Le Forum de François Delpla
https://www.delpla.org/forum/

Du bon usage d'un troll
https://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=43&t=418
Page 3 sur 3

Auteur:  boisbouvier [ Ven Fév 25, 2011 11:17 am ]
Sujet du message:  Re: Du bon usage d'un troll

D'ailleurs c'est toi qui l'as dit très faussement : épithète, c'est une fille !
et un adjectif.

Epithète est un substantif qui peut, à l'occasion, devenir adjectif.

Auteur:  François Delpla [ Ven Fév 25, 2011 9:48 pm ]
Sujet du message:  Re: Du bon usage d'un troll

Ane est un substantif, bâté une épithète, et l'âne bâté Michel a au moins appris sur ce fil que le substantif féminin épithète ne désignait que des adjectifs.

Donc, quand à bout d'arguments il prétendra que c'est par manque d'arguments que je le traite d'âne, il ne dira plus que c'est une épithète et je lui aurai au moins appris quelque chose.

Mais qu'il le reconnaisse, c'est une autre paire de manches !

Auteur:  François Delpla [ Mar Mar 08, 2011 8:51 am ]
Sujet du message:  Re: Du bon usage d'un troll

Après l'âne, revenons donc à nos moutons... et à notre troll.

Michel Boisbouvier vient de se casser spectaculairement la figure sur l'interminable fil "Vichy a-t-il sauvé des Juifs ?"

Il nous bassinait depuis le 20 février avec un livre de Marc-André Charguéraud, Survivre (2006). Il est vrai qu'il est préfacé par une idole boisbouvière, François-Georges Dreyfus, et que la charte qui interdit les arguments d'autorité n'est pour Michel qu'un chiffon d'électrons.

Le 28, il avait précisé ainsi son propos (avec une hésitation sur le nombre des lettres, plusieurs dans le premier extrait à midi, une seule dans le second, à 18h : la sieste porte conseil !) :
boisbouvier a écrit:
Vous avez raison : je vais changer ma phrase fétiche. Au lieu de citer Poliakov je vais citer des lettres de Knochen quand il se plaint à Himmler de la mauvaise volonté des Français à fournir des déportés.
(...)
Je ne sais pas si je dois fournir cette lettre de Knochen à Himmler telle que la rapporte Charguéraud. Il s'y plaint de la mauvaise volonté des Français ( donc du gouvernement de Vichy) à fournir des Juifs. Pour mes interlocuteurs je vais encore passer pour un infâme collabo.
A votre avis ?


La charte étant une deuxième fois violée car elle interdit d'invoquer un document à l'appui d'une démonstration avec une aussi grande imprécision (tous les plafonds de la délinquance antérieure étant ici crevés, avec cette manière de poser des conditions à l'apport de toute précision supplémentaire), il a tout de même bien fallu sommer le contrevenant de fournir ladite lettre et il a dû convenir, hier 7 mars, qu'elle n'avait jamais existé que dans son imagination.

Le post fut un modèle de défense agressive :

boisbouvier a écrit:
Citation:


Je pense que tu conviens maintenant qu'il n'y a jamais eu de lettre de Knochen à Himmler , ainsi que tu le pretendais
C'est tout :)


Que cet accord entre Knochen et Himmler se soit fait par courrier ou par téléphone quelle importance ?
Puisque tu connais personnellement Charguéraud demande le lui. Il m'étonnerait qu'il y attache une grande importance.
Quant à moi, je ne désirais qu'une chose : démontrer que les Juifs français doivent une fière chandelle à Laval et, donc, à Vichy.
Et que Poliakov ne s'était pas trompé.


J'ai résumé ici cette affaire, tout en rappelant le texte complet viewtopic.php?f=41&t=232&p=7415&hilit=knochen#p7415 , pour que nous disposions tous d'un échantillon commode de la méthode Boisbouvier d'avant mars 2011 (car je suis persuadé que cela lui servira, enfin, de leçon), et qu'on le trouve facilement sur la Toile.

Je tiens à rappeler aussi que le thème de la "victoire par KO" n'a pas cours ici -une expression que Michel ne m'en voudra pas d'employer car elle est sienne, aussi. On ne juge pas les personnes, on ne cause pas de leur honnêteté, on les laisse à leur conscience (qui, en l'occurrence, doit reprocher avant tout une défense calamiteuse du sieur Pétain). Le débat continue. Il faut profiter d'incidents de ce genre pour le rendre de moins en moins binaire, de plus en plus historique, et il n'y a pas que MB qui ait des efforts à faire dans ce sens.

Auteur:  François Delpla [ Ven Mar 18, 2011 6:00 am ]
Sujet du message:  Re: Du bon usage d'un troll

Voir ici :
viewtopic.php?f=41&t=232&p=7903#p7903

boisbouvier a écrit:
Êtes-vous donc incapable de cet effort de compréhension du passé qui fait la différence entre l'honnête homme et l'homme simple ?
Seriez-vous des hommes simples ?


Cet autoportrait saisissant de vérité me pose question.

Michel n'est peut-être pas aussi autiste qu'il en a l'air.

A force de répondre à des contestations diverses, comme un sale gosse, en accusant les autres de ses péchés, il finit par être contaminé par leurs méthodes.

Tous les espoirs sont désormais permis !

Auteur:  François Delpla [ Ven Juil 08, 2011 10:17 am ]
Sujet du message:  Re: Du bon usage d'un troll

Je tombe sur cette citation de Tocqueville, le dieu (au moins terrestre) de notre Michel, dans une lettre à Gobineau :
Citation:
Je crois que votre livre est destiné à revenir de l'étranger, et notamment de l'Allemagne, vers la France. En Europe, seuls les Allemands possèdent le talent particulier de s'enflammer pour ce qu'ils appréhendent comme des vérités abstraites, sans en peser les conséquences pratiques.

(cité par KD Bracher, La dictature allemande, p. 55)

C'est drôle : on dirait tout à fait Michel parlant des intellectuels en général (et en oubliant même souvent d'excepter Tocqueville) !

Page 3 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/