François DELPLA

Livre d'or

Par Visiteur

Nul, ce site d'un personnage empli d'un égo démesuré !!!

Livre d'or

 
Rss C’est par ici
C’est par ici




pour toute discussion

Lignes directrices et principaux résultats à ce jour de mon travail :

- le nazisme, une entreprise inhumaine et folle, a failli connaître à la fin de mai 1940 un succès durable, par une paix anglo-franco-allemande qui aurait laissé au Reich les mains libres pour la colonisation de l’Ukraine et la satellisation de toute l’Europe de l’est.

La face cachée de 1940

L’arrêt devant Dunkerque : pourquoi parler d’énigme ?

Bjorn Prytz, le presque go between (Hitler et Halifax)

Hitler n’a jamais voulu envahir l’Angleterre... mais a efficacement fait croire le contraire

- pour arriver à ce quasi-triomphe, Hitler a principalement joué de la sous-estimation de lui-même par les dirigeants politiques des autres pays.

premier et second degré chez Hitler

le film "La Chute" : une occasion manquée de décrypter les manoeuvres hitlériennes

La stratégie de Hitler

- comme certains d’entre eux, et non des moindres, étaient encore au pouvoir à la fin du conflit ou à l’approche immédiate de celle-ci (notamment Staline et Roosevelt, ainsi que Pie XII), peu de gens et de régimes avaient intérêt à une histoire sincère et scientifique des années 1930 et du déclenchement de la guerre. On préféra s’accuser mutuellement de lâcheté et de noirs desseins plutôt que de reconnaître qu’un maître illusionniste avait roulé presque tout le monde.

La SGM, objet neuf

- jouait dans le même sens l’arrivée de Churchill à la barre de l’Angleterre, par hasard, le jour même de l’offensive que Hitler espérait finale (10 mai 1940). Niant alors, pour rester au pouvoir et en guerre, l’existence d’un fort courant favorable à la paix, il n’allait pas lâcher en 1945, ou un peu plus tard dans ses mémoires, des informations propres à déstabiliser le parti conservateur et à brouiller l’image de la nation qui avait montré le chemin de la résistance.

Churchill et Hitler : une relation rarement étudiée

L’appel du 18 juin : des mythes difficilement déboulonnables

équipée de Rudolf Hess et censure britannique

- l’empreinte énorme du régime hitlérien sur le monde actuel rend urgente une meilleure compréhension de ces questions.

les éditoriaux

les lettres d’information

la rubrique "actualités"

La tentative de salir le couple Aubrac et le fait que beaucoup d’observateurs se soient abstenus d’y réagir avec fermeté sont un bon indice de l’actualité de ces enjeux :

la page noire d’un historien

le samizdat réparateur

les faits et la calomnie... et les demi-mesures

EN GUISE DE CONCLUSION Pour être historien de ces matières, il faut ne pas avoir peur de prendre des coups en-dessous de la ceinture, et essayer inlassablement de les renvoyer en direction du cerveau :

des héritiers abusifs

un publiciste imprudent

J’en suis venu (en octobre 2005) à forger un concept nouveau, applicable à la plupart des blocages, ornières et impasses de la recherche sur la Seconde Guerre mondiale : L’HYPOCRITICISME

Et pour ne pas rester en rade, promenez-vous sur le plan

le 2 mai 2006
 
 
Note: Aucune note
(0 note)
Ecrit par: François Delpla, Le: 03/07/14