Derniers articles https://www.delpla.org Derniers articles (C) 2005-2009 PHPBoost fr PHPBoost Thersite https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-18+thersite.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-18+thersite.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;">Thersite</span></span></strong><br /> <br /> <br /> <br /> <br /> article précédent<br /> <br /> A la fin de l&#8217;été 2010, le blog de "Passion-Histoire" (à ne pas confondre avec le forum) accueille une lettre ouverte d&#8217;Armelle Mabon, spécialiste des prisonniers de guerre français originaires des colonies en 1940-1945. Après l&#8217;avoir vainement fait en privé et en temps utile, elle demande à à Bernard Poignant, maire de Quimper, et à Pascal Mailhos, préfet du Finistère, de modifier un texte inscrit sur une stèle.<br /> <br /> Des intervenants jugent la cause mineure et le moyen excessif (ils s&#8217;en prennent donc principalement, mais peut-être inconsciemment, au patron du blog, Florian Louis). Armelle Mabon est accusée, entre autres, de vouloir faire repartir les ventes d&#8217;un livre publié quelques mois plus tôt.<br /> <br /> J&#8217;interviens pour appuyer sa démarche et contester le recours à des arguments tels que le dernier cité.<br /> <br /> Thersite prend feu et flamme :<br /> <br /> De la part d&#8217;un historien omniprésent sur le web où il intervient de manière régulière sur des dizaines de blogs et forums populaires, je trouve cet aparté amusant. Croyez-vous donc, Monsieur Delpla, a avoir été le seul a avoir découvert que voir son nom apparaître partout permet non seulement de se trouver une clientèle, mais plus encore, de se construire un nom et une légitimité auprès du grand public qui assure par suite la confiance des éditeurs ? Croyez-vous être le seul à prétendre bénéficier de ce nouvel outil publicitaire ? Je comprends néanmoins que ce type de pratiques vous aie été souvent reproché ; de là à se sentir viser à chaque fois...<br /> <br /> La suite<br /> <br /> Note du 1er mai 2016 <a href="http://blog.passion-histoire.net/?p=6777#respond">: tous les commentaires ont disparu</a> !<br /> Taire a éclipsé site !!<br /> <br /> article suivant Sun, 01 May 2016 15:42:01 +0200 Critiques de lecteurs : un référendum éloquent https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-94+critiques-de-lecteurs-un-referendum-eloquent.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-94+critiques-de-lecteurs-un-referendum-eloquent.php Amazon.fr comporte http://www.amazon.fr/s/ref=la_B001K774S8_B001K774S8_sr?rh=i%3Abooks&amp;field-author=Fran%C3%A7ois+Delpla&amp;sort=relevance&amp;ie=UTF8&amp;qid=1429673981 une liste presque complète de mes ouvrages, y compris les livres collectifs et les traductions.<br /> <br /> Un certain nombre de lecteurs ont déposé des commentaires, essentiellement sur la biographie de Hitler, dans ses deux éditions : Grasset 1999 et Pascal Galodé, Grand Ouest, 2014. Leur présentation dans l'ordre chronologique ne manque pas d'intérêt, notamment pour apprécier l'idée, propagée par certains, que mon travail serait "très contesté".<br /> <br /> Pas par ceux qui le lisent, en tout cas !<br /> <br /> Au passage, un autre canard est touché en plein vol : le bruit que ma façon de le présenter ferait aimer Hitler.<br /> <br /> <br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">ça c'est un titre original!</span><br /> 31 octobre 2000<br /> Par pouille jordan <br /> <br /> Sans vraiment d'analyse fouillée ni de prise de distance digne de l'historien, "Hitler" est une synthèse médiocre de livres d'histoires destinés aux enfants.A déconseiller ,même aux néophites.<br /> <br /> (cet étudiant, peut-être sous l'emprise d'un spécialiste chenu épris de son confort, se fait, sévèrement remettre en place http://www.amazon.fr/review/R3CKLDM1WN7I82/ref=cm_cr_pr_cmt?ie=UTF8&amp;ASIN=2246570417#wasThisHelpful )<br /> <br /> ____________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">Beaucoup de neuf dans cette biographie</span><br /> 1 décembre 2001<br /> Par <br /> Nicolas Bernard "ptkbernd" (Paris) -<br /> <br /> Un ouvrage remarquable, tant du point de vue de l'érudition que de l'analyse. Le personnage de Hitler est livré à une autopsie des plus révélatrices. L'auteur, à défaut de pouvoir apporter toutes les réponses, pose les bonnes questions quant à la personnalité de ce génie du mal.<br /> <br /> ____________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">Personnage</span><br /> 26 mai 2011<br /> Par alain <br /> <br /> aimant l'histoire, c'est pour cela qui j'ai fait cet achat<br /> cela donne une bonne idée du personnage et de son entourage<br /> c'est a lire<br /> <br /> ___________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">Un ouvrage de référence</span><br /> 5 avril 2014<br /> Par Denis ALBISSER <br /> <br /> Une approche du sujet originale, fouillée et étayée, qui pose un regard nouveau sur un personnage longtemps présenté de manière grossière.<br /> <br /> _____________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">très documenté</span><br /> 25 août 2014<br /> Par grand-Béchet <br /> <br /> J'aime, bien que je ne comprenne pas toujours où l'auteur veut en venir !!!<br /> Il me semble qu'il défend parfois cet homme que j'execre, qui est un monstre de cruauté et de duplicité, que je ne reconnais pas comme un être humain dans la norme !!!!<br /> Comment existe-t-il des êtres pareil affublés des pires tares de l'humanité, qui a réussi à s'entourer d'hommes pareils à lui !!!!<br /> ça me fait peur !!!!!!!<br /> <br /> ________________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">Document absolument uniquement</span><br /> 3 septembre 2014<br /> Par Grisely "Grisely" (Paris, France)<br /> <br /> C'est très surprenant mais il s'agit de l'unique biographie française de Hitler comme si la France n'avait jamais voulu regarder la réalité en face.<br /> Déjà à l'époque de Mein kampf où tout était dit à propos de "l'ennemie mortelle de l'Allemagne" et du "règlement de compte définitif" à venir<br /> <br /> ___________________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">hitler</span><br /> 14 septembre 2014<br /> Par Rene khelifa<br /> <br /> excellent livre ,impressionnant travail de recherche trés bien renseigné avec une préface valant le détour.<br /> Sans a priori en se plaçant du point de vue de l historien ( c est à dire ne rien écrire que ne soit vérifié à la source et non pas un simple copié/ collé d autres livres ) l auteur nous fait avancer dans les méandres de la politique et de la stratégie nazi impulsé par son chef sans naturellement occulter la totale barbarie de son système;A lire impérativement<br /> <br /> ______________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">la biographie de référence dépoussiérée et actualisée</span><br /> 12 octobre 2014<br /> Par jct<br /> <br /> <br /> Je ne viens que de le commencer car c'est un gros pavé en livre de poche.<br /> On retrouve la qualité et l'érudition de l'auteur et surtout une actualisation des connaissances sur ce sinistre personnage mais aussi la réfutation d'analyses rapides ou trop marquées par l'idéologie des auteurs.<br /> Hitler n'était pas fou en tout cas pas de cette folie qui aurait pu l'empêcher de nuire.<br /> L'auteur démontre brillamment qu'Hitler était responsable et conscient de ses actes, qu'il avait préparé sa stratégie de longue date, théorisée et annoncée dans son livre " mon combat" et qu'il s'est employé à réaliser une fois arrivé au pouvoir..<br /> Il ne fut pas la marionnette de la haute société capitaliste allemande, arrivé au pouvoir suprême, il a pu mettre en oeuvre des actions toutes plus horribles les unes que les autres.<br /> <br /> <br /> =====================================================================<br /> <br /> <strong><span style="text-decoration: underline;">En contrepoint, une contestation</span></strong><br /> <a href="http://www.amazon.fr/product-reviews/2704808147">http://www.amazon.fr/product-reviews/2704808147</a><br /> <br /> de mon livre le moins bien vendu (pour l'instant),<em> La Ruse nazie / Dunkerque 24 mai 1940</em> (France-Empire 1997)<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;"><br /> un livre raté</span><br /> Par MARDUK le 21 décembre 2013<br /> <br /> Dans cet ouvrage, M. DELPLA tente de prouver que la décision prise par Hitler de donner l'ordre d'arrêt devant Dunkerque n'est pas une bourde prise à la va-vite suite à des conseils de Goering ou Rundstedt mais en fait l'aboutissement d'une stratégie militaire et politique prise par Hitler lui même et visant à créer les conditions d'une tentative de proposition de paix fin mai 1940.<br /> <br /> Il y a lieu en premier point de noter que l'ouvrage manque de tout ce qui enrichit un livre d'histoire : une seule carte de très mauvaise qualité, pas d'annexes, pas ou très peu de notes infrapaginales.......... bref un ouvrage qui se limite seulement au texte de l'auteur et dépourvu de valeur scientifique.<br /> <br /> En ce qui concerne le fond du livre, c'est un véritable raté tant l'auteur se montre incapable de prouver sérieusement ses thèses et montre une sélectivité coupable ( tout ce qui ne va pas dans le sens de ses idées est soit ignoré soit raillé de façon sommaire ) dans le choix de ses sources et l'interprétation des textes et faits.<br /> <br /> Bref un ouvrage dont je ne conseille pas l'achat.<br /> <br /> _____________________________________________<br /> <br /> <span style="text-decoration: underline;">CONCLUSION PROVISOIRE</span><br /> <br /> Ce dernier coup de pied de l'âne Honyme, qui a nécessité 16 ans de réflexions approfondies<br /> et pousse la grandeur d'âme jusqu'à déconseiller l'achat d'un ouvrage qui n'est plus en librairie, ainsi que sa maison d'édition, depuis longtemps*, <br /> fait à l'auteur et aux autres contestataires un devoir d'honneur impérieux : <br /> sortir enfin du bois, dire clairement ce qui à leurs yeux ne va pas et en particulier quel document contraire à la thèse exposée aurait été négligé, <br /> bref,<br /> engager un débat digne de ce nom.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> -----------<br /> *mais une réédition est en préparation, qui se ferait un plaisir de tenir compte d'objections précises et argumentées. Wed, 22 Apr 2015 06:32:01 +0200 Comment noyer une recherche en l'accusant de la rage : Rudolph Binion https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-88+comment-noyer-une-recherche-en-l-accusant-de-la-rage-rudolph-binion.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-88+comment-noyer-une-recherche-en-l-accusant-de-la-rage-rudolph-binion.php La plupart des spécialistes du nazisme ignorent ou dénigrent l&#8217;&#339;uvre du pionnier américain Rudolph Binion (décédé le 19 mai 2011 <a href="http://karnacbooks.blogspot.com/2011/07/in-memoriam-professor-rudolph-binion.html">http://karnacbooks.blogspot.com/2011/07/in-memoriam-professor-rudolph-binion.html</a> ) qui, tirant le maximum de substantifique moelle du roman d&#8217;Ernst Weiss « Le Témoin oculaire » (écrit vers 1938, publié en 1963), a découvert et cerné autant qu&#8217;il se pouvait, au milieu des années 1970, la cure psychiatrique pratiquée par Edmund Forster sur Adolf Hitler en novembre 1918. <br /> <br /> Même si les phrases « L&#8217;Allemagne a maintenant besoin d&#8217;hommes comme vous » et « Croyez en vous aveuglément et vous cesserez d&#8217;être aveugle » ne nous sont parvenues, en raison des nettoyages effectués par la Gestapo, qu&#8217;à travers une &#339;uvre de fiction, même si le fait qu&#8217;elles aient été susurrées sous hypnose n&#8217;est attesté que par la plume d&#8217;un romancier, tout indique que celui-ci a été en contact avec le psychiatre de Pasewalk à travers une courte chaîne d&#8217;intermédiaires, et a pu consulter à loisir le dossier médical. Surtout, ces éléments s&#8217;intègrent parfaitement à tout ce qu&#8217;on sait par ailleurs d&#8217;une transformation radicale de Hitler entre la fin de la guerre et le début de son action politique connue, à l&#8217;automne de 1919. Cette métamorphose, dont une réinterprétation personnelle et mortifère de la tradition antisémite forme le c&#339;ur, porte le nom médical de psychose paranoïaque et l&#8217;événement survenu dans les affres de la défaite et de l&#8217;hospitalisation s&#8217;appelle un déclenchement.<br /> <br /> Le rejet parfois obtus de ces informations s&#8217;apparente à un refus de savoir. Cela porte, dans le langage des historiens, un nom : l&#8217;hypercriticisme. On oppose souvent aux tenants de la thèse d&#8217;un Hitler fou <a href="http://www.kup.at/kup/pdf/8276.pdf">un article de 2009</a> en langue allemande, dû à l&#8217;historien de la psychiatrie Jan Armbruster. Or il est tout à fait justiciable de ce diagnostic (je veux dire d&#8217;hypercriticisme, non de démence&#8230; hélas !). Le pauvre docteur Forster est chargé de tous les péchés et de toutes les tares ; surtout, comme dans toute &#339;uvre historique ratée, on glisse subrepticement et sans argument du constat qu&#8217;il y a plusieurs interprétations possibles d&#8217;un épisode (le suicide de Forster en l&#8217;occurrence : il pouvait être dû à des ennuis professionnels et non au remords d&#8217;avoir guéri Hitler de la plus funeste façon) vers <strong>l&#8217;affirmation que l&#8217;hypothèse qu&#8217;on veut éliminer est certainement fausse</strong> (Forster était fâché avec suffisamment de collègues pour que l&#8217;explication du suicide <strong>N&#8217;AIT PAS à être cherchée ailleurs</strong>). Cette petite man&#339;uvre permet de conclure qu&#8217;il est impossible de connaître ce qui s&#8217;est passé entre lui et Hitler et que cela n&#8217;a pas grande importance. Alors que la seule attitude historienne qui vaille, face à une lumière unique, mutilée, clignotante, est d&#8217;y être pleinement attentif, d&#8217;en tirer le maximum et de la rapprocher de tous les indices possibles.<br /> <br /> Mon propre travail m&#8217;amenait, avant 2010, à voir dans la personnalité de Hitler, et dans sa politique, un mixte d&#8217;intelligence et de délire, sans trop me demander quel élément prédominait. Quant au parti nazi, aux SS et aux agents en tous genres que Hitler utilisait pour conduire sa barque et mener l&#8217;univers en bateau, je les concevais et les présentais comme des leviers habilement maniés. Le fait de le considérer comme fou me permet à présent d&#8217;ordonner tout cela, en dépit des objections et des questions qui se pressent, et dans mon esprit, et dans certains autres qui me le manifestent avec un dosage variable de sympathie et de méfiance : tous les acteurs de la criminalité nazie sont-ils fous ? et les millions d&#8217;antisémites, collaborateurs au moins intellectuels du massacre, va-t-on les dédouaner soit comme innocents, soit comme fous ? et, finalement, exempter Hitler lui-même de toute responsabilité ? Ces questions sont soulevées dans divers forums :<br /> <a href="http://www.passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=49&amp;t=994&amp;start=0">http://www.passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=49&amp;t=994&amp;start=0</a><br /> <a href="http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=42&amp;t=27701&amp;start=0">http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=42&amp;t=27701&amp;start=0</a><br /> <a href="http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t2767p240-la-personnalite-de-hitler?highlight=hitler">http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t2767p240-la-personnalite-de-hitler?highlight=hitler</a><br /> <br /> Il y a même un forum très fréquenté et populaire parmi les amateurs d&#8217;histoire, souvent à juste titre, dont les animateurs ont brandi l&#8217;anathème et fini par réduire en cendres l&#8217;hérétique&#8230; Mais le bûcher a suscité un contre-feu ! <a href="http://www.empereurperdu.com/forum/phpBB2/viewtopic.php?f=29&amp;t=4935&amp;start=10">http://www.empereurperdu.com/forum/phpBB2/viewtopic.php?f=29&amp;t=4935&amp;start=10</a><br /> <a href="http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=95&amp;t=473&amp;p=10085#p10085">http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=95&amp;t=473&amp;p=10085#p10085</a><br /> <a href="http://www.delpla.org/article.php?id_article=512">http://www.delpla.org/article.php?id_article=512</a><br /> <a href="http://www.delpla.org/article.php?id_article=513">http://www.delpla.org/article.php?id_article=513</a><br /> <br /> La folie pousse Hitler à redresser l&#8217;étendard de sa patrie vaincue en mobilisant ses habitants non juifs contre un ennemi métaphysique aux incarnations innombrables, variées et souvent paradoxales, baptisé « le Juif ». Elle est mise en scène dès le début par le parti nazi, que Hitler ne crée pas mais subjugue, un an après sa fondation, au moyen de son éloquence, après quoi il pénètre les milieux populaires par le biais des SA puis les milieux dirigeants par celui des SS, tout en multipliant les cérémonies, à Nuremberg, à Bayreuth et ailleurs. Autant d&#8217;occasions de faire descendre sa mythologie sur terre et d&#8217;enrôler toute l&#8217;Allemagne, en insufflant à ses habitants des degrés de conviction très variables, voire en les laissant se croire opposants ou résistants. La réussite somme toute rapide, et littéralement éblouissante, de l&#8217;entreprise, lui offre une confirmation permanente de son lien avec la Providence. L&#8217;étranger même se laisse entraîner dans l&#8217;illusion &#8211;notamment celle qu&#8217;il n&#8217;y a militairement plus rien à faire en juin 1940, après l&#8217;effondrement de l&#8217;armée française. Inversement, il va suffire du grain de sable d&#8217;un Churchill qui, tel Ulysse attaché à son mât, récuse le chant des sirènes, pour rompre l&#8217;enchantement, à la condition, fort aléatoire au départ, qu&#8217;il réussisse lui-même à se maintenir à la tête de son pays, puis à polariser les forces d&#8217;une partie du monde plus vaste et plus riche que celle que Hitler a réussi à satelliser.<br /> <br /> Sa responsabilité réside dans le fait qu&#8217;il sait pertinemment, et dit à l&#8217;occasion, que ce qu&#8217;il fait est mal. L&#8217;excuse de lutter contre un « mal juif, plus grand », même sincèrement invoquée, est grotesque, ou en tout cas impropre à atténuer une responsabilité. La responsabilité de ses agents subjugués, passifs, manipulés etc. est d&#8217;autant plus grande qu&#8217;ils ne sont pas fous ou que, si d&#8217;aventure ils le sont, les actes auxquels ils se laissent entraîner ne relèvent pas de leur folie à eux (témoin le fait que l&#8217;idée de tuer les Juifs comme tels ne se trouve pas dans les documents nazis, même les plus secrets, avant qu&#8217;il l&#8217;ait lancée en novembre 1941). Qu&#8217;ils espèrent en la destinée de l&#8217;Allemagne telle que Hitler la fait miroiter, ou qu&#8217;ils désespèrent de l&#8217;humanité et de la démocratie, ou encore qu&#8217;ils analysent le communisme comme aussi dangereux, voire plus, que le nazisme, les nazis et leurs auxiliaires de tout rang et de toute nationalité sont pleinement responsables de leurs choix. Fri, 03 Apr 2015 08:39:01 +0200 Luc Nemeth https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-17+luc-nemeth.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-17+luc-nemeth.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;">Luc Nemeth</span></span></strong><br /> <br /> (pour les liens inactifs, <a href="http://delpla.org/article.php3?id_article=571">voir l'ancien site</a>)<br /> <br /> UNE RETOMBÉE DU DÉBAT "KARSKI-HAENEL"<br /> <br /> <br /> <br /> article précédent<br /> <br /> Le roman Jan Karski de Yannick Haenel, paru en septembre 2009 et encensé par la critique, est indigent par beaucoup d&#8217;aspects, notamment sa vision de la Seconde Guerre mondiale, dont il prétend cependant explorer, au moyen de la fiction, un aspect fâcheusement méconnu.<br /> <br /> Les historiens tardent à le critiquer, à la courageuse exception d&#8217;Annette Wieviorka, qui fait part de ses reproches sur France-Culture en octobre puis, avec plus d&#8217;écho, dans L&#8217;Histoire de janvier 2010.<br /> <br /> Le débat internautique démarre alors.<br /> <br /> Deux sites se font l&#8217;écho de mon point de vue, celui (très pro-américain) de Jean-Claude Durbant, et celui de Juan Asensio.<br /> <br /> Luc Nemeth, bon connaisseur et critique de gauche du fascisme italien, monte au créneau en faveur de Haenel, et m&#8217;aborde au sens maritime du terme, sur divers sites. Et ici encore .<br /> <br /> Il va notamment prendre fait et cause contre moi dans une autre affaire dont il ignore tout et ne veut rien savoir : l&#8217;insulte (volontiers scatologique en l&#8217;occurrence) s&#8217;affranchit alors de toute référence à un débat.<br /> <br /> Il me poursuit même sur le site du journaliste Laurent Lemire.<br /> <br /> Alors qu&#8217;il écrit volontiers sous son nom, on le voit fréquemment assisté par personnages qui, sous des pseudonymes, profèrent exactement les mêmes thèses. Exemple.<br /> <br /> Note du 13 février 2013<br /> <br /> Après avoir décliné mon offre de publier sa version (toujours en vigueur, suivant la règle énoncée en tête de rubrique), l&#8217;intéressé, qui demande la suppression de deux courts passages pour des raisons assez confuses et sans proposer de formulation alternative, annonce une procédure, attendue sereinement.<br /> <br /> Note du 16 mai 2013<br /> <br /> Le meilleur résumé de mes interventions concernant le Jan Karski de Haenel me semble être le texte que m&#8217;avait demandé Juan Asensio. Je le republie aujourd&#8217;hui sur ce site.<br /> <br /> Luc Nemeth l&#8217;a commenté à sa guise (et, après 2010, à mon insu)... et sa guise n&#8217;a guère trouvé à redire, sinon que d&#8217;autres romans historiques déformaient davantage la réalité !<br /> <br /> Note du 31 octobre 2013<br /> <br /> Luc vient enfin débattre, sur le site de l&#8217;historien Alain Michel, d&#8217;une question relative à mon travail : l&#8217;incendie du Reichstag.<br /> <br /> <br /> <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 12px;"><br /> Ajout du 18 mars 2015</span></span></strong><br /> <br /> Conclusion (?) d'une mêlée longtemps confuse sur le b<a href="http://larepubliquedeslivres.com/sanjay/#comment-472767">log de Pierre Assouline</a> <em>La République des livres</em>... où l'un de mes contradicteurs habituels et néanmoins polis vient de manifester à Luc Nemeth une sévérité de bon aloi :<br /> <br /> <br /> François Delpla dit: 18 mars 2015 à 4 h 46 min<br /> <br /> <em>Et en attendant que Luc profère une nouvelle bordée d&#8217;insultes, il convient de faire un bilan de sa prestation.<br /> <br /> Une querelle personnelle partie d&#8217;un désaccord sur un roman historique dont l&#8217;auteur pratiquait la défense élastique (tantôt « je dis la vérité la plus vraisemblable » tantôt « foutez-moi la paix, je suis un créateur ») a dégénéré en un harcèlement de site en site. Trois procédés ont été principalement utilisés : prêter à l&#8217;adversaire une allégeance politique nauséabonde, multiplier les cocoricos sur des joutes anciennes qu&#8217;il aurait perdues sans donner de références précises, tirer grand argument d&#8217;une plainte prétendument déposée, inconnue par ailleurs. Sans parler de changements de pseudonymes à donner le tournis, même aux usagers de la RDL qui se croyaient champions en la matière.<br /> <br /> Cela ne vaudrait pas le moindre commentaire si l&#8217;auteur des coups n&#8217;était historien, docteur et bon connaisseur de l&#8217;Italie fasciste. Puisse-t-il désormais utiliser ses compétences de façon constructive !</em><br /> <br /> <br /> <br /> <br /> article suivant Wed, 18 Mar 2015 15:40:01 +0100 Nicolas Bernard https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-28+nicolas-bernard.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-28+nicolas-bernard.php article précédent<br /> <br /> Actuellement <a href="https://www.keskeces.com/avocat/75009/nicolas_bernard.html">avocat au barreau de Paris</a>, Nicolas hante les forums d&#8217;histoire depuis son jeune âge étudiant et a été pour moi une belle rencontre.<br /> <br /> Il s&#8217;est doté d&#8217;une solide culture historique, particulièrement sur le XXème siècle, qui l&#8217;a rendu capable d&#8217;écrire sur la Toile et dans des magazines des articles aussi remarqués que solides, ainsi que des recensions de livres nombreuses et pertinentes. Nous fûmes de temps en temps voisins de sommaires, et encore récemment dans le magazine hélas disparu après deux ans et demi de vaillants services à Clio Histoire(s) de la Dernière guerre.<br /> <br /> Après avoir dit beaucoup de bien de mon travail, ou débattu sur un ton convenable de quelques désaccords, il est brusquement devenu très agressif en 2005, à propos de la mort de Himmler revisitée par Martin Allen. Il a certes flairé très tôt et mieux que moi l&#8217;usage de faux qui entachait le livre de l&#8217;historien extra-universitaire britannique, et dont une lente enquête a révélé trois ans plus tard qu&#8217;il était de pratique courante dans l&#8217;ensemble de sa production. J&#8217;ai moi-même très vite proposé, devant les doutes semés par l&#8217;investigation du journaliste Ben Fenton, de remplacer la version traditionnelle (une capsule de cyanure croquée sitôt que découverte) par la thèse d&#8217;un suicide assisté. La documentation faisait en effet apparaître la grande invraisemblance d&#8217;un tel objet gardé en bouche et non remarqué pendant environ huit heures. Il fallait donc qu&#8217;un Anglais quelconque ait fourni ou rendu le poison. De longs extraits de ce débat aussi fructueux qu&#8217;interminable peuvent être lus sur ce site. Un autre désaccord propice à une montée du ton (de sa seule part, comme toujours) a porté sur l&#8217;interprétation du procès verbal de la conférence de Wannsee. Nicolas faisait à mon avis la part trop belle aux interrogatoires très postérieurs d&#8217;Eichmann pour combler une lacune de son texte.<br /> <br /> Il s&#8217;ensuivit quelques années de mise en cause générale et à peu près systématique de mon travail, tout uniment entaché de légèreté, mon explication diplomatique du Haltbefehl devant Dunkerque et ma défense du couple Aubrac surnageant parfois toutes seules comme deux îlots après un cataclysme. Sur le site Livres de guerre il m&#8217;apparut, en 2007, trop crédule devant l&#8217;étrange thèse d&#8217;un Hitler poussé par ses généraux à envahir l&#8217;URSS, surgie en Allemagne à la fin du siècle dernier à partir d&#8217;évanescentes archives soviétiques. Il finit par reconnaître très loyalement qu&#8217;il avait été abusé par un faux.<br /> <br /> Le ton est redevenu normal depuis quelque temps. Nous avons même retrouvé une certaine connivence en 2012 dans la défense du livre d&#8217;Eric Kerjean sur la fausse résistance de Canaris, objet d&#8217;attaques particulièrement primaires.<br /> <br /> A signaler encore, un débat sur le traitement des Juifs européens par les nazis en cas de chute de Churchill et de paix générale en mai ou juin 1940. S&#8217;il s&#8217;était déroulé en pleine période de tension, il ne m&#8217;en avait pas moins fait progresser, avec l&#8217;aide également d&#8217;Edouard Husson, vers une meilleure appréhension du projet "Madagascar".<br /> <br /> En conclusion provisoire, je souhaite que ces épisodes aient mis Nicolas en garde contre un mélange des genres peut-être induit par son activité principale. Il donne parfois dans une histoire militante et moraliste, qui induit chez lui une attention insuffisante envers les méthodes obliques qu&#8217;avaient utilisées, en situation de guerre, les antinazis.<br /> <br /> (mis en ligne le 10 décembre 2012)<br /> <br /> ajout du 2 octobre 2014<br /> <br /> Nicolas a publié il y a un an chez Tallandier un livre remarquable intitulé <em>La guerre germano-soviétique</em>.<br /> <br /> article suivant Fri, 03 Oct 2014 18:27:01 +0200 Invectives https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-11+invectives.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-11+invectives.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;"> Invectives</span></span></strong><br /> <br /> Décembre 2012<br /> <br /> Je décide de rassembler sous cette rubrique des textes portant sur des internautes qui ont réagi à mes analyses d&#8217;une manière particulièrement brutale. Soit en bloc, soit seulement sur certains points. J&#8217;indique au maximum les liens, soit avec des débats sauvegardés sur ce site, soit avec d&#8217;autres encore en ligne.<br /> <br /> Un certain nombre de pratiques de webmestres répréhensibles, sinon légalement, du moins moralement, esthétiquement et techniquement, apparaissent au fil de ces pages. Elles pourront servir à une sorte d&#8217;histoire du moyen âge du web, au moins francophone.<br /> <br /> Il va de soi que toute remarque adressée à l&#8217;auteur par les personnages de cette galerie sera reçue avec attention et reproduite dans les meilleurs délais sur la page concernée si le correspondant le souhaite. A une seule condition : que le demandeur ait, dans son courrier, décliné son identité. Car la moitié, environ des auteurs de ces invectives s&#8217;abritent sous des pseudonymes, une pratique que je suis décidé à ne jamais encourager. Si toutefois ils me font connaître leur nom dans un courrier commentant leur page, il va de soi que je ne le divulguerai pas.<br /> <br /> pour les liens qui n'apparaissent pas, <a href="http://delpla.org/rubrique.php3?id_rubrique=22">voir l'ancien site</a> .<br /> <br /> <br /> CLAYROGER -<br /> <br /> <br /> Un habitué du forum beige, où il s&#8217;est inscrit le 25 février 2007 en se présentant ainsi :<br /> « Bonjour,<br /> J&#8217;ai 45 ans, j&#8217;habite dans le Poitou, et je m&#8217;intéresse à la WW2 depuis plus de trente ans (d&#8217;où ma belle bibliothèque de près de mille ouvrages sur le sujet).<br /> J&#8217;espère bien débattre de nombreux sujets avec vous.<br /> @+ »<br /> Passionné d&#8217;histoire militaire, et porté par là-même à sous-estimer les facteurs politiques dans les décisions de Hitler, il commence (sauf (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-12+clayroger.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> RAGUSE, TONNERRE ET NARDUCCIO -<br /> <br /> Il s&#8217;agit de trois modérateurs du site "Passion-Histoire". Ils ont abusé de leur fonction pour tenter de discréditer des recherches par toutes sortes de procédés, sous la protection de leur anonymat.<br /> Comme nos rapports, sans être fréquents, avaient été normaux depuis le début de ma fréquentation de leur forum, en 2006, il apparaît clairement que ma thèse sur la folie de Hitler est la cause du dénigrement de mon travail brusquement apparu en 2011.<br /> Détails :<br /> - sur ce site ;<br /> - sur (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-16+raguse-tonnerre-et-narduccio.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> LA PAGE DE DISCUSSION DE WIKIPEDIA SUR MOI-MÊME - son état le 16 mai 2013<br /> <br /> article précédent<br /> Mettez-vous à la page<br /> (le contenu réutilisé est sous CC-BY-SA 3.0)<br /> Avis personnels<br /> C&#8217;est juste un type qui fait sa pub. - Le message qui précède, non signé, a été déposé par 92.145.14.181 (d), le 26 juin 2011 à 16:52&#8206;.<br /> La présence d&#8217;une page sur François Delpla me parait assez excessive (la phrase précédente n&#8217;est pas de moi) --Kreisauer (d) 26 octobre 2012 à 17:53<br /> Rien que pour son ouvrage sur Montoire, Delpla a largement sa place sur (...)<br /> <a href="http://delpla.org/article.php3?id_article=607">Lire la suite</a><br /> <br /> LUC NEMETH - une retombée du débat "Karski-Haenel"<br /> <br /> article précédent<br /> Le roman Jan Karski de Yannick Haenel, paru en septembre 2009 et encensé par la critique, est indigent par beaucoup d&#8217;aspects, notamment sa vision de la Seconde Guerre mondiale, dont il prétend cependant explorer, au moyen de la fiction, un aspect fâcheusement méconnu.<br /> Les historiens tardent à le critiquer, à la courageuse exception d&#8217;Annette Wieviorka, qui fait part de ses reproches sur France-Culture en octobre puis, avec plus d&#8217;écho, dans L&#8217;Histoire de janvier (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-17+luc-nemeth.php">Lire la suite</a><br /> <br /> ILS JOUENT LES PROLONGATIONS ! - sauvegarde de la fin de "Cloaca maxima"<br /> <br /> Le début<br /> La suite<br /> 88. Le mercredi 13 février 2013, 17:01 par la mère Denis<br /> c&#8217;est pas pour dire, mais ça me rappelle complètement le sketch de Pierre Dac et Francis Blanche :<br /> - Votre Sérénité, pouvez-vous me dire, c&#8217;est très important, concentrez-vous, pouvez-vous me dire pourquoi le 24 mai 1940 les Anglais ne manifestent pas de velléité de s&#8217;embarquer ? - Oui. - Vous pouvez le dire ? - Oui ! ! - Vous pouvez le dire ? - Oui ! ! - Il peut le dire ! ! ! (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-15+sauvegarde-de-la-fin-de-cloaca-maxima.php">Lire la suite</a><br /> <br /> CLOACA MAXIMA (SUITE) -<br /> <br /> précédents épisodes<br /> Soubresaut de fin d&#8217;année<br /> 61. Le jeudi 20 décembre 2012, 10:57 par luc nemeth<br /> Bonjour.<br /> Sans doute le furieux, si ces lignes lui parviennent, dira-t-il que je ramène tout à l&#8217;Italie (comme il a tenté de le faire sur son propre site pour me discréditer auprès de son crédule auditoire, après que je lui aie [sic]remonté les bretelles, lors d&#8217;une discussion qui se déroulait sur www.nonfiction.fr). Mais de mon point de vue l&#8217;essentiel à son sujet a (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-14+cloaca-maxima-suite.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> CLOACA MAXIMA - Calomniez, calomniez... il n&#8217;en restera rien !<br /> <br /> article précédent<br /> sur le site Ma pile de livres, tenu par quelqu&#8217;un qui signe "Le lecteur" (et WiFDaniel sur d&#8217;autres espaces)<br /> Le chapitre de la Ruse nazie (1997) sur Frieser<br /> ***********************************<br /> Légende :<br /> en gras, des parties censurées que j&#8217;ai pu sauvegarder à temps<br /> &#8220;entre guillemets du haut, les intrusions de Danielll (mon abréviation de "Daniel le lecteur") dans le texte des messages (accompagnées ou (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-13+cloaca-maxima.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> MICHEL BOISBOUVIER - courageux supporter de Pétain, il se croit tout permis<br /> <br /> article précédent<br /> Michel Boisbouvier, médecin retraité, auteur d&#8217;un livre au titre explicite (Pétain, trahison ou sacrifice ?), est l&#8217;un des internautes qui se retiennent le moins, dans les débats, d&#8217;insultes gravissimes.<br /> Considérant Pétain comme un "oblat" qui aurait, de 1940 à 1944, accepté un rôle infâme par pur esprit de sacrifice, il semble avoir lui-même fait don de sa personne à cette cause, avec cependant un degré moindre d&#8217;oblation. La mission lui semble tellement sacrée (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-19+michel-boisbouvier.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> NICOLAS BERNARD -<br /> <br /> article précédent<br /> Actuellement avocat au barreau de Paris, Nicolas hante les forums d&#8217;histoire depuis son jeune âge étudiant et a été pour moi une belle rencontre.<br /> Il s&#8217;est doté d&#8217;une solide culture historique, particulièrement sur le XXème siècle, qui l&#8217;a rendu capable d&#8217;écrire sur la Toile et dans des magazines des articles aussi remarqués que solides, ainsi que des recensions de livres nombreuses et pertinentes. Nous fûmes de temps en temps voisins de sommaires, et encore récemment (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles.php?cat=5&amp;id=28"> Lire la suite</a><br /> <br /> DES IDÉES PAS TRÈS À JOUR - Quand Lemieux est du bien l&#8217;ennemi implacable<br /> <br /> article précédent<br /> L&#8217;affaire se passe au printemps 2009. Les médias commencent à s&#8217;intéresser aux recherches de Patrick Desbois et de son association Yahad-In Unum sur la Shoah par balles, recherches élargies aujourd&#8217;hui à l&#8217;ensemble des meurtres nazis en Europe de l&#8217;est.<br /> Des universitaires qui se comptent sur les doigts de la main tentent depuis 2008 de dénigrer ce travail, dans une démarche qui présente la particularité d&#8217;être à la fois mandarinale et isolée. Ils reçoivent alors le (...)<br /> <a href="http://delpla.org/article.php3?id_article=576"> Lire la suite</a><br /> <br /> DANIEL LAURENT -<br /> <br /> article précédent<br /> Ce passionné d&#8217;histoire résidant à Bangkok a d&#8217;abord été un supporter passionné de mes ouvrages historiques en général et un adepte de ma vision de Hitler en particulier.<br /> Il a surpris tout son monde et moi-même il y a un peu plus d&#8217;un an, en volant au secours du pseudonommé Raguse, qui tentait avec difficulté de prouver que les noises qu&#8217;on m&#8217;avait cherchées sur Passion-Histoire ne tenaient nullement aux opinions que j&#8217;y exprimais.<br /> Refusant de s&#8217;expliquer, (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-20+daniel-laurent.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> THERSITE -<br /> <br /> article précédent<br /> A la fin de l&#8217;été 2010, le blog de "Passion-Histoire" (à ne pas confondre avec le forum) accueille une lettre ouverte d&#8217;Armelle Mabon, spécialiste des prisonniers de guerre français originaires des colonies en 1940-1945. Après l&#8217;avoir vainement fait en privé et en temps utile, elle demande à à Bernard Poignant, maire de Quimper, et à Pascal Mailhos, préfet du Finistère, de modifier un texte inscrit sur une stèle.<br /> Des intervenants jugent la cause mineure et le moyen (...)<br /> <a href="https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-18+thersite.php"> Lire la suite</a><br /> <br /> "LE LECTEUR" - dit aussi WIFDaniel<br /> <br /> article précédent<br /> Cette histoire commence avec la publication d&#8217;un bref article de votre serviteur sur le Haltbefehl devant Dunkerque, le 1er juillet 2012, dans le magazine en ligne Dernière Guerre mondiale, fondé depuis peu par Daniel Laurent.<br /> WiFDaniel critique cet article sur le forum Strategikon. Je viens lui donner la réplique. Il le prend très mal, et ne réussit pas à entraîner grand monde de son côté. Au bout d&#8217;un mois, il dépose sur son propre site un texte hostile et (...)<br /> <a href="http://delpla.org/article.php3?id_article=575"> Lire la suite</a> Wed, 01 Oct 2014 15:18:01 +0200 Daniel Laurent https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-20+daniel-laurent.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-20+daniel-laurent.php Daniel Laurent<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> article précédent<br /> <br /> Ce passionné d&#8217;histoire résidant à Bangkok a d&#8217;abord été un supporter passionné de mes ouvrages historiques en général et un adepte de ma vision de Hitler en particulier.<br /> <br /> Il a surpris tout son monde et moi-même il y a un peu plus d&#8217;un an, en volant au secours du pseudonommé Raguse, qui tentait avec difficulté de prouver que les noises qu&#8217;on m&#8217;avait cherchées sur Passion-Histoire ne tenaient nullement aux opinions que j&#8217;y exprimais.<br /> <br /> Refusant de s&#8217;expliquer, récidivant par intermittence, il a fini par théoriser que j&#8217;étais un excellent historien mais un affreux forumeur, qui d&#8217;ailleurs perdait du temps à débattre. Il en est venu lui-même aux insultes... et au vouvoiement (temporaire) dans l&#8217;été 2012. Exemple.<br /> <br /> Daniel Laurent reste (c&#8217;est son point commun avec Raguse) au défi de citer un seul cas où j&#8217;aurais pu formuler quelque chose, sur un forum d&#8217;histoire, d&#8217;une manière plus douce pour l&#8217;interlocuteur, sans altérer le fond (puisque Raguse et lui s&#8217;obstinent à prétendre que le fond n&#8217;est pas en cause et seulement ma manière de m&#8217;exprimer). L&#8217;un et l&#8217;autre prétendent d&#8217;ailleurs s&#8217;être acquittés de l&#8217;épreuve, mais sont incapables de dire où et de le prouver d&#8217;aucune façon.<br /> <br /> (mis en ligne le 9 décembre 2012)<br /> <br /> ajout du 2 octobre 2014 :<br /> <br /> Daniel, malade et hospitalisé à Bangkok au début de cette année, serait décédé au mois de juin (information lue sur Facebook et malheureusement très vraisemblable). Il animait depuis deux ans un remarquable magazine en ligne, <a href="http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php">Dernière guerre mondiale</a>.<br /> <br /> <br /> article suivant Thu, 03 Jul 2014 16:08:01 +0200 Michel Boisbouvier https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-19+michel-boisbouvier.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-19+michel-boisbouvier.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;">Michel Boisbouvier</span></span></strong><br /> <br /> <br /> <br /> COURAGEUX SUPPORTER DE PÉTAIN, IL SE CROIT TOUT PERMIS<br /> <br /> <br /> <br /> article précédent<br /> <br /> Michel Boisbouvier, médecin retraité, auteur d&#8217;un livre au titre explicite (Pétain, trahison ou sacrifice ?), est l&#8217;un des internautes qui se retiennent le moins, dans les débats, d&#8217;insultes gravissimes.<br /> <br /> Considérant Pétain comme un "oblat" qui aurait, de 1940 à 1944, accepté un rôle infâme par pur esprit de sacrifice, il semble avoir lui-même fait don de sa personne à cette cause, avec cependant un degré moindre d&#8217;oblation. La mission lui semble tellement sacrée qu&#8217;elle lui ôte tout sens, ici bas, du péché. Il ne se croit tenu à aucune décence, à aucune courtoisie, à aucune règle de vie en commun.<br /> <br /> Ses derniers exploits ont pour cadre le débat sur la folie de Hitler. Il prend fait et cause contre cette thèse que j&#8217;affirme et affine depuis quelque temps, sans le moindre souci d&#8217;argumentation. Exemple :<br /> <br /> <em>N&#8217;empêche que c&#8217;est dommage de manquer de rigueur à ce point. Camus pourtant t&#8217;avait prévenu : n&#8217;augmente pas le malheur du monde. Tu as, en tant que prof. des responsabilités spéciales à cet égard. Un fou est un fou et Hitler n&#8217;en était pas un. Qui sait ? c&#8217;est peut-être parce que ses profs à lui manquaient de rigueur qu&#8217;il en est arrivé à de pareilles lubies.</em><br /> <br /> Un refus aussi obtus d&#8217;examiner une thèse nouvelle, fût-ce pour la démentir, mériterait une explication. Elle est peut-être à chercher dans la mission sacrée que le sujet se donne de défendre Pétain. Comme je réfute régulièrement ses arguments à ce propos, Michel Boisbouvier doit penser<br /> <br /> - soit qu&#8217;il est de son devoir de me discréditer par tous les expédients possibles ;<br /> <br /> - soit que, me trompant sur Pétain, je ne puis qu&#8217;errer sur d&#8217;autres questions.<br /> <br /> Une réaction de l&#8217;intéressé<br /> <br /> <em>Merci de l&#8217;honneur que tu me fais en me qualifiant de vaillant petit soldat du Maréchal. J&#8217;y trouve mon compte. Mais je ne me crois pas tout permis. Je suis resté poli même quand je fus très mal traité par des internautes peu ou mal élevés.<br /> <br /> Or, quand m&#8217;as-tu défendu ?<br /> <br /> Pourtant, je ne me plains pas. Il me suffit de les avoir tous réduits y compris toi-même au silence par la force de la vérité.</em><br /> <br /> Juste un mot de commentaire : mettre en cause, comme ci-dessus, un interlocuteur à travers sa profession, ne m&#8217;apparaît pas comme un symptôme flagrant de politesse ou de bonne éducation.<br /> <br /> D&#8217;ailleurs le fait même de se vanter de sa propre politesse n&#8217;est pas le signe le plus infaillible de l&#8217;existence de cette qualité.<br /> <br /> (mis en ligne le 25 janvier 2013)<br /> <br /> ajout du 2 octobre 2014 :<br /> <br /> <a href="http://www.dansnoscoeurs.fr/michel-boisbouvier/1157010/avis">Michel Boisbouvier est décédé </a>le 17 septembre 2014 à l'âge de 79 ans.<br /> <br /> article suivant Thu, 03 Jul 2014 16:00:01 +0200 Raguse, Tonnerre et Narduccio https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-16+raguse-tonnerre-et-narduccio.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-16+raguse-tonnerre-et-narduccio.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;">Raguse, Tonnerre et Narduccio</span></span></strong><br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Il s&#8217;agit de trois modérateurs du site "Passion-Histoire". Ils ont abusé de leur fonction pour tenter de discréditer des recherches par toutes sortes de procédés, sous la protection de leur anonymat.<br /> <br /> Comme nos rapports, sans être fréquents, avaient été normaux depuis le début de ma fréquentation de leur forum, en 2006, il apparaît clairement que ma thèse sur la folie de Hitler est la cause du dénigrement de mon travail brusquement apparu en 2011.<br /> <br /> Détails :<br /> <br /> - sur ce site ;<br /> <br /> - sur son forum ;<br /> <br /> - sur L&#8217;Enigme des Invalides ;<br /> <br /> - sur La Tribune ;<br /> <br /> - la présentation de ses méthodes par Passion-Histoire .<br /> <br /> (mis en ligne le 10 décembre 2012)<br /> <br /> Note du 21 juin 2013<br /> <br /> Raguse et Tonnerre ont quitté ce mois-ci l&#8217;équipe de Passion-Histoire.<br /> <br /> article suivant Thu, 03 Jul 2014 15:38:01 +0200 SAUVEGARDE DE LA FIN DE "CLOACA MAXIMA" https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-15+sauvegarde-de-la-fin-de-cloaca-maxima.php https://www.delpla.org/site/articles/articles-5-15+sauvegarde-de-la-fin-de-cloaca-maxima.php <strong><span style="text-decoration: underline;"><span style="font-size: 25px;">Ils jouent les prolongations !</span></span></strong><br /> <br /> <br /> <br /> SAUVEGARDE DE LA FIN DE "CLOACA MAXIMA"<br /> <br /> <br /> <br /> Le début<br /> <br /> La suite<br /> <br /> 88. Le mercredi 13 février 2013, 17:01 par la mère Denis<br /> <br /> c&#8217;est pas pour dire, mais ça me rappelle complètement le sketch de Pierre Dac et Francis Blanche :<br /> <br /> - Votre Sérénité, pouvez-vous me dire, c&#8217;est très important, concentrez-vous, pouvez-vous me dire pourquoi le 24 mai 1940 les Anglais ne manifestent pas de velléité de s&#8217;embarquer ? - Oui. - Vous pouvez le dire ? - Oui ! ! - Vous pouvez le dire ? - Oui ! ! - Il peut le dire ! ! ! Bravo ! Il est extraordinaire, il est vraiment sensationnel.<br /> <br /> 89. Le mercredi 13 février 2013, 17:49 par le lecteur<br /> <br /> @luc : la comparaison avec ce skech est bien trouvée. 90. Le mercredi 13 février 2013, 18:08 par le lecteur<br /> <br /> La note de Delpla parle d&#8217;elle-même : croyance dans une sorte d&#8217;omniscience d&#8217;un personnage (qui a, par exemple, changé le plan d&#8217;attaque de la France dans le but d&#8217;abord de défoncer les armées françaises en laissant indemnes les anglaises...), approche "intentionaliste" de la thèse (on met la conclusion en premier et on ignore tout ce qui pourrait la remettre en cause), raccourcis et amalgames permettant de ne pas s&#8217;attarder sur les points en suspend, répétition pour la n-ième fois des mêmes choses, et totale absence de recherche pour documenter ses propos.<br /> <br /> Et, sans qu&#8217;il s&#8217;en rende compte, ses propos donnent le sentiment d&#8217;un individu en plein délire.<br /> <br /> ********************<br /> <br /> Juste un mot<br /> <br /> Voilà ruinés les efforts de Luc (cf. page précédente) pour faire croire qu&#8217;il n&#8217;était pas la mère Denis : on n&#8217;est jamais trahi que par les siens !<br /> <br /> Quant au fond : qu&#8217;on se le dise, je n&#8217;ai plus été censuré pour la bonne raison que je ne suis plus intervenu. Pas seulement parce que l&#8217;exposition permanente à la censure la plus lunatique (cf. les protestations de... Luc lui-même, n° 79) est désespérante. Pas seulement parce que mon texte conclusif rappelle bien les enjeux et, ayant donné lieu à deux répliques dont les auteurs sont fiers, peut maintenant difficilement être retiré. Mais aussi parce que ces deux répliques constituent un bel exemple du rempart intégriste récemment dressé par un petit nombre devant l&#8217;explication diplomatique de l&#8217;ordre d&#8217;arrêt (après vingt ans d&#8217;un silence troublé seulement par le pamphlet de Vanwelkenhuyzen).<br /> <br /> Elle est tout uniment traitée de "délire" sans l&#8217;appui d&#8217;une lecture différente de la documentation. Le Lecteur va même jusqu&#8217;à dire qu&#8217;elle ne repose sur "aucune recherche". Qu&#8217;il lise seulement Churchill et Hitler (voilà aussi pourquoi je ne tente pas de publier là-bas -très bas- cette réponse, la présente phrase ayant toute chance de se voir promptement remplacée par des italiques rouges hostiles à la "publicité" !), fruit de dix ans de travail et bien vendu au point que l&#8217;édition de poche est annoncée pour juin 2013. Au degré où il en est de charge contre son auteur (pas haineuse du tout, qu&#8217;iriez-vous croire ?), Le Lecteur abîme son site de critiques de livres en ne soufflant mot d&#8217;aucun des miens, et notamment de celui-là.<br /> <br /> "91. Le jeudi 14 février 2013, 12:06 par la mère Denis<br /> <br /> eh dites-donc, monsieur le Lecteur, faudrait voir à pas pousser mémé dans les orties : on voit mal pourquoi vous vous adressez à "luc" là où c&#8217;est moi, Germaine Denis, qui ai fait cette trouvaille."<br /> <br /> Mal joué !<br /> <br /> C&#8217;était à Luc de protester.<br /> <br /> Il va le faire après m&#8217;avoir lu, mais il sera un peu tard.<br /> <br /> (FD, 14/2/2103, 22h 27)<br /> <br /> Thu, 03 Jul 2014 15:37:08 +0200