Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Dim Nov 28, 2021 12:19 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 11  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Jeu Jan 12, 2012 4:13 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Roy-Henry a écrit:
illisible !

corrigé


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 12, 2012 9:49 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonsoir.J'ai l'impression qu'on a tort de prendre les déclarations de CDG au 1° degrès: en 1944-45, le grand Charles mène un numéro d'équilibriste politique: il est sûr de deux choses: il ne faut pas que les communistes prennent le pouvoir, et il faut dégonfler la bulle Pétain. Pour les premiers, il suffit de les faire entrer au gouvernement pour les museler, pour Pétain, il faut éviter à tout prix d'en faire un martyr. Donc, il minimise son état des santé: si Pétain est réputé avoir toute sa tête, c'est un traitre, qu'il faut juger et condamner à mort sans possibilité de grace, qui risquerait de faire désordre à ce moment de la libération. En outre qu'un général (à titre temporaire, ne le perdons pas de vue) fasse condamner un maréchal à mort, ça ne se fait pas dans le milieux militaire, et De Gaulle risque d'avoir presque tous les officiers généraux à dos (déjà que pas mal lui en veulent pour ce qu'il a fait depuis juin 40...). N'oublions pas que le rêve de De Gaulle est l'unité du pays. Si Pétain est exécuté, tous ses soutiens vont crier à l'assassinat d'un pauvre vieux etc, etc, et on a pour le reste de l'histoire un beau martyr bien concocté aux petits oignons. Je pense que CDG a admiré Pétain un certain temps, mais qu'à l'usage le mythe s'est fissuré, et a éclaté lors du remplacement de Lyautey: pour de Gaulle ce que Pétain à fait à Lyautey était impardonnable. En outre l'écrivain De Gaulle n'a pas l'air d'avoir beaucoup apprécié que le vaillant maréchal entre à l'académie en servant uniquement de ses nègres ( tiens encore une gloire usurpée). Voilà, en gros ce qui me porte à dire que De Gaulle réduit volontairement la dimension de Pétain à celle d'un vieillard sénile qu'il vaut mieux laisser mourir à l'ile d'Yeu.
Pour BRH, en étudiant un peu l'affaire de la bataille de Verdun (mon grand-père y a été comme beaucoup et pratiquement tous les nouveaux engagés sauf les planqués ça va de soit), on constate que c'est De Castelnau qui commande, c'est lui qui prend les décisions (peut-être conseillé par qui de droit, mais en dernier ressort c'est lui qui arrête ce qui doit se faire), et Pétain, grace à un tour de passe-passe, que j'ai du mal à décrypter j'en conviens ( aujourd'hui on parlerait de campagne de presse, mais à l'époque je penche pour des appuis bien placés) passe par dessus De Castelnau et arrive CEMA, ce que De Castelnau ne lui pardonnera jamais. C'est un peu ce que j'arrive à déméler de cet écheveau feutré de l'Etat Major. Ceci n'implique pas du tout que les combattants et les citoyens français sont des imbéciles, mais qu'ils se soient fait berner, comme en 40, là je pense qu'il n'y a pas de doute. (évidemment il reste les indécrottables :mrgreen: ). Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 17, 2012 8:30 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
en 1944-45, le grand Charles mène un numéro d'équilibriste politique: il est sûr de deux choses: il ne faut pas que les communistes prennent le pouvoir, et il faut dégonfler la bulle Pétain.


Oui. Equilibriste est le mot juste.
De Gaulle dut faire des concessions à la résistance communiste et les procès truqués de la Libération (Pucheu, Pétain, Laval...) furent des émanations de cette politique particulière.
Il n'en pensait pas moins. Il dit aux avocats de Pucheu qu'il les autorisait à dire à leur client qu'il lui gardait son estime. Il dit à Lehideux que le Maréchal était un monsieur trop grand pour les Français et que ceux-ci ne le méritaient pas. Il dit de Laval qu'il a cherché à servir son pays en limitant les exigences de l'occupant. Il dit à Bruckberger de dire à Darnand qu'il ferait ce qu'il pourrait concernant "ses hommes" quand Darnand lui dit "Je ne demande rien pour moi, mais je demande pour mes hommes".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 17, 2012 8:36 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
En outre l'écrivain De Gaulle n'a pas l'air d'avoir beaucoup apprécié que le vaillant maréchal entre à l'académie en servant uniquement de ses nègres ( tiens encore une gloire usurpée). Voilà, en gros ce qui me porte à dire que De Gaulle réduit volontairement la dimension de Pétain à celle d'un vieillard sénile qu'il vaut mieux laisser mourir à l'ile d'Yeu.


Non. Pétain ne voulait pas entrer à l'Académie et il commença par refuser.
Pour qu'il accepte, il fallut lui dire qu'en acceptant cet honneur, il honorerait tous ceux qu'il avait commandés sur le front.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar Jan 17, 2012 9:33 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
boisbouvier a écrit:
Citation:
en 1944-45, le grand Charles mène un numéro d'équilibriste politique: il est sûr de deux choses: il ne faut pas que les communistes prennent le pouvoir, et il faut dégonfler la bulle Pétain.


Oui. Equilibriste est le mot juste.
De Gaulle dut faire des concessions à la résistance communiste et les procès truqués de la Libération (Pucheu, Pétain, Laval...) furent des émanations de cette politique particulière.
Il n'en pensait pas moins. Il dit aux avocats de Pucheu qu'il les autorisait à dire à leur client qu'il lui gardait son estime. Il dit à Lehideux que le Maréchal était un monsieur trop grand pour les Français et que ceux-ci ne le méritaient pas. Il dit de Laval qu'il a cherché à servir son pays en limitant les exigences de l'occupant. Il dit à Bruckberger de dire à Darnand qu'il ferait ce qu'il pourrait concernant "ses hommes" quand Darnand lui dit "Je ne demande rien pour moi, mais je demande pour mes hommes".


encore une belle vitrine de ta partialité !

tu défèques sur de Gaulle quand tu présentes son rapport à la résistance communiste et truques la lecture des documents pour les violer dans ton lit de Procuste.

Ce qu'il dit à et de Pucheu, c'est que la décision qu'il rendra le sera au nom de la raison d'Etat (et à choisir entre deux hypothèses invérifiables, l'humeur des communistes ou l'utilité de discréditer Giraud, qui avait bien légèrement assuré Pucheu qu'il n'aurait pas d'ennuis, je pencherais pour la seconde).
Ce qu'il dit de Laval, c'est qu'il a cru servir la France.
Ce qu'il dit de Pétain est loin, très loin, de se résumer à ce propos invérifiable, prêté par un Lehideux pas désintéressé du tout.

Quand est-ce que tu te mets à l'histoire ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 9:09 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Ce qu'il dit à et de Pucheu, c'est que la décision qu'il rendra le sera au nom de la raison d'Etat (et à choisir entre deux hypothèses invérifiables, l'humeur des communistes ou l'utilité de discréditer Giraud, qui avait bien légèrement assuré Pucheu qu'il n'aurait pas d'ennuis, je pencherais pour la seconde).


Comprenne qui pourra.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 9:14 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Ce qu'il dit de Laval, c'est qu'il a cru servir la France.


Peut-être, mais, pour un traitre, croire qu'il sert son pays, ce n'est pas si mal, il me semble. Cela ne prouve-t-il pas qu'il a cherché à bien faire ? Il se serait trompé, certes, mais en toute innocence et en croyant bien faire.
"Que cela lui soit laissé", en effet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 9:18 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Ce qu'il dit de Pétain est loin, très loin, de se résumer à ce propos invérifiable, prêté par un Lehideux pas désintéressé du tout.

Quand est-ce que tu te mets à l'histoire ?



Ce propos ("le Maréchal était un monsieur trop grand pour les Français qui ne le méritaient pas") n'est pas invérifiable puisqu'il a été prononcé devant une dizaine de personnes dont Georges Pompidou. Ils l'auraient démenti s'il était apocryphe.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 9:34 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
encore un tien tic : prétendre prouver l'authenticité d'un propos, rapporté par un témoin et un seul, par l'absence de démentis des autres témoins de la scène.

Comme si les gens passaient leur temps à cela !

Mais ne soyons pas trop sévères : tu ne pratiques pas cette méthode à tout propos. Tu le fais surtout pour authentifier la poignée de citations sur lesquelles repose ton hagiographie de Pétain.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 9:35 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
boisbouvier a écrit:
Citation:
Ce qu'il dit à et de Pucheu, c'est que la décision qu'il rendra le sera au nom de la raison d'Etat (et à choisir entre deux hypothèses invérifiables, l'humeur des communistes ou l'utilité de discréditer Giraud, qui avait bien légèrement assuré Pucheu qu'il n'aurait pas d'ennuis, je pencherais pour la seconde).


Comprenne qui pourra.


qui dira qu'il put ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 2:18 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
En tout cas, si DG a dit à Pucheu qu'il lui gardait son estime mais qu'il ne pouvait le gracier en raison de la raison d'état, c'est bien la preuve qu'il y a comme dirait Antigone une raison plus haute que cette raison d'état, celle qui siège quelque part au delà de l'Olympe, dans mon coeur. Amen.
As-tu du coeur, Delpla ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 2:20 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
en tout cas, toi, tu as des piques !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 2:35 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Réponds-moi précisément : Giraud avait promis à Pucheu qu'il pouvait venir au Maroc en toute sécurité. De Gaulle, estimant que la France c'était lui et Giraud un usurpateur crypto-pétainiste, tient une superbe occasion de l'humilier et de montrer qui commande, en confirmant la condamnation à mort. Il dit qu'il prendra sa décision au nom de la raison d'Etat.

Tu interprètes : il se sentait alors tenu d'obéir aux communistes. Tu ne te poses même pas la question de savoir si la piste Giraud est meilleure ou moins bonne.

Comment démontres-tu ton point de vue ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Jan 19, 2012 7:31 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
J'ai voulu rester dans le sujet dont nous débattions.
Antigone contre Créon.
Ce qui est fascinant, c'est que, quand Vichy se salit les mains pour nous protéger (à Montoire, au Veld'hiv., en "souhaitant la victoire de l'Allemagne", en créant la Milice...), il est Créon, et que, quand De Gaulle renonce à gracier un homme à qui il garde son estime, c'est lui qui l'est.
Concluez : Pétain, Laval, Pucheu,... c'est Antigone.
Giraud ?
C'est une autre question.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Jan 23, 2012 9:55 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Oct 31, 2010 10:02 pm
Messages: 321
Localisation: Muret
Bonsoir. Vous en appelez aux anciens pour essayer d'appuyer votre thèse fumeuse selon laquelle Pétain aurait bien oeuvré pour le pays. Vous ne voulez pas reconnaitre que lorsque Pétain se salit les mains, c'est téléguidé par Hitler, et somme toute à l'insu de son plein gré. De Gaulle, s'il n'est pas exempt de défaut, n'a au moins pas celui-ci. Quand ce dernier laisse condamner Pucheu, c'est effectivement sous la pression de la Résistance (et non des communistes comme vous le prétendez, ça n'a que très peu de choses à voir), et sous celle des évènements, en l'occurence, comme le soulève notre hôte, pour torpiller Giraud (celle là, je n'avais pas fait le rapprochement). Mais de grace ne confondez pas Antigone avec le maréchal nous voilà, ils sont...antinomiques. Amitiés. Bernard


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla