés en Allemagne, en échange de la vie sauve pour les gardes territoriaux. Ribbentrop répond qu'il ne juge pas la proposition opportune. Mais elle resurgit en mai. Le 9 de ce mois, c'est Göring qui refuse (à quel titre ?) la grâce d'un nouveau condamné, ce qui amène Pétain à écrire à Hitler pour demander ladite grâce. Darlan transmet la missive, datée du 24 juin, à Schleier, bras droit d'Abetz (absent de Paris) qui lui demande si Vichy accepterait l'extradition des deux dirigeants. Réponse positive de Darlan ! Voilà bien encore une manifestation de servilité vichyste qui embarrasse Berlin.


Dernière édition par François Delpla le Mar Jan 23, 2007 5:36 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 23, 2007 5:34 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Finalement, le 5 juillet 1941, Ribbentrop fait savoir à Abetz que son gouvernement est prêt à renoncer, et à l'exécution des gardes, et à l'extradition de Mandel et de Reynaud, sous condition que ceux-ci soient détenus, non plus dans un hôtel de Vals-les-Bains, mais dans des conditions telles qu'ils ne puissent s'enfuir à l'étranger. On demande également à Vichy de fournir des archives sur une prétendue complicité des deux ministres avec Roosevelt, avant la guerre, pour déclencher celle-ci. L'Allemagne en ferait état en prétendant avoir trouvé elle-même les documents en zone occupée !

Voilà qui nous amène, comme dans un fauteuil, à une explication de l'assassinat, le mois suivant, de Marx Dormoy (voir fil suivant). (NB : Dormoy n'est pas mentionné du tout livre de B. Lambauer).

En guise de conclusion provisoire sur la genèse de l'horrible chantage, une hypothèse non moins horrible apparaît. Il est possible que ce soit Abetz qui ait soufflé l'idée à Hitler... et que ce soit Darlan qui l'ait soufflée à Abetz ! L'amiral vient en effet présenter son gouvernement et sa politique à l'ambassadeur lors d'un dîner à Paris, le 5 mars. Cela précisé, il importerait d'en savoir plus sur cette affaire de gardes territoriaux : quand sont-ils arrêtés, pourquoi sont-ils jugés à ce moment-là, qu'est-ce que l'Allemagne avait à gagner en menaçant leurs personnes inconnues (encore à ce jour ! le fusillé du 11 mars n'est même pas nommé)... sinon l'extradition de Reynaud et de Mandel ou une possibilité, en y renonçant,
d'obtenir quelque chose en échange ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Jan 06, 2008 11:36 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Juil 11, 2006 4:47 pm
Messages: 13
«pourquoi pas Gamelin, qui fait alors l'objet d'une instruction en cour de Riom ? Mystère !» Pour garder ces questions sur le terrain politique et et ne pas dériver vers le militaire, qui est moins favorable à imputations idéologiques ???


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun Jan 07, 2008 6:45 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
fboizard a écrit:
«pourquoi pas Gamelin, qui fait alors l'objet d'une instruction en cour de Riom ? Mystère !» Pour garder ces questions sur le terrain politique et et ne pas dériver vers le militaire, qui est moins favorable à imputations idéologiques ???


Votre interprétation complète la mienne : ce qui est visé, c'est un chantage sur Vichy. Au moyen de ces malheureux gardes à qui le ciel tombe sur la tête, il s'agit de faire ramper ce gouvernement. Mais très vite, tellement vite que les premières arrestations de gardes en janvier sont suspectes d'avoir été faites à cet effet, le chantage se concentre (du moins ce chantage-là et du moins dans les conversations entre dignitaires allemands) sur la perspective de demander Mandel et Reynaud en échange des gardes. Pas Gamelin, mais pas non plus Henri Roy, le très effacé prédécesseur de Mandel au ministère de l'Intérieur ! Et bien sûr, pas Daladier, qui a déclaré la guerre et en a été le ministre inamovible de juin 36 au 18 mai 40.

Il s'agit donc de part en part d'une manoeuvre politique à forte consonance antisémite, seuls étant visés les "bellicistes" cosmopolites, marionnettes de Londres.

Mais à cette époque Berlin n'aurait qu'à claquer des doigts pour obtenir une telle livraison. Cela pourrait consister, par exemple, à faire dès janvier ou février 41 un bon petit procès collectif de gardes, avec menace immédiate sur leur vie. Or le Reich fait traîner les choses au maximum, comme une grève tournante dans d'autres types de guerre. C'est donc de mettre Vichy en position de suppliant, et de lui faire espérer beaucoup d'os à ronger en cas d'attitude soumise, qu'il est question... pour l'instant. Mandel ne sera tué que trois ans et demi plus tard... avec un chantage consistant à dire que ce n'est qu'un début, que Reynaud suit... ainsi que Blum.

Les gardes territoriaux chercheurs de parachutistes sont mis en place dès la mobilisation, c'est une mesure des plus banales et il est juridiquement absurde de mettre en cause, pour leurs actes, des ministres récemment nommés, à moins qu'ils n'aient émis des instructions spéciales sur leur emploi, et pris des mesures plus spéciales encore pour leur faire descendre à toute vitesse les échelons hiérarchiques ! Juridiquement, d'autre part, la chose échappe à Mandel, le ministre de l'Intérieur étant dessaisi de toute autorité sur les forces militaires en cas d'état de siège.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Jan 08, 2008 7:25 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Juil 01, 2006 10:49 am
Messages: 1380
Localisation: Francais de Bangkok
Bonjour,

Je croyais que ces gardes ont ete maintenus dans leurs fonctions, du moins en zone "libre", sous le nom de "compagnie de guet" mais charges cette fois de pourchasser les pilotes allies abattus, plus les allemands.

Est-ce exact ?

_________________
Cordialement
Daniel
-------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim Fév 10, 2008 6:53 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
François Delpla a écrit:

Les gardes territoriaux chercheurs de parachutistes sont mis en place dès la mobilisation, c'est une mesure des plus banales et il est juridiquement absurde de mettre en cause, pour leurs actes, des ministres récemment nommés, à moins qu'ils n'aient émis des instructions spéciales sur leur emploi, et pris des mesures plus spéciales encore pour leur faire descendre à toute vitesse les échelons hiérarchiques !


Il va sans dire qu'il n'y a rien de tel dans le dossier... mais peut-être encore mieux en le disant !

Quant à ta question, Daniel, je n'ai pas la réponse.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla