Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Ven Avr 16, 2021 9:58 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mer Mai 09, 2012 3:01 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Daladier, une taupe ? ça, c'est de la désinformation communiste : il n'y a pas d'autres mots ! Ce radical-socialiste bon teint n'avait pas besoin d'être une taupe pour prendre les mesures qui s'imposaient à l'encontre du PCF qui n'était à l'époque qu'un rouage de la IIIème internationale...

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Mai 09, 2012 9:38 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonsoir. Je ne m'attendais pas à une réaction sur ceci. Je m'explique sur l'expression: Daladier est un radical bon teint, anti communiste virulent jusqu'aux journées de février 1934. N'oublions pas qu'il est l'inventeur de l'expression "les deux cent familles", donc partisan d'un gouvernement de gauche. A partir de cette date on voit une évolution. Manifestement il est un soutient, pour ne pas dire un membre de la cagoule. Il ne prend plus comme postes ministériels que la guerre, et protège contre Marx Dormoy la cagoule militaire sous un prétexte fallacieux (atteinte au moral de l'armée je crois). Il fait tout pour torpiller la politique sociale du front populaire. Il atteint un tel niveau que lorqu'il prend le pouvoir, le 12 avril 1938, certain membres de l'aile gauche de son parti, comme Pierre Cot, refusent d'entrer dans son gouvernement. Par contre, dès août 1938, les deux ministres SFIO démissionnant, il les remplace par des ministres de droite. Avec Bonnet, il pousse et arrive à la signature des accords de Munich. Depuis le début de son mandat, il sait qu'il ne peux pas proposer de lois (il n'a pas la majorité à la chambre depuis qu'il a poussé à l'éclatement du front populaire), alors il gouverne par décrets. Dès le début de l'été 1939 Bonnet peut dire aux allemands qu'il s'occupe des communistes, et l'on sait que sans raison valable Daladier interdira le PCF. Sur le plan international, Daladier à une politique totalement réactionnaire pour un membre du parti radical: fermeture de la frontière espagnole, blocage de l'or républicain espagnol, rapprochement avec Mussolini et, quelque peu avec Hitler en recevant les membres de sa police, et ses ministres (c'est d'ailleurs lui qui n'invitera pas Mandel à la réception sous prétexte que Juif!!!). Par contre les missions qu'il envoie en URSS, pour le traité d'alliance militaire que demandait Staline, doivent discuter, mais non traiter, ce qui aboutira au pacte germano-soviétique si calamiteux. Voilà ce qui me permet, entre autre, de dire que cet homme qui se dit de gauche est en réalité une taupe de la droite la plus extrème, puisque je pense qu'il a fait le lit de Pétain. (Dans le peu de temps que me laisse mon métier, j'essaye d'approfondir la chose, partant du principe que Pétain n'a pas pu arriver seul là où il est arrivé, mais qu'il avait des aides )Que l'on soit bien d'accord: je ne cherche pas une tribune politique, mais seulement à découvrir l'Histoire, le mot Taupe faisait parti du vocabulaire communiste et troskiste, j'en conviens, mais je vois pas de meilleure image pour désigner ce travail souterrain. Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mai 10, 2012 9:23 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Roy-Henry a écrit:
Daladier, une taupe ? ça, c'est de la désinformation communiste : il n'y a pas d'autres mots ! Ce radical-socialiste bon teint n'avait pas besoin d'être une taupe pour prendre les mesures qui s'imposaient à l'encontre du PCF qui n'était à l'époque qu'un rouage de la IIIème internationale...
Barbu a écrit:
Bonsoir. Je ne m'attendais pas à une réaction sur ceci. Je m'explique sur l'expression: Daladier est un radical bon teint, anti communiste virulent jusqu'aux journées de février 1934. N'oublions pas qu'il est l'inventeur de l'expression "les deux cent familles", donc partisan d'un gouvernement de gauche. A partir de cette date on voit une évolution. Manifestement il est un soutien, pour ne pas dire un membre de la Cagoule........


attention aux excès en tous genres !
et la meilleure façon de s'en garantir est encore de remettre au centre du tableau celui qui tire les ficelles, à savoir Adolf Hitler, ainsi que son talent suprême : la capacité de faire oublier celui-ci.

Daladier est anticommuniste, c'est on ne peut plus vrai, mais il convient d'en tirer toutes les conséquences : il représente la droite au sein du Front populaire, il se donne pour mission sacrée de retenir Blum de trop céder aux Rouges. Même chose sur le plan international : ce salaud de Staline veut mettre l'Europe à feu et à sang en nous fâchant avec Hitler alors que moi, Daladier, si diplomate et si habile, je peux si on m'écoute tenir en laisse l'agressivité allemande.

Pas besoin de moraliser, ni d'imaginer toute sortes de réunions secrètes en cagoule comme dans Tintin : on sous-estime Adolf, on ne le voit pas venir et cela explique tout... ou presque. En tout cas cela rend compte intégralement du comportement, on ne peut plus déchiffrable, de Daladier.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mai 10, 2012 10:13 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Daladier est anti-communiste, comme une bonne part de la SFIO ! Blum a choisi l'alliance avec le PCF en 36. Et a convaincu les radicaux de suivre cette ligne : soutien du PCF au gouvernement sans participation.

Quant à l'interdiction du PCF, elle se justifiait pleinement en septembre 1939, quand le parti déclarait soutenir le pacte germano-soviétique qui a permis de liquider la Pologne.

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mai 10, 2012 11:10 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Roy-Henry a écrit:
Quant à l'interdiction du PCF, elle se justifiait pleinement en septembre 1939, quand le parti déclarait soutenir le pacte germano-soviétique qui a permis de liquider la Pologne.


Le fait que les danseurs suivent docilement la chorégraphie hitlérienne rend cet acte du gouvernement Daladier (accompli au lendemain de l'entrée des troupes soviétiques en Pologne, le 17 septembre) aussi ambigu que tous les autres.

Depuis 1933 il y a une recette et une seule contre Hitler... celle qui finira par l'envoyer ad patres en 1945 : que les grandes puissances suspendent leurs petits jeux pour se dresser unies contre lui.

En février 1933, le chef du gouvernement français s'appelle Daladier et il se lance dans une politique de "pacte à quatre" avec l'Angleterre, l'Allemagne et l'Italie, qui tourne le dos à cette exigence.

En septembre 1939, le chef du gouvernement français s'appelle Daladier et il interdit le PCF tout en n'esquissant aucun geste de rapprochement avec l'URSS : preuve qu'il n'a toujours pas compris à qui il avait affaire.

A comparer avec Churchill, qui dès 1933 alarme le monde contre Hitler en commençant à mettre la pédale plus douce sur sa détestation de la révolution russe, et qui le 1er octobre se montre prêt à passer l'éponge sur les péchés de l'URSS en traitant sa politique de "rébus enveloppé dans un mystère au sein d'une énigme".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mai 10, 2012 2:00 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Bof... La faute de Daladier, je la situe plutôt en 1938 quand il a reculé devant la perspective d'un conflit et qu'il a lâché les Tchèques. Il était encore temps de mettre une rouste au Attila germanique !

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mai 10, 2012 5:51 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
J'ai ouvert un fil spécifique sous le titre "Quand et comment l'arrêter ?"
viewtopic.php?f=106&t=831

On est prié de cantonner celui-ci dans son sujet, sinon je me fâche tout rouge .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 2:45 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonjour. Je pense, et finalemement les faits et la presse de l'époque le démontrent, que la droite penchait dangereusement vers un gouvernement de type dictatorial, où toutes les forces progressives auraient été détruites. Ces gens là prenaient pour exemple Mussolini, mais Hitler appuyait sur la chanterelle grace à ces agents introduits en France, soit au niveau de la presse, soit au niveau des dirigeants, qu'ils soient politiques ou économiques. Mais le mouvement date du temps de la chambre bleu horizon, à une époque où Adolphe essayait tout juste de paraitre (Hitler pointait sous Adolph comme disait quelqu'un de célèbre :D ). J'ai l'impression que, comme d'habitude, ces messieurs on cru se servir du pantin de service, alors qu'il se sont retrouvés rapidement dans la situation de l'arroseur arrosé, mais qu'ils ont fait contre mauvaise fortune bon coeur. Manifestement, les guignols de service (ligues diverses, cagoule etc) eux n'ont pas hésités à s'allier avec le plus effrayant pour arriver à leur but: l'écrasement des classes ouvrières et des pauvres. Quel est dans ce méli-mélo la position de nos compaires: Pétain, on en a la preuve, dirigeait la cagoule militaire, Daladier, au minimum, la couvrait d'une aile bienveillante, De Gaulle en était un compagnon de route: deux faits ont tendance à me le prouver: tout d'abord il faisait parti des officiers supérieurs devant être étoilé, en outre, une fois à Londres, il commence par s'entourer d'officiers cagoulards, par contre refuse la main tendu par Pierre Cot sous prétexte que trop marqué à gauche, alors même qu'il manque desespérément d'hommes politiques représentatifs. Plus tard, dans son désert, il prétendra qu'il ne peut rassembler que des juifs et des communistes (de mémoire, et à peu de choses près)
Je greffe Daladier à nos deux compaires, car je pense que si on ne décrypte pas le comment de la montée en puissance de Pétain, on ne peut comprendre la suite. Or la prise de pouvoir du taureau du Vaucluse en 1938, et sa façon de gouverner, qui ne tient aucun compte du suffrage universel, et de la chambre des députés (dont le vice président est Duclos, il ne faut pas l'oublier), et qui ne rend aucun compte à la dite chambre, et va jusqu'à l'amputer des membres qui dérangent, prélude désagréablement de ce qui va suivre. Il est extraordinaire de voir que les discours de cet homme qui se prétend de gauche (de gôôche dites vous?) sont dans ces moments contre les ouvriers, c'est lui qui met en place le myte du sabotage économique par les syndicats et les ouvriers, au premier plan duquel les 40 heures font figure d'épouvantail. Aujourd'hui, nous savons que le sabotage en question était organisé ailleurs, avec des usines ou des ateliers qui ne tournaient qu'à 35 voire à 32 heures par semaine, avec des graves défauts d'alimentation en matières premières etc, etc. Seul De Gaulle prend la mesure exacte du nazisme, et se retrouve, comme Churchill, en position de Cassandre. Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 6:30 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Pétain, chef de la Cagoule... De Gaulle, compagnon de route !!!

N'en jetez plus, Barbu, vous venez de vous disqualifier définitivement !!! :roll:

Ps, votre petit livre de chevet, c'est "le petit bolchevik illustré" ?

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 6:43 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Je trouve ces deux affirmations tout aussi inacceptables, mais elles méritent d'être discutées normalement, en demandant à qui les avance de les prouver.

Une anecdote en attendant : j'ai lu au Churchill Archives Centre de Cambridge une correspondance entre Spears et Henri de Kérillis, datant du début des années 1950 (j'en parle dans mon livre sur le 18 juin). Tous deux sont d'anciens gaullistes revenus de cet engouement, et ne tarissent pas de propos désobligeants sur le retraité de Colombey (qu'ils se plaisent à croire politiquement fini). Un jour, Kérillis écrit que de Gaulle a été cagoulard et Spears lui demande des preuves; au départ il a l'air de le croire et, comme il est en train d'écrire ses mémoires, d'avoir l'intention d'en parler, si preuves il y a. Hélas, après plusieurs relances, Kérillis convient qu'il n'a rien de bien tangible dans sa besace et Spears lui fait remarquer sans aménité qu'il s'est avancé un peu vite.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 7:46 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Roy-Henry a écrit:
Pétain, chef de la Cagoule

Bonsoir. Il vous suffit de demander, je vous donnerai les preuves. Annie Lacroix-Riz nous le démontre dans ses ouvrages, avec les preuves des archives. Pétain partageait cette responsabilité avec Weygand. Pour De Gaulle, je me garde bien d'affirmer qu'il était membre de la cagoule, je ne fais que dire qu'il était très proche des gens qui, eux en étaient membre. Il ne faut pas oublier qu'à l'époque tous les officiers supérieurs, et une partie des officiers subalternes plongeaint dans le complot. N'oublions pas que pendant la guerre de 14 tous les officiers généraux étaient antidémocratiques (de Foch qui a pu dire:"il faut un nombre impair de représentants dans une chambre élue, mais trois c'est déjà trop" à Pétain dont on sait comment ça s'est fini, en passant par De Castelnau royaliste bon teint), et que, donc, il n' y a pas de surprise à retrouver cette classe dans le domaine de la cagoule. N'oublions pas aussi que De Gaulle était un admirateur de Maurras (au même titre, d'ailleurs, que le capitaine De Hautecloque), mais qu'il nuançait tout cela par un fort penchant républicain. Il n'empèche que le voisinage quotidient des hommes baignants dans le complot l'influence quelque peu: on peut être sympathisant des adhérents, sans pour autant adhérer. Personnellement, j'apporte quelques éléments qui laisse penser fortement à mon affirmation. Bruno, j'aimerai que dans votre contradiction, vous m'apportiez des preuves de ce que vous affirmez. Je ne cherche pas à faire de la propagande, mais de l'Histoire, même si je ne suis pas patenté, il me semble que les pistes que peut lever un naïf peuvent être intéressantes, dans le cas contraire, je suis prêt à apprendre ce que je ne sais pas. Ceci dit, quand je constate certaines orientations politiques de l'immédiat avant guerre, je me pose des questions. Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 7:58 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonsoir François. Votre intervention est particulièrement intéressante: elle prouve bien que même des gens comme De Kérilis, qu'on ne peut pas taxer de gauchiste, se sont posé la question. Effectivement, d'après notre "rat d'archive" (ne nous méprenons pas: c'est une désignation affectueuse) A. Lacroix-Riz, il n'y a aucune preuve archivique de l'adhésion de De Gaulle à la cagoule; le contraire m'eut, d'ailleurs, beaucoup déçu: en effet, un homme qui est persuadé d'avoir un destin national, ne se fourvoie pas dans ce type d'affaire. Mais son atavisme de droite l'amène à cotoyer ces gens là, puisqu'il font parti du paysage politique de la droite de l'époque.
Pour ce qui est du complot, j'ai l'impression que les historiens actuels ne le prennet pas assez en compte, et/ou au sérieux: nous sommes quand même passé à deux doigts d'un splendide coup d'état, avec intauration d'une dictature; pendant les journées de février 1934, et l'affaire perdure, jusqu'à leur victoire finale, un certain 17 juin 1940. Amitiés. Bernard
PS: artisan de la région toulousaine, je n'ai ni le temps, ni les moyens de gratter moi aussi les archives


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 9:42 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
si on traite de Gaulle de compagnon de route de la Cagoule, on peut traiter Trotsky de frère de Staline !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam Mai 19, 2012 10:08 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Mais, il l'ont été, ce qui ne les a pas empéché de diverger après (et de façon mortellement ennuyeuse d'ailleurs :mrgreen: );blague à part comment expliquer la puissance de ses amis (à De Gaulle, pas à Troski :D ) à Londres dans les débuts, et pourquoi avoir choisi ces gens au détriment des autres? Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mai 20, 2012 8:57 am 
Hors ligne

Inscription: Dim Juil 02, 2006 10:41 pm
Messages: 800
Pétain, chef de la cagoule, c'est le serpent de mer... Annie Lacoix-Riz n'a rien démontré du tout à ce sujet, sinon qu'une grande partie du patronat regardait d'un oeil favorable les expériences fascistes et aurait été tenté par une alliance contre Staline.

Le complot contre la Sûreté de l'Etat en 1945 a été écarté des débats. C'est Franchet d'Esperay qui a été approché par la cagoule et qui était plutôt d'accord pour en prendre la tête. D'ailleurs, il a failli passer à l'action selon-moi quand Lebrun l'a reçu à l'Elysée avant de nommer Blum président du Conseil... On n'a jamais sû exactement ce que les deux hommes s'étaient dits, mais je pense que cela concernait une forme de coup d'état. Franchet voulait marcher contre Hitler et réoccuper la Rhénanie. En attendant, les chambres auraient été prorogées...

Quant à l'entourage cagoulard de Londres autour de De Gaulle, ce dernier a pris ce qui se présentait : des cagoulards, des royalistes et... des juifs (et une poignée de socialistes). Ce n'est pas de sa faute si aucun communiste ne s'est présenté ! :mrgreen:

_________________
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste." Napoléon


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla