Le Forum de François Delpla

Nous sommes le Jeu Sep 29, 2022 11:54 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Sam Oct 20, 2012 6:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Les Juifs ne sont en rien responsables des malheurs de l'humanité, bien au contraire, puisque ce sont eux qui ont apporté la morale universelle dans le monde gréco-latin.
Est-ce que ça a empêché des écrivains très réputés comme Céline de le prétendre ?
Céline était-il fou lui aussi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Sam Oct 20, 2012 7:15 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Je connais trop mal Céline pour te répondre.

Hitler, lui, est transformé par la défaite de 1918. Le fantasme du Juif, ennemi de l'Allemagne et bientôt ennemi universel du genre humain, lui vient en quelques mois. C'est d'autant plus frappant qu'il admirait auparavant des antisémites sur d'autres critères et sans adhérer à leur judéophobie souvent gratinée : Wagner, Schopenhauer, Lueger...

Mais il ne se borne pas à les imiter, il devient d'emblée extrême, et différent. Ainsi, les précités n'étaient pas toujours cohérents et avaient des amis juifs : pour lui, c'est d'emblée inconcevable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 21, 2012 6:56 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Mais il ne se borne pas à les imiter, il devient d'emblée extrême, et différent. Ainsi, les précités n'étaient pas toujours cohérents et avaient des amis juifs : pour lui, c'est d'emblée inconcevable


Je ne nie pas que Hitler fût antisémite mais de là à dire qu'il voulut tuer tous les Juifs, il y a une distance à parcourir. Il voulait les séparer de la race allemande pour que leur sang impur ne la contamine pas et c'est quand cela s'est révélé impossible du fait des aléas de la guerre que ses serviteurs zélés en vinrent à les tuer. Le sût-il ? Et à quelle date ? Nous l'ignorons encore. Je crois personnellement qu'il le sut en même temps que Göbbels en octobre 43.
Mais, de toute façon, la question est autre. L'antisémitisme radical est-il une preuve de folie ?
Ce n'est qu'un avatar parmi d'autres de la faiblesse de l'intelligence humaine quand elle s'applique aux domaines de la politique et de la gouvernance des hommes. Les révolutionnaires de 1793-94, les Jeunes Turcs d'Union et Progrès, les Bolcheviks, les Maoïstes, les Khmers rouges non plus n'étaient pas fous. Et pourtant ils exterminaient gaillardement ceux qui ne pensaient pas comme eux. Ils pensaient, eux, qu'il fallait être fou pour penser différemment d'eux-mêmes. Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous y avaient droit.
En traitant Hitler de fou bien qu'il ne le fût pas tu commets la même faute qu'eux. Celle de l'incompréhension radicale.
"Rien de ce qui est humain ne m'est étranger" disait, je crois, Térence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 21, 2012 7:09 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Wagner, Schopenhauer ou Maurras n'étaient pas antisémites pour des raisons de race comme ce fut le cas d'Hitler. Le sang, ils n'y croyaient pas. La race ne s'appliquait pas aux nations d'Europe toutes égales entre elles sous cet aspect. Il s'agissait d'historicisme à la Barrès. Il fallait empêcher le déracinement. Les Juifs (mais aussi les Protestants) servaient de repoussoirs utiles à l'expression de ce nationalisme intégral. Pie XI a bien fait de le condamner en 1924.
Or, cet antisémitisme historiciste a imprégné certains membres du personnel de Vichy comme Alibert, Ménétrel, Du Moulin ou Vallat, voire Pétain lui-même. Il fut un mal pour un bien car il servit à donner le change aux allemands.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 21, 2012 9:23 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
boisbouvier a écrit:
Pie XI a bien fait de le condamner en 1924.
Or, cet antisémitisme historiciste a imprégné certains membres du personnel de Vichy comme Alibert, Ménétrel, Du Moulin ou Vallat, voire Pétain lui-même. Il fut un mal pour un bien car il servit à donner le change aux allemands.


La condamnation de l'AF par le Vatican est de 1926.

Tout cela est hors sujet (suppression totale du message et bannissement temporaire la prochaine fois).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 21, 2012 9:32 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
boisbouvier a écrit:
Citation:
Mais il ne se borne pas à les imiter, il devient d'emblée extrême, et différent. Ainsi, les précités n'étaient pas toujours cohérents et avaient des amis juifs : pour lui, c'est d'emblée inconcevable


Je ne nie pas que Hitler fût antisémite mais de là à dire qu'il voulut tuer tous les Juifs, il y a une distance à parcourir. Il voulait les séparer de la race allemande pour que leur sang impur ne la contamine pas et c'est quand cela s'est révélé impossible du fait des aléas de la guerre que ses serviteurs zélés en vinrent à les tuer. Le sût-il ? Et à quelle date ? Nous l'ignorons encore. Je crois personnellement qu'il le sut en même temps que Göbbels en octobre 43.
Mais, de toute façon, la question est autre. L'antisémitisme radical est-il une preuve de folie ?
Ce n'est qu'un avatar parmi d'autres de la faiblesse de l'intelligence humaine quand elle s'applique aux domaines de la politique et de la gouvernance des hommes. Les révolutionnaires de 1793-94, les Jeunes Turcs d'Union et Progrès, les Bolcheviks, les Maoïstes, les Khmers rouges non plus n'étaient pas fous. Et pourtant ils exterminaient gaillardement ceux qui ne pensaient pas comme eux. Ils pensaient, eux, qu'il fallait être fou pour penser différemment d'eux-mêmes. Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous y avaient droit.
En traitant Hitler de fou bien qu'il ne le fût pas tu commets la même faute qu'eux
. Celle de l'incompréhension radicale.
"Rien de ce qui est humain ne m'est étranger" disait, je crois, Térence.


Je passe sur l'attaque personnelle, pour le cas où elle répondrait à une pulsion peu résistible.

J'aimerais surtout te ramener au sujet.
L'antisémitisme relève plus de la bêtise que de la folie. D'une façon générale, il fait partie, comme tout préjugé contre une communauté entière, de ces fantasmes qui aident à vivre plutôt qu'ils ne handicapent : ils permettent de se défouler, de se croire un type bien, etc.

La folie commence précisément là où la métaphore finit. On ne se raconte pas seulement que "ces gens-là" sont mauvais, on ressent leur nocivité à tout instant dans sa propre vie et dans son action. C'est le stade atteint par Hitler en 1919.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 21, 2012 4:34 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Tout cela est hors sujet (suppression totale du message et bannissement temporaire la prochaine fois)


Comment ça "hors sujet " ?
Si l'antisémitisme radical d'Hitler n'est pas dû à sa folie il faut bien qu'il soit dû à autre chose.
Cet autre chose c'est le racisme d'Hitler. Or, ce racisme est-il un signe de folie ?
Évidemment pas. Sinon, c'est la moitié de l'humanité qu'il faudrait enfermer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Lun Oct 22, 2012 11:08 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
j'ai parfois l'impression que tu ne sais pas lire.

J'ai précisé à plusieurs reprises que le symptôme de la folie de Hitler n'était pas son racisme, mais la façon très personnelle dont il vivait la chose.

Non pas l'antisémitisme mais SON antisémitisme, obsessionnel, permanent, guidant toute sa vie, charriant un fantasme de "lutte à mort" dans l'urgence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Lun Oct 22, 2012 8:20 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Citation:
Non pas l'antisémitisme mais SON antisémitisme, obsessionnel, permanent, guidant toute sa vie, charriant un fantasme de "lutte à mort" dans l'urgence.

Sauf que nous ne sommes toujours pas sûrs qu'il ait ordonné le meurtre des Juifs.
Celui-ci semble bien avoir été conçu et exécuté en dehors de lui par des serviteurs zélés.
Mais même s'il était avéré que ce fût lui en quoi le mépris de la vie humaine constitue-t-il une preuve de folie ?
Ni Enver Pacha, ni Staline, ni Mao, ni Pol Pot n'étaient fous.
Tu me dirais que Heydrich en tant que pervers fut fou, je comprendrais, car la perversité est répertoriée désormais au sein de la science psychiatrique comme un dérangement mental qui atténue la responsabilité de certains meurtriers.. Mais Hitler n'était pas pervers. Anni Winter qui l'a connu de près le décrit comme très généreux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Mar Oct 23, 2012 8:24 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
quelle salade !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Mar Oct 23, 2012 9:59 am 
Hors ligne

Inscription: Mar Sep 23, 2008 12:11 pm
Messages: 4749
Mais c'est très bon la salade.
Ça fait glisser.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Mer Oct 24, 2012 2:06 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
Voici Les derniers libres propos d'Adolf Hitler,
si ça peut vous aider...


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/ ... ormann.htm

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Mer Oct 24, 2012 3:41 pm 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
rappel de charte : vous devez argumenter.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Dim Oct 28, 2012 7:09 am 
Hors ligne
Administrateur - Site Admin

Inscription: Sam Juil 01, 2006 7:20 am
Messages: 6778
Les premières lignes de Mein Kampf sont fort éloquentes sur la santé mentale de l'auteur :


Une heureuse prédestination m'a fait naître à Braunau-am-Inn, bourgade située précisément à la frontière de ces deux Etats allemands dont la nouvelle fusion nous apparaît comme la tâche essentielle de notre vie, à poursuivre par tous les moyens.

L'Autriche allemande doit revenir à la grande patrie allemande et ceci, non pas en vertu de quelconques raisons économiques. Non, non : même si cette fusion, économiquement parlant, est indifférente ou même nuisible, elle doit avoir lieu quand même. Le même sang appartient à un même empire. Le peuple allemand n'aura aucun droit à une activité politique coloniale tant qu'il n'aura pu réunir ses propres fils en un même Etat. Lorsque le territoire du Reich contiendra tous les Allemands, s'il s'avère inapte à les nourrir, des besoins de ce peuple naîtra son droit moral d'acquérir des terres étrangères. La charrue fera alors place à l'épée, et les larmes de la guerre prépareront les moissons du monde futur.




Rarement le début d’un livre aura aussi bien condensé son contenu, et jamais il n’aura tracé aussi exactement quelques traits essentiels de l’histoire mondiale des décennies suivantes. Il n’est pas jusqu’à la fatale insuffisance de la traduction française de 1934, la seule encore publiée à ce jour, qui ne s’y trouve illustrée de la plus éclatante manière. « Une heureuse prédestination m'a fait naître » gomme en effet des mots essentiels, ici en italiques, de « Als glückliche Bestimmung gilt es mir heute, dass das Schicksal mir zum Geburtsort gerade Brunau-am-Inn zuwies. » Le traducteur, sans doute chauvin et pressé de présenter l’auteur comme un barbare inhumain, ne s’arrête pas aux traits d’humanité dont précisément cette prose déborde. Au lieu d’une froide, impersonnelle et luthérienne prédestination, nous nous trouvons devant un véritable dédoublement : l’auteur n’agit pas, il est agi par une puissance personnelle, le Destin (Schicksal), qui lui a assigné (zuwies) une place précise pour venir au monde. Surtout, il n’en a pas toujours eu conscience : c’est aujourd’hui (heute) que le destin lui semble avoir donné à son existence, en la faisant débuter là, une « chanceuse inauguration » (glückliche Bestimmung).

Les premières lignes de Mein Kampf avertissent donc l’Allemagne que celui qui veut la gouverner en autocrate n’est pas tout seul. Il n’est qu’un ambassadeur de l’au-delà, qui a pris récemment conscience de sa mission. Or c’est faux, du moins espérons-le ! Donc c’est fou : tout se passe dans sa tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie de Hitler
MessagePosté: Lun Oct 29, 2012 10:28 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Sep 06, 2012 3:48 pm
Messages: 182
"Qu'est-ce qu'un prophète ? Une allumette !...
Ce n'est pas le doute,c'est la certitude qui rend fou."

(Fredrich Nietzsche,Ecce Homo 1888).



Ainsi,dès ses premières lignes,Mein Kampf commence par poser
un des principes fondamentaux de la doctrine hitlérienne:
- l'identification du sang et du sol allemands.

Le deuxième paragraphe énonce le second grand principe de la politique
hitlérienne: une fois que tous les hommes de race allemande seront
incorporés au Reich, il s'agira de leur assurer
"l'espace qui leur est nécessaire pour vivre".

La théorie de " l'espace vital" devint pour ainsi
dire le prolongement de la théorie de " l'unification raciale",
et représente la deuxième phase du programme hitlérien.

_________________
L'autre Histoire.
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"

http://sansconcessiontv.org/
http://www.phdnm.org/
http://www.phdnm.org/crimes-allieacutes.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Hebergement sur serveurs toobeziers.com ® - © François Delpla