Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Sam Nov 28, 2020 9:20 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Ven Oct 07, 2011 6:28 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
mais si, il réclame l'armistice dès le 25 !

as-tu lu le p-v du comité de guerre ?

le pas qu'il n'a pas encore franchi, contrairement à Pétain, c'est un armistice même sans les Anglais; il le franchit dans la nuit en regrettant d'avoir approuvé le repli du gouvernement à Bordeaux, et dès lors va dire qu'il doit rester à Paris quoi qu'il arrive, ce qui signifie nécessairement un armistice avant que l'ennemi ne s'y pointe.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Oct 07, 2011 6:56 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
C'est un peu court...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Oct 07, 2011 6:57 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Ceci s'adressait à Boisbouvier.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 8:09 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Je n'y comprends plus rien !
Voici ce que vient d'écrire BRH soi-même hier à 16h16 :
Pour le comité de guerre du 25 mai, Weygand ne prononce pas le mot armistice, mais le tableau qu'il dresse de la situation militaire y conduit à coup sûr...etc.
Et à 7h28 Delpla dit que Weygand a réclamé l'armistice au comité de guerre.
Accordez vos violons.
On ne peut pas réclamer l'armistice sans en prononcer le mot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 2:34 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Weygand a évoqué l'armistice le matin du 25 mai avec Doumenc. Celui-ci indique sa préférence pour un armistice politique et Weygand acquièsce.

Il ne prononce pas le mot le soir au comité de guerre. C'est Lebrun qui le fait... Mais il faut que tout le monde en ait parlé, y compris Reynaud...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 2:56 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Michel fait une fois de plus l'âne pour avoir du son.

"La cessation des hostilités est une question interalliée" : la phrase est de Weygand, sur une question de Lebrun, pendant le comité de guerre du 25 mai, au début d'un raisonnement dont la conclusion est que Reynaud est expédié immédiatement à Londres, c'est le cas de le dire, manu militari.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 6:08 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Quoiqu'il en soit, il est faux que Weygand ait réclamé un armistice le 25 mai.
Si j'ai bien compris ce que vous dites la question de l'armistice a commencé de se poser un peu partout et chez tout un chacun (Lebrun, Reynaud, Doumenc...) à partir de cette date, ce qui, au vu de la situation militaire, n'avait rien d'anormal.
Il faut tout le parti pris qui vous concerne pour reprocher à Weygand des conversations de couloir sur un sujet aussi galvaudé.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 8:02 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
c'est qu'il les a niées !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Oct 08, 2011 9:43 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
De parti pris ? Non. Weygand a jugé -à tort- que les carottes étaient cuites. Qu'une trop grande résistance n'aboutirait qu'à des pertes et des destructions inutiles. A ses yeux, il ne fallait pas recommencer la boucherie de 14/18. Le mieux était donc de s'entendre avec le Reich, d'une manière ou d'une autre... N'oublions pas que le 25 mai, il sait que le tiers de l'armée française va disparaître. Il ne croit donc plus à la victoire. Dans le meilleur des cas, même s'il arrêtait provisoirement les panzers sur la Somme et l'Aisne, il ne voit guère comment durer sauf à endurer des pertes énormes. Et pendant ce temps-là, l'Angleterre négociera à sa manière avec des Allemands plus anglophiles que francophiles...

Ce peut être aussi l'occasion de tordre le cou à la Gueuse. Mais, en mai, cette préoccupation est encore lointaine...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Oct 09, 2011 7:11 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Il est clair que Weygand ne croit plus un redressement militaire possible lorsqu'il prend son poste et que sa politique tient tout entière dans la formule "se battre le mieux possible pour redresser l'honneur et améliorer le traité de paix".

Quant à ses sympathies pour les Bourbons, elles sont notoires et l'idée d'une revanche monarchiste de 1870 coule de source. Même s'il a la décence de prendre son temps à cet égard, il n'y a aucune raison de penser qu'il ne nourrit pas cette pensée, ni d'ailleurs de le lui reprocher, tant qu'il ne sabote pas la défense dans ce but, et je ne le crois pas.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2011 8:05 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Weygand s'est conduit en mauvais stratège. Même si Prételat ne lui a pas facilité les choses... Quand la situation est désespérée, il faut faire flêche de tout bois !

Le sort des armées de l'Est a été scellé d'abord le 2 juin, quand Weygand a refusé d'envisager un repli stratégique pour celles-ci et ensuite, le 12 juin, date trop tardive d'avoir enfin à se replier... :shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2011 10:05 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Je suis fort sceptique sur les chances de contenir les Allemands au nord de la Somme et de l'Aisne.

Mais bien d'accord en revanche pour dire que Weygand n'a pas joué cette carte à fond et était obnubilé par son désir d'armistice.

Je fais tout de même observer que les rocades organisées par Doumenc de la ligne Maginot au front des deux rivières avant le choc du 5 juin ne pouvaient peut-être pas être beaucoup intensifiées.

Surtout, il me semble que la soif d'armistice de W est trahie par son dispositif : tous les moyens, y compris ceux arrivant à toute vapeur des colonies, entassés sur les berges mêmes des deux cours d'eau, avec interdiction formelle, et d'une deuxième ligne, et d'un repli.

J'ai découvert et publié depuis 20 ans l'orageuse réunion d'état-major du 7, où Besson fait plier Weygand en obtenant la confirmation des ordres de repli donnés la veille par Frère.

Nos amis Daniel Laurent et Alain Adam en ont tiré un papier qui est en ligne quelque part, Daniel va se faire un plaisir de nous rappeler où.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2011 11:00 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Oui, on a un petit désaccord sur ce point. Sur le principe, Weygand a raison : il faut se battre sur les coupures d'eau. Problème, il ne s'en donne pas les moyens. Besson croit possible une défense élastique. Mais faute de divisions suffisantes en réserve, c'est un rêve...

Et puis, pour tout dire, on était loin d'être prêt sur le cours même de la Somme... Pensons à la relève acrobatique de la 2ème DLC par la 3ème DIC, la veille de l'attaque allemande !!!

Enfin, et surtout, Weygand n'a pas écouté de Gaulle qui voulait regrouper nos blindés en deux masses de 600 chars de part et d'autre de Paris. Il le fait, mais partiellement, sans toucher aux BCC toujours en réserve d'armées. Donc, en fait, il y aura 3 paquets de 200 chars (à la louche) de notre côté, le reste demeurant éparpillé pour soutenir l'infanterie...

Au fond de lui même, de Gaulle restera persuadé que si l'on avait écouté sa suggestion et s'il avait commandé un des groupes, il aurait pu remporter un succès. D'où sa hargne envers Weygand. Plus tard, quand Messmer lui parlera du Mexique, voulant atténuer les conséquences de l'expédition de Napoléon III, son ministre dira "au fond, l'affaire mexicaine ne nous a rien laissé"... Et de Gaulle réplique : "Si ! Weygand...", faisant allusion à la filiation de Weygand avec l'impératrice Charlotte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2011 1:47 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
J'avais répondu à ça et ça n'apparait pas.
Suis-je censuré ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Oct 10, 2011 2:19 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6777
Je ne sais plus, moi !
Il me semble qu'il y avait un "vous" collectif ou en tout cas une autre infraction de ce type.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla