Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Sam Juil 31, 2021 12:09 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePosté: Lun Jan 31, 2011 1:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
L'analyse de Claude Jarvis me parait très pertinente.
A Anfa, De Gaulle ne voulait pas venir en vertu du principe que Casablanca étant une terre française c'était à lui, la France, la seule France, celle qui se bat, d'inviter Roosevelt et Churchill et non à lui de l'être par eux. Churchill dût de fâcher tout rouge pour le faire changer d'avis.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 31, 2011 2:08 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Donc Churchill n'a jamais cru réellement à la possibilité de remplacer de Gaulle par Giraud , mais a laissé
Roosevelt dans cette illusion pour éviter une confrontation sur ce point ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 31, 2011 2:27 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Je serai moins affirmatif.

Churchill est obsédé par Hitler, et par sa capacité de se maintenir au pouvoir s'il arrive à créer la moindre brèche entre les Trois Grands.

Il aime bien la France, il aime sans doute bien aussi de Gaulle, il est certainement fier de l'avoir "inventé" en 1940 mais ni la France ni de Gaulle ne pèsent un milligramme (dans son esprit, début 1943) devant les humeurs de Roosevelt.

Je pense donc qu'au premier semestre de 1943 il a sérieusement pensé à le lâcher. Mais pas au profit de Giraud ! Il avait en réserve une carte qu'il pensait autrement puissante, autrement politique et autrement dans les petits papiers de Roosevelt : Alexis Leger.

C'est le désistement de celui-ci, au mois de mai, qui a été décisif.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 31, 2011 6:12 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Pourquoi Leger s'est il désisté , par Gaullisme ? Le "Roosevelt et de Gaulle" de Kersaudy
m'avait laissé l'image d'un Leger technocrate plus que chef de guerre... il me semble.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Fév 01, 2011 6:22 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Claude Jarvis a écrit:
Pourquoi Leger s'est il désisté , par Gaullisme ?


certainement pas ! il s'est bêtement dégonflé.
Après avoir beaucoup critiqué de Gaulle, il n'a pas assumé les conséquences de ses propos.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mar 25, 2012 3:23 pm 
Hors ligne

Inscription: Ven Jan 07, 2011 4:55 pm
Messages: 64
Pour relancer un de mes sujets favori parmi tous ceux du site de François, un extrait
de l'article de Libé consécutif à l'ouverture des archives anglaises en 2006.
Certes pas de 1ere fraîcheur mais qui à l'avantage de remettre en question l'idée reçue
que Roosevelt était des deux alliés le plus antigaulliste par rapport à Churchill.

Les termes de ces télégrammes ont été jugés tellement provoquant par John Major
en 1993 qu'il en avait différé la publication...d'une douzaine d'années !

Le lien de l'article : http://www.liberation.fr/monde/01013245 ... es-ennemis

et l'extrait : [i]«[i]Cryptofasciste». De Gaulle gêne aussi bien Roosevelt que Churchill. Selon le Britannique, le Français est un «homme prétentieux et même dangereux». C'est un «cryptofasciste», dont certaines discours «se lisent comme des pages de Mein Kampf». Il hait l'Angleterre et «a laissé une empreinte d'anglophobie partout où il est passé», écrit Churchill.

Pour Roosevelt, cité dans les télégrammes, «de Gaulle est peut-être un honnête homme mais il a des tendances messianiques, il croit avoir le peuple de France derrière lui, ce dont je doute». Ces diatribes doivent être replacées dans le contexte de l'été 1943, lorsque les Américains qui venaient d'envahir l'Algérie française favorisaient le général Henri Giraud plus malléable à leurs yeux que l'orgueilleux de Gaulle. De son côté, l'homme du 18 juin n'avait qu'un souci, assurer le destin de la France dans la victoire, «chanter à la nation la romance de sa grandeur», comme il l'écrit dans ses mémoires.[/i][/i]

Heureusement pour notre héros , en mai 1943 au moment ou Roosevelt et Churchill envisagent de l'expédier à Madagascar
et qui correspond à la période de rédaction de ces télégrammes pas très flatteurs, il va trouver en Atlee et Eden
deux fameux avocats qui vont démolir les arguments des deux chefs d'état. Ils vont leur rappeler que la France Libre s'est considérablement renforcée sur le plan militaire et que la résistance intérieure est en voie d'unification sous la bannière
du général.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mar 25, 2012 4:01 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Je n'ai pas encore vu cette question de très près.

Il ne faut pas exclure que Churchill ait cédé tactiquement à Roosevelt, pour gagner du temps... celui de consulter le cabinet, dont il escomptait peut-être la réaction négative. Il a peut-être aussi voulu faire peur à de Gaulle et l'obliger à composer avec Giraud.

Encore un dossier à fouiller lors d'un prochain passage à Kew... si personne ne l'a fait d'ici là.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juil 20, 2012 6:00 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Roosevelt a trois raisons de se défier de De Gaulle.
1/ De Gaulle n'a pas de légitimité démocratique car celle-ci appartient à Pétain à qui il a envoyé un ambassadeur qui est de ses intimes, Leahy. De Gaulle ne s'en cache pas d'ailleurs car à Anfa il dit à Roosevelt que sa légitimité, il la détient, comme la Pucelle, de l'Histoire. Un Américain ne peut rien y comprendre.
2/ De Gaulle a des visées impérialistes : il a refusé d'approuver la Charte de l'Atlantique qui proclame un renoncement à toute annexion territoriale.
3/ Il est colonialiste, comme Churchill, pomme de discorde entre eux. Le renoncement à cet impérialisme colonial ne fut-il pas au moins évoqué entre Roosevelt et Churchill comme une contrepartie du lease-lend ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Juil 21, 2012 7:22 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
On crédite souvent De Gaulle d'un don de double vue et d'une immense capacité de prévision. Or, en ce qui concerne le mouvement si général de décolonisation qui a emporté les empires coloniaux depuis 1945, il n'a rien vu venir. Il porte de lourdes responsabilités dans les décolonisations ratées de l'Indochine et de l'Algérie. Les fiascos de la "Communauté" et du "Tous Français à part entière" en sont deux autres preuves.
Il n'en demeure pas moins qu'il nous a évité la guerre civile en 62. Sans son immense prestige l'Armée aurait basculé dans la rébellion.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Aoû 05, 2012 6:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 17, 2009 6:55 am
Messages: 941
Localisation: Basse vallée du Rhône
boisbouvier a écrit:
On crédite souvent De Gaulle d'un don de double vue et d'une immense capacité de prévision. Or, en ce qui concerne le mouvement si général de décolonisation qui a emporté les empires coloniaux depuis 1945, il n'a rien vu venir. Il porte de lourdes responsabilités dans les décolonisations ratées de l'Indochine et de l'Algérie. Les fiascos de la "Communauté" et du "Tous Français à part entière" en sont deux autres preuves.
Il n'en demeure pas moins qu'il nous a évité la guerre civile en 62. Sans son immense prestige l'Armée aurait basculé dans la rébellion.



En 62 ? Non, il n'y avait plus de risque de "guerre civile" ! L'armée française avait été "cassée" après janvier 1960, les "barricades"... A partir de la position de certains colonels, De Gaulle a compris qu'elle n'était pas disposée à abandonner l'Algérie comme elle avait abandonné l'Indochine. Il fallait changer les choses et pour arriver à ses fins épurer son encadrement. Aprés une tournée des "popottes", où il engagea encore une fois les officiers à poursuivre la guerre (encore des mensonges de plus !) il commença à changer les cadres, avancements et mutations en métropole et en Allemagne y allèrent bon train !
Il n'y aurait pas eu de guerre civile car De Gaulle pouvait l'empêcher tout simplement en respectant la parole donnée!

_________________
"Moi vivant, jamais le drapeau FLN ne flottera sur Alger !" Charles de Gaulle


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla