Le Forum de François Delpla
https://www.delpla.org/forum/

Décès de Vergès et livre de Gelin...
https://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=6&t=903
Page 1 sur 1

Auteur:  François Delpla [ Mer Sep 04, 2013 5:47 am ]
Sujet du message:  Décès de Vergès et livre de Gelin...

... ont conjugué leurs effets pour produire une reprise du débat sur les chapeaux de roues :
http://www.livresdeguerre.net/forum/con ... =54229&v=2 .

Les mérites de Jacques Gelin sont, à côté de ses défauts, à souligner : il ne craint pas la discussion et répond précisément, sans s'emporter ni s'affoler.
Une grande première parmi les pourfendeurs des Aubrac, toutes catégories confondues.

Auteur:  François Delpla [ Ven Sep 13, 2013 5:05 pm ]
Sujet du message:  Re: Décès de Vergès et livre de Gelin...

Résumé d'étape :

Ce débat mené dans un excellent esprit permet de constater

-que l'ardeur résistante du couple Aubrac n'a jamais été mise en doute avant la prise en main de la défense de Barbie par Vergès, en 1983. Ce qui signifie par exemple que Maurice Garçon, capable de faire du Vergès à ses heures pour sauver Hardy, n'y avait pas songé (ou ne s'y était pas risqué). Joue dans le même sens l'absence de réplique de Goebbels et d'Henriot quand la BBC fit de Lucie une vedette après son arrivée à Londres.

-que le sillon de Vergès, consistant à les accuser de traîtrise dès mars 1943 ou en tout cas avant Caluire, poursuivi par Hisard, Hardy, Chauvy et Courtois, a été doublé en 1997 d'un sillon de Cordier, consistant à prétendre qu'ils sont devenus complices de Barbie après Caluire; ils auraient en effet passé avec lui un marché qu'ils ont constamment dissimulé et qui ne pouvait être que nauséabond, puisque Barbie les aurait laissés organiser tranquillement l'évasion alors qu'il connaissait et leur adresse, et la judéité de Raymond.

-que les affirmations et insinuations des gens influencés par Cordier (à commencer par ses complices de la "table ronde") ne reposent sur aucun élément solide et défient toute logique.

-que l'omission complète des Aubrac dans les nombreuses dépositions et interviews de Barbie antérieures à sa rencontre avec Vergès prouve qu'il les avait complètement oubliés... chose humaine s'il s'agissait pour lui d'une affaire parmi cent autres, mais inconcevable s'il avait passé un marché aussi tordu... à la conclusion aussi piteuse pour sa cause et son pays.

Il ressort de tous ces éléments, et aussi du fait que ni RA ni LA ne se sont vantés de leurs exploits après la guerre et avant 1984 (Gelin en son annexe est mal informé sur ce point aussi, et ne m'a rien répliqué quand je l'ai rappelé) que si quelqu'un a agi, dans cette affaire, par gloriole et recherché la publicité, ce quelqu'un ne se prénomme ni Raymond, ni Lucie.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/