Le Forum de François Delpla
https://www.delpla.org/forum/

Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 40
https://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=97&t=481
Page 11 sur 11

Auteur:  François Delpla [ Dim Mai 20, 2012 1:54 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

- sur de Gaulle membre ou proche de la Cagoule : c'est complètement à l'opposé du bonhomme, qui (dans une lettre de la fin de 1936) voit un gouvernement d'union nationale succéder rapidement au Front populaire et ne jure, face au péril hitlérien, que par une France rassemblée; qui fait le siège de Blum et de Daladier pour les convaincre de faire des divisions blindées, qui prend parti (et fait prendre parti à Reynaud en 1937 dans un livre qu'il lui écrit largement, Le problème militaire français) pour l'alliance soviétique, etc.

- sur le rejet, fin juin 40, de Pierre Cot qui offrait ses services "même pour balayer l'escalier" : une bonne partie des premiers officiers ralliés avaient dit "ce sera lui ou moi" ! Et de Gaulle pouvait encore moins que Churchill commencer par une crise ouverte. Il y a des cas où nécessité fait loi. Il a pris Georges Boris, qui avait été chef de cabinet de Blum. La différence ? Il la révèle d'un mot dans ses mémoires mêmes : Cot était plus "voyant";

- sur l'absence de communistes : elle tient à plein de raisons; en revanche, de Gaulle reçoit l'adhésion immédiate de Marceau Pivert, un marxiste issu de l'extrême gauche du PS, mais pacifiste au moment de Munich, et lui fait bon accueil.

Auteur:  boisbouvier [ Ven Mai 25, 2012 9:19 am ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

A propos de la valeur respective des chars et des avions dans l'action offensive du 10 mai 40 et surtout lors de la percée d'Avranches, une anecdote me revient.
Comme le dit Vauthier au procès Pétain celui-ci en tenait avant guerre pour l'avion. Il disait : un char ne peut rien cotre un avion quand un avion peut détruire un char.
Or, comme je rapportais ce propos à un homme d'un grand mérite (il avait appartenu à la 2°DB et était le plus décoré des citoyens de Seine et Marne) il me dit : "C'est vrai. Mais moi, mon char je le mets sous des branches, je voyage de nuit et j'attends. Ton avion, il ne me repère pas."

Auteur:  François Delpla [ Ven Mai 25, 2012 5:07 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

boisbouvier a écrit:
un char ne peut rien cotre un avion


le cotre étant une sorte de bateau, voilà un raisonnement tous terrains !

Auteur:  boisbouvier [ Sam Mai 26, 2012 7:07 am ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

"C'est un peu court jeune homme" (Cyrano).

Auteur:  François Delpla [ Sam Mai 26, 2012 5:45 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

un peu courge ?

si maintenant tu cotre-attaques avec le rata...

Auteur:  boisbouvier [ Sam Mai 26, 2012 8:21 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

On m'a dit qu' il avait mal fini.

Auteur:  Barbu [ Sam Mai 26, 2012 9:24 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

Bonsoir. Outre l'entourage direct à Londres au début, il y a une chose qui me chagrine: les rapports que le Grand Charles entretient avec deux de ses condisciples de Saint Cyr: De Lattre, et Loustaunau Lacau au moment des journées de février 34: le premier était impliqué dans l'affaire, quand au second il avait créé son mouvement fasco-royaliste ( ou royalo-fasciste comme on voudra), et aura ses entrées à Vichy. Je pense que sous la République, De Gaulle fait feu de tout bois pour faire triompher ses idées, et pour arriver aux étoiles (il ne faut pas le négliger, c'est même une des conditions pour faire triompher ses idées), mais que de façon intrinsèque il penche fortement vers la droite "musclée". Mais (car il y a un mais!!!) se considérant comme investi d'un destin national, il se doit d'être au dessus de la mélée pour dominer (dans tous les sens du terme) la situation. Amitiés. Bernard
PS: J'ai retrouvé ce passage bizarre des journées de février dans le livre de Lacouture, que je prends de plus en plus cum grano salis. Amitiés

Auteur:  boisbouvier [ Dim Mai 27, 2012 7:12 am ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

Citation:
mais que de façon intrinsèque il penche fortement vers la droite "musclée". Mais (car il y a un mais!!!) se considérant comme investi d'un destin national, il se doit d'être au dessus de la mélée pour dominer (dans tous les sens du terme) la situation.


De Gaulle n'est "compréhensible" qu'à l'aune de l'exemple de l'impératrice de Byzance Théodora.
"L'Homme de caractère" (qui ,en l’occurrence, fut une femme) n'a que faire de la réalité. Il la prend à bras le corps comme une putain et lui impose sa loi.

Auteur:  François Delpla [ Dim Mai 27, 2012 9:35 am ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

et dire que cet individu pose au féministe viewtopic.php?f=79&t=825&p=13572#p13572 sur le fil d'à-côté !

mais on peut t'accorder qu'entre Pétain et Hitler, le mâle forçant la créature n'est pas le premier nommé.

Cela dit la comparaison n'est pas idéale car la prostituée, au moins, se fait payer, tandis que Pétain est dénudé, dépouillé et déshonoré sans compensation aucune.

Auteur:  Roy-Henry [ Lun Mai 28, 2012 4:43 pm ]
Sujet du message:  Re: Jugement du général de Gaulle sur le Pétain des années 4

Barbu : attention à l'anachronisme ! En février 1934, la Cagoule n'existe pas ! C'est après qu'Eugène Deloncle fonde le CSAR... De Lattre n'est pas impliqué dans l'affaire du 6 février. Il est vaguement mis en cause par un sculpteur plus ou moins royaliste et l'enquête menée par les députés est close sans que sa responsabilité soit retenue.

Page 11 sur 11 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/